FilmsActu.com

Critique le 01/06/2011

The Artist

Notre avis
10 10

Véritable pari de metteur en scène, le film de Michel Hazanavicius est une vraie réussite à tous les niveaux. Constamment dans l'hommage, la citation et la référence depuis le culte La Classe Américaine jusqu'à l'hilarant OSS 117 : Rio ne répond plus, le cinéaste ne déroge pas à la règle avec The Artist, mais il transcende ici littéralement son sujet et son concept pour nous offrir un spectacle exceptionnel, drôle, risqué, ambitieux, intimiste et parfaitement maîtrisé. Assurément l'un des meilleurs films de la compétition cannoise 2011. Découvrez ci-dessous la critique de The Artist.


The Artist : Critique

CRITIQUE DU FILM THE ARTIST

 

Avec The Artist, Hazanavicius a choisi de rendre hommage à tout un pan du cinéma hollywoodien qu'il admire, de l'Age d'or du cinéma muet jusqu'à l'apparition du cinéma parlant. Ainsi, son film est entièrement muet (ou presque) et en noir & blanc, le format 1,33 de l'époque est respecté, les intertitres intelligemment placés, la bande-son orchestrale omniprésente et séduisante... Un exercice de style totalement maîtrisé et bluffant, soutenu par une interprétation sans faille de l'ensemble du casting. Si John Goodman est excellent en producteur-cliché Hollywoodien et Bérénice Béjo irrésistiblement belle et touchante, c'est véritablement Jean Dujardin qui explose à l'écran. Hilarant, émouvant, brillant, le comédien incarne George Valentin : l'archétype de la star du cinéma muet tel que Hollywood l'avait conçue dans son âge d'or. Un savoureux mélange entre Douglas Fairbanks et Buster Keaton, avec une pointe de Cary Grant pour le style. Derrière une moustache soignée, un sourire éclatant et une certaine élégance naturelle, Dujardin (récompensé à Cannes) interprète un personnage profond et ambitieux, dont l'orgueil et le manque de lucidité lui coûteront sa carrière. 

 

The Artist : Critique : Critique

 

Car The Artist raconte en effet le parcours croisé de deux stars hollywoodiennes: la chute d'un artiste et l'ascension d'une jeune première, dont le cinéma parlant fera son égérie. Entre Une étoile est née de George Cukor et Chantons sous la pluie de Stanley Donen, l'histoire du film est finalement assez simple et standardisée, typique des long-métrages de l'époque. L'intérêt est plutôt dans le travail de mise en scène accompli, nostalgique et bourré de références. Les cadres sont complexes et recherchés (parfois même trop, ne respectant pas toujours les contraintes techniques de l'époque) et le découpage précis... Et Hazanavicius ne cache pas sa cinéphilie en multipliant les clins d'œil à Orson Welles, Alfred Hitchcock, Charlie Chaplin, Buster Keaton... The Artist accumule alors les bonnes idées, jouant parfois sur le son (la scène du rêve), l'utilisation des intertitres (la fin), le montage (l'irrésistible ascension de Peppy Miller) ou les mises en abîmes habiles (le premier tournage, le film d'aventure que réalise George Valentin). Le cinéaste maîtrise tout et le résultat est terriblement convaincant. La générosité et la sympathie du cinéaste et de son "bébé" transparaît réellement à l'écran et on imagine très bien toute l'équipe s'amuser comme des fous durant le tournage. Riche et inspiré, le long métrage de Michel Hazanavicius est un film ambitieux qui permet au spectateur de découvrir ou redécouvrir la beauté et l'émotion du cinéma muet, oublié depuis longtemps par le grand public. Aussi bien trip nostalgique que brillant exercice de style, The Artist est avant tout un grand film, un vrai. A voir absolument.

 

 

 



Par Matthieu Morandeau 13 commentaires

Autres Articles
À voir aussi

Cannes 2011 : les films du jour, The Artist et Le Gamin au vélo
- 1
The Artist : Jean Dujardin dans un film muet !
- 3
The Artist : la bande annonce du film muet de Jean Dujardin !
- 4
Bientôt un oscar pour Jean Dujardin ?

