FilmsActu.com

Critique Ciné le 22/06/2011, 09:00

Omar m'a tuer

Notre avis : 6/10
Si Omar m'a tuer ne s'affiche pas comme une critique (pourtant nécessaire) du système judiciaire français, Roschdy Zem signe pour sa seconde réalisation un drame (un peu trop) sobre sur l'affaire Omar Raddad, fait divers qui défraya la chronique au début des années 90. Malgré une mise en scène peu audacieuse, Omar m'a tuer reste un bon film d'acteur, reposant essentiellement sur les épaules d'un Sami Bouajila qui incarne avec beaucoup d'émotion un homme innocent brisé par une justice qui ne doute jamais. Découvrez ci-dessous notre critique d'Omar m'a tuer en intégralité.

Omar m'a tuer : la critique

Critique d'Omar m'a tuer


Pour son second long métrage après la comédie sentimentale Mauvaise foi, Roschdy Zem s'intéresse à l'affaire Omar Raddad, du nom du jardinier marocain inculpé en 1991 du meurtre de son employeur. Sur le lieu du crime, une inscription en lettre de sang : "Omar m’a tuer". Bien qu'il ait jusqu'au bout clamé son innocence, Omar Raddad sera, au terme d'un procès médiatisé, condamné en 1994 à 18 ans de réclusion criminelle. Et si, sous la pression du roi Hassan II du Maroc, Raddad sera gracié après sept années de prison par le Président Chirac, il reste à ce jour toujours coupable aux yeux de la justice.

Omar m'a tuer : la critique
Pour Roschdy Zem ainsi que la majorité de l'opinion publique, la vérité judiciaire n'a rien à voir avec la réalité des faits. L'innocence d'Omar Haddad ne fait aucun doute. Victime d'une enquête bâclée truffée d'erreurs de procédure, il était le suspect idéal d'un meurtre qu'il n'a pas commis. Et bien que son metteur en scène s'en défende, de la première à la dernière image, Omar m'a tuer ne dit rien d'autre. Il ne s'applique effectivement par le biais d'une contre-enquête menée par Pierre-Emmanuel Vaugrenard (Denis Podalydès), écrivain convaincu de l’innocence du jardinier, qu'à pointer du doigt les invraisemblances du dossier d'accusation et démonter un à un les preuves de sa culpabilité. Il eut fallu, s'il souhaitait respecter la neutralité qu'il affiche, que Zem retrace l'enquête conduite par la justice. Le film n'a de fait pas vocation à refaire le procès mais plutôt à retracer le drame d'une vie brisée par la machine judiciaire. Du tutoiement insupportable des policiers qui l'interrogent à sa culpabilité certaine avant tout jugement, du simple fait qu'il est maghrébin.

Omar m'a tuer : la critique
Omar m'a tuer repose pour une large part sur un va et vient entre Omar Raddad et Vaugrenard. Tandis que ce dernier relève les manquement de la justice, Raddad, enfermé dans une cellule d'une dizaine de mètres carré avec quatre co-détenus, perd espoir, entame une grève de la faim et tente de se suicider. Sami Bouajila, impeccable comme à son habitude, incarne avec dignité cet homme simple brisé par une machine judiciaire jamais prompt à reconnaître ses erreurs. Raddad n'a pas les armes pour se défendre, il s'exprime avec difficulté en français, cherche ses mots, bute. Tout l'inverse de son avocat, le controversé Jacques Vergès (Maurice Bénichou), Vaugrenard ou encore le juge qui prononcera la déclaration de culpabilité. Omar Raddad apparaît alors davantage comme la victime de préjugés sociaux et raciaux qui ont la vie dure dans le Pays des Droits de l'Homme que comme la malheureuse victime d'un coup monté. Seulement, Roschdy Zem a une telle confiance en son sujet et ses comédiens qu'il s'efface. La mise en scène d'Omar m'a tuer manque d'audace et d'inventivité, pourtant indispensables pour que le sujet trouve résonnance.

Critique de Omar m'a tuer publiée le 17 juin 2011.




Par Yann Rutledge
Autres Articles
À voir aussi

Hors-la-loi : Rachid Bouchareb au ban des accusés
- 1
Roschdy Zem, le temps d'une nuit

Interview de Roschdy Zem (Hors-la-loi)

Mediator 150 Mg : un film sur le scandale

Derniers commentaires
>> Soyez le premier à donner votre avis


Pour gagner du temps et des pouces verts, créez votre compte dès maintenant !


*

* Etes-vous un robot ?




Omar m'a tuer
Omar m'a tuer
Sortie : 22 Juin 2011
De : Roschdy Zem
Acteurs: Sami Bouajila, Denis Podalydès, Maurice Bénichou...

Playstation Plus
Newsletter FilmsActu

Les dernières news
Omar m'a tuer aux Oscars 2012
Il représente le Maroc !

Ducobu a tuer Omar !
Les enfants font (encore) la loi ...

>> Toutes les news de Omar m'a tuer<<

Vidéos à ne pas manquer

Jeux Concours






Films Actu - Toute l'actualité du film : Cinéma, DVD, Blu Ray et Série TV. Critique de films, trailer, bande annonce, sorties vidéo, streaming & fonds d'écran

© 2007-2013 FilmsActu .com. Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation. Un site du groupe Mixicom - Réalisation : Vitalyn