FilmsActu.com

le 19/10/2007

American Gangster

Notre avis
7 10

Un grand réalisateur et de grands acteurs au service d'un polar passionné subtilement maquillé en produit coquet. Parce que Ridley Scott ne s'intéresse plus vraiment à l'esbroufe visuelle, il livre son film d'une manière si aérée qu'on s'en imprègne immédiatement. Vraiment digne d'intérêt !


Critique American Gangster

Ridley Scott atteint un peu l'âge de la sagesse. Celui où les plus grands - dont il sait son appartenance -  savent qu'ils n'ont plus à faire leurs preuves. Celui où les maestrias passées sont des cartes de visites suffisantes pour n'avoir qu'à insuffler leur énergie dans ce qui leur parle le plus... à défaut de bâtir de nouveaux mythes. On ne refait pas ou plus Blade Runner, Alien, ou même Gladiator. Scott, le meilleur des deux frangins, s'essayera plutôt au cinéma éthylique en ne pensant qu'à lui, et ça se voit : Une Grande année reste un mauvais cru. Mais comme le bonhomme transpire néanmoins le bon goût, il livre à nouveau avec cet American Gangster une œuvre d'abord faite pour le spectateur qui sommeille en lui. Celui qui aime ses stars, son univers, son rythme, et ses coups de foudre historiques comme géographiques. Bonne pioche cette fois-ci puisque son petit plaisir perso se propage sans peine, même à travers un fidèle public qui n'y décèlera pas forcément sa patte.

    Critique Critique American Gangster

 

On pourrait, de prime abord, taxer Scott de réalisateur tranquille ne cherchant même plus à insuffler un quelconque souffle épique à ses films. Pourtant, c'est en s'abstenant d'utiliser cette magistrale étiquette passe-partout qu'il prend justement le risque d'afficher une certaine insipidité. Tous les ingrédients sont pourtant à portée de main, et il n'est pas impossible de succomber à la folie des grandeurs : la (re)naissance d'Harlem dévoilée dans une grande dépression en 1968 comme l'avait été le reste de New York trente-cinq ans plus tôt, la véritable histoire de la résurgence de la cocaïne dans les foyers, ou encore le fameux duel "grand voyou inaccessible/superflic obstiné qui ne se croiseront jamais" campé par la valeur sure hollywoodienne Denzel Washington face au bon copain Russell Crowe. Du lourd sur papier. Du très lourd même qui s'efface pourtant dernière une modestie en cela appréciable que le cinéaste ne cherchera jamais a refaire Le Parrain 2, French Connection, Scarface ou Heat, là où n'importe quel autre se serait rué dans le piège. Au lieu de tenter vainement un grand film, Ridley Scott préférera donc s'affairer à un bon polar. Pour ne pas dire fascinant dans sa dernière bobine.

 

Critique Critique American Gangster

 

American Gangster, dont le titre résume à lui seul l'intérêt premier de l'entreprise, ne nécessite effectivement pas d'afficher des ficelles épaisses comme des colonnes. Il est question de l'Amérique en prise à ses maux (sociaux, militaires, utopiques) dont la plus surprenante ascension, à mi-chemin entre les années 60 et 70, transite via la carrière du plus grand importateur de drogue new-yorkais. Une intrigue à deux tableaux jonglant systématiquement d'un personnage à l'autre. Quid d'une criminalité imposante, respectée et percutante (une scène en particulier en calmera plus d'un) d'un côté laissant libre court à un Denzel Washington énervé, face à une honnêteté décrépitée de l'autre pour un Russel Crowe incorruptible. Deux heures et demi d'oppositions antinomique, ou un véritable amour pour ses personnages principaux, qui préférera la confrontation psychologique surprenante - tardive, forcément - à n'importe quel western urbain. Quitte à tirer inutilement en longueur son chapitre introductif sur près de trois quarts d'heure en submergeant le personnage de Crowe de péripéties sans intérêt, histoire d'équilibrer le quota de présence à l'écran... Et quand bien même, nous n'avons pas un charlot derrière l'objectif.





