FilmsActu.com



Test Blu-ray : Apocalypse Now

Test Blu-ray du film Apocalypse Now

Quelques mois après la sortie outre-Atlantique de deux éditions HD signées Lionsgate, Apocalypse Now déboule enfin chez nous en Blu-ray. Comme d'habitude, c'est Pathé Vidéo qui a signé cette ressortie, qui brille par trois points majeurs : la présence des deux versions du film (1979 et Redux), celle de nombreux bonus (en particulier un extraordinaire commentaire audio de Coppola) et celle du documentaire Hearts of Darkness, jamais édité en vidéo chez nous. Alors, cette édition Blu-ray sera-t-elle à la hauteur de la fameuse "Full-Disclosure Edition" dont elle se veut l'équivalante française ? Réponse dans notre test ci-dessous.

 

Test Blu-ray du film Test Blu-ray du film Apocalypse Now



Par Michèle Bori 6 commentaires


Image : 8/20

Contrairement au nouveau coffret DVD édité également chez Pathé Vidéo, ce Blu-ray d'Apocalypse Now reprend l'intégralité des bonus proposés jusqu'à aujourd'hui sur les différentes éditions américaines du film, plus quelques autres hérités de la précédente édition française. C'est donc l'orgie de bonus totale, puisqu'on comptera pas moins de 9 heures de suppléments !

 

Tout d'abord, sur le premier disque, nous trouverons le Commentaire Audio de Francis Ford Coppola, présent sur les deux versions du film. Comme souvent avec le réalisateur, nous sommes là en présence d'un happening de haute volée, qui apprendra beaucoup de choses aux cinéphiles et aux réalisateurs en herbe. Peu avares sur les anecdotes (la première, qui explique comment l'introduction du film a vu le jour, est d'ailleurs particulièrement savoureuse) et n'hésitant pas à dévoiler quelques unes de ses méthodes de travail (comme c'était le cas dans les commentaires de la trilogue du Parrain), Coppola se montre particulièrement pertinent dans ses interventions. Dommage néanmoins que quelques unes soient redondantes avec le documentaire Hearts of Darkness (1h30), enfin commercialisé chez nous. La transition est donc toute faite pour aborder le troisième disque de ce coffret, qui mérite à lui seul qu'on s'intéresse à cette sortie.

 

Apocalypse Now

 

Pour faire simple, Hearts of Darkness est au documentaire making-of ce qu'Apocalypse Now est au film de guerre : une œuvre unique et jusqu'au-boutiste qui nous dévoile, images à l'appui, la folie d'un homme qui a connu l'enfer. Réalisé par Eleonore Coppola (ou pas ?), ce documentaire est une véritable plongée au cœur d'une aventure fiévreuse qui marquera à jamais la vie de Francis Ford Coppola, et accessoirement l'histoire du 7e Art. Et pour vous donner une petite idée de ce que contient ce film, il suffit de citer le réalisateur qui lors d'une conférence de presse a tout simplement dit : "nous étions trop nombreux, nous avions trop de moyens et nous sommes devenus fous. Ce n'est pas un film sur la guerre du Vietnam. Ce film, c'est le Vietnam." Un document immanquable, proposé ici en HD qui plus est ! Et pour ceux qui le connaitraient déjà par cœur, l'éditeur a eu la bonne idée de proposer un commentaire audio de Francis Ford Coppola et d'Eleonore Coppola qui vient parfaitement compléter notre soif d'informations sur le sujet. D'ailleurs, il ne s'agit pas là d'un commentaire, dans le sens où les deux Coppola ne commentent pas les images qui sont sous nos yeux - qui sont déjà explicités par une voix-off dans le doc. Non, ici, ils nous racontent ce que ce document représente pour eux, et la manière dont ils le considèrent 20 ans après. Eleonore nous raconte comment elle est rentrée (un peu par hasard) dans son rôle de "réalisatrice de making-of" et l'évolution de ses rapports avec son mari pendant le tournage. Ce dernier, quant à lui, nous explique ce que les images ne peuvent raconter, à savoir ce qu'il ressentait vraiment au moment des faits : la peur de l'échec, la paranoïa et peu à peu, la folie des grandeurs. Bref, un commentaire presque aussi passionnant que le documentaire qu'il accompagne. A voir également sur ce troisième disque : une section promo contenant affiches, photos de tournages, bande-annonce, spots radio, storyboards et extraits du scénario.

