FilmsActu.com



Le fils à Jo

Notre avis
9 10

Comédie rugbystique tournée avec le cœur et portée par une histoire d'une tendresse rare - qui la rend plus proche des belles comédies anglaises (Les Virtuoses, Billy Elliot) que d'un cinéma franchouillard qui mise sur le régionalisme pour entasser les millions - Le Fils à Jo, premier film de l'ex rugbyman Philippe Guillard, s'impose comme une des belles surprises de ce début d'année. Et lorsqu'il fait froid dehors, un film qui réchauffe l'âme comme un bon repas entre potes au coin de feu, ça ne se refuse pas.

Découvrez ci-dessous la critique du film Le Fils à Jo


Critique du film Le Fils à Jo

Critique Le Fils à Jo

 

Pour résumer au mieux ce qu'est vraiment Le fils à Jo, il faudrait sans doute citer Jean-Pierre Rives, le plus inoubliable des capitaines que le XV de France ait connu. Rives, donc, avait l'habitude de dire : "Le Rugby, c'est un ballon et des copains autour. Quand il n'y a plus de ballon, il reste les copains." Une petite phrase qui pourrait être la note d'intention de Philippe Guillard. Car avec Le fils à Jo, l'ex-joueur du Racing de Toulon, qui a longtemps œuvré comme homme de l'ombre (scénariste) se retrouve pour la première fois titulaire derrière la caméra. Et il a donc décidé de parler des choses qu'il connait : le ballon et les copains. Changement de décors pour l'ex trois-quarts aile donc, qui se retrouve dans la charnière, à un poste de créateur (il est ici scénariste et réalisateur), avec la lourde tâche de mener sa barque à bon port. Bienvenue dans le "grand bain", comme on dit.

 

Critique du film Le Fils à Jo

 

A l'instar du rugby, le cinéma est avant tout un sport collectif. Et pour porter sa cocotte en terre promise, "La Guille" s'est entouré d'un pack de choc. En première ligne, un trio de piliers qui partagent avec lui un certain amour de l'ovalie, de la bonne bouffe et du bon mot. Gérard Lanvin, Olivier Marchal et Vincent Moscato, des mecs avec qui on partirait à la guerre. Ensuite, il y a le jeune premier aux faux airs de David Skrela, Jérémie Duvall, qui fête sa première cape et qui, à 14 ans, prend ses responsabilités en endossant le rôle central du fameux "Fils à Jo" qui fera frémir les profs de français. Et puis il y a le reste de l'équipe, composée de comédiens reconnus (Abbes Zahmani et Lionnel Astier), de personnalités de l'ovalie (Guy Novès, Patrick Califano, Darren Adams ou encore Christophe Porcu) et même un pote briton de Canal (Darren Tullet). Sur le papier, le match s'annonce bien, d'autant qu'il se déroule à domicile, dans le Tarn, terre du Rugby par excellence. Le fils à Jo, un film qui sent le terroir ? Et bien non. Pour son premier repas mijoté avec soin, Guillard a fait plus dans le black pudding que dans le cassoulet.

 

Critique du film Le Fils à Jo

 

Les comédies anglaises ont de cela en commun avec le XV à la rose qu'elles nous donnent parfois, à nous autres Français, quelques complexes. Les premières de par leur ton unique, leur fraîcheur et leur panache inimitable, qui rendent parfois bien ternes nos productions locales. Le second, par son efficacité et son réalisme, que l'on ne peut souvent battre qu'en "jouant à l'anglaise", comme ce fut le cas lors du dernier Six Nations. Et "jouer à l'anglaise" - au sens cinématographique du terme, pas rugbystique ; vous suivez ? - c'est précisément ce qu'a fait Philippe Guillard avec Le fils à Jo. Une bonne nouvelle, qui vient désamorcer les craintes que nous avions de découvrir un ersatz des ch'tis façon Sud-ouest... Le Fils à Jo file ainsi à la vitesse d'un ailier Fidjien. Les bons mots y fusent comme une passe vissée par temps de pluie. Ses personnages et son décorum lui donnent un cachet proche de ces cousins de la Perfide Albion que sont Les Virtuoses ou The Full Monty. Ou plutôt de Billy Elliot ou de Jimmy Grimble, histoire de rester dans la catégorie de bobines qui se servent du sport pour raconter de petites histoires à la portée universelle. Ici, il s'agit de celle d'un père prêt à tout pour revoir de l'amour dans les yeux de son fils. Et c'est là que le film transforme l'essai. Les scènes d'émotions, comme de comédie, sonnent vraies. Les comédiens, dans des rôles sur mesure, aussi. Guillard a joué avec son cœur et a emmené les siens vers la victoire. Premier test-match gagné, vivement le prochain!




Par Michèle Bori 1 commentaires


Derniers commentaires
Par levieuxdragon il y a 7 an(s)

likeSmall
Un film ou l'émotion est roi et dont on en ressort le coeur gros comme ça. Superbe !!!
Répondre
-
voter voter


>> Voir la réponse dans le forum


Gagnez du temps et des points de réputation :


*




Le Fils à Jo

Les dernières news

Vidéos à ne pas manquer

Jeux Concours

Newsletter FilmsActu


Films Actu - Toute l'actualité du film : Cinéma, DVD, Blu-Ray et Série TV. Critique de films, trailer, bande annonce, sorties vidéo, streaming & fonds d'écran

 © 2007-2018 Filmsactu .com. Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation.

Réalisation Vitalyn

Filmsactu.com est édité par Mixicom, société du groupe Webedia.