FilmsActu.com



Critique : The Big Bang Theory - Saison 1

Notre avis
6 10

Episodes de 20 minutes sur le quotidien de colocataires trentenaires et célibataires, rires enregistrés abusifs, intrigues amoureuses au ras des pâquerettes, mais dans le même temps cette efficacité d'écriture propre aux séries comiques hollywoodiennes. Par bien des côtés The Big Bang Theory n'est qu'un énième Friends-like : sympathique, vite regardé, vite oublié, bref une sitcom dans la plus pure tradition du style. Cependant, cette première saison de The Big Bang Theory parvient à convaincre en faisant souffler un vent de fraîcheur sur le genre grâce à des personnages hauts en couleurs. Le succès de la série doit également beaucoup à la performance hilarante de Jim Parsons dans le rôle de Sheldon.


The Big Bang Theory - Saison 1

Synopsis : Physiciens théoriciens de génies officiant comme chercheurs à l'université, Leonard (Johnny Galecki) et Sheldon (Jim Parsons) vivent en colocation dans un petit appartement de Pasadena. Geeks jusqu'au bout des ongles, ou plutôt jusqu'au bout de la manette, Leonard et Sheldon partagent leur temps entre leur travail, des soirées Halo, des raids Wow, des après-midi paintball et vouent un culte à Star Trek et Star Wars, passions qu'ils partagent avec leurs amis Howard et Rajesh. Tout ce petit monde va voir son quotidien bouleversé par l'arrivée de la nouvelle voisine, Penny. Belle, blonde, Penny est serveuse à la Cheesecake Factory mais espère décrocher prochainement un rôle d'actrice. En attendant, Penny va devoir composer avec ses voisins un peu bizarres et notamment avec Leonard qui est tombé sous le charme...

 

The Big Bang Theory - Saison 1

 

Diffusée depuis septembre 2007 sur CBS, The Big Bang Theory gagne continuellement des spectateurs et rassemble désormais dix millions de fans à chaque diffusion. Soyons francs, tout ou presque tient dans le synopsis présenté plus haut et nos malheureux geeks seront tout au long de la saison confrontés à la réalité que leur impose leur voisine. Le spectateur a donc droit au cours des 17 épisodes de la saison à : les geeks à la fête d'Haloween de leur voisine, les geeks recherchent un membre pour leur équipe Halo et recrutent la voisine, la voisine réconcilie les geeks, les geeks veulent apprendre à parler aux femmes... Rien à redire sur l'écriture des épisodes à proprement parler, c'est vif, ça regorge de jeux de mots, de situations absurdes et les spectateurs se prêtent de bonne grâce aux démêlées invraisemblables de Sheldon et Leonard confrontés à la vraie vie. Bref, c'est bien mais rien de bien nouveau dans l'univers de la colocation ni dans celui des geeks.

 

The Big Bang Theory - Saison 1

 

Néanmoins nos héros ne sont pas uniquement des geeks ou des colocataires trentenaires célibataires, ce sont aussi des génies ! C'est précisément ce point qui sauve la série du déjà-vu et lui confère une agréable fraîcheur grâce à des dialogues surréalistes sur le sujet de la science et de l'université. Leonard est génial, il sait qu'il a socialement des difficultés et fait beaucoup d'efforts pour se soigner... Sheldon est encore plus génial et encore plus asocial mais il ne fait aucun effort puisqu'il est persuadé d'être parfait. Pour tout dire, ce dernier est à la limite de l'autisme et ne fait que très peu attention aux autres, ne se soucie que de son bien-être et de son travail. Pire, il a tendance à traiter ceux qui l'entourent avec condescendance comme s'ils n'étaient que des enfants ignorants alors que lui-même est puéril à bien des égards. Pour incarner ces deux intellos, la production a fait confiance à Jim Galecki et surtout à Jim Parsons qui livre une performance tout simplement hilarante en tant que Sheldon Cooper. Arrogant, assailli par les tics nerveux, organisant sa vie autour de ses troubles obsessionnels compulsifs et exploitant la moindre faille de ses interlocuteurs pour ramener sa science (et ce n'est dans ce cas précis pas uniquement une expression), Sheldon devrait en toute logique être un personnage détestable. Pourtant, tout en finesse et sans jamais sombrer dans l'excentricité, l'acteur parvient à humaniser ce scientifique maniaque de propreté et à le rendre sympathique aux yeux du public. La prestation de Kaley Cuoco en Penny est également de qualité. L'actrice parvient à incarner la parfaite Girl Next Door si chère aux américains : Belle mais pas trop, inculte mais pas idiote, gentille mais pas cruche et finalement très terre à terre en comparaison des génies qui planent dans les étoiles. Howard et Raj sont deux rôles secondaires un peu trop effacés, des éléments comiques servant avant tout de faire-valoir.

