FilmsActu.com



Scott Pilgrim vs The World

Notre avis
8 10

Imaginatif, rythmé, généreux, drôle, original, s'inspirant pêle-mêle des codes du cinéma, du jeu-vidéo et de la BD, Scott Pilgrim vs. the world est un OFNI (objet filmique non identifié) qui séduira les amoureux de grands délires cinématographiques autant qu'il lassera un public peut-être peu enclin à un tel mélange des genres. Le Speed Racer de 2010 en quelque sorte, en plus fun et moins pompeux.

Découvrez ci-dessous la critique de Scott Pilgrim vs the World.

 


Critique Scott Pilgrim vs the World

Critique Scott Pilgrim vs the World

 

Avant le film Scott Pilgrim, il y avait Scott Pilgrim le comic-book. Romance chevaleresque à la sauce geek écrite et dessinée par Bryan Lee O'Malley, cette série en six volumes raconte comment Scott Pilgrim, un jeune canadien dans la vingtaine, va devoir affronter sept démons pour pouvoir sortir avec la fille de ses rêves, la troublante Ramona Flowers. Une histoire tout simple (en apparence) qui a d'abord séduit son lectorat grâce à un style visuel, une narration et un humour bien particuliers. Grand amateur de pop-culture, le réalisateur Edgar Wright s'est bien vite jeté sur l'adaptation de cette BD, y voyant sans doute un terrain de jeu propice à quelques expérimentions visuelles qui lui trottaient dans la tête. Et après les deux moments de bonheur qu'étaient Hot Fuzz et Shaun of The Dead, inutile de dire que Wright était attendu au tournant par de nombreux fans tombés sous le charme de l'univers ultra référencé du Britannique. En adaptant Scott Pilgrim vs. the world, Wright tente de brosser ce public-là dans le sens du poil et nous offre certainement le film le plus ouvertement geek vu depuis longtemps. Croisement improbable entre le cinéma, le jeu vidéo et la BD, Scott Pilgrim risque en ce sens de diviser les spectateurs : d'un côté ceux qui, comme nous, rentreront complètement dans le délire visuel et auditif du film, et de l'autre, ceux qui décrocheront une fois passé le premier quart d'heure, lassés de côté par ce mélange des genres frôlant parfois l'ingestion.

 

Critique Scott Pilgrim vs the World

 

Si vous avez vu la bande-annonce de Scott Pilgrim vs. the World, vous savez clairement à quoi vous attendre. Coloré, déjanté, musical et inventif, l'univers de Scott Pilgrim est aussi généreux qu'il est segmentant. Difficile en effet de regarder ce film sans se dire qu'il apparaitra comme un gros foutoir totalement puéril pour quiconque n'aurait pas un minimum la fibre geek. Mais pour les autres : quel pied ! Avec sa mise en scène multipliant les idées de découpage et de montage, sa narration clairement héritée des jeux vidéos (le film se présente comme un enchaînement de sept affrontements pouvant être apparentés à des "niveaux" de plus en plus difficiles), sa bande-son surchargée à l'extrême et ses clins d'œil répétés à une certaine culture pour moins de 35 ans, Scott Pilgrim est une orgie sensitive de sons et de lumières qui donne irrémédiablement la banane. On peut parfois penser à Speed Racer des frères Wachowsky qui, il y a quelques années, avait tenté pareil challenge. Sauf que le film de Wright dispose de quelques atouts que n'avait pas son aîné, à savoir l'humour, le fun et des acteurs parfaits dans leurs rôles, de Michael Cera à Mary Elizabeth Winstead, en passant par Kieran Culkin, Chris Evans (parfait dans son imitation de Hugh Jackman) et Brandon Routh.

 

Critique Scott Pilgrim vs the World

 

Quelques petits plus font que contrairement à Speed Racer, Scott Pilgrim ne semble jamais chercher à filmer plus haut que sa caméra. Et au final, il en résulte 1h30 d'audace visuelle qui nous laissent avec des plans pleins les yeux et confirment que Wright est avant tout un amoureux d'images voulant faire plaisir à un public qui, comme lui, pense que le septième art peut parfois s'inspirer de médias plus jeunes pour offrir quelque chose de nouveau, aux confluents des genres. Robert Bresson disait qu'il existe deux sortes de films : ceux qui emploient les moyens du théâtre et se servent de la caméra afin de reproduire, et ceux qui emploient les moyens du cinématographe et se servent de la caméra afin de créer. Scott Pilgrim vs. the World fait indubitablement partie de la seconde catégorie.

 

 

Article publié le 25 octobre 2010



Par Michèle Bori 9 commentaires


À voir aussi
6 Scott Pilgrim dispo en import avant sa sortie dans les salles françaises
6 La sortie de Scott Pilgrim encore repoussée
4 Scott Pilgrim : la bande-annonce internationale
1 [MAJ] Scott Pilgrim vs. The World : six nouveaux posters !