Derniers commentaires
Par Vincent guildard il y a 3 an(s)
Le terme correct est 'mise en abYme' et non pas 'mise en abîme'. Merci de nous rappeler nos vieux procédés d'analyse de seconde, ça ne mange pas de pain.

Répondre
-
like this post


Par levieuxdragon il y a 3 an(s)

66
Quoiqu'il arrive, il y a toujours ces quelques secondes de doute lorsque le film commence. Une image 4/3 sur un écran panoramique, du noir et blanc et muet...Et puis la magie opère. Je suis dans le film et plus rien ne viendra parasiter mon cerveau jusqu'à la fin. Un bonheur sans nom. Dujardin et Bérénice Bejo sont magnifiques, on reconnait toutes les têtes de seconds rôles, on est impressionné par ces numéros de danse et de claquettes...
Sans oublier, parfois, le silence dans la salle jusqu'à entendre respirer son voisin. Ne doutez plus, c'est une très belle expérience et un très beau film.

Répondre
-
like this post


Par arnold38cinema il y a 3 an(s)
J'avais un peu peur en allant le voir, je suis pas du tout amateur de film muet, et comme tout le monde l'enscence j'avais peur d'etre le seul à etre déçu, mais j'ai vraiment aimé ! C'est vraiment original de faire un film pareil en 2011, et le duo Dujardin-Béjo, c'est la classe !
Ma critique : http://www.youtube.com/watch?v=3L9byvBdpuA

Répondre
-
like this post


Par gavin1993 il y a 3 an(s)

1
+1 JBB


joblo a écrit:Non, je trouve juste étrange, presque contradictoire, d'écrire "le cinéma d'aujourd'hui est plus ou moins pollué par tous les gadgets technologiques" ...

Oui, je maintiens ça quand je vois la surexploitation de cette technologie qui est faite sur les films hollywoodiens aujourd'hui (prenons l'exemple de la 3D version James Cameron: maintenant, j'ai l'impression qu'à chaque bande-annonce on va se taper la mention "avec la technologie ayant servi à réaliser les effets spéciaux d'Avatar" ou bien "avec la caméra 3D ayant servi à la réalisation d'Avatar", et bientot si ça se trouve on aura "avec le balais à chiotte ayant servi dans les toilettes du studio d'Avatar"...) alors que cette technologie ne donne pas forcément des chefs-d'oeuvre (pour l'instant en tout cas je n'en ai encore vu aucun, malgré la justification de l'utilisation de cette technologie..)


[quote:2kunzzvl]... puis de taper sur ceux qui aiment les SFX datés de la première trilogie Star Wars, pour toi "devenus abusifs".[/quote:2kunzzvl]
Je ne parlais pas de la première trilogie quand je disais que les effets spéciaux (ou SFX) étaient "devenus abusifs", bien au contraire, je parlais de la seconde trilogie (la plus récente, communément appelée "prélogie"), mais si tu avais bien lu, tu aurais remarqué que je parlais non pas de moi mais des fans qui contestaient ce progrès pour la saga, trouvant donc ces effets spéciaux "abusifs", que ce soit ceux de la prélogie, ou ceux rajoutés sur la version 97 de la première trilogie..

Répondre
-
like this post


Par joblo il y a 3 an(s)
gavin1993 a écrit:Je ne comprends pas très bien la fin de ta question, mais oui c'est bien moi. Car si je sais reconnaître que le progrès peut etre le bienvenu dans le cinéma actuel, je trouve aussi que le fait de refaire des films à l'ancienne n'est pas mal-venu, car je sais aussi reconnaitre ce cinéma.. Bref, pour revenir à Star Wars, si je peux comprendre que certains fans de la saga regrettent la première version de la trilogie originale, je trouve aberrant que ces même fans s'obstinent à contester le fait que les effets spéciaux qui y sont ajoutés apportent un plus à la saga, et de contester du même coup la prélogie pour ses effets visuels devenus abusifs, alors qu'une telle saga est faite pour qu'on utilise au maximum ces effets spéciaux pour développer à l'écran l'univers dément qui en ressort..