 

Apocalypse Now

 

Comme expliqué plus haut, ce Blu-ray propose pour la première fois chez nous les suppléments du DVD "The Complete Dossier" et du Blu-ray Full-Disclosure Edition. Tout commence avec deux gros morceaux : une interview de Martin Sheen (59mn) et une interview du scénariste John Milius (49mn), réalisées par Francis Ford Coppola en personne. Ces deux documents, proposés en HD, sont de véritables mines d'informations, puisqu'elles nous offrent un regard différent de celui du commentaire audio et du film Hearts of Darkness. Dans la première interview, il est assez amusant de constater que Martin Sheen n'hésite pas à faire des révélations inédites à Coppola, 30 ans après le tournage. Des détails dont le comédien semble se souvenir comme si c'était hier. A noter également l'excellent passage où les deux hommes abordent le tournage de la séquence d'introduction du film, durant laquelle Sheen se sera grièvement blessé. Bref, un module centré principalement sur le tournage épique du film. L'entretien avec Milius quant à lui abordera principalement tout ce qui a pu se passer avant le tournage du film, sa rencontre avec le réalisateur du Parrain, le travail d'adaptation que ce dernier a pu effectuer sur la nouvelle de Conrad et l'implication de Georges Lucas. Dans un cas comme dans l'autre, il s'agit là de suppléments à ne louper sous aucun prétexte.

 

Apocalypse Now

 

Dans la catégorie des bonus repris de la Full-Disclosure Edition, nous retrouverons également le module Fred Roos : le casting d’Apocalypse Now (12mn - HD) qui revient, images à l'appui, sur la manière un peu folklorique dont Coppola a réalisé son casting de jeunes acteurs. Pour les amateurs de caméo, un guest de luxe s'est glissé dans ce module... Puis, vient une interview de Francis Ford Coppola par Roger Ebert durant le festival de Cannes 2001 (38mn), dans laquelle le réalisateur s'épanche essentiellement sur le nouveau montage de la version Redux. Dans la rubrique "interview", on appréciera la présence du module PBR Streetgang (15mn), qui est une compilation d'interviews des membres de l’équipage du bateau (Albert Hall, Laurence Fishburne, Sam Bottoms et Frederic Forrest) réalisées en 2001 pour la sortie en salle de la version Redux. Plus anecdotique et un peu obscure, Apocalypse Then and Now (3mn), est une très courte interview de Coppola, dans laquelle il revient sur pas mal de choses (la réception du film à Cannes en 1979 par exemple) mais sans vraiment de fil rouge. Du côté des déceptions également, 300 kilomètres de pellicule (17mn), qui est une petite featurette très intéressante sur le montage du film... pour peu que l'on n'ait pas écouté le commentaire audio de Coppola avant. En effet, un paquet d'informations données ici sont redondantes avec celles évoquées par le réalisateur dans son happening. La palette colorimétrique d’Apocalypse Now (4mn) en revanche, qui aborde la restauration du négatif 70 mm, se montre passionnante. Mais hélas bien trop courte.

 

Apocalypse Now

 

Etrangement, cette édition propose un grand nombre de modules évoquant le son et la musique d'Apocalypse Now. La naissance du son 5.1 (5mn) revient sur l'envie de Coppola d'offrir aux spectateurs une expérience unique et la manière dont les ingénieurs de chez Dolby ont inventé de fameux Dolby Surround. "L’hélicoptère fantôme", à propos de la spatialisation sonore (3mn) est une analyse sonore de la séquence d'ouverture du film, abordant plus particulièrement la manière dont le mixage a été spatialisé en multi-canal. La musique d’Apocalypse Now (15mn) est un excellent supplément qui nous montre les différentes influences de Coppola pour la musique de son film. On y découvre par exemple qu'il fut question à un moment que tout le film soit monté sur des morceaux des Doors. Le monteur son explique que ce choix a vite été évincé, car la musique de Jim Morrison et sa bande "collait trop bien aux images". Chose sur laquelle nous ne sommes pas vraiment d'accord, à la vision d'un court extrait présenté dans le module. L’architecture sonore d’Apocalypse Now (15mn), "Avez-vous entendu de bons films dernièrement ?" (15mn) et Le mix final (3mn) viennent réponde à nos dernières questions sur l'aspect sonore du film, et disposent de beaucoup d'images d'époque assez révélatrices des idées parfois brumeuses que pouvait avoir Coppola. Cette partie concernant le son se termine par un document écrit intitulé La bande originale au synthétiseur par Bob Moog qui est un article issu du magazine Keyboard.

