FilmsActu.com

Critique le 04/03/2009

Watchmen - Les Gardiens

Notre avis
6 10 On s'est longtemps demandé pourquoi de grands noms tels que Terry Gilliam, Paul Greengrass ou encore Darren Aronofsky avaient abandonné l'idée d'adapter Watchmen au cinéma. On a aujourd'hui la réponse : peut-être tout simplement parce que le roman graphique d'Alan Moore est inadaptable. Zack Snyder, sans doute conscient de la chose, a opté pour la solution la plus consensuelle, et probablement aussi la seule solution viable. En évitant intentionnellement de refondre le matériau d'origine en quelque chose de purement cinématographique, et en offrant donc une sorte de version animée du comics, il conserve certes l'esprit, les thématiques, l'histoire, les personnages et la morale ambiguë du livre, mais propose une œuvre sans surprise pour quiconque connaitrait un tant soit peu ce dernier. On connaissait les "livres audio". Snyder invente le "comic-book vidéo".

Critique Watchmen - Les Gardiens

Important : Watchmen opposera deux types de spectateurs. Ceux qui ont lu le roman graphique, et ceux qui ne l'ont pas lu. L'avis rédigé ici est celui d'un fan du livre, qui le connaît presque comme sa poche. Avec un œil "neuf", le film sera sans doute perçu d'une manière totalement différente.

 

Il serait un euphémisme de dire que l'attente aura été longue. Watchmen en film, un rêve pour toute une génération de fans qui espéraient depuis plus de vingt ans voir un jour porté à l'écran ce que beaucoup considèrent comme le plus grand roman graphique jamais fait. Las. Trop sombre, trop pessimiste, trop ambigu, pas assez entertaining, l'œuvre d'Alan Moore semblait avoir sombré dans les tréfonds du development hell si cher à Hollywood. Tour à tour dans les mains de Terry Gilliam, Paul Greengrass ou encore Darren Aronofsky, le projet tombera finalement dans celles de Zack Snyder, propulsé "maitre ès adaptation de graphic novel" après le carton de 300. Un choix tactique de la part de la Warner, qui comptait sur son golden boy pour transformer les cases dépressives de Moore et Gibbons en un divertissement rentable qui plaise à la fois à la communauté des purs fanboys (qui n'aurait pas hésité à lancer une omerta contre quiconque dénaturerait le comics) et au spectateur lambda qui voudrait juste en avoir pour son argent. Mais comment ce jeune cinéaste allait réussir là où les autres avaient échoué ? Comment allait-il arriver à conserver l'essence corrosive du matériau d'origine face à des studios de plus en plus frileux face à toute forme de subversion ? Et surtout, comment allait-il rendre accessible une œuvre si austère et si alambiquée à un grand public qui pourrait n'y voir qu'un film de super héros de plus ? Telles étaient les questions essentielles qui entouraient le projet.

 

Critique Critique Watchmen - Les Gardiens

 

Snyder est un malin. Ou alors un escroc, mais nous pencherions plutôt pour le premier choix. Watchmen étant jugé à raison totalement inadaptable en film, le réalisateur de l'Armée des morts ne l'adaptera pas. Pas au sens où l'on a toujours "adapté" un livre ou une BD, en tout cas. Pourquoi risquer une réécriture qui pourrait faire perdre du sens à l'histoire lorsqu'on peut simplement la reprendre telle quelle ? Watchmen en film sera donc exactement tel que Moore l'a écrit. Au dialogue prêt. Une démarche dont on ne peut que souligner la fidélité, et qui vient répondre à une question fondamentale : oui, le film conserve toute la noirceur, la violence et les thématiques du comics. Non les personnages n'ont pas été trahis. Non, Snyder n'a pas fait de Watchmen un blockbuster vain et décérébré. Les problématiques sur les notions de libertés individuelles, de justice, de bien et de mal, de paranoïa et toute l'ironie entourant l'existence de super-héros dans un monde en proie à un anéantissement nucléaire qui dépasse l'entendement (l'histoire se déroule en 1985, en pleine guerre froide) se retrouvent ici, identiques à ce qu'elles étaient dans le roman graphique. Elles ne sont même pas atténuées, preuve que le succès colossal de The Dark Knight a certainement convaincu quelques studios que les films sombres et matures n'effrayaient pas le public, bien au contraire. Un très bon point donc, surtout lorsqu'on sait que les deux dernièrs portages de récits d'Alan Moore (LXG et V pour Vendetta) brillaient surtout par leur incapacité à cerner précisément ce qui faisait la force de leurs fondations.

