FilmsActu.com



TU NE TUERAS POINT : on a pris une claque avec le film de Mel Gibson (critique)

Notre avis
8 10 Mel Gibson plonge le spectateur dans l'enfer de la guerre avec une sauvagerie d'une intensité folle. Une véritable expérience cinématographique pour un réalisateur hors-normes. Mad Mel is back et cela fait du bien !

Mad Mel est enfin de retour à la réalisation. Banni d'Hollywood à cause de ses multiples dérapages, l'acteur a depuis fait son mea culpa avant d'être remis en selle d'abord avec le Complexe du Castor de Jodie Foster puis avec Blood Father de Jean-François Richet.


Mais ce que l'on attendait vraiment, c'était le retour de Mel Gibson derrière la caméra. Basé sur une histoire vraie, Tu ne tueras point filme le parcours de Desmond Doss (Andrew Garfield) qui s'engage dans l'armée américaine pendant la seconde guerre mondiale et se retrouve au front contre les japonais. Sauf qu'il refuse de porter, et encore moins de se servir, d'une arme.

 

Desmond Doss va devoir imposer ses convictions religieuses (il est membre de l’Église adventiste du septième jour) face à un système et une hiérarchie militaire qui ne le comprennent pas. Moqué, bousculé, rejeté, il prouvera sa valeur sur le champ de bataille d’Okinawa à Hacksaw Ridge (la falaise du hachoir, le nom en v.o du film).

 


On voit ce qui a tant plus à Mel Gibson dans cette histoire. Tu ne tueras point est un authentique film de guerre. Après une première partie plus classique qui présente le personnage principal, le tourment familial dans lequel il a grandi, sa rencontre avec sa femme, puis ses classes en tant que soldat, le réalisateur nous plonge dans l'enfer de la guerre.

Mel Gibson l'avait montré avec Braveheart, il n'a pas son pareil pour nous immerger dans la bataille. Sans avoir la virtuosité d'un Spielberg sur Il Faut Sauver le Soldat Ryan, l'ex Martin Riggs plonge le spectateur dans l'enfer de la guerre avec une intensité et une sauvagerie d'une intensité folle.

 

Tu ne tueras point 

Impossible de rester insensible face à ces corps mutilés, criblés de balles et démembrés, ces chairs éventrées, ces moignons purulents, ces viscères répandues sur le sol... Tout cela sous un déluge de feu et de plomb apocalyptique. Gibson ne lésine pas sur le sang, le gore et montre la guerre telle qu'elle est sans la glorifier.  Cette ultra violence dénonce la stupidité de cette boucherie. Elle souligne d'autant plus le courage du personnage principal. A l'aide de longues séquences au ralenti comme il les aime tant, Gibson offre sa vision de l'apocalypse. 

Tu ne tueras point est l'anti-film de super-héros. Le héros de Gibson n'a besoin que de sa foi, de ses convictions et de son courage pour s'affirmer, et non pas d'armes ni de super pouvoirs. On ressort de la projection chamboulé avec le sentiment d'avoir vécu quelque chose d'intense pendant deux heures. Ceci malgré l'obsession parfois plombante pour les icônes martyrs et christiques de son réalisateur.

 

Tu ne tueras point


Outre Andrew Garfield, Tu ne tueras point brille par ses seconds rôles impeccables. Que cela soit Hugo Weaving (Matrix, V Pour Vendetta) en ancien soldat traumatisé de la guerre de 14 devenu père abusif et alcoolique, Sam Worthington (Avatar) en capitaine prêt à se sacrifier pour ses hommes, Vince Vaughn en instructeur gueulard (bien que l’on soit très loin de la perversité de Full Metal Jacket), Teresa Palmer (Dans le Noir) en petite amie de Desmond Ross ou encore Luke Bracey (l’affreux remake de Point Break) en soldat bourrin.

Desmond T. Doss fut le premier soldat objecteur de conscience à avoir été décoré de la Medal Of Honor des mains du Président Harry Truman en 1945 pour son incroyable courage. Il se retrouva à sauver la vie de plus de 70 soldats pendant la bataille d'Okinawa.

10 ans après Apocalypto et 21 ans après Braveheart, Mel Gibson est bien de retour. Tu ne tueras point témoigne à quel point le cinéma actuel a besoin d'un réalisateur de sa trempe.

 

Tu ne tueras point



Par Olivier Portnoi 2 commentaires


Derniers commentaires
Par NovapolisJade il y a 8 mois

likeSmall 5
Heureuse du retour de mel gibson derriere la camera
Répondre
-
voter voter


Par Oolong il y a 9 mois
Miller va prendre sa leçon !
Répondre
-
voter voter


>> Voir les 2 réponses dans le forum


Gagnez du temps et des points de réputation :


*





Films Actu - Toute l'actualité du film : Cinéma, DVD, Blu-Ray et Série TV. Critique de films, trailer, bande annonce, sorties vidéo, streaming & fonds d'écran

 © 2007-2017 Filmsactu .com. Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation.

Réalisation Vitalyn

Filmsactu.com est édité par Mixicom, société du groupe Webedia.