 

Apocalypse Now

 

Que de bonus, nous direz-vous. Et encore, ce n'est pas fini ! Le Mercury Theater à l’antenne est en fait un document audio datant du 6 novembre 1938, dans lequel le célèbre Orson Welles lit aux auditeurs la nouvelle Heart of Darkness de Joseph Conrad (on rappelle que Heart of Darkness est le livre dont est tiré Apocalypse Now, que Wells avait tenté d'adaper au cinéma, en vain). De son côté, le module Hollow Men (17mn) est une sorte de petit clip dans lequel on trouve des images non utilisées dans le film. La plupart de ces dernières concernent Marlon Brando, ce qui tombe bien puisque ce montage est accompagné par la voix du Colonel Kurtz (lisant un poème de T.S. Eliot) et par une reprise façon "world music planante" de Light My Fire des Doors ! Puisqu'on en est à parler de scènes coupées, on trouvera sur ce Blu-ray des suppléments intitulés Monkey Sampan (3mn) et Scènes Additionnelles (26mn) qui nous proposent de découvrir plus d'une dizaine de séquences inédites des deux montages du film. Sinon, comme expliqué ci-dessus, ce coffret contient également quelques petits bonus, déjà présents dans la précédente édition française d'Apocalypse Now Redux. Il s'agit des inégales Conférences de presse de Cannes (4mn pour celle de 1979, 45mn pour celle de 2001), d'une courte interview de Claude Berri, le distributeur du film (3mn) et une vidéo intitulée La Fin du règne de Kurtz, qui nous montre la destruction du camp du célèbre colonel.

 


Son : 10/20

Contrairement au nouveau coffret DVD édité également chez Pathé Vidéo, ce Blu-ray d'Apocalypse Now reprend l'intégralité des bonus proposés jusqu'à aujourd'hui sur les différentes éditions américaines du film, plus quelques autres hérités de la précédente édition française. C'est donc l'orgie de bonus totale, puisqu'on comptera pas moins de 9 heures de suppléments !

 

Tout d'abord, sur le premier disque, nous trouverons le Commentaire Audio de Francis Ford Coppola, présent sur les deux versions du film. Comme souvent avec le réalisateur, nous sommes là en présence d'un happening de haute volée, qui apprendra beaucoup de choses aux cinéphiles et aux réalisateurs en herbe. Peu avares sur les anecdotes (la première, qui explique comment l'introduction du film a vu le jour, est d'ailleurs particulièrement savoureuse) et n'hésitant pas à dévoiler quelques unes de ses méthodes de travail (comme c'était le cas dans les commentaires de la trilogue du Parrain), Coppola se montre particulièrement pertinent dans ses interventions. Dommage néanmoins que quelques unes soient redondantes avec le documentaire Hearts of Darkness (1h30), enfin commercialisé chez nous. La transition est donc toute faite pour aborder le troisième disque de ce coffret, qui mérite à lui seul qu'on s'intéresse à cette sortie.