 

Critique Critique Watchmen - Les Gardiens

 

Mais de cette fidélité découle deux sérieux problèmes concernant Watchmen, le film. Tout d'abord, au risque de répéter une évidence, le rythme d'un film n'est pas celui d'une BD découpée en plusieurs volumes, que chacun peut choisir de lire à la vitesse qu'il veut. La principale faiblesse du film réside donc dans le constat qu'en évitant toute forme d'adaptation ou de réécriture, Snyder prive son bébé d'une réelle forme cinématographique. La narration est ici complètement plate, menée sur un faux rythme constant, qui nous propose 1h30 de présentation des personnages, puis un deuxième acte expédié, jusqu'à un climax final mou du genou qui pointe le bout de son nez beaucoup trop tardivement. "Bah ouais mais c'est comme dans la BD quoi !" diront certains. Certes, mais à l'écran, ce menu défaut (qui n'en est d'ailleurs pas un sur papier glacé) est plus que préjudiciable, puisqu'il rebutera sans doute les non-initiés, venus quand même à la base pour voir un film de cinéma, et pas un slide-show évolué d'une BD. Ce qui nous amène au second défaut du film. Quelle est donc la valeur ajoutée de ce film par rapport au comics ? Qu'apporte-t-il de plus, si ce n'est la possibilité de découvrir en 2h40 et pour un prix raisonnable l'équivalent de 400 pages (soit de très longues heures de lectures) vendues 50€ dans le commerce ? Pas grand-chose, si ce n'est rien. En regardant Watchmen, on a comme une étrange sensation de déjà vu et l'on se retrouve donc devant de la même manière qu'on est face à un jeu des sept erreurs (on cherche les différences et à tout casser, on en trouve sept à la fin). Un syndrome récurrent dont souffraient déjà Sin City et 300. Nous sommes donc en droit de nous demander : vaut-il mieux une mauvaise adaptation ou pas d'adaptation du tout ? Car même avec tous leurs défauts, LXG et V avaient au moins pour mérite de surprendre celui qui connaissait le matériau original. Il serait d'ailleurs hypocrite de se plaindre que ces films trahissent leurs bases respectives tout en pointant du doigt que Watchmen les respectent trop. Comme d'habitude dans ces cas-là, l'équilibre se trouve dans le juste milieu. Mais il demande beaucoup de travail et de talent. N'est définitivement pas Peter Jackson qui veut ...

 

Critique Critique Watchmen - Les Gardiens

 

Pour le reste, c'est-à-dire tout ce qui ne concerne pas le scénario, Watchmen ressemble peu ou prou à ce à quoi nous nous attendions, au vu des bandes-annonces et des vingt minutes qui nous avaient été dévoilées il y a quelques mois. C'est clairement du Snyder dans le texte, avec tout ce que cela implique. Des ralentis là où il n'y en a pas forcément besoin, une utilisation un peu facile de la musique (la BO est énorme, mais factice - le meilleur exemple est l'utilisation de la Chevauchée des Walkyries sur les scènes du Vietnam) mais aussi une générosité dans quelques money-shot bien bourrins et assez sanguinolents. L'ensemble peut se montrer très froid par moments (en particulier les scènes d'actions, qui sont à l'opposée des séquences parkinsoniennes auxquelles nous a habitués Hollywood depuis quelques années... encore une fois, un juste milieu aurait été préférable) mais qu'on se le dise, entre les quelques plans "poseurs" découverts pour la plupart dans les trailers, Watchmen ressemble à du cinéma, composé, travaillé, découpé comme un film "normal", et non comme une succession de vignettes type Sin City. De plus, ceux qui craignaient que 300 et son imagerie factice tournée sur fond vert ne déteigne sur le travail de Gibbons peuvent se rassurer : Watchmen ne sonne pas faux. Mises à part les séquences sur Mars et en Antarctique, le film a été tourné dans des décors en dur, réalistes et assez détaillés. Snyder a beau être un 21st century digital boy, il a ici un peu calmé ses pulsions infographiques pour offrir une bobine qui s'équilibre entre ses deux précédents travaux. Ce n'est pas pour nous déplaire. Maintenant, après un remake et deux "copier-coller", on aimerait bien découvrir Snyder sous un angle un peu plus personnel, histoire de savoir ce que le bonhomme a réellement à proposer, et s'il a vraiment des choses à dire.

