FilmsActu.com



Outlaw King mérite son titre de Braveheart 2.0. Une réussite brutale ! critique

Notre avis
8 10 Freeedom ! a-t-on envie de crier à la vision de Outlaw King qui peut s'apparenter à une sorte de Braveheart 2.0. L'écossais David MacKenzie livre un film rythmé et passionnant sur la guerre pour l'indépendance de l'Ecosse face aux envahisseurs anglais, avec un Chris Pine épée à la main qui se jette dans des batailles qui n'ont rien à envier à celles de Game Of Thrones.

A FilmsActu, on aime le cinéma de l'écossais David MacKenzie, un réalisateur touche à tout qui n'hésite pas à passer de la comédie rock (Rock'n'love), au drame carcéral brutal (l'excellent Contre les murs) au polar western contemporain (magique Comancheria avec Jeff Bridges, Ben Forster et Chris Pine).
 
Cette fois-ci, MacKenzie se lance dans la fresque historique médiévale avec Outlaw King disponible depuis le 9 novembre sur Netflix.
 
 
L'histoire est celle de Robert de Brus (Chris Pine), roi d'Ecosse que l'on apercevait en personnage secondaire dans Braveheart. Outlaw King démarre quasiment à la suite du film de Mel Gibson. Nous sommes en 1305. William Walace a été capturé, torturé et démembré par les anglais. L'Ecosse n'a plus d'autre alternative que de se  soumettre à la puissance de la couronne anglaise.
 
Néanmoins, un homme va leur tenir tête sans véritable armée. Accompagné par une poignée d'hommes qui lui sont dévoués corps et âmes, Robert de Brus se lance dans une guerilla sanglante et sans merci. Outlaw King se passionne pour cette grande bataille pour l'indépendance de l'Ecosse.
 
Comancheria
 
Sans avoir le lyrisme épique de Braveheart, Outlaw King est d'une redoutable efficacité. Dès les premières minutes, on est happé par la mise en scène de David Mackenzie (la séquence d'intro en plan séquence de 8 minutes est stupéfiante), sa manière de filmer les Highlands d'Ecosse, les gueules burinées de ses soldats rebelles, et bien sûr les scènes de combat dans la boue, les tripes, le sang, pleines de rage et de pugnacité. Le combat final n'a pas à palir face à ceux des deux dernières saisons de Game Of Thrones.
 
Outlaw King est réussite. Et Chris Pine prouve une fois de plus après Comancheria qu'il n'est pas que le poster boy de grosses franchises hollywoodiennes que l'on croyait. Même avec l'accent écossais. A noter aussi la place réservée à Florence Pugh, son épouse dans le film, et à Aaron Taylor-Johnson (Kick Ass, Avengers L'Ere d'Ultron).
 
Comancheria
 
Comancheria


Par Chuck Spadina 1 commentaires


Derniers commentaires
Par benGrillotine il y a 1 jours
Perso, j'ai adoré. Un regret cependant : ne pas l'avoir vu au cinéma. ce film méritait une vraie sortie en salle.
Répondre
-
voter voter
1


>> Voir la réponse dans le forum


Gagnez du temps et des points de réputation :


*




Comancheria

Les dernières news

Vidéos à ne pas manquer

Jeux Concours

Newsletter FilmsActu


Films Actu - Toute l'actualité du film : Cinéma, DVD, Blu-Ray et Série TV. Critique de films, trailer, bande annonce, sorties vidéo, streaming & fonds d'écran

 © 2007-2018 Filmsactu .com. Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation.

Réalisation Vitalyn

Filmsactu.com est édité par Mixicom, société du groupe Webedia.