 

Apocalypse Now

 

Pour faire simple, Hearts of Darkness est au documentaire making-of ce qu'Apocalypse Now est au film de guerre : une œuvre unique et jusqu'au-boutiste qui nous dévoile, images à l'appui, la folie d'un homme qui a connu l'enfer. Réalisé par Eleonore Coppola (ou pas ?), ce documentaire est une véritable plongée au cœur d'une aventure fiévreuse qui marquera à jamais la vie de Francis Ford Coppola, et accessoirement l'histoire du 7e Art. Et pour vous donner une petite idée de ce que contient ce film, il suffit de citer le réalisateur qui lors d'une conférence de presse a tout simplement dit : "nous étions trop nombreux, nous avions trop de moyens et nous sommes devenus fous. Ce n'est pas un film sur la guerre du Vietnam. Ce film, c'est le Vietnam." Un document immanquable, proposé ici en HD qui plus est ! Et pour ceux qui le connaitraient déjà par cœur, l'éditeur a eu la bonne idée de proposer un commentaire audio de Francis Ford Coppola et d'Eleonore Coppola qui vient parfaitement compléter notre soif d'informations sur le sujet. D'ailleurs, il ne s'agit pas là d'un commentaire, dans le sens où les deux Coppola ne commentent pas les images qui sont sous nos yeux - qui sont déjà explicités par une voix-off dans le doc. Non, ici, ils nous racontent ce que ce document représente pour eux, et la manière dont ils le considèrent 20 ans après. Eleonore nous raconte comment elle est rentrée (un peu par hasard) dans son rôle de "réalisatrice de making-of" et l'évolution de ses rapports avec son mari pendant le tournage. Ce dernier, quant à lui, nous explique ce que les images ne peuvent raconter, à savoir ce qu'il ressentait vraiment au moment des faits : la peur de l'échec, la paranoïa et peu à peu, la folie des grandeurs. Bref, un commentaire presque aussi passionnant que le documentaire qu'il accompagne. A voir également sur ce troisième disque : une section promo contenant affiches, photos de tournages, bande-annonce, spots radio, storyboards et extraits du scénario.

 

Apocalypse Now

 

Comme expliqué plus haut, ce Blu-ray propose pour la première fois chez nous les suppléments du DVD "The Complete Dossier" et du Blu-ray Full-Disclosure Edition. Tout commence avec deux gros morceaux : une interview de Martin Sheen (59mn) et une interview du scénariste John Milius (49mn), réalisées par Francis Ford Coppola en personne. Ces deux documents, proposés en HD, sont de véritables mines d'informations, puisqu'elles nous offrent un regard différent de celui du commentaire audio et du film Hearts of Darkness. Dans la première interview, il est assez amusant de constater que Martin Sheen n'hésite pas à faire des révélations inédites à Coppola, 30 ans après le tournage. Des détails dont le comédien semble se souvenir comme si c'était hier. A noter également l'excellent passage où les deux hommes abordent le tournage de la séquence d'introduction du film, durant laquelle Sheen se sera grièvement blessé. Bref, un module centré principalement sur le tournage épique du film. L'entretien avec Milius quant à lui abordera principalement tout ce qui a pu se passer avant le tournage du film, sa rencontre avec le réalisateur du Parrain, le travail d'adaptation que ce dernier a pu effectuer sur la nouvelle de Conrad et l'implication de Georges Lucas. Dans un cas comme dans l'autre, il s'agit là de suppléments à ne louper sous aucun prétexte.

 

Apocalypse Now

 

Dans la catégorie des bonus repris de la Full-Disclosure Edition, nous retrouverons également le module Fred Roos : le casting d’Apocalypse Now (12mn - HD) qui revient, images à l'appui, sur la manière un peu folklorique dont Coppola a réalisé son casting de jeunes acteurs. Pour les amateurs de caméo, un guest de luxe s'est glissé dans ce module... Puis, vient une interview de Francis Ford Coppola par Roger Ebert durant le festival de Cannes 2001 (38mn), dans laquelle le réalisateur s'épanche essentiellement sur le nouveau montage de la version Redux. Dans la rubrique "interview", on appréciera la présence du module PBR Streetgang (15mn), qui est une compilation d'interviews des membres de l’équipage du bateau (Albert Hall, Laurence Fishburne, Sam Bottoms et Frederic Forrest) réalisées en 2001 pour la sortie en salle de la version Redux. Plus anecdotique et un peu obscure, Apocalypse Then and Now (3mn), est une très courte interview de Coppola, dans laquelle il revient sur pas mal de choses (la réception du film à Cannes en 1979 par exemple) mais sans vraiment de fil rouge. Du côté des déceptions également, 300 kilomètres de pellicule (17mn), qui est une petite featurette très intéressante sur le montage du film... pour peu que l'on n'ait pas écouté le commentaire audio de Coppola avant. En effet, un paquet d'informations données ici sont redondantes avec celles évoquées par le réalisateur dans son happening. La palette colorimétrique d’Apocalypse Now (4mn) en revanche, qui aborde la restauration du négatif 70 mm, se montre passionnante. Mais hélas bien trop courte.

