FilmsActu.com



Test Blu-ray : Toy Story 3

Test du Blu-Ray Toy Story 3

Avec plus d'un milliard de dollars engrangés dans le monde entier, Toy Story 3 a battu le record de recettes pour un film d'animation. Sa sortie dans les bacs français cette semaine est donc un évènement que nous ne pouvions pas rater. Malgré de nombreux suppléments un peu inégaux dans leur intérêt, le film s'impose, une fois encore, comme une démonstration technique d'une grande solidité. Test complet du Blu-Ray prévu dans les bacs ce mercredi 17 novembre 2010.

 

Test du Blu-Ray Test du Blu-Ray Toy Story 3





Par Arnaud Mangin Réagir


Image : 10/20

L'image de Toy Story 3 proposée ici est incontestablement magnifique ! Même si, à bien y réfléchir, on se demande comment il aurait pu en être autrement. Disney ayant déjà pour habitude d'offrir à chacun de ses films une copie de toute beauté en Blu-Ray et en particulier aux deux opus précédents, retrouvant une fraicheur sans pareille. N'étant sorti en salles que l'été dernier, l'aspect graphique de Toy Story 3 ne nous saute pas forcément aux yeux, mais la qualité est bel et bien là. Sa grande force reposant sur son impressionnante palette de couleurs, d'une richesse, d'une vivacité et d'une luminosité inouïes, dans toutes les nuances (fluos, mattes) et éclairages possibles sans qu'à aucun moment cela ne vienne entacher un encodage équilibré, malgré la présence de pistes audio imposantes. Haute Définition oblige, les détails pleuvent littéralement, jusque sur la moindre texture, le moindre élément tissulaire, la moindre peluche et tout ce qui offre à l'univers des premiers films une évidente mise à jour tirant pleinement parti des possibilités du Blu-Ray. Une réussite sans surprise quelque part... mais une réussite quand même !

 

Retrouvez nos captures Blu-Ray en Full HD (1080p) :

 

Toy Story 3Toy Story 3Toy Story 3Toy Story 3Toy Story 3Toy Story 3Toy Story 3Toy Story 3Toy Story 3Toy Story 3Toy Story 3


Son : 9/20

Pour ceux qui se plaignent que les VF ne disposent pas de pistes DTS dignes de ce nom, Disney semble les avoir écoutés. Le moins que l'on puisse dire, c'est que l'éditeur a lourdement mis le paquet en multipliant les possibilités pour être de satisfaire tout le monde. C'en est même presque trop ! Du côté de la version originale, on retrouvera un DTS HD Master audio 7.1 ainsi qu'un DTS HD Master Audio ES 5.1 tandis que du côté de la VF nous écopons d'un DTS HD High Resolution 7.1 et un DTS ES 5.1 plein débit. Pour être tout à fait sincère, les nuances d'un choix à l'autre dans chacune des langues sont plutôt minimes et reposent surtout sur les variantes d'équipement (HD, pas HD, cinq enceintes, sept enceintes...) s'adressant aux plus maniaques des audiophiles.

 

En tout cas, comme prévu, le spectacle dispose d'une pêche habituelle sur ce genre de titre, offrant un relief d'un réalisme parfois surprenant. Les couinements des articulations de Ken et quelques autres détails feraient presque croire que quelque chose s'agite dans la pièce. On se surprendra de l'usage plutôt sobre des canaux arrière surgissant frénétiquement aux moments opportuns (comme dans l'introduction et le terrifiant final), mais souvent d'une grande discrétion. Là encore, le résultat est à la hauteur des attentes.

 

Toy Story 3


Bonus : 6/20

Blu-Ray 1

 

Quelques bonus sont proposés sur le premier disque, histoire de nous offrir une petite mise en bouche. On y retrouve tout d'abord le court-métrage Jour/nuit (6min02) déjà visible en salles en préambule à Toy Story 3 et qui raconte l'histoire de deux silhouettes représentant le jour et la nuit mais qui ont bien évidemment du mal à cohabiter. Il est proposé en haute définition en DTS HDMA 7.1 en VO et VF ainsi qu'en DTS ES 6.1 en VO et VF également.

 

A cela viennent se joindre deux petits modules vidéos, avec d'abord Buzz l'éclair : la science de l'aventure (4min25) qui s'inscrit dans le même genre de chose que l'on pouvait déjà retrouver sur les Blu-Ray des deux premiers films, des minis reportages filmés à bord d'une station orbitale. L'autre est tout simplement intitulé Jouets (6min39) qu'on peut interpréter comme un mini making-of. Compte tenu de tout ce qui nous attends sur le disque suivant, il parait forcément mineur.

