FilmsActu.com



Halloween : "Je déteste les films d'horreur !" Jamie Lee Curtis en interview

FilmsActu a eu le grand honneur de rencontrer Jamie Lee Curtis lors de sa venue à Paris afin de défendre Halloween de David Gordon Green produit par Blumhouse.

"Good Luck, bonne chance" nous clame-t-elle avant d'en rire. Celle qui célèbrera ses 60 ans le 22 novembre prochain est visiblement ravie de venir défendre cette nouvelle suite 40 ans après le classique de John Carpenter.

Halloween

40 ans après le film original de John Carpenter, ce Halloween 2018 s'inscrit comme sa suite directe. On retrouve Laurie Strode barricadée chez elle, traumatisée par le carnage survenue à Haddonfield en 1978. Désormais grand-mère, elle n'attend qu'une chose : que Michael Myers s'évade afin de l'affronter une dernière fois. Cette nouvelle histoire a été validée par John Carpenter qui a accepté de signer la B.O et de collaborer en tant que production / conseiller.

Associée depuis 40 ans à l'un des franchises les plus cultes de l'histoire du cinéma d'horreur, Jamie Lee Curtis commence notre interview par une révélation. Elle déteste les films d'horreur !


 "Bambi me terrifie"

 

 

Vous êtes une icône de l’horreur depuis 40 ans. Mais êtes-vous fan de films d’horreur ?

Jamie Lee Curtis : Pas du tout. Absolument pas. Sur une échelle de 0 à 100 ? Zéro. Bambi me terrifie.


Quel est le film qui vous a le plus terrifié ?

L’Exorciste. Je l’ai vu quand j’avais 15 ans. Mes parents... aussi bizarre que cela puisse sembler, ma mère était amie avec Ray Stark, le producteur. Il a demandé à ma mère si je pouvais auditionner pour être dans l’Exorciste. J’avais 12 ans. Elle a dit non. J’ai vu le film trois ans plus tard et il m’a vraiment terrifié.


Quels souvenirs gardez-vous du premier Halloween ? De votre première lecture du scénario ?

Je n’avais pas eu de scénario. J’avais juste eu une page avec mes dialogues. Ce n'est qu'une fois que j'ai eu le rôle que l'on m'a confié le scénario. Honnêtement, j’étais ravie d’être aussi présente dans le film. J’étais une jeune actrice et je n’avais eu que des petits rôles. Là, j’avais un rôle dense.

Halloween


Pendant le tournage, vous avez eu le sentiment que quelque chose de spécial se construisait ?

On a fait un film en 20 jours pour 300.000 dollars. Personne ne s’attendait à ce qu’il devienne quelque chose. Puis c’est devenu… quelque chose.


Qu’est-ce qui vous a donné envie de revenir à Halloween ? Etait-ce la présence de John Carpenter ?

Non. John n’a ni réalisé, ni écrit le film. Il a aidé David (Gordon Green) a écrire certains passages. Il lui a offert des suggestions. Le film est celui de David Gordon Green. Il avait dirigé mon ami Jake Gyllenhaal (son filleul) dans Stronger. Jake m’a appelé chez moi en me disant que son ami voulait me parler d’un film Halloween. J’ai lu le scénario et j’ai dit immédiatement oui sur la base de ce que j’avais lu.


Vous n’avez jamais eu marre de Halloween pendant toutes ces années ?

Non. Vous déconnez ? Je suis une actrice. Je travaille depuis 42 ans. Je suis ravie d’avoir cette chance de parler de mon métier. C’est ce que l’on veut tous ! 

Comment avez-vous abordé ce tournage ? Qu'est ce que cela vous a fait de retrouver Laurie Strode ?
J'ai pleuré en arrivant sur le plateau. Il faut comprendre que je dois ma carrière à ce film et surtout à John Carpenter. Qu'il soit à nouveau présent était un incroyable plus. En lisant le scénario, j'ai retrouvé la même approche que sur le premier. J'ai accepté le rôle pour un salaire vraiment bas parce que je crois en ce film. C'est un film sur le traumatisme mais aussi un film sur la manière de s'en sortir. (Jamie Lee Curtis aurait accepté un salaire de 14 000 dollars en échange d'une partie des recettes dans cette production de 10 millions de dollars. Ethan Hawke avait fait de même pour Sinister et American Nightmare ce qui au final lui a fait gagner 10 millions de dollars  - ndr).

Halloween

De quoi vous parle-t-on dans la rue ?

La vérité c’est que je suis actrice depuis 40 ans mais je suis aussi connue en tant que personne. J’ai séparé ces deux facettes dans les médias. J’ai parlé de ma vie personnelle,  j’ai tourné des pubs, j’ai écrit des livres pour enfants, et je parle librement, je partage mes pensées, mes opinions sur le monde. Et on me parle de ça. Hier, on a marché jusqu’au musée d’Orsay, une femme est venue vers moi et m’a montré ses cheveux. En français, elle a dit, et j’ai compris, « merci » parce que je lui ai donné le courage de laisser pousser ses cheveux gris. Elle m’en a remercié. On a tous besoin d’encouragement. Et le fait de ne pas me teindre les cheveux l’a aidée. C’était une rencontre inattendue d’une femme avec sa fille. Je me suis ensuite faite la réflexion de la chance qu’avait sa fille d’avoir une mère qui a le courage d’être naturelle. C’est ce genre de réflexion que l’on partage avec moi. On me parle rarement de cinéma car c’est de la fiction. Je suis non fiction.

 
Que se passerait-il si Helen Tasker de True Lies rencontrait Laurie Strode ? Se battraient-elles ? S’entendraient-elles bien ?

(rires) Je pense qu’elles s’entendraient bien. Helen, par certains côtés, a été agressée. Elle n’a pas souffert le traumatisme que Laurie a eu. Mais Helen s’est sentie oppressée. Elles auraient fait une superbe équipe. Si elles s’étaient ralliées, cela aurait été duo très dynamique et intrépide.

Si ce Halloween connait une suite, y participeriez-vous ?

Tout dépend de l’histoire. Je n’ai pas de projet précis. Mais je connais le business du cinéma. Si le film fonctionne bien sûr qu'il y aura une suite. Avec ou sans moi. Par le passé, ils n'ont pas hésité à continuer sans moi. Cela sera pareil aujourd'hui. Ma participation dépend du scénario que l'on me propose. Laissons déjà ce film sortir en salles. J'en suis vraiment fier et cela serait un formidable dernier acte pour Laurie. On verra pour la suite plus tard.

  
Halloween

 



Halloween



Par Olivier Portnoi Réagir


Derniers commentaires


Gagnez du temps et des points de réputation :


*




Halloween

Les dernières news

Vidéos à ne pas manquer

Jeux Concours

Newsletter FilmsActu


Films Actu - Toute l'actualité du film : Cinéma, DVD, Blu-Ray et Série TV. Critique de films, trailer, bande annonce, sorties vidéo, streaming & fonds d'écran

 © 2007-2018 Filmsactu .com. Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation.

Réalisation Vitalyn

Filmsactu.com est édité par Mixicom, société du groupe Webedia.