 

Apocalypse Now

 

Etrangement, cette édition propose un grand nombre de modules évoquant le son et la musique d'Apocalypse Now. La naissance du son 5.1 (5mn) revient sur l'envie de Coppola d'offrir aux spectateurs une expérience unique et la manière dont les ingénieurs de chez Dolby ont inventé de fameux Dolby Surround. "L’hélicoptère fantôme", à propos de la spatialisation sonore (3mn) est une analyse sonore de la séquence d'ouverture du film, abordant plus particulièrement la manière dont le mixage a été spatialisé en multi-canal. La musique d’Apocalypse Now (15mn) est un excellent supplément qui nous montre les différentes influences de Coppola pour la musique de son film. On y découvre par exemple qu'il fut question à un moment que tout le film soit monté sur des morceaux des Doors. Le monteur son explique que ce choix a vite été évincé, car la musique de Jim Morrison et sa bande "collait trop bien aux images". Chose sur laquelle nous ne sommes pas vraiment d'accord, à la vision d'un court extrait présenté dans le module. L’architecture sonore d’Apocalypse Now (15mn), "Avez-vous entendu de bons films dernièrement ?" (15mn) et Le mix final (3mn) viennent réponde à nos dernières questions sur l'aspect sonore du film, et disposent de beaucoup d'images d'époque assez révélatrices des idées parfois brumeuses que pouvait avoir Coppola. Cette partie concernant le son se termine par un document écrit intitulé La bande originale au synthétiseur par Bob Moog qui est un article issu du magazine Keyboard.

 

Apocalypse Now

 

Que de bonus, nous direz-vous. Et encore, ce n'est pas fini ! Le Mercury Theater à l’antenne est en fait un document audio datant du 6 novembre 1938, dans lequel le célèbre Orson Welles lit aux auditeurs la nouvelle Heart of Darkness de Joseph Conrad (on rappelle que Heart of Darkness est le livre dont est tiré Apocalypse Now, que Wells avait tenté d'adaper au cinéma, en vain). De son côté, le module Hollow Men (17mn) est une sorte de petit clip dans lequel on trouve des images non utilisées dans le film. La plupart de ces dernières concernent Marlon Brando, ce qui tombe bien puisque ce montage est accompagné par la voix du Colonel Kurtz (lisant un poème de T.S. Eliot) et par une reprise façon "world music planante" de Light My Fire des Doors ! Puisqu'on en est à parler de scènes coupées, on trouvera sur ce Blu-ray des suppléments intitulés Monkey Sampan (3mn) et Scènes Additionnelles (26mn) qui nous proposent de découvrir plus d'une dizaine de séquences inédites des deux montages du film. Sinon, comme expliqué ci-dessus, ce coffret contient également quelques petits bonus, déjà présents dans la précédente édition française d'Apocalypse Now Redux. Il s'agit des inégales Conférences de presse de Cannes (4mn pour celle de 1979, 45mn pour celle de 2001), d'une courte interview de Claude Berri, le distributeur du film (3mn) et une vidéo intitulée La Fin du règne de Kurtz, qui nous montre la destruction du camp du célèbre colonel.

 


Bonus : 10/20

Contrairement au nouveau coffret DVD édité également chez Pathé Vidéo, ce Blu-ray d'Apocalypse Now reprend l'intégralité des bonus proposés jusqu'à aujourd'hui sur les différentes éditions américaines du film, plus quelques autres hérités de la précédente édition française. C'est donc l'orgie de bonus totale, puisqu'on comptera pas moins de 9 heures de suppléments !

