FilmsActu.com



Here and Now : "C'est l'Amérique d'aujourd'hui" Holly Hunter et Tim Robbins interview

Pour incarner les parents de sa famille recomposée star de sa série Here and Now (diffusée sur HBO aux US et sur OCS en France), Alan Ball (Six Feet Under, True Blood) a misé sur deux acteurs de renom : Holly Hunter et Tim Robbins.

FilmsActu a eu la chance de les rencontrer tous les deux à Los Angeles afin d'en discuter. 

Here And Now

 

Holly Hunter, Audrey Bayer


Qu'est ce qui vous a motivé à participer à cette série ?
Holly Hunter : Après Saving Grace, je n'avais plus envie de travailler. C'était épuisant. Le planning était sans fin. J'ai fait un break de deux ans. Puis, d'un coup, je me suis vu proposer les meilleurs projets de ma carrière. D'abord The Big Sick puis ce rôle de maman dans Here and Now. Arrivée à un certain âge, surtout en étant une femme, il est rare de recevoir des scénarios de cette qualité.

Qu’est ce que vous a inspiré le scénario à la première lecture ?

Alan Ball a ce don incroyable. C’est un artiste. Un vrai. Il est capable de partager ce qui le fascine et de démarrer des conversations avec les spectateurs sur ce qui le frustre, l’énerve, le déprime, le rend joyeux, lui donne de l’espoir. Il est capable d’écrire des personnages crédibles à la fois jeune et vieux de manière magnifique. Avec des dialogues que je trouve pertinent. Quand j’ai lu le script, j’ai su que je voulais participer à cette conversation mise en place par Here and Now. Alan Ball est tellement doué pour les séries. Vous avez envie de voir où cette histoire va évoluer, comment ces vies vont se développer, où vont aller ces personnages. Il y a neuf personnages principaux dans cette histoire. Et quand ils sont à l’écran, chacun de ces neuf acteurs a le sentiment d’être le lead. L’implication de chacun est maximal. Alan Ball est capable de nous faire que l'on est chacun le personnage plus important (rires).

 

Here And Now

 

Tourner avec autant de partenaires n'a justement pas été trop difficile ?

Au contraire non. C’est le talent d’Alan Ball d'être capable de réunir des acteurs d’horizons différentes en sachant qu’un lien se créera entre nous. On ne se connaissait pas et un véritable lien s'est tissé entre nous. Ce sont vraiment tous mes enfants désormais.

 

Comme vos enfants dans la série (ils sont quatre), vous avez grandi dans une famille nombreuse ?

Oui. Mais pas à Portland mais en Georgie dans une petite ville rurale. J'ai cinq frères et une soeur. J'ai grandi dans une maison très masculine. Mais ma mère était forte et ma soeur a eu une grande influence sur moi. Même si nous étions en nombre inférieur, nous étions présentes. Je n'étais pas une gosse rebelle mais évoluer et grandir dans un environnement sexiste où les garçons travaillaient à la ferme et où les femmes n'avaient pas le droit de travailler, m'a fait prendre conscience de ce que je ne voulais pas.

 

De quoi parle Here and Now selon vous ?
Alan pose de nombreuses questions. Peut-on élever un enfant d'un autre pays ? Oui. Y-aura-t-il des limites et des manques ? Oui. Va-t-il y avoir des déceptions ? Oui. L'amour et la générosité sont-ils suffisants pour surmonter les épreuves ? Oui. L'Amérique est actuellement tiraillée et divisée. On se sent isolés les uns des autres. On a tous vécu l'exclusion, le rejet, les insultes. Vous pouvez vous promener dans la rue et simplement vous faire harceler parce que vous êtes une femme. Here and Now traite pour moi de l'Amérique d'aujourd'hui. 

Here And Now
(Holly Hunter à l'avant-première à Los Angeles de Here and Now)

 

Tim Robbins, Greg Boatwright


Qu’est ce qui vous a tant plu dans le scénario que vous avez reçu ?

Tim Robbins : Ce que j’ai adoré en découvrant le scénario de l’épisode pilote, c’était qu’il rassemblait des personnages vraiment différents et tous forts, mais aussi qu’Alan Ball évoquait clairement ce qu’est l’Amérique aujourd’hui. En tant qu’acteur, c’est quelque chose de très excitant. La plupart du temps, les scénarios que l’on nous propose développent des thèmes qui étaient à la mode l’année précédente. Alan n’a jamais été comme cela. Il a toujours été en phase directe avec l’époque. Il a toujours été extrêmement perspicace. Il n’a pas peur de la noirceur du monde et que l’exposer peut amener à une meilleure compréhension de qui nous sommes.

 

Quand on nous présente votre personnage, il vient d’avoir 60 ans et est en pleine dépression. Pourquoi est-il ainsi ?

Il va s’en sortir. Mais je ne veux pas vraiment en dire plus (rires). Il ressent cette douleur psychique que beaucoup de gens ressentent. Vous travaillez toute votre vie pour quelque chose, vous pensez vous diriger vers un monde meilleur et d’un coup, vous vous retrouvez face à une société qui veut vous ramener en arrière, qui refuse d’évoluer dans le bon sens. C’est déprimant. En plus de cela, vieillir est compliqué. C’est un défi que la société, votre famille, ou votre voix intérieur perçoivent comme déprimant. On se dirige vers la fin. Combien de temps nous reste-t-il à vivre ? Comment retrouvez la vitalité que l’on a eu auparavant ? L’excitation en tant qu’être humain ? C’est une phase que l’on traverse tous. Le défi est de parvenir à y survivre et à l’accepter. Puis à s’adapter pour vivre une vie qui n’est pas détrimental to your spirit.

