FilmsActu.com

News le 21/02/2012

Tintin : Steven Spielberg parle de la Performance Capture

Tintin et la Performance Capture UPDATE :
Tintin et la Performance Capture ... le débat semble sans fin. Quatre mois après la sortie du film Les Aventures de Tintin : Le Secret de la Licorne, Steven Spielberg en personne s'est exprimé sur le sujet au micro d'Olivier Delcroix pour nos confrères du Figaro. Pour le réalisateur de Cheval de Guerre, il ne fait donc aucun doute que si Tintin a reçu un accueil mitigé aux Etats-Unis (seulement 76 millions de dollars récoltés), c'est en partie à cause de la Performance Capture : "Les Américains ont mal réagi, non pas par rapport au film lui-même, mais par rapport au procédé de la performance capture que nous avons choisi pour faire le film. La performance capture animée en 3D se situe quelque part entre un film d'animation et un film en prises de vue réelle. Grâce à la gestuelle des comédiens, on pense qu'il s'agit d'un film en prise de vue réelle. Mais le procédé prouve à chaque instant que ce n'est pas le cas. Les Américains ont été découragés par cette innovation technologique..." Pour autant, Spielberg a tout de même confirmé qu'il y aurait bien un Tintin 2, dans lequel on pourrait voir Tryphon Tournesol.

Et vous, qu'en pensez-vous ? Avez-vous été découragés par l'utilisation de la Performance Capture dans Tintin ?

Tintin et la Performance CaptureSPIELBERG PARLE DE LA PERFORMANCE CAPTURE DE TINTIN

Article du 27 novembre 2012 :
Plus les jours avancent, plus le film Tintin de Steven Spielberg fait parler de lui. En bien comme en mal, même si de l'avis général ce premier épisode des aventures de Tintin est un grand film d'aventure très réussi. Aujourd'hui, nous avons déniché deux vidéos qui abordent un peu le même sujet : la performance capture. Vous savez, cette technologie proche de la motion-capture, mise au point il y a quelques années par Robert Zemeckis et qui a donné naissance aux films Le Pole Express, La légende de Beowulf, Avatar, Le drôle de Noël de Scrooge, Monster House ... et aujourd'hui, Tintin ! Pour vous donner un petit aperçu de ce à quoi la Performance Capture ressemble, concrètement, jetez donc un coup d'oeil à la featurette ci-dessous !

Tintin et la Performance Capture

Aujourd'hui donc, Tintin et la performance capture étaient au centre de deux analyses télévisuelles. D'une part sur Télématin (France 2) et de l'autre dans La Quotidienne Du Cinéma (TPS Star). La journaliste de Télématin ne semble pas avoir apprécié l'utilisation de ce procédé pour le film, justifiant que l'on ne reconnaît pas les comédiens et que c'est bien dommage. Le chroniqueur de TPS de son côté (qui n'est autre que Yannick Dahan, le réalisateur de La Horde, ancien journaliste de Mad Movies et animateur de l'émission Opération Frisson) se lance dans un argumentaire dithyrambique dont il a le secret, expliquant quels sont les enjeux decette technologie. Découvrez donc ci-dessous les deux vidéos consacrées à la performance capture de Tintin.

TELEMATIN PARLE DE TINTIN


YANNICK DAHAN PARLE DE TINTIN


Et vous, qu'en pensez-vous ? Considérez-vous la Performance Capture comme l'avenir du cinéma ? Avez-vous été convaincu par la Performance Capture dans Tintin (ou dans d'autres films) ? Ou au contraire, pensez-vous qu'il s'agit-là d'un gadget qui n'est pas encore au point ? Regrettez-vous qu'on ne reconnaisse pas les acteurs ? Préférez vous l'animation traditionnelle (puisqu'on vous rappelle que la Performance Capture n'est pas considérée comme de l'animation) ? Vous êtes libres de répondre dans le forum ci-dessous, ou dans notre article consacré aux critiques spectateurs de Tintin. Sinon, si vous voulez en savoir plus sur Tintin et la Performance Capture, vous pouvez attendre la sortie de Tintin en Blu Ray, le 1er mars prochain, qui à coups sûrs nous expliquera ce procédé en long, en large et en travers !


Par Maxime Chevalier 15 commentaires

Autres Articles
À voir aussi
- 4
Tintin 2011 en DVD, Blu Ray et Blu Ray Collector !
- 18
Tintin : qu'en avez-vous pensé ?
- 24
Les Aventures de Tintin : Le Secret de la Licorne

Tintin : des vidéos inédites de Weta Digital !