 

Tout d'abord, sur le premier disque, nous trouverons le Commentaire Audio de Francis Ford Coppola, présent sur les deux versions du film. Comme souvent avec le réalisateur, nous sommes là en présence d'un happening de haute volée, qui apprendra beaucoup de choses aux cinéphiles et aux réalisateurs en herbe. Peu avares sur les anecdotes (la première, qui explique comment l'introduction du film a vu le jour, est d'ailleurs particulièrement savoureuse) et n'hésitant pas à dévoiler quelques unes de ses méthodes de travail (comme c'était le cas dans les commentaires de la trilogue du Parrain), Coppola se montre particulièrement pertinent dans ses interventions. Dommage néanmoins que quelques unes soient redondantes avec le documentaire Hearts of Darkness (1h30), enfin commercialisé chez nous. La transition est donc toute faite pour aborder le troisième disque de ce coffret, qui mérite à lui seul qu'on s'intéresse à cette sortie.

 

Apocalypse Now

 

Pour faire simple, Hearts of Darkness est au documentaire making-of ce qu'Apocalypse Now est au film de guerre : une œuvre unique et jusqu'au-boutiste qui nous dévoile, images à l'appui, la folie d'un homme qui a connu l'enfer. Réalisé par Eleonore Coppola (ou pas ?), ce documentaire est une véritable plongée au cœur d'une aventure fiévreuse qui marquera à jamais la vie de Francis Ford Coppola, et accessoirement l'histoire du 7e Art. Et pour vous donner une petite idée de ce que contient ce film, il suffit de citer le réalisateur qui lors d'une conférence de presse a tout simplement dit : "nous étions trop nombreux, nous avions trop de moyens et nous sommes devenus fous. Ce n'est pas un film sur la guerre du Vietnam. Ce film, c'est le Vietnam." Un document immanquable, proposé ici en HD qui plus est ! Et pour ceux qui le connaitraient déjà par cœur, l'éditeur a eu la bonne idée de proposer un commentaire audio de Francis Ford Coppola et d'Eleonore Coppola qui vient parfaitement compléter notre soif d'informations sur le sujet. D'ailleurs, il ne s'agit pas là d'un commentaire, dans le sens où les deux Coppola ne commentent pas les images qui sont sous nos yeux - qui sont déjà explicités par une voix-off dans le doc. Non, ici, ils nous racontent ce que ce document représente pour eux, et la manière dont ils le considèrent 20 ans après. Eleonore nous raconte comment elle est rentrée (un peu par hasard) dans son rôle de "réalisatrice de making-of" et l'évolution de ses rapports avec son mari pendant le tournage. Ce dernier, quant à lui, nous explique ce que les images ne peuvent raconter, à savoir ce qu'il ressentait vraiment au moment des faits : la peur de l'échec, la paranoïa et peu à peu, la folie des grandeurs. Bref, un commentaire presque aussi passionnant que le documentaire qu'il accompagne. A voir également sur ce troisième disque : une section promo contenant affiches, photos de tournages, bande-annonce, spots radio, storyboards et extraits du scénario.

 

Apocalypse Now

 

Comme expliqué plus haut, ce Blu-ray propose pour la première fois chez nous les suppléments du DVD "The Complete Dossier" et du Blu-ray Full-Disclosure Edition. Tout commence avec deux gros morceaux : une interview de Martin Sheen (59mn) et une interview du scénariste John Milius (49mn), réalisées par Francis Ford Coppola en personne. Ces deux documents, proposés en HD, sont de véritables mines d'informations, puisqu'elles nous offrent un regard différent de celui du commentaire audio et du film Hearts of Darkness. Dans la première interview, il est assez amusant de constater que Martin Sheen n'hésite pas à faire des révélations inédites à Coppola, 30 ans après le tournage. Des détails dont le comédien semble se souvenir comme si c'était hier. A noter également l'excellent passage où les deux hommes abordent le tournage de la séquence d'introduction du film, durant laquelle Sheen se sera grièvement blessé. Bref, un module centré principalement sur le tournage épique du film. L'entretien avec Milius quant à lui abordera principalement tout ce qui a pu se passer avant le tournage du film, sa rencontre avec le réalisateur du Parrain, le travail d'adaptation que ce dernier a pu effectuer sur la nouvelle de Conrad et l'implication de Georges Lucas. Dans un cas comme dans l'autre, il s'agit là de suppléments à ne louper sous aucun prétexte.

