FilmsActu.com



There Will Be Blood


Critique de There Will Be Blood de Paul Thomas Anderson

Il est de ces films, ou lorsqu’on doit écrire un article dessus, on se retrouve comme un imbécile à 4h du matin devant un fichier Word vierge. Parce qu’on ne sait pas quoi dire. Ou alors rien de bien original. Des trucs comme "la mise en scène est somptueuse", "la musique est magnifique", "les acteurs sont géniaux", "two thumbs up". Alors on cherche à développer, mais on se rend vite compte qu'on arrive pas à mettre des mots sur nos pensées. Alors, comme il est tard et qu'on est fatigué, on se lache...

 

Voir un film, c’est un peu comme sortir avec quelqu’un.

 

D’un côté il y a des films sympas. Ceux qui nous ont fait passer un bon moment, mais avec lesquels on n’a pas forcément de rester bien longtemps, vu que c’était juste l’histoire d’un soir, ou d’une nuit, parfois même juste une séance de 5 à 7 et puis on oublie. On est content sur le coup, mais finalement on ne les aurait pas vus que ça serait revenu au même. Parce que ce n’était pas sérieux. Parce que c’était juste pour s’amuser… Ces films-là sont nécessaires, pour rester de bonne humeur, pour passer du bon temps ou pour pouvoir frimer auprès des potes en leur disant "Je l’ai vu celui-là ! j’ai bien pris mon pied avec je vous le conseille !".

 

Des films comme ça on peut en voir un paquet avant de tomber sur celui qui va vraiment compter, celui qui vont faire que notre vie bascule et qui va nous faire comprendre tous les autres avant lui, c'était pour du beurre. Et à cet instant tout change. Tout prend une autre saveur.

 

Critique de Critique de There Will Be Blood de Paul Thomas Anderson de Paul Thomas Anderson

 

Voir ce genre de film ça arrive presque aussi rarement que de tomber vraiment amoureux. Il y en a même à qui ça n’arrive qu’une fois dans une vie ! Avec des films comme ça, on peut avoir le coup de foudre direct. C’est rare, mais ça se peut. Le plus souvent on ne les remarque pas tout de suite et ce n’est qu’en les revoyant qu’on tombe sous le charme. Toutes les petites choses qui auraient pu nous échapper la première fois font soudainement surface et c’est à ce moment-là qu’on comprend qu’il existe des films capables de nous rappeller pourquoi nous aimons le cinéma. Ou alors qui nous font aimer le cinéma, c’est au choix. Il est de ces films qui nous laissent muets pendant plusieurs heures après leur visionnage. Non pas parce que nous n’avons rien à dire dessus, mais parce que tout ce que nous pourrions dire ne reflèterait qu’un pour cent de ce que nous venons de vivre. Il est de ces films qui nous font rêver, pleurer, rire, crier et pleurer encore, des films qui nous donnent tellement des frissons que rien qu’en y repensant, vous avez de nouveau les poils qui s’hérissent, du bout des bras jusqu'à l'échine. Il est de ces films qui nous empêchent de penser à quoique-ce-soit d’autre, des films qui nous déconnectent totalement du monde extérieur. Des films qui nous feraient presque oublier que nous sommes en train de regarder un film. Il est de ces films qu’on aime même pour ses défauts. Parfois même, surtout pour ses défauts. Il est de ces films qui nous font nous demander "C’était quand la dernière fois que j’ai ressenti ça au cinéma ?" nous faisant ainsi remarquer à quel point le temps passe vite et à quel point ce genre de film est rare. Très rare.

 

Critique de Critique de There Will Be Blood de Paul Thomas Anderson de Paul Thomas Anderson

 

Des films comme ça dans une vie, on peut les compter sur les doigts de la main de Mickey. Ces films-là, lorsqu’on en parle à des amis, c’est comme leur parler de la personne qu’on aime : on ne peut pas leur dire pourquoi. C’est comme ça, on le sent dans notre peau, dans nos veines, et puis c’est tout. De toute façon, pas la peine de leur expliquer, ils ont compris parce qu’eux aussi ils ont un film qui leur est cher. Bien sûr, pour nous embêter, il y en aura toujours un pour dire "Ouais mais ton film il a quand même une grosse baisse de rythme dans le 2e acte !" comme ils pourraient te dire "Ouais mais ta copine elle sourit tout le temps !". C’est pas grave, on l’aime quand même, et puis de toute façon il vaut mieux ça qu'une fille qui tire la gueule tout le temps, non ?