Derniers commentaires
Par levieuxdragon le Jeudi 3 Novembre 2011, 13:32

62
like this post
Un peu de mal avec la journaliste de Télématin qui sort ses infos piochés sur le net et a du mal à comprendre l'utilité de ce genre de film. A moins qu'elle dégage toute sa frustration de ne pas avoir vu (ou reconnu) Daniel Graig (son fantasme nocturne ?). Ou bien elle s'est dit que dire que Tintin est une révolution technologique n'avait pas de sens. Allez savoir...
Quand à Dahan, on a toujours l'impression qu'il va détruire le film dont il parle. C'est ca la passion !! (Même si son film "la horde" est une honte cinématographique du genre...). Mais la non, bien au contraire. Il en parle comme l'Avenir de "ce" cinéma en insistant bien sur le fait que les acteurs restent essentiels tout en donnant au réalisateur l'importance de son rôle.

Par Lolman le Mardi 1er Novembre 2011, 12:23
like this post
+1000 tenia. Raphaël a l'air de penser que les seuls bons films sont les films d'auteurs russes (http://www.dailymotion.com/video/x17cfo_faire-un-film-d-auteur-russe_news) réalisés sans moyens financiers, non traduit dans des langues étrangères, avec des acteurs pas connus, à l'action tonitruante (Qui m'a mis cette chèvre dans le champ?! Ah, merde c'est pas une chèvre) et surtout avec des répliques imbitables du type "Doté de vertus léthargiques et "imbécillisantes"", "cette Amérique malade de son nombril obèse", "professionnel de la récupération mercantile des mythes contribuant à l’abrutissement mondial" (traduction amateur de dialogues issues du film connu par les masses internationales sous le nom d'"Autant en emporte l'Amérique" du grand réalisateur/scénariste/monteur/démago Raphaël Zacharie de IZARR avec dans le rôle-titre et pour seul acteur Raphaël Zacharie de IZARR). Après faut aimer ce genre de films, chacun ses égouts.

Par tenia le Lundi 31 Octobre 2011, 23:13

like this post
Ce qui est terrible, c'est de réussir à pondre une critique d'un film dont, au final, on ne parle quasiment pas.

D'autant plus triste que, derrière cela, se trouve quelqu'un qui, visiblement, aura été incapable de s'amuser avec un divertissement qui est probablement celui de l'année.

Alors oui. Tintin n'a pas la profondeur de Tree of Life.
C'est la vie.

Mais il est très triste d'en être réduit à utiliser un divertissement grand public pour pouvoir extérioriser ses avis politico-socio-économiques pataphysiques.

Bouh, l'Amérique (toute entière en englobant au profit du bon mot le Panama et l'Ecuador qui doivent se demander pourquoi tant de haine), bouh, bouh.
Bouh, Coca Cola, les méchants acheteurs de temps de cerveau disponible.
Bouh, Spielberg, suppôt de Satan vendu au capitalisme, mercantilisateur de ce mythe abrutissant qu'est La guerre des mondes. Son Schindler était déjà, probablement, un spectacle à haute teneur en mensonges et en clichés éculés, représentatifs de cette Amérique nombriliste...

On croirait un mauvais documentaire Zeitgeist. Ou pire : un film de Michael Moore.

Heureusement que la sainte Europe, incluant la très fine Belgique (on remarquera le parfait timing pour dire du mal des USA et du bien de la Belgique. Et pourquoi pas de l'Italie, aussi ?), est là pour protéger les frères égarés du méchant entertainment américain avec ses superbes films rien qu'à elle.

Genre.
Euh.
Mais si, rooo.
On a quand même bien réalisé un jour un divertissement intéressant en Europe !
Non ?
Si ?
Astérix Mission Cléopâtre ?

Ah oui.
10 ans quand même...

M'enfin.

Comme disait l'autre, "Les avis, tout le monde en a un, c'est comme..."


Et on pourra supposer que, pour écrire ses commentaires, Raphaël aura l'honnêteté intellectuelle d'aller voir le film en salles, et donc (ironie du sort), financer tout ce qui le fait tant vomir.

A moins qu'il ne soit qu'une personne de plus jugeant sans avoir vu autre chose que la bande-annonce et l'article du JT de 20h de TF1.