 

Apocalypse Now

 

Dans la catégorie des bonus repris de la Full-Disclosure Edition, nous retrouverons également le module Fred Roos : le casting d’Apocalypse Now (12mn - HD) qui revient, images à l'appui, sur la manière un peu folklorique dont Coppola a réalisé son casting de jeunes acteurs. Pour les amateurs de caméo, un guest de luxe s'est glissé dans ce module... Puis, vient une interview de Francis Ford Coppola par Roger Ebert durant le festival de Cannes 2001 (38mn), dans laquelle le réalisateur s'épanche essentiellement sur le nouveau montage de la version Redux. Dans la rubrique "interview", on appréciera la présence du module PBR Streetgang (15mn), qui est une compilation d'interviews des membres de l’équipage du bateau (Albert Hall, Laurence Fishburne, Sam Bottoms et Frederic Forrest) réalisées en 2001 pour la sortie en salle de la version Redux. Plus anecdotique et un peu obscure, Apocalypse Then and Now (3mn), est une très courte interview de Coppola, dans laquelle il revient sur pas mal de choses (la réception du film à Cannes en 1979 par exemple) mais sans vraiment de fil rouge. Du côté des déceptions également, 300 kilomètres de pellicule (17mn), qui est une petite featurette très intéressante sur le montage du film... pour peu que l'on n'ait pas écouté le commentaire audio de Coppola avant. En effet, un paquet d'informations données ici sont redondantes avec celles évoquées par le réalisateur dans son happening. La palette colorimétrique d’Apocalypse Now (4mn) en revanche, qui aborde la restauration du négatif 70 mm, se montre passionnante. Mais hélas bien trop courte.

 

Apocalypse Now

 

Etrangement, cette édition propose un grand nombre de modules évoquant le son et la musique d'Apocalypse Now. La naissance du son 5.1 (5mn) revient sur l'envie de Coppola d'offrir aux spectateurs une expérience unique et la manière dont les ingénieurs de chez Dolby ont inventé de fameux Dolby Surround. "L’hélicoptère fantôme", à propos de la spatialisation sonore (3mn) est une analyse sonore de la séquence d'ouverture du film, abordant plus particulièrement la manière dont le mixage a été spatialisé en multi-canal. La musique d’Apocalypse Now (15mn) est un excellent supplément qui nous montre les différentes influences de Coppola pour la musique de son film. On y découvre par exemple qu'il fut question à un moment que tout le film soit monté sur des morceaux des Doors. Le monteur son explique que ce choix a vite été évincé, car la musique de Jim Morrison et sa bande "collait trop bien aux images". Chose sur laquelle nous ne sommes pas vraiment d'accord, à la vision d'un court extrait présenté dans le module. L’architecture sonore d’Apocalypse Now (15mn), "Avez-vous entendu de bons films dernièrement ?" (15mn) et Le mix final (3mn) viennent réponde à nos dernières questions sur l'aspect sonore du film, et disposent de beaucoup d'images d'époque assez révélatrices des idées parfois brumeuses que pouvait avoir Coppola. Cette partie concernant le son se termine par un document écrit intitulé La bande originale au synthétiseur par Bob Moog qui est un article issu du magazine Keyboard.

 

Apocalypse Now

 

Que de bonus, nous direz-vous. Et encore, ce n'est pas fini ! Le Mercury Theater à l’antenne est en fait un document audio datant du 6 novembre 1938, dans lequel le célèbre Orson Welles lit aux auditeurs la nouvelle Heart of Darkness de Joseph Conrad (on rappelle que Heart of Darkness est le livre dont est tiré Apocalypse Now, que Wells avait tenté d'adaper au cinéma, en vain). De son côté, le module Hollow Men (17mn) est une sorte de petit clip dans lequel on trouve des images non utilisées dans le film. La plupart de ces dernières concernent Marlon Brando, ce qui tombe bien puisque ce montage est accompagné par la voix du Colonel Kurtz (lisant un poème de T.S. Eliot) et par une reprise façon "world music planante" de Light My Fire des Doors ! Puisqu'on en est à parler de scènes coupées, on trouvera sur ce Blu-ray des suppléments intitulés Monkey Sampan (3mn) et Scènes Additionnelles (26mn) qui nous proposent de découvrir plus d'une dizaine de séquences inédites des deux montages du film. Sinon, comme expliqué ci-dessus, ce coffret contient également quelques petits bonus, déjà présents dans la précédente édition française d'Apocalypse Now Redux. Il s'agit des inégales Conférences de presse de Cannes (4mn pour celle de 1979, 45mn pour celle de 2001), d'une courte interview de Claude Berri, le distributeur du film (3mn) et une vidéo intitulée La Fin du règne de Kurtz, qui nous montre la destruction du camp du célèbre colonel.