Par Arnaud Mangin 1 commentaires

Autres Articles
Derniers commentaires
Par Kerala il y a 7 an(s)

Mon avis sur le film va être un brin différent, j'espère ne pas me faire lapider par les fanes de Ridley et Denzel... Ce n'est que mon avis.
Déjà je crois que Ridley et bien à part 5 films (Alien, Blade Runner, Black Rain, Thelma et Louise, Gladiator) je n'aime pas, c'est bien mais sans plus, ça se laisse regarder, mais cela ne transcende pas.
Pour en revenir à American Gangster et bien c'est un peu la même chose, c'est bien mais sans plus, c'est trop linéaire, je vais oser dire trop plat... Le racisme qui existait à l'époque et bien on ne le retrouve presque pas dans le film, c'est survolé on sais que c'est là grâce à quelques scènes, mais une fois de plus sans plus, c'est assez politiquement correcte finalement... On ne retrouve pas ces petites phrases choc qui existent dans Le Parrain par exemple (cf: C'est pas un ritale de merde qui pue le macaroni moisie qui va faire la loi chez moi).
Il y a des scènes violantes et choc fort bien réussi, la scène du piano pour certains, la scène ou Russell récupère son pote pour moi... Par contre il y a une scène pour moi qui est totalement improbable, surréaliste et personne ne l'a remarqué cela m'étonne... Mais ces scènes de violences restes presque anecdotique. Sinon le cadrage est très bon, l'ambiance 70' est très bonne... Quelqu'un a dit sur un forum, c'est le Zodiac de Ridley, oui certes, mais ça reste un cran en dessous (un grand cran). C'est aussi le film mafia de Ridley, mais ça reste loin derrière les autres chefs d'oeuvres du genre... Finalement, à la fin du film la morale est sauf. Le bon Russell fait presque copain/copine avec le mauvais Denzel qui finalement est un bon gars. Le film ce veut incorrecte avec quelques images dures, mais qui ne l'est pas trop, juste ce qu'il faut pour que ça reste un bon film Hollywoodien même si interdit au moins de 17ans aux USA je crois.
Denzel n'est presque pas égratigné durant tout le film à part lors de la scène totalement improbable, surréaliste, mais bon même avec ça c'est finalement un bon gars. Denzel c'est un peu comme Cruise avec des rôles parfait sans aucune controverse, telle une icône on n'y touche pas trop. Après il est vrai que Denzel en impose, mais finalement à mon sens il n'y a rien d'extraordinaire... Le problème pour moi c'est qu'il ne joue pas un Gangster, non il joue du Denzel. De films en films on retrouve toujours les mêmes mimiques, les mêmes gestes, les mêmes comportements ici le manteau long en plus ! Ma note 6/10 ou 12/20.

Répondre
-
like this post


>> Voir la réponse dans le forum


Gagnez du temps et des points de réputation :


*




American Gangster
American Gangster
Sortie : 14 Novembre 2007
De : Ridley Scott
Acteurs: Denzel Washington, Carla Gugino, Cuba Gooding Jr....

Les dernières news
Russell Crowe dans The Man With The Iron Fist
Ça va cogner dans le premier film de RZA

American Ganster - Version Longue Collector
Le test complet du DVD collector... Doit-on attendre le Blu-Ray ?

>> Toutes les news de American Gangster<<

Vidéos à ne pas manquer

Jeux Concours

Newsletter FilmsActu






Films Actu - Toute l'actualité du film : Cinéma, DVD, Blu-Ray et Série TV. Critique de films, trailer, bande annonce, sorties vidéo, streaming & fonds d'écran

© 2007-2014 Filmsactu .com. Tous droits réservés.  Un site du groupe Mixicom - Réalisation : Vitalyn