 

On peut toujours essayer de trouver des arguments pour parler de ce genre de films, basés sur des critères plus ou moins universels. On peut décrire la mise en scène par exemple, décortiquer les sous-textes du scénario ou encore analyser le jeu de comédiens, histoire d’expliquer à tout le monde pourquoi on l'a trouvé extraordinaire, fabuleux, magique… Mais au final, ce genre de perle rare là ne nécessite que très peu de commentaire. On n'aurait presque pas envie d'en parler, juste de le regarder et de le montrer. On veut aussi les garder pour soi, quelque part dans un coin du cœur, rangés précieusement dans un tiroir secret qu’on peut rouvrir à notre guise dès qu'on a la malchance de voir un navet, histoire de se rappeler que le cinéma c’est autre chose qu’une simple histoire de dollars et que finalement, lorsqu’on aime, c’est pour la vie. Ces films-là nous rendent heureux, tout simplement, et c'est sans doute la chose la plus difficile au monde.

 

There Will Be Blood, de Paul Thomas Anderson, fait partie de ces films. Point barre.

 

Critique de Critique de There Will Be Blood de Paul Thomas Anderson de Paul Thomas Anderson





Par Michèle Bori 10 commentaires


À voir aussi
There Will Be Blood - Blu-Ray
There Will Be Blood - édition collector spéciale FNAC

Derniers commentaires
Par VonT il y a 8 an(s)

likeSmall
Pas lu le bouquin, donc je ne comparerai pas.

Mais.
Ce film m'a vraiment scotché pendant toute sa durée pour toutes ses qualités déjà émises auparavant.

Seul bémol à mon sens: Si DD Lewis crève littéralement l'écran son rôle m'a, je ne sais pas pourquoi, trop rappelé celui du boucher dans Gangs of New york. Rôle pour lequel je l'avais trouvé encore meilleur n'ayant eu ici que l'impression d'une variation. Mais bon, ça reste l'un des meilleurs acteurs d'hollywood, pas de soucis.

Répondre
-
voter voter


Par toshiba labashi il y a 8 an(s)
Ah oui, et je voulais préciser quand meme que je comprend absolument pas l'avis de charlotte_D, j'ai du louper un épisode! charlotte, je serais curieux de savoir ce que tu fumes le dimanche soir devant ta teloch! Nan plus sérieusement, évenement de la décennie, très honnetement je veux bien croire qu'on puisse aprécier le film, mais la je comprend pas
Répondre
-
voter voter


Par Toshiba labashi il y a 8 an(s)
J'aurais pu dire "ouais ce film est excellent" comme tout les bouzeux de ce site mais très franchement ce film est une merde monumentale!!! je viens de me farcir-et je pèse mes mots- 1h30 de cette croute et je me suis fait tellement chier que je me suis arreté. ca ne m'étais jamais arrivé avant...meme le plus merdique de tout les films que j'ai vu au cinéma "hotel woodstock" ou je me suis endormi littéralement comme un papy (désolé messieurs...) et bah je l'ai regardé jusqu'au bout. Je previens donc tout les cretins comme moi qui ont eu un abruti de meilleur ami qui leur propose ce film de refuser CATEGORIQUEMENT. ALLER CIAO
Répondre
-
voter voter


Par delpedro il y a 9 an(s)

likeSmall
Pas du san(g) plomb ! a écrit:Et bien que beauté soit tout à la fois subjective et difficile à faire.


Tout comme l'est l'écriture, la direction d'acteurs ou encore l'approche thématique et/ou métaphorique d'un thème aussi vaste que celui abordé dans le film. Bref, le cinéma est subjectif ... et la critique l'est également :)

Répondre
-
voter voter


Par Pas du san(g) plomb ! il y a 9 an(s)
Je viens de voir ce film pour la troisième fois.. Pour décortiquer comprendre, se repaitre un peu, et prendre des notes.. Et bien très franchement, je suis loin de partager l'enthousiasme général, loin de vouloir saisir à mon tour l'encensoir convenu lancé par quelques titres ronflants. Photographique, il l'est sans conteste, et à ce titre cette fresque de l'ouest américain vaut le détour, à n'en pas douter. L'ambiance est réussie, c'est noir, c'est dur, c'est vil...c'est tendance aussi.. Il ne suffit pas de maquiller des visages de viscosité noirâtre, litres après litres, pour mettre en exergue la profondeur d'une histoire. Quoique les acteurs sont ici d'un grand secours. Vous l'aurez compris, cette épopée du pétrole manque souvent de finesse, de raffinement devrait-on dire pour sacrifier au contexte lexical. Le scénario plombe souvent la continuité du film par des lourdeurs inutiles, ajoute des hésitations au récit original tout à la fois bien plus profond et envolé. Daniel D lewis est égal à lui même, fort, magnétique. Mais pour être magistral, il eut fallu s'écarter de ces sillons labourés depuis trop longtemps de la même manière. De grâce messieurs osez, avec de telles figures! Paul Dano est d'ailleurs là pour compenser un peu, même s'il souffre parfois de flotter un peu trop dans son personnage. Un film donc simplement beau. Et bien que beauté soit tout à la fois subjective et difficile à faire, il n'est pourtant pas nécessaire ici de creuser plus à fond, au risque que la surface du gisement ne cède, laissant bien des illusions s'envoler. Ainsi donc, loin d'être stérile, la terre demeure ici sans surprise.
Répondre
-
voter voter