 

Critique Critique Watchmen - Les Gardiens

 

Critique publiée le 25/02/2009 à 15h03.





Par Pierre Delorme 42 commentaires

Autres Articles
Derniers commentaires
Par fbdk il y a 5 an(s)

Je ne m'attendais pas à une histoire de ce genre (j'avais lu le livre étant gamin, et à part le look de Rorschach et de l'homme hibou je n'avait pas beaucoup de souvenir).
En tout cas celui qui s'attend à un film genre X men risque d'être déçu tant les pouvoir de ces super héros sont discret (sauf pour le Dr manathan).
En tout cas ce monde alternatif, basé sur une passé différent du notre est une bonne base pour un film pessimiste ( ou réaliste)sur le genre humain. Les effet spécaiux sont eux de bonne facture.

Répondre
-
like this post


Par riddick6986 il y a 5 an(s)

Mais tout à fait "delpedro". Je ne fais que relater des faits dont l'extrême vérité est certes effrayante mais voilà, il faut accepter la vérité telle qu'elle est... ce film est un Chef d'Oeuvre.

Et de toute façon, en France on n'aura jamais un film comme celui-ci, avec autant de profondeur et de réflexion...

Répondre
-
like this post


Par delpedro il y a 5 an(s)

riddick6986 a écrit:haha le soucis c'est que je peux être affirmatif vu que j'ai raison ...


Comme l'a si bien chanté Didier Super :

"[i:1orpzyh7]Lorsqu'on est convaincu qu'on a raison, on a plus besoin de se casser le cul à réfléchir...[/i:1orpzyh7]"

Répondre
-
like this post


Par riddick6986 il y a 5 an(s)

haha le soucis c'est que je peux être affirmatif vu que j'ai raison ...
Zack Snyder est vraiment un réalisateur génial qui n'a dans sa filmographie que des très bon films voir chef d'oeuvre!

Répondre
-
like this post


Par pavupapri il y a 5 an(s)

1
riddick6986 a écrit:Le critique n'a rien compris au principe de l'adaptation : c'est d'être fidèle et de ne pas la réinventé, cela ne sert à rien !


Faut pas être aussi affirmatif quand on se trompe...

Répondre
-
like this post


Par Foumoila il y a 5 an(s)

Et tiens juste une question:
Est-ce que la Bd contenait aussi cette contradiction de passer de l'éloge de l'individu en porte étendard de la valeur humaine, au déni le plus total pour un massacre de masse?

Répondre
-
like this post


Par Foumoila il y a 5 an(s)

Vu:
Passé une mise en jambe plutôt réussie avec une bonne ambiance 50's alternatives, chouette générique, bon mix comic/polar/politique...le film devient tout plat! Znyder ne sait pas filmer les dialogues, il s'en tamponne grave mais au final, nous aussi. On se désintéresse complètement des enjeux avec pourtant en toile de fond un propos subversif et diablement intéressant, dommage! On est plus à se dire "A d'accord c'était ça son plan" que "A mon dieu non! Plein de gens vont mourir c'est affreux!!"
Je n'ai pas lu le comic d'origine et pourtant le manque de subtilité de la mise en scène de Znyder m'a permis de piger tout le scénar (enfin surtout qui est derrière tout ça) avant la fin...depuis le début même.
Des scènes d'actions sympa mais pas ahurissante, des plans au ralenti gratuits, une utilisation de la musique qui relève quasiment de l'amateurisme (neun neun suivi de Hendryx, où comment accumuler des morceaux ultra connu de façon totalement gratuite et innapropriée), et surtout des sfx très très voyants. On est pas transportés dans les différents paysages souvent dantesques sur le papier, mais qui se finissent en cinematique de jeu video.
Les plus: Dr Manatthan, The comedian, et l'autre fouineur avec son masque. Ils assurent bien. La nana, qui à priori n'est pas trop mon type, m'a bien chauffé pendant la séance.
Du cinema qui veut bien faire et qui ne prend pas son spectateur pour un con, mais Znyder confirme son statut d'excellent clippeur, à défaut de prouver qu'il est un vrai cinéaste.

