FilmsActu.com

Liu Chia-Liang


Actualités Liu Chia-Liang.
Sa biographie, filmographie, ses premiers et derniers films.
News, vidéos et photos de Liu Chia-Liang.
 

Réalisateur, Acteur

Biographie


Né dans la province de Guangdong, au Sud de la Chine, en 1934, il apprend les arts martiaux grâce à son père Lau Chan, lui-même formé par Lam Sai-Wing, l'un des meilleurs disciples de Wong Fei-Hung. Adolescent, il suit l'exemple de son père et fait ses débuts dans le milieu du cinéma de Hong Kong dès 1950.

Après avoir été l'interprête de nombreux films cantonais dans les années 50, il est embauché pour la première fois comme chorégraphe des combats en 1963. Longtemps crédité sous son nom mandarin Liu Chia-Liang tant qu'il travaillait pour les studios Shaw Brothers, Lau Kar-Leung a collaboré à plus de 400 films, soit comme réalisateur, soit comme chorégraphe descombats, soit comme comédien - et parfois en tenant les trois rôles à la fois. Il exerce dans le secteur du cinéma depuis plus de 50 ans, et est aujourd'hui une des figures les plus respectées de Hong Kong.

Il participe avec son ami Tang Chia à The Jade Bow oeuvre majeure de langue mandarine, puis tous deux rejoignent les Studios Shaw Brothers. Il entame alors une collaboration de neuf ans avec le réalisateur Chang Cheh, spécialiste du combat de sabre et du genre moderne du kung-fu. On leur doit des grands classiques tels que Un seul bras les tua tous, avec Jimmy Wang Yu, et Golden Swallow avec Cheng Pei Pei et Lo Lieh. Les films de Chang Cheh auxquels il collabore dans les années 70 révolutionnent le recours à d'authentiques techniques d'arts martiaux et à de nouvelles méthodes d'entrainement. Lau Kar-Leung met fin à sa collaboration avec Chang Cheh en 1974 : deux ans plus tard, il s'affirme comme le tout premier chorégraphe des combats à devenir metteur en scène à part entière.

On lui doit notamment Les Exécuteurs de Shaolin (1977), La 36ème Chambre de Shaolin (1978) et Les 8 Diagrammes de Wu Lang (1983). Depuis que les studios Shaw Brotehrs ont cessé leur activité de production, Lau Kar-Leung travaille à son compte. Il a récemment signé Drunken Master II et Drunken Monkey. Grâce à sa connaissance encyclopédique des arts martiaux, il s'est rendu célèbre pour sa manière de raconter une histoire à travers un combat de kung-fu. Il a interprété plusieurs de ses propres films, mais Seven Swords marque en 2005 son premier grand rôle au cinéma pour un autre réalisateur, Tsui Hark, rien que cela.

Mes préférences

L'actualité des Jeux Vidéo
Newsletter FilmsActu


 © 2007-2017 Filmsactu .com. Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation.

Réalisation Vitalyn

Filmsactu.com est édité par Mixicom, société du groupe Webedia.