Par Lolman le Lundi 31 Octobre 2011, 14:19
like this post
Wow...il y a un truc que j'adore faire (je sais tout le monde s'en fout mais bon) c'est lire les commentaires enflammés portant sur des sujets soi-disant polémiques.

Quand tombe sur des commentaires aussi exceptionnels que ceux de Raphaël Zacharie de IZARR avec un argumentaire pseudo-philosophique de comptoir (e.g., "Il est évident que la "culture" cinématographique yankee est un produit de consommation universel à hautes teneurs en mensonges, clichés éculés et anesthésiques mentaux, sorte de hamburger cérébral destiné à asseoir l'hégémonie culturelle américaine dans le monde"), des métaphores à la j't'en fous (e.g., "Gigantesque usine à faire de l'argent, mais également pieuvre "décérébrante"...")et des répliques dignes de Magnéto (e.g., "J’aime contribuer à élever mes frères humains..." bon ok Magnéto aurait dit "mutants").

Là-dessus je dis LOL. Alors avant de nous sortir des tirades commençant par "Les esprits faibles ferrés depuis leur naissance par le système cinématographique américain" et se finissant par "J'éprouve une grande joie à faire la promotion de la vraie beauté auprès de ces victimes du système", tu ferais mieux de penser au fait que les seules victimes se sont les personnes qui ne sont pas mortes de rire en te lisant. Sortir des phrases pédantes sur le net ne t'élève pas beaucoup plus que tes confrères qui écrivent des pseudo-slogans politiques sur les murs des chiottes dans les universités. Quelque chose me dit que tu dois également mener une telle carrière en parallèle de ton activité de pollueur du net.

PS. Contrairement aux murs des toilettes sur lesquels je suis sûr que tu te plais à écrire tes petites blagues politiques, il n'est pas nécessaire de signer un post sur un forum qui est prévu pour que ton pseudo apparaisse à côté de ton message. Au mieux c'est redondant, au pire c'est présomptueux.

PS (le retour parce que le post est censé être sur la performance capture). La performance capture ça défonce et Tintin de Spielberg c'est tout ce que l'on pouvait rêver pour une adaptation de cette BD culte. En plus si on passe les images du film au ralenti on peut lire à la douzième minute "Vive L'Amérique ! Buvez du Coca-Cola ! Achetez-nous encore des films ! Envoyez de l'argent à Raphaël Zacharie de IZARR pour sa greffe de cerveau !". Décidément les propagandes subliminales ne sont plus ce qu'elles étaient en 1988 (http://www.dailymotion.com/video/x4baul_image-subliminale-mitterrand-1988_people)

Par Nadsparrow le Dimanche 30 Octobre 2011, 22:31

like this post
Raphaël Zacharie de IZARR a écrit:[b:119z1940]LE MOLLUSQUE VENIMEUX DE HOLLYWOOD[/b:119z1940]

Lorsqu'on assiste à une séance de cinéma américain dit "grand public" avec un minimum d'esprit critique, on s'aperçoit que la formidable machine de propagande que constitue le phénomène a durablement modelé la sensibilité dans notre société. Il est évident que la "culture" cinématographique yankee est un produit de consommation universel à hautes teneurs en mensonges, clichés éculés et anesthésiques mentaux, sorte de hamburger cérébral destiné à asseoir l'hégémonie culturelle américaine dans le monde.

Les films "grand public" sortant de Hollywood, tissés sur une trame invariable, servent avant tout à conditionner les esprits, à les aliéner insidieusement à la cause militaire, culturelle et sociale de l'Amérique du Nord tout en enrichissant leurs auteurs à la solde des protagonistes hauts placés qui depuis toujours agitent les ficelles dans l'ombre. Les valeurs défendues à travers les productions hollywoodiennes éclatent à chaque scène :

- Vive l'Amérique !

- Buvez du Coca-Cola !

- Achetez-nous encore des films !

Gigantesque usine à faire de l'argent, mais également pieuvre "décérébrante" aux infrastructures planétaires tentaculaires répandant le poison d'une pensée unilatérale, asservissante, despotique, le cinéma commercial américain a su exploiter les faiblesses de chaque génération, flatter d'un bout à l'autre la gamme des sentiments humains les plus triviaux. Ressorts grossiers mais efficaces.