Répondre
-
like this post


Par pethor il y a 5 an(s)

Je l'ai enfin vu, ce soir, et je tiens simplement à dire que je ne suis absolument pas d'accord avec la critique, le film est surnoté et ce passage en particulier est pour moi un mensonge totale puisque c'est ce dernier qui m'avait rassuré sur le contenu:
oui, le film conserve toute la noirceur, la violence et les thématiques du comics. Non les personnages n'ont pas été trahis. Non, Snyder n'a pas fait de Watchmen un blockbuster vain et décérébré. Les problématiques sur les notions de libertés individuelles, de justice, de bien et de mal, de paranoïa et toute l'ironie entourant l'existence de super-héros dans un monde en proie à un anéantissement nucléaire qui dépasse l'entendement (l'histoire se déroule en 1985, en pleine guerre froide) se retrouvent ici, identiques à ce qu'elles étaient dans le roman graphique.

Les personnages sont bel et bien trahit, les problématiques sont évoqués et ne sont pas soulevés, elles deviennent presque pitoyable tant les thèmes sont survolé, ce qui les rends sans âme sans corps. La réécriture de la fin et le personnage de veidt sont beaucoup trop modifiés et ne rentrent absolument pas dans l'esprit du comic book (il se cache derrière des pdg?!) A croire qu'un personnage intelligent, et agissant ainsi ne pouvait qu'être campé par une sorte de tête de psycho dont se dégage une noirceur presque dés le premier plan... nan je suis désolé, cette "adaptation" est lamentable, a quoi sert de reprendre mot pour mot quand on ne récupère pas la substantifique moelle.
La modification de la fin est atroce, elle rend l'histoire totalement incohérente avec les agissements qui en découlent, la ou le comic book justifiait beaucoup plus les conséquences.
Ah je ne pourrais pas tout décrire, mais les phases d'action sans suggestion basé sur de la violence surfaite mêlé au ralenti est ridicule... LA SUGGESTION bordel!
On coupe des bras au lieu d'une carotide et on fait agir n'importe comment derrière.
On montre un être apeuré entre les vacillement d'une porte la ou une flaque de sang suffisait... rah j'ai les nerfs, je me sens trompé par la critique qui m'avait rassuré sur le seul point qui me faisait peur. Comment peut on être aussi catégorique et se tromper de la sorte... bon une bonne nuit et ce sera oublié. Je ne parlerai pas de rorschach, ça me ferait trop mal...

Répondre
-
like this post


Par merzboy il y a 5 an(s)

Le critique n'a rien compris au principe de l'adaptation : c'est d'être fidèle et de ne pas la réinventé, cela ne sert à rien !
ou peutêtre que cest toi qui na rien compris ?

UN CHEF D'OEUVRE !!
HAHAHAHAHAHAHAHAHA

Répondre
-
like this post


Par riddick6986 il y a 5 an(s)

Le critique n'a rien compris au principe de l'adaptation : c'est d'être fidèle et de ne pas la réinventé, cela ne sert à rien !
Zack Snyder nous livre son film le plus aboutit tant sur le côté technique avec les effets spéciaux que côté scénario ...
Un film impressionnant, réalisé avec brio où l'on ne voit pas passer les 2h30.
UN CHEF D'OEUVRE !!

Répondre
-
like this post


>> Voir les 42 réponses dans le forum


Gagnez du temps et des points de réputation :


*




Watchmen - Les Gardiens
Watchmen - Les Gardiens
Sortie : 4 Mars 2009
De : Zack Snyder
Acteurs: Patrick Wilson, Jackie Earle Haley, Billy Crudup...

Les dernières news
Batman v Superman : un Watchmen au casting ?
C'est LA grosse rumeur du jour !

Vidéo : un fan se construit sa propre Batmobile !
Est-ce LA solution pour draguer les nanas ?

>> Toutes les news de Watchmen - Les Gardiens<<

Vidéos à ne pas manquer

Jeux Concours

Newsletter FilmsActu






Films Actu - Toute l'actualité du film : Cinéma, DVD, Blu-Ray et Série TV. Critique de films, trailer, bande annonce, sorties vidéo, streaming & fonds d'écran

© 2007-2014 Filmsactu .com. Tous droits réservés.  Un site du groupe Mixicom - Réalisation : Vitalyn