 


À voir aussi
20 Test Blu-Ray : Alien Anthologie
3 Coffret Superman : la bande-annonce HD
7 Le seigneur des anneaux version longue : tous les bonus !
11 Star Wars : le coffret Blu Ray

Derniers commentaires
Par LeMoi il y a 7 an(s)

likeSmall 33
Le test se trompe dans le fait que les 2 versions ne sont pas présentées en seamless-branching, mais bien sur 2 fichiers .m2ts différents, ce qui explique la différence de bitrate et de qualité avec la version LionsGate !
Répondre
-
voter voter


Par lazarus il y a 8 an(s)
J'ai l'édition Lionsgate américaine, j'ai regardé le film hier puis ai emprunté celle d'un ami (édition française Pathé, critiquée ci-dessus) et il apparait en effet qu'un léger avantage est bel et bien à l'édition US concernant la qualité de l'image, assez époustouflante.
Répondre
-
voter voter


Par 54herve il y a 8 an(s)

likeSmall
edition de reference pour apocalypse now;le suport entre dans une nouvelle dimension;indispensable bravo!!
Répondre
-
voter voter


Par Pierre.Delorme il y a 8 an(s)
JMN a écrit:J'imagine que tous ces bonus sont en vost (commentaires audio aussi).
Question : le bonus commun à tous les éditions DVD, 'La destruction de la base de Kurtz', possède un commentaire audio de F. F. Coppola en option (vost). Ce commentaire audio est-il présent ? Vous ne l'avez pas précisé dans votre critique.


Oui, tous les bonus en VOST. Et oui, il y a bien un commentaire audio Coppola sur ce petit montage, comme c'était le cas dans l'édition DVD de la version Redux sortie en 2002.

Répondre
-
voter voter


Par JMN il y a 8 an(s)
J'imagine que tous ces bonus sont en vost (commentaires audio aussi).
Question : le bonus commun à tous les éditions DVD, 'La destruction de la base de Kurtz', possède un commentaire audio de F. F. Coppola en option (vost). Ce commentaire audio est-il présent ? Vous ne l'avez pas précisé dans votre critique.

Répondre
-
voter voter


Par Alex0045 il y a 8 an(s)
Le visuel de cette édition est 10 fois plus beau que la version américaine, très moche.
J'ai hâte.

Répondre
-
voter voter


>> Voir les 6 réponses dans le forum


Gagnez du temps et des points de réputation :


*




Apocalypse Now : Edition Triple Blu-ray
Apocalypse Now : Edition Triple Blu-ray
Sortie : 27 Avril 2011
Éditeur : Pathé Vidéo

Les dernières news
Apocalypse Now - Edition 4 DVD
Enfin un coffret DVD ultime pour le chef d'oeuvre de Francis Ford Coppola ?

Exclu : Bientôt un Blu-ray français pour Apocalypse Now !
Pathé travaille sur un Blu-ray français d'Apocalypse now de Francis Ford Coppola

Vidéos à ne pas manquer

Jeux Concours

Newsletter FilmsActu


Films Actu - Toute l'actualité du film : Cinéma, DVD, Blu-Ray et Série TV. Critique de films, trailer, bande annonce, sorties vidéo, streaming & fonds d'écran

 © 2007-2019 Filmsactu .com. Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation.

Réalisation Vitalyn

Filmsactu.com est édité par Mixicom, société du groupe Webedia.