Non, je trouve juste étrange, presque contradictoire, d'écrire "le cinéma d'aujourd'hui est plus ou moins pollué par tous les gadgets technologiques" puis de taper sur ceux qui aiment les SFX datés de la première trilogie Star Wars, pour toi "devenus abusifs". C'est tout.

Répondre
-
like this post


Par JJB il y a 3 an(s)
joblo a écrit:Tu es le même Gavin1993 qui dit que George Lucas a raison de retoucher ses Star Wars et les "poluant" avec des nouveaux SFX ? :)

Et pour quelles raisons Lucas aurait eu tort de retoucher ses films?
"poluant": je ne connais pas le verbe poluer. En revanche, quant à la question de "pollution", on peut dire qu'elle est inexistante, ou alors invisible, car les nouveaux SFX sont très bien.

Répondre
-
like this post


Par gavin1993 il y a 3 an(s)

1
joblo a écrit:Tu es le même Gavin1993 qui dit que George Lucas a raison de retoucher ses Star Wars et les "poluant" avec des nouveaux SFX ? :)

Je ne comprends pas très bien la fin de ta question, mais oui c'est bien moi. Car si je sais reconnaître que le progrès peut etre le bienvenu dans le cinéma actuel, je trouve aussi que le fait de refaire des films à l'ancienne n'est pas mal-venu, car je sais aussi reconnaitre ce cinéma.. Bref, pour revenir à Star Wars, si je peux comprendre que certains fans de la saga regrettent la première version de la trilogie originale, je trouve aberrant que ces même fans s'obstinent à contester le fait que les effets spéciaux qui y sont ajoutés apportent un plus à la saga, et de contester du même coup la prélogie pour ses effets visuels devenus abusifs, alors qu'une telle saga est faite pour qu'on utilise au maximum ces effets spéciaux pour développer à l'écran l'univers dément qui en ressort..

Répondre
-
like this post


Par joblo il y a 3 an(s)
gavin1993 a écrit:Car le cinéma [u:hqy8ggw8]hollywoodien[/u:hqy8ggw8] d'antan (oui, muet et en noir et blanc!) a bien des aspects, de nombreux aspects, dont le cinéma [u:hqy8ggw8]hollywoodien[/u:hqy8ggw8] d'aujourd'hui (avec sa 3D et ses effets visuels démesurés) est totalement dépourvu!


Tu es le même Gavin1993 qui dit que George Lucas a raison de retoucher ses Star Wars et les "poluant" avec des nouveaux SFX ? :)

Répondre
-
like this post


Par gavin1993 il y a 3 an(s)

1
nono54 a écrit:Alors là ça me troue le c.u.l...un gamin de 18 ans fan des films muets en N&B...

Et c'est moi qu'on traite parfois de vieux avant l'âge...

Bon ben éclate toi bien avec tes antiquités...

Ce n'est pas que je raffole des films muets en NB! Mais franchement ils méritent un peu plus de respect!! Le pari d'Haza-machin-chose (bon dieu de nom..) était risqué, osé, mais apparemment il en a tiré quelque chose d'extraordinaire qui franchit avec une aise peu commune les frontières du temps nous séparant aujourd'hui des classiques des années 30.. On ne reverrait pas ça par exemple avec des films des années 70 ou 80 (peut-etre Super 8 cet été..?) En tout cas, je serais bien curieux d'aller voir ça, surtout pour la sublime interprétation qu'a l'air de nous faire Dujardin!.. Ce film est pour moi franchement à voir, car il tranche fortement avec toutes les banalités qu'on peut nous sortir aujourd'hui, surtout en France, et même aux Etats-Unis! Qui a Hollywood aurait tenté un tel truc?? Personne! Et voilà qu'un Français nous pond cette merveille d'hommage! J'ai hate de voir ça, mais tout de meme: merci d'avance à M. Haza' de nous sortir quelque chose d'aussi original en film, et surtout pour un film [u:2nqwv6q2]français[/u:2nqwv6q2]! Après les OSS, on peut dire que ce réal' est unique en son genre dans la rénovation des genres cinématographiques!..