Par delpedro il y a 10 an(s)

likeSmall
Charlotte_D a écrit:Eh Pierre, désolée, l'esprit de l'escalier. Ton résumé est à revoir : ca se passe en Californie, pas au Texas, mais, surtout, l'aspect politique, qui est super développé dans le bouquin Pétrole !, est quasiment absent dans le film.


Euh... oui, je sais bien que TWBB ne se passe pas au Texas comme les Moissons du ciel. Ma comparaison était plus d'ordre cinématographique. Si le film de PTA me semble proche de celui de Mallick, c'est essentiellement par son rythme et surtout sa mise en image excessivement naturaliste. Non pas par le lieu de l'action. ;)
Pour ce qui est de l'aspect politique, je n'ai pas lu le livre, donc je serai bien incapable de faire quelconque comparaisons entre le film et le bouquin.

Répondre
-
voter voter


Par Charlotte_D il y a 10 an(s)

likeSmall
Eh Pierre, désolée, l'esprit de l'escalier. Ton résumé est à revoir : ca se passe en Californie, pas au Texas, mais, surtout, l'aspect politique, qui est super développé dans le bouquin Pétrole !, est quasiment absent dans le film.
Répondre
-
voter voter


Par delpedro il y a 10 an(s)

likeSmall
Charlotte_D a écrit:J'ai la chance d'avoir vu There Will Be Blood et je trouve la critique de Pierre un peu tiède : c'est le meilleur film depuis le dernier Kubrick, au moins.
Signaler aussi que TWBB est une adaptation étonnante et géniale d'un chef-d'oeuvre d'Upton Sinclair, Pétrole !, qui vient d'être publié en français.
A voir, à lire, l'événement de la décennie !


J'aurai bien écrit que TWBB est le meilleur film depuis Eyes Wide Shut... mais j'aime pas vraiment Eyes Wide Shut... vu que j'aime pas vraiment Kubrick en fait... voilà, ça c'est dit :siffler:
Sinon, pour ce qui est du jeu des comparaisons... moui, pourquoi pas. A l'époque de Boogie Nights, on l'avait comparé à Scorsese, après Magnolia c'était avec Altman... En sortant de There Will Be Blood, j'avais plutôt l'impression d'un étrange croisement entre Les Moissons du Ciel de Mallick et Miracle en Alabama d'Arthur Penn... Mais bon, je crois qu'il faudrait juste admettre que PTA n'a plus besoins d'être comparé à qui que ce soit ! :)

Répondre
-
voter voter


Par Charlotte_D il y a 10 an(s)

likeSmall
J'ai la chance d'avoir vu There Will Be Blood et je trouve la critique de Pierre un peu tiède : c'est le meilleur film depuis le dernier Kubrick, au moins.
Signaler aussi que TWBB est une adaptation étonnante et géniale d'un chef-d'oeuvre d'Upton Sinclair, Pétrole !, qui vient d'être publié en français.
A voir, à lire, l'événement de la décennie !

Répondre
-
voter voter


Par madlib il y a 10 an(s)

likeSmall
:clapping:
whow !! ça c'est de la déclaration d'amour !! il me tarde encore plus de le voir maintenant !

Répondre
-
voter voter


>> Voir les 10 réponses dans le forum


Gagnez du temps et des points de réputation :


*




There Will Be Blood

Les dernières news

Vidéos à ne pas manquer

Jeux Concours

Newsletter FilmsActu


Films Actu - Toute l'actualité du film : Cinéma, DVD, Blu-Ray et Série TV. Critique de films, trailer, bande annonce, sorties vidéo, streaming & fonds d'écran

 © 2007-2018 Filmsactu .com. Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation.

Réalisation Vitalyn

Filmsactu.com est édité par Mixicom, société du groupe Webedia.