L'encre du monstre hollywoodien qui dans un vocabulaire bêtifiant écrit sur les écrans de la terre entière ses lois iniques est d'autant plus toxique que, sournoise, elle est inoculée sous forme ludique, formatée, prédigérée : plus la victime en reçoit, moins elle s'en rend compte et plus ses capteurs cérébraux de l'imbécillité, source de béatitude crétinisantes, sont réceptifs.

L'image dans ce contexte, paradoxalement, sert d'écran : elle éblouit, assomme, abrutit pour mieux faire avaler le venin. Violence, vice, vulgarité, argent, superficialité, laideur sont la principale esthétique du cinéma issu des studios de Hollywood. Doté de vertus léthargiques et "imbécillisantes" puissantes, le cinéma américain est un produit de consommation courante dangereux.

A déconseiller absolument pour la bonne santé morale, mentale et culturelle de tout honnête homme digne de ce nom.

[i:119z1940]Raphaël Zacharie de IZARRA[/i:119z1940]


tg

Par TlGROUX le Dimanche 30 Octobre 2011, 14:22
like this post
Toi t'as vraiment du temps à perdre pour venir multiplier les posts autour de ton délire de xénophobe négationniste. Tu dois être fan des productions Besson et autres...
S'il y a bien une chose "à déconseiller absolument pour la bonne santé morale, mentale et culturelle de tout honnête homme digne de ce nom", c'est de lire ta propagande de merde...

Par Raphaël Zacharie de IZARR le Samedi 29 Octobre 2011, 17:10
like this post
LE MOLLUSQUE VENIMEUX DE HOLLYWOOD

Lorsqu'on assiste à une séance de cinéma américain dit "grand public" avec un minimum d'esprit critique, on s'aperçoit que la formidable machine de propagande que constitue le phénomène a durablement modelé la sensibilité dans notre société. Il est évident que la "culture" cinématographique yankee est un produit de consommation universel à hautes teneurs en mensonges, clichés éculés et anesthésiques mentaux, sorte de hamburger cérébral destiné à asseoir l'hégémonie culturelle américaine dans le monde.

Les films "grand public" sortant de Hollywood, tissés sur une trame invariable, servent avant tout à conditionner les esprits, à les aliéner insidieusement à la cause militaire, culturelle et sociale de l'Amérique du Nord tout en enrichissant leurs auteurs à la solde des protagonistes hauts placés qui depuis toujours agitent les ficelles dans l'ombre. Les valeurs défendues à travers les productions hollywoodiennes éclatent à chaque scène :

- Vive l'Amérique !

- Buvez du Coca-Cola !

- Achetez-nous encore des films !

Gigantesque usine à faire de l'argent, mais également pieuvre "décérébrante" aux infrastructures planétaires tentaculaires répandant le poison d'une pensée unilatérale, asservissante, despotique, le cinéma commercial américain a su exploiter les faiblesses de chaque génération, flatter d'un bout à l'autre la gamme des sentiments humains les plus triviaux. Ressorts grossiers mais efficaces.

L'encre du monstre hollywoodien qui dans un vocabulaire bêtifiant écrit sur les écrans de la terre entière ses lois iniques est d'autant plus toxique que, sournoise, elle est inoculée sous forme ludique, formatée, prédigérée : plus la victime en reçoit, moins elle s'en rend compte et plus ses capteurs cérébraux de l'imbécillité, source de béatitude crétinisantes, sont réceptifs.

L'image dans ce contexte, paradoxalement, sert d'écran : elle éblouit, assomme, abrutit pour mieux faire avaler le venin. Violence, vice, vulgarité, argent, superficialité, laideur sont la principale esthétique du cinéma issu des studios de Hollywood. Doté de vertus léthargiques et "imbécillisantes" puissantes, le cinéma américain est un produit de consommation courante dangereux.

A déconseiller absolument pour la bonne santé morale, mentale et culturelle de tout honnête homme digne de ce nom.

Raphaël Zacharie de IZARRA

Par Raphaël Zacharie de IZARR le Samedi 29 Octobre 2011, 17:07
like this post
Il s'agit là surtout d'un film américain.

Et qui dit film américain, dit nécessairement... film calibré pour plaire aux "masses internationales".

Cela signifie aussi volonté d'hégémonie à travers la diffusion d'attitudes, de codes, de valeurs spécifiques à cette Amérique malade de son nombril obèse !

Ce qui se ressent nettement à travers ce film d'animation.

Quand vous avez vu un seul film américain de cet acabit, vous avez vu toute la production hollywoodienne. Seuls les décors, les personnages changent mais l'histoire est la même depuis trente ans : séduire les gogos écervelés pour leur faire avaler du Coca-Cola.