PS: J'ai bien peur que ton c.ul fut déjà troué avant que tu ne me lise.. Ce trou s'appelle un anus.

Répondre
-
like this post


Par nono54 il y a 3 an(s)

44
gavin1993 a écrit:
nono54 a écrit:Mouais,à la rigueur pour un court-métrage tv, ou un sketch, mais de là a en faire un film de cinéma, en noir et blanc, muet et en 1.33, on est en 2011 quand même...époque de la 3D, des CGI, du son en 7.1, de l'Imax...il y a des gens qui vont payer pour s'infliger ça ?

Eh bien oui! Sûrement moi! Ca m'afflige de lire des choses pareilles.. Sous prétexte que le cinéma d'aujourd'hui est plus ou moins pollué par tous les gadgets technologiques qu'on a pu mettre à son service, le fait de sortir un film muet en noir et blanc doit-il etre vraiment considéré comme une bonne vieille blague?!.. Ben non, moi je ne pense pas.. Car le cinéma [u:n08ka4y8]hollywoodien[/u:n08ka4y8] d'antan (oui, muet et en noir et blanc!) a bien des aspects, de nombreux aspects, dont le cinéma [u:n08ka4y8]hollywoodien[/u:n08ka4y8] d'aujourd'hui (avec sa 3D et ses effets visuels démesurés) est totalement dépourvu! Le jeu des acteurs n'est plus du tout le même: au moins les acteurs d'un film muet étaient obligés d'être bon pour nous faire ressentir à l'écran tout ce que leur personnage devaient ressentir; aujourd'hui ce n'est plus le cas et on a le droit à tous les empotés et à toutes les cruches pour jouer n'importe quel perso (à part quelques exceptions).. Le noir et blanc est aussi beaucoup plus intéressant au niveau de la lumière: au moins on a pas les couleurs affreuses qu'on peut nous infliger aujourd'hui dans certains films (surtout à effets spéciaux..) Bref le cinéma d'antan dégage un certain charme qu'on ne retrouve rarement dans toutes les inepties (il faut le dire) qu'on peut nous sortir aujourd'hui.. Il faut savoir accepté qu'avant, le cinéma, c'était bien ça! Et Hazanavicius, à l'aide de Jean Dujardin, qui à travers ce film doit dégager sa prestation la plus aboutie et la plus intéressante pour un acteur de ce calibre, a l'air de rendre parfaitement hommage à ce "vieux" cinéma (on peut le dire) qu'on a très vite oublié (bien plus que tous les classiques des années 70-80, qui seront je pense bien mieux conservés et rafistolés que tous ces vieux films NB..)


Alors là ça me troue le c.u.l...un gamin de 18 ans fan des films muets en N&B...

Et c'est moi qu'on traite parfois de vieux avant l'âge...

Bon ben éclate toi bien avec tes antiquités...

Répondre
-
like this post


>> Voir les 13 réponses dans le forum


Gagnez du temps et des points de réputation :


*




The Artist
The Artist
Sortie : 12 Octobre 2011
De : Michel Hazanavicius
Acteurs: Jean Dujardin, Berenice Béjo, John Goodman...

Les dernières news
Top 15 : les meilleurs films sur le Cinéma
Lorsque le septième Art se regarde le nombril ...

>> Toutes les news de The Artist<<

Vidéos à ne pas manquer

Jeux Concours

Newsletter FilmsActu






Films Actu - Toute l'actualité du film : Cinéma, DVD, Blu-Ray et Série TV. Critique de films, trailer, bande annonce, sorties vidéo, streaming & fonds d'écran

© 2007-2014 Filmsactu .com. Tous droits réservés.  Un site du groupe Mixicom - Réalisation : Vitalyn