Derniers commentaires
Par SiMoN_ReLoAd il y a 8 an(s)

likeSmall
Mon dieu...
Serieux ? Des le debut la comparaison avec Rohmer m'a acheve...
L'autre qui commence son explication sans queue ni tete, avec tout pleins de mots bien philo bien jolie c'est l’achèvement.
Ah non, l’achèvement, c'est quand la grosse explique que l'on peut pas melanger les genres (memories of murder et the host en sont des parfaits exemples... peut etre qu'ils verraient du truffaut dedans...), et que le film commence a etre mauvais quand il y a des combats... Quand on est moche on la ferme ! oups je m'egare, je voulait dire qu'elle ne sait certainement pas ce qu'elle dis.
Mais toute cette *** intellectuelle donne mal a la tete.

Répondre
-
voter voter


Par Santiago il y a 8 an(s)
[j'ai posté ce message ailleurs mais je receuille des avis un peu partout :) ]
Apparemment, il faut vraiment avoir été bercé dans cette culture qui concerne surtout les 20/35 ans pour pouvoir non seulement arrivé à repérer tout les codes audiovisuels qui enrichissent le film, mais surtout pour comprendre en quoi ce genre de manœuvre fait avancer le cinéma de l'avant et donne au film le potentiel d'être une vrai témoin générationnel.
Pour preuve, la plupart des critiques française qui prônent une culture élitisto-chiante ne sont parvenu à s'approprier ce film. Je sais pas si vous avez vu la chronique faite par l'émission de canal+ "Le Cercle" qui représente bien l'opinion de chronique sur ce film, mais je connais quelqu'un qui l'a vu et qui a apporté, à mon avis, une réponse aussi drôle qu'intéressante sur le sujet. Qu'en pensez vous ? ;)
http://www.youtube.com/watch?v=sR0iD6wV4nM

Répondre
-
voter voter


Par SiMoN_ReLoAd il y a 8 an(s)

likeSmall
Je trouvais la Bd sympatique, mais sans plus. Un peu longuet. C'est la mise en page qui fait son charme. Mais ce concept ne pouvait qu'aller jusqu au bout au cine (et en jeux video)

Wright avait deja realise un de mes films preferes (hot fuzz), et il me comble une deuxieme fois. Il fait vraiment plaisir au spectateur. et en plus de ca, il rajoute dans le film tout un contexte visuel et auditif rarement vu auparavent. Il depasse le concept que l'auteur avait cree, et va tellement loin ^__^

De toute facon un film qui commence avec la musique de zelda (et pas n'importe lequel ^__^ Wright a du gout ! ) ca ne peut que faire plaisir.

Tres bon choix d'acteur, meme si je n'aime pas Cerra d'habidute, il correspond tout a fait au role.

Un film en avance sur son temps, mais qui sera copie dans un futur proche maintes et maintes fois,

Répondre
-
voter voter


Par pethor il y a 8 an(s)

likeSmall
Plus que respectueux, j'aurais dit "redite moins efficace"
Répondre
-
voter voter


Par chrispopof il y a 8 an(s)

likeSmall
Un film complètement respectueux de la BD, le film geek de l'année c'est certain !
Voici une autre critique :
http://oblikon.net/critiques/scott-pilgrim-dedgar-wright/

Répondre
-
voter voter


Par pethor il y a 8 an(s)

likeSmall
Quelle déception ce film, pourtant fan de la bd, j'ai les boules, c'est juste "sympa", et aucunement "jouissif".
Répondre
-
voter voter


Par jesus_freak il y a 8 an(s)

likeSmall
Mis à part pour des titres comme Cloverfield, Transformers, etc... je préfère largement regarder un film chez moi qu'au cinema.
Répondre
-
voter voter


Par Professeur_Geek il y a 8 an(s)
Parce que le cinéma n'est jamais mieux qu'au cinéma (sauf quand on va voir Paranormal Activity 2 entouré de kikoolol qui rient à chaque scène).
Répondre
-
voter voter


Par anon-Jeremie79 il y a 8 an(s)
Pourquoi attendre une sortie salle française tardive alors que le BRD zone 1 sort le 09/11 et est dézoné?
Répondre
-
voter voter


>> Voir les 9 réponses dans le forum


Gagnez du temps et des points de réputation :


*




Scott Pilgrim

Les dernières news

Vidéos à ne pas manquer

Jeux Concours

Newsletter FilmsActu


Films Actu - Toute l'actualité du film : Cinéma, DVD, Blu-Ray et Série TV. Critique de films, trailer, bande annonce, sorties vidéo, streaming & fonds d'écran

 © 2007-2019 Filmsactu .com. Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation.

Réalisation Vitalyn

Filmsactu.com est édité par Mixicom, société du groupe Webedia.