Notre monde a été envahi par la laideur culturelle et la vraie Beauté est depuis bien longtemps raillée, piétinée, bafouée par les masses qui préfèrent avaler sans broncher les mets infâmes qu'on leur sert plutôt que de faire l'effort de lever les yeux vers le ciel et ses éclats.

Par exemple la musique classique est dépréciée des masses bêlantes élevées à la musique décadente.

Ou alors les masses dociles acceptent qu'on leur fasse avaler de la musique classique mais uniquement lorsqu'elle est massacrée, corrompue, rendue vulgaire par des bandits comme André RIEU.

J’aime contribuer à élever mes frères humains, leur montrer les véritables beautés, les détourner de la boue où ils pataugent pour la plupart d'entre eux, leur démontrer avec pédagogie qu'on les trompe, les rabaisse, les pervertis, qu'on sacrifie leur dignité au nom d'un système économique féroce, brutal, absurde.

J'éprouve une grande joie à faire la promotion de la vraie beauté auprès de ces victimes du système.

Raphaël Zacharie de IZARRA

Par TlGROUX le Samedi 29 Octobre 2011, 13:48
like this post
Tiens l'autre débile mental revient poster une nouvelle fois sa propagande xénophobe de merde...

Par Raphaël Zacharie de IZARR le Samedi 29 Octobre 2011, 13:02
like this post
TINTIN : LES DENTS DE LA MER-ique

Le rouleau compresseur hollywoodien a allègrement franchi nos frontières culturelles afin de niveler encore un peu plus les cervelles françaises avec une version 3D commerciale de “Tintin”.

Revu, léché, lissé, hight-techisé et surtout boosté à la dynamite made in US, bref consciencieusement américanisé par Spielberg (professionnel de la récupération mercantile des mythes contribuant à l’abrutissement mondial), ce TINTIN-là, comme tout ce qui sort de l’industrie cinématographique yankee, n’échappe pas à sa mission hégémonique : transformer le monde (idolâtre d’images merveilleuses) en vassal de l’Amérique allaitée au coca-cola.

Les gogos par millions vont encore se laisser berner par ces spielbergueries qu’on leur présente comme le banquet de mariage -supposé heureux- de la lourde, indigeste, vulgaire Hollywood avec la fine, élégante, spirituelle Belgique.

Les esprits faibles ferrés depuis leur naissance par le système cinématographique américain se ruent en troupeaux dans les salles de cinéma pour ne pas rater l’évènement, comme si c’était une perte de ne pas partager ces références entre bovins...

Reprendre nos traditions, s’inspirer de notre imaginaire collectif, s’emparer de nos vieux rêves européens, faire revivre nos figures locales en les remodelant à leur sauce ketchup et enfin nous les refourguer avec la caution du “terroir culturel”, voilà le génie criminel du cinéma d’outre-Atlantique !

Cette mouture 3D de TINTIN génératrice de produits dérivés en tous genres n’est ni plus ni moins qu’une pierre supplémentaire dédiée à l’édification de l’idéologie américaine (basée sur la consommation primaire, outrancière alliée à la suprématie militaire la plus brutale).

Retailler nos statues, les uniformiser selon les critères au rabais du marché international, telle est la spécialité des faiseurs d’images de Hollywood.

Pour ça ils sont forts les amerloques !

Avec Spielberg la jolie histoire belge vient de tourner à l’horreur du cinéma mondialiste : TINTIN a vendu sa fameuse mèche au diable.

Raphaël Zacharie de IZARRA

>> Voir les 15 réponses dans le forum


Gagnez du temps et des points de réputation :

*





Les Aventures de Tintin : Le Secret de la Licorne
Les Aventures de Tintin : Le Secret de la Licorne
Sortie : 26 Octobre 2011
De : Steven Spielberg
Acteurs: Jamie Bell, Daniel Craig, Andy Serkis...

Newsletter FilmsActu

Les dernières news
>> Toutes les news de Les Aventures de Tintin : Le Secret de la Licorne<<

Vidéos à ne pas manquer






Films Actu - Toute l'actualité du film : Cinéma, DVD, Blu Ray et Série TV. Critique de films, trailer, bande annonce, sorties vidéo, streaming & fonds d'écran

© 2007-2013 FilmsActu .com. Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation. Un site du groupe Mixicom - Réalisation : Vitalyn