 

Here And Now

 

En tant qu’ex Bob Roberts, comment percevez-vous la situation politique actuelle ?

C’est comme une émission quotidienne faite de merde. Ce qui m’inquiète le plus est que l’on soit aspiré par cette négativité et étouffé par elle à tel point que l’on ne fasse plus rien. Je ne suis pas un fan de Trump, c’est le moins que l’on puisse dire. Je crois qu'avec lui ce pays connait un recul phénoménal. C’est sain d’être en colère contre ce qu’il se passe. Mais quand cette colère est une force prédominante dans votre vie, elle ne peut qu’avoir un effet négatif non seulement sur votre propre santé mais aussi sur la société en général. Quand vous vivez de façon constante en opposition, vous êtes moins ouvert au changement. Vous restez ancrés dans vos préjugés. On passe tant de temps sur les réseaux sociaux à retweeter notre colère, que l’on a plus d’énergie pour faire des choses concrètes. Si on utilisait cette énergie pour des choses plus positives, on pourrait accomplir tant de choses positives pour la société. Par exemple, il suffirait de décrocher 20 minutes par jour des réseaux sociaux pour s’intéresser à nos voisins. C’est ainsi que l’on vivait avant. Que faire de mon propre quartier pour l’améliorer ou aider quelqu’un. Avec les réseaux sociaux, on devient self obsessed, cela nous prive de l’humanité que l’on a et qui pourrait aider les autres.

 

C’est pour cela que vous êtes impliqués dans de nombreuses causes ?

Oui.

 

Here And Now

 

L’art pourrait avoir cet effet positif dont vous parlez ?

Bien sûr. Elle le pourrait. L’art a beaucoup de pouvoir. Le storytelling peut aider. Dans toutes les sociétés qui ont évolué vers le totalitarisme ou le nazisme, le premier ennemi de ses idées étaient les artistes et les écrivains. Mon personnage dit que l’on est dans cette situation à cause de gens intelligents. On est en guerre à cause de gens intelligents qui ont convaincu la presse qu’il fallait les soutenir. Ces gens sont malins. Ce sont des personnes intelligentes qui ont mis en place cette propagande.

 

Le mensonge est un jeu pour un acteur ?

Bien sûr. Les personnages que vous jouez ne sont pas, du moins il faut l’espérer, qui vous êtes réellement. Je peux interpréter quelqu’un qui a des idées à l'opposé des miennes.

 

Que pensent vos enfants des réseaux sociaux et de Trump ?

Mes enfants ont une relation saine avec cela. Ils n’ont pas confiance aux réseaux sociaux et ne s’y fient pas. Mes deux fils collectionnent les vinyls. Mon fils Miles vient d’enregistrer un superbe disque avec son groupe Pow Pow Family Band. Mon autre fils réalise des films et a été invité à Sundance deux ans de suite. Ma fille rédige un blog sur le rôle des parents. Tous mes enfants ont des activités saines et des réflexions positives à mon sens. Ils ne sont pas acculés, ils sont prudents, ils ne sont pas intimidés par le monde et comprennent qu’aussi critique soit notre situation politique, c’est une manifestation de ce qui se terre dans ce pays depuis longtemps. L’avènement de Trump n’est pas arrivée du jour au lendemain. Le racisme, la xénophobie sont là depuis longtemps, en nous et dans nos politiques. Trump est très mauvais à cacher cela. Il n’est pas aussi expérimenté et doué à dissimuler ses réelles intentions que la plupart des républicains. Eux savent appliquer des lois racistes sans apparaître racistes. Trump n’a pas cette capacité sociale. Ce qu’il fait nous rend peut-être service. Il témoigne du réel fond de ce genre de pensée.

 

Here And Now

 

En tant qu’acteur, est-ce plus intéressant de tourner une série de 10 heures qu’un film quand on a une telle histoire ? Qu’est ce qui vous attire dans ce format de série ?

J’avais déjà tourné The Brick pour HBO il y a quelques années. J’aime les formats longs et leur structure. Je binge watche quand j’aime une série. Par exemple The Handmaid’s Tale que j’ai littéralement englouti d’une traite. Si vous m’aviez dit il y a 15 ans, "Tu sais comment Hollywood va évoluer ? Ils vont produire des films de 10 heures", j’aurai répondu  "n’importe quoi". Mais c’est ce qu’il se passe. C’est excitant de travailler dans ce nouveau cadre. The Brick a duré 5 heures. Là c’est 10 heures. J’adore ça.

 

Vous allez fêter vos 60 ans cette année. Comment l’appréhendez-vous ?

Je vais avoir 50 pas 60 (rires). Vous voyez, les acteurs savent mentir (rires). Je ne sais pas. Ai-je le choix ?

 

La réalisation vous tente à nouveau ?

Oui. J’essaie de mettre en place une histoire à propos de trois Jesus qui sent la controverse. Je cherche des producteurs courageux.

 

(Merci à OCS et à Bubbling Team pour cette opportunité d'interview)

 

Les acteurs de Here and Now élisent leur film préféré de Tim Robbins :

 

Here And Now

 



Par Olivier Portnoi Réagir


Derniers commentaires
>> Soyez le premier à donner votre avis


Gagnez du temps et des points de réputation :


*




Here And Now

Les dernières news

Vidéos à ne pas manquer

Newsletter FilmsActu


Films Actu - Toute l'actualité du film : Cinéma, DVD, Blu-Ray et Série TV. Critique de films, trailer, bande annonce, sorties vidéo, streaming & fonds d'écran

 © 2007-2018 Filmsactu .com. Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation.

Réalisation Vitalyn

Filmsactu.com est édité par Mixicom, société du groupe Webedia.