FilmsActu.com



The Town

Notre avis
7 10

Ayant surpris tout le monde avec Gone baby gone, Ben Affleck impose une carrière de cinéaste plus judicieuse que celle de comédien, qu'il confirme (et couple) ici au service d'un polar introverti, se focalisant sur un univers simple et populaire, sans pour autant oublier d'être spectaculaire. Si l'on reprochera à The Town d'être un peu inégal dans sa narration, s'attardant sur quelques sous-intrigues pas toujours nécessaires, le résultat ne fait qu'appuyer le potentiel du garçon derrière une caméra.

Découvrez ci-dessous la critique du film The Town


Critique The Town réalisé par Ben Affleck

Critique The Town

 

Si la carrière de Ben Affleck en tant que comédien est lourdement à remettre en question sur une bonne moitié de sa filmographie, ce dernier s'est imposé comme un surprenant cinéaste de talent avec son très beau Gone baby gone, où il y dirigeait son propre frère pour l'occasion. Un petit thriller couvé se focalisant plus sur la grande simplicité et la perfectibilité de ses deux héros que sur son intrigue. Même s'il lorgne vers un spectacle plus musclé (en particulier dans son excellente introduction et son long final), The Town conserve le moule de son prédécesseur et privilégie des traits de caractère plus populaires que des icônes classiques cinématographiques qui transcendent l'écran. C'est pour cela que le comparatif à Heat n'a pas lieu d'être, malgré ce que les premières images et rumeurs laisseraient filtrer. Car Michael Mann, de son côté, proposait justement un film aux personnages très forts et dont les protagonistes découvraient que s'ils étaient chacun du côté d'une barrière, ils étaient identiques, condamnés à sacrifier leur vie pour leur engagement. Si l'on excepte l'une des toiles de fond de l'intrigue, sur la difficulté de bâtir une vie sociale et sentimentale solide lorsque l'on fait partie d'une certaine criminalité poussant à la clandestinité, les deux films n'ont finalement rien à voir l'un avec l'autre et ce serait desservir inutilement The Town que chercher à les comparer.

 

Critique Critique The Town réalisé par Ben Affleck réalisé par Ben Affleck

 

On pourrait même dire que c'est tout le contraire. Affleck a l'intelligence de ne jamais vouloir se prendre pour Michael Mann puisque l'on avait d'un côté une glorification de la décadence des grandes villes nocturnes dans un cadre sublimé par les (bonnes) règles hollywoodiennes et ici quelque chose de plus feutré, sur un communautarisme un peu gauche et violent où les braquages font partie de la vie... et de la ville. En effet, Boston, où se déroule l'intrigue, est victime de pratiquement un cambriolage à main armée par jour, ciblant le plus souvent les banques et les fourgons. Comme Gone baby gone dévoilait l'âpreté d'un microcosme totalement déconstruit par ses habitants en se maquillant en film policier, The Town n'est pas tant un film de gangsters ou de casse (même si les deux ont une place prépondérante dans l'intrigue) mais le portrait d'un cadre éclectique, le quartier de Charlestown où toutes les couches  se côtoient comme dans un mouchoir de poche. Prostituées, flics, voyous, assassins, dirigeants d'établissements financiers sont ainsi frères, sœurs, parents, oncles, voisins ou amis. Le film n'existe même que pour mettre le feu aux poudres qui déconsolidera toute cette normalité, le temps d'un simple fait divers.

 

Critique Critique The Town réalisé par Ben Affleck réalisé par Ben Affleck

 

Si l'on devait faire un reproche à The Town (qui n'est qu'un second film, rappelons-le), c'est d'ouvrir énormément de pistes d'intrigues, de par la multiplicité de ses personnages, pour se rendre compte qu'elles n'existent uniquement que pour forger le trait de caractère du héros, chef de gang de plus en plus désabusé (que Ben Affleck interprète lui-même) et grossir le trait sur la barrière séparant ce qu'il est et ce qu'il ne veut plus être. Autant de pistes qui assurent l'essentiel pour deux ou trois d'entre elles (le fardeau familial, la fidélité en amitié et l'impossible histoire d'amour) mais qui tendent à ralentir le film à quelques reprises sur ce que l'on attend constamment : l'élément déclencheur destiné à renverser la vapeur, la séquence qui bousculera réellement le spectateur. Chose qui n'arrivera pas vraiment, mais le réalisateur se sert de son tempérament posé pour installer tous les éléments évoqués ci-dessus, les faire évoluer progressivement et les malmener enfin dans son dernier quart d'heure, il est vrai, d'une terrible efficacité.

 

Au final, le résultat se montre moins saisissant ou impressionant que ses intentions (surtout qu'il souffrira encore et toujours d'une injuste comparaison avec Heat), mais Ben Affleck confirme après Gone baby gone qu'il est un réalisateur de talent au caractère entier entraperçu dans ses deux films. A défaut d'une claque, on se retrouve avec un petit polar intimiste plaisant.





Par Arnaud Mangin 2 commentaires


À voir aussi
Gone Baby Gone
5 The Town de Ben Affleck : Bande-annonce

Derniers commentaires
Par Simon il y a 8 an(s)
Encore un film à la gloire du FBI...
Répondre
-
voter voter


Par bakito il y a 8 an(s)
ça a l'air pas mal mais...
C'EST QUOI L'HISTOIRE!!!
c'est utile de relire les articles avant de les publier.

Répondre
-
voter voter


>> Voir les 2 réponses dans le forum


Gagnez du temps et des points de réputation :


*




The Town

Les dernières news

Vidéos à ne pas manquer

Jeux Concours

Newsletter FilmsActu


Films Actu - Toute l'actualité du film : Cinéma, DVD, Blu-Ray et Série TV. Critique de films, trailer, bande annonce, sorties vidéo, streaming & fonds d'écran

 © 2007-2019 Filmsactu .com. Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation.

Réalisation Vitalyn

Filmsactu.com est édité par Mixicom, société du groupe Webedia.