 

The Big Bang Theory - Saison 1

 

Si vous aimez les sitcoms, alors oui vous aimerez The Big bang Theory, une série calibrée au millimètre près pour remplir le cahier des charges du genre. Certes, aucune subversion, aucune réflexion politiquement incorrecte ni aucune référence à l'actualité ne viennent bouleverser les épisodes qui peuvent se voir dans le désordre. Néanmoins, l'humour est au rendez-vous à chaque épisode et les personnages hauts en couleurs font de cette première saison un agréable show qu'il faudra confirmer au cours de la seconde saison. Nos achèverons néanmoins cette revue par une pensée émue pour le technicien chargé des rires enregistrés (vous savez, ce fléau des sitcoms qui vous indique où rire, des fois que vous auriez eu un moment d'inattention.). En effet, ce brave homme dont nous ignorons le nom est probablement atteint d'une grave maladie touchant les doigts et l'empêchant de faire correctement son métier. Ainsi, chaque réplique (même insignifiante), chaque geste (même sans intérêt) donne lieu à une salve d'hilarité qui non seulement n'est plus communicative mais finit par devenir exaspérante. C'est lourd, très lourd...

 

The Big Bang Theory - Saison 1

 

The Big Bang Theory - Saison 1

 

The Big Bang Theory - Saison 1

 

The Big Bang Theory - Saison 1

 

The Big Bang Theory - Saison 1

 

The Big Bang Theory - Saison 1

 

 



Par Arnaud Cuirot 4 commentaires


Derniers commentaires
Par VonT il y a 9 an(s)

likeSmall
C'est clair que les rires en boîtes sont poussés dans leurs derniers retranchements... Mais ça reste une des séries les plus drôles du moment y compris par rapport à HIMYM qui commence à tourner en rond.

La saison 2 de TBBT est encore meilleure à mon sens, une sorte de vitesse de croisière.

Répondre
-
voter voter


Par Comos il y a 9 an(s)

likeSmall
pour moi, c'est une série qu'il faut pas abandonner trop vite, j'ai quand même trouvé le début extrêmement lourd

les rires en boites insupportable, les réplique pas toujours terrible, l'humour geek trop clicheton, Penny qui n'apporte pas vraiment de bouleversement à ces asociaux

mais en fait, quand on lui laisse une chance, tout ces points s'améliorent, en particulier l'écriture et l'humour qui tombe moins à plat, offre des situation vraiment drôles...etc.

Répondre
-
voter voter


Par zemat il y a 9 an(s)

likeSmall
De mon côté c'est la série la plus drôle qui passe en ce moment aux US. La S2 met clairement l'accent sur le personnage de Sheldon, et ceci pour notre plus grand bonheur. Toutes ses manies et réparties sont vraiment hilarantes !
Par contre je reconnais qu'il faut avoir une bonne culture de geek pour saisir toutes les subtilités des dialogues.

Répondre
-
voter voter


Par Fred_Kangoo il y a 9 an(s)

likeSmall
Une série vraiment amusante a voir, au second degré, pour peu que l'on ai un peu de culture geek.

Je me demande ou trouver l'après shampoing Luc Skywalker et le Boogle Klingon...

Répondre
-
voter voter


>> Voir les 4 réponses dans le forum


Gagnez du temps et des points de réputation :


*




The Big Bang Theory

Les dernières news

Vidéos à ne pas manquer

Jeux Concours

Newsletter FilmsActu


Films Actu - Toute l'actualité du film : Cinéma, DVD, Blu-Ray et Série TV. Critique de films, trailer, bande annonce, sorties vidéo, streaming & fonds d'écran

 © 2007-2019 Filmsactu .com. Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation.

Réalisation Vitalyn

Filmsactu.com est édité par Mixicom, société du groupe Webedia.