 

Toy Story 3

 

Blu-ray 2

 

Mode Familial

 

Deux modes de lectures nous sont proposés ici. Le premier est intitulé mode "familial" et dispose de cinq modules vidéo se focalisant sur des termes facilement abordables pour les non-initiés à l'interactivité. Le mode "Fans", un peu plus bas, permet d'en savoir beaucoup plus sur la fabrication du film. Ainsi, Toute la bande est là (10min24) s'intéresse à l'enregistrement des voix originales et le ravissement général de s'impliquer à nouveau dans l'aventure Toy Story. Le ton est jovial et permet de consommer cette petite vidéo avec plaisir. Au revoir Andy (8min04) aborde le thème du film, à savoir le relais d'un propriétaire à un autre et la notion de l'abandon, mais surtout le défi de donner vie à des personnages humains crédibles, alors qu'ils faisaient un peu toc dans le premier. Jamais abordé jusque là, Concepteur de jouets par accident (3min59) s'intéresse à la fabrication en réel des jouets du film et du monumental succès de ces derniers. Le détail amusant étant que seul un fabricant indépendant a accepté de prendre le pari, là où toutes les grandes marques ont rejeté l'offre. La création d'un nouvel univers (5min29) évoque l'attraction Toy Story disponible dans certains parcs à thèmes Disneyland (dont celui de Paris) tandis que l'Epilogue (4min22) est exactement le même que celui que l'on peut voir à la fin du film, disponible en plein écran ici.

 

Toy Story 3

 

Mode Fans

 

Le premier disque est tellement chargé en pistes audio, dont trois en HD, que Disney a préféré caser un maximum de suppléments sur un second disque. Y compris ses commentaires audio ! Chose étonnante et inhabituelle mais qui n'est pas un cas isolé puisque la fonction PIP de Kick-Ass, par exemple, s'était vu reléguée sur un deuxième Blu-Ray. Toujours est-il qu'en choisissant la fonction Cine Explore, on trouve à nouveau le film (en haute définition) accompagné d'un commentaire du réalisateur Lee Unkrich et de sa productrice Darla Anderson, accompagnés de nombreux encarts visuels tels que des photos, des dessins ou des vidéos pour illustrer leurs propos. L'exercice est particulièrement traditionnel, retraçant les nombreux enjeux du film (relancer une franchise, être à la page techniquement sans créer de fossé avec les originaux, les nouvelles idées, etc) tout en s'appuyant sur certains détails loin d'être inintéressants. On découvrira, entre autres, que le personnage d'Andy est interprété par le même comédien que celui du premier film et que l'éboueur n'est autre que Sid, le méchant du premier film (reconnaissable à son T-Shirt tête de mort), lui aussi joué par le comédien d'origine. Notons qu'un second commentaire, Au-delà du coffre à jouets, est également proposé, sans images en sur-impression et laissant la parole aux techniciens. On apprécie la démarche, mais on se rend vite compte qu'il est très répétitif avec le commentaire précédent.

 

Toy Story 3

 

Une série de mini documentaires s'efforce de nous dévoiler les méthodes de travail au sein de chez Pixar à travers des thèmes traités avec une véritable légèreté, mais ne s'imposant pas forcément comme une pénétration dans les coulisses du film à proprement parler. La création du prologue western (5min47) et La création d'une scène (6min31) évoquent la cohésion d'une partie de l'équipe pour donner vie aux premières idées du film. Les séquences concernées sont l'introduction et la scène où Bonnie, la petite fille, joue pour la première fois avec Woody. Intéressant pour savoir ce qui a été retenu ou refusé. Plus académique, Comment commencer une histoire (8min15) évoque le processus narratif d'un film Pixar, quel qu'il soit, en évoquant les différentes manières de poser les enjeux et les péripéties. Alors que La vie d'un plan (7min) témoigne surtout de l'implication d'un grand nombre de personne pour concevoir un tel film, Le savoir faire de Pixar (4min40) se penche sensiblement sur le travail des monteurs. Dans la même catégories, nous retrouverons trois Anecdotes du studio (7min en tout) ainsi qu'un Making of de Jour/Nuit (2min05) étant en réalité un petit teaser du court-métrage précédant le film.

 

Toy Story 3

 

Enfin, ce second disque proposera un Grand Quiz de Toy Story permettant de tester ses connaissances sur la célèbre saga tandis que le segment Promotion (environ 27 minutes) disposera de nombreux teasers et animations en tous genres ainsi que les amusantes fausses publicités de l'ours Lotso et leur making of. Une belle section d'archives, bien chargée.


À voir aussi
2 Pas de Toy Story 4 pour Pixar
1 Toy Story 2
2 Toy Story
1 Toy Story 3 : un making of du doublage français

Derniers commentaires
>> Soyez le premier à donner votre avis


Gagnez du temps et des points de réputation :


*




Toy Story 3
Toy Story 3
Sortie : 17 Novembre 2010
Éditeur : Buena Vista Home Entertainment

Les dernières news

Vidéos à ne pas manquer

Jeux Concours

Newsletter FilmsActu


Films Actu - Toute l'actualité du film : Cinéma, DVD, Blu-Ray et Série TV. Critique de films, trailer, bande annonce, sorties vidéo, streaming & fonds d'écran

 © 2007-2019 Filmsactu .com. Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation.

Réalisation Vitalyn

Filmsactu.com est édité par Mixicom, société du groupe Webedia.