FilmsActu.com



Alita Battle Angel : pourquoi James Cameron n'a-t-il pas réalisé le film ? Explications

Alita Battle Angel sera dans nos salles dès le 13 février. Pas exempt de défauts, cette adaptation ciné du manga culte Gunnm n'en est pas moins une réussite. On en attendait pas autant. Alita expose des morceaux de bravoure comme on en voit peu dans nos salles. Et surtout il ne manque ni de coeur, ni d'âme. Le film réussit à où Ghost In The Shell, entre autre, a échoué.
 
Produit et écrit par James Cameron qui devait le réaliser, Alita Battle Angel a finalement atterri entre les bras musclés de Robert Rodriguez (Sin City, Planet Terror, Machete).
 
Alita Battle Angel
 
Pourquoi ce choix ? Comment se fait-il que James Cameron n'a pas lui-même réalisé ce projet qui lui était si cher ? On a posé la question à Robert Rodriguez et au producteur Jon Landau, proche collaborateur de Cameron sur Avatar et Titanic.
 
Robert, quel a été votre réaction quand James Cameron vous a demandé de réaliser Alita à sa place ?
Robert Rodriguez : J’ai été surexcité avant de me demander comment j’allais bien pouvoir m’y prendre. Il m’a mis en confiance d’emblée cependant. On se connait depuis 25 ans. Je sais qu’il a été impressionné par Sin City et tout le travail sur le digital que j’ai pu faire. J’ai tourné le premier film en digital 3D avec ses caméras. On a toujours été en contact. On n'a cessé de se voir au cours des années afin de parler de trucs de geek et de trucs techniques. Il m’a dit, "ce n’est qu’une histoire de proportion. Ici, tout est plus démesuré mais tu l’as déjà fait auparavant. Juste pas à cette échelle". Et je n’avais jamais fait de performance capture. Mais il m’a donné des cours. Je suis allé dans ses studios et il m’a révélé tous ses secrets (rires). Cela a aidé. C’était vraiment excitant pour moi.
 
Alita Battle Angel
 
Jon, si j’ai bien compris, James Cameron et vous avez entendu parler d’Alita grâce à Guillermo Del Toro ?
Jon Landau : En 1999, notre ami Guillermo Del Toro nous parle d’Alita Battle Angel. Jim et moi avons tout de suite vu dans le manga un film que l’on voulait faire. Jim voulait le réaliser. Pendant les 5 premières années de développement du film, c’était un film que James Cameron allait réaliser.

Que s’est-il passé ? Avatar ?
Jon Landau : Lorsque l’on a enfin eu un script qui plaisait à Jim, Avatar, un script que Jim avait écrit 10 ans plus tôt, devenait techniquement enfin réalisable. On s’est dit, faisons Avatar puis on enchainera avec Alita. Et ce que l’on apprendrait sur Avatar servira à Alita. Quand Avatar est devenu aussi gigantesque et que l’on s’est rendu compte que Jim allait réaliser ses suites, on a commencé à chercher un réalisateur de remplacement. Mais on ne voulait pas juste confier le film à un yes man, Alita était trop important pour nous. On désirait trouver un réalisateur que l’on pourrait guider et avec qui on pourrait étroitement collaborer. Robert Rodriguez était celui-là. Et si Avatar a aidé Alita, tout ce que l’on a fait sur Alita va aider à Avatar 2 et ses suites.
 
Pourquoi Robert Rodriguez ? Il vient de petits budgets au tournage plus chaotique et punk que ne le sont en général les films de James Cameron.
Jon Landau : On a choisi Robert car si on regarde bien ses films, ils possèdent des personnages féminins forts, ils traitent des rapports familiaux. Robert et Jim ont ça en commun. Si on enlève toute la fantasy des films de Robert, ils ont des bases solides. C’est ce qui fait qu’ils fonctionnent. Quand Robert a pris le script de 186 pages de Jim et en 4 mois l’a réduit à 128 pages en conservant toutes les émotions et la passion que Jim y avait inclus, on a su qu’il avait compris ce qui était important pour nous dans ce film. Puis il m’a dit : « Quand j’ai tourné Sin City, j’ai voulu faire un film à la Frank Miller. Quand je ferai Alita, je veux faire un film de James Cameron. »

Bien que l’on reconnaisse l’univers de James Cameron, il y a des aspects qui lui sont propres comme des éléments d’horreur ou des passages plus cartoons.
Jon Landau : : Il y a cet équilibre. On ne voulait pas que Robert perde ce qui le rend unique. On a voulu Robert pour qui il est. C’est cette association entre la sensibilité de Robert et le potentiel technique et artistique de Lightstorm (la compagnie de James Cameron) qui fait qu’Alita est une expérience cinématographique unique.
 
 
Alita Battle Angel
(James Cameron et Robert Rodriguez sur le tournage d'Alita).


Par Chuck Spadina Réagir


Derniers commentaires
>> Soyez le premier à donner votre avis


Gagnez du temps et des points de réputation :


*




Alita Battle Angel

Les dernières news

Vidéos à ne pas manquer

Jeux Concours

Newsletter FilmsActu


Films Actu - Toute l'actualité du film : Cinéma, DVD, Blu-Ray et Série TV. Critique de films, trailer, bande annonce, sorties vidéo, streaming & fonds d'écran

 © 2007-2019 Filmsactu .com. Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation.

Réalisation Vitalyn

Filmsactu.com est édité par Mixicom, société du groupe Webedia.