FilmsActu.com



Le Chant du Loup : le clin d'oeil à Jurassic World, l'engueulade de Kassovitz - interview

Rencontre avec Omar Sy et Mathieu Kassovitz afin de parler du tournage de Le Chant du Loup d'Antonin Baudry, film de sous-marin sorti en 2019 qui connut un joli succès au box-office cumulant 1,6 million de spectateurs dans nos salles.

 

Une preuve que l'on peut produire des films de genre de qualité en France et être soutenu par le public.

 

Omar Sy


Qu’est ce que le Chant du Loup ? C’est quand même un titre très poétique pour un thriller aussi haletant et militaire.
Omar : C’est le son que l’on entend quand un sous-marin est repéré. Il y a une sirène qui s’appelle le Chant du Loup.

C’est quelque chose que vous saviez avant de tourner le film ?
Omar : Je l’ai toujours su (rires).
Mathieu : On connait tous ce son qui est typique des films de sous-marins et qui est le son ultime qui révèle l'ennemi.

Vous êtiez fans de films de sous-marins ?
Mathieu : Le cinéma de sous-marin est un film de genre de guerre à part. Personnellement, des films comme Das Boot ou A la poursuite d’octobre rouge ont fait ma jeunesse.
Omar : Contrairement à moi. Je n’étais pas vraiment branché dessus. A cause du côté technique en plus du côté guerre. Mais là, il y avait autre chose. Quelque chose en plus dans ce qui était raconté. Et plus accessible aussi. J’ai tenté et j’ai bien fait. Cela me donne maintenant envie de voir les films cités par Mathieu.
Mathieu : Tu n’as pas vu Octobre Rouge ? Ni Das Boot ? Mais c’est pas possible Omar !

Omar : ha ha !

 

Omar Sy


Quand on reçoit un scénario comme celui-ci, est ce que l’on se dit que c’est un vrai pari pour un film français ?
Mathieu : Ce genre de scénario ne nous arrive pas en France. Ou alors quand on en reçoit un, il ne tient pas debout. Celui là avait un point de vue fort, une vraie connaissance du sujet et un côté hyperréaliste qui fait écho à l’actualité.

Qu’est-ce qui vous a plu dans vos personnages ?
Mathieu : D’être des héros (sourire).
Omar : C’est vrai qu’à la lecture du scénario, je me suis dit « enfin un film en France où l’on va sauver le monde ». C’est rare !
Mathieu : Spoiler Alert Omar !
Omar : Au moins il y a cette ambition. Je voulais en faire parti.
Mathieu : C’est puissant de découvrir son personnage en lisant un scénario qui lui propose une fin à la mesure de son égo. C’est rare. C’est un vrai plaisir de gamin et de comédien.

 


Pour préparer le film, vous avez passé du temps au côté de sous-mariniers dans un sous-marin. Qu’est ce qui vous a marqué chez eux par rapport à ce que vous imaginiez ?
Mathieu : Ils sentent bons. C’est con comme réponse, mais c’est vrai. Je trouvais que tout le monde se tenait bien dans ce sous-marin alors que tu passes plusieurs jours collé aux autres. C’est pour cela que l’on demande une certaine hygiène aux marins contrairement aux autres militaires. Je m’attendais à ce que cela sente grave la transpi. Quand j’ai exprimé cette remarque, on m’a quand même dit "revenez dans 10 jours, à la fin de la mission, cela ne sera peut-être pas pareil."

Vous n’aviez pas peur de souffrir de claustrophobie ?
Omar : non.
Mathieu : Je ne suis pas claustro mais quand tu es à 300 mètres sous l’eau, tu penses au ciel. Il faut que tu évites l’angoisse, car personne ne va remonter le sous-marin pour toi, mais cela te travaille. En plongeant avec ces sous-mariniers, tu te rends compte que c’est l’unité qui les tient les uns avec les autres. C’est d’abord le facteur humain et leur capacité à vivre ensemble pendant des mois dans des conditions physiques très proches et très dures qui leur permet de tenir.
Omar : Si tu penses à l’enfermement en entrant, c’est foutu. Tu imagines un sous-marin étroit mais c’est encore pire que ça.
Mathieu : C’est un cercueil en métal avec une bombe atomique pour moteur. C’est pas un endroit très zen. Mais ils ont conscience d’être dans une bulle, d’être dans une situation vécue par aucun autre être humain. J’ai trouvé une similitude entre les sous-mariniers et les astronautes. Ce côté pionnier, ils le partagent.
Omar : Ils se définissent un peu comme des pirates.
Mathieu : En bas, ils sont coupés des problèmes du monde tout en étant au centre.

 

Omar Sy


Vous êtes amenés à avoir des dialogues très techniques. Vous compreniez toujours ce que vous disiez ?
Omar : Un mec comme Antonin (Baudry, réalisateur) qui est très technique arrive à vulgariser ce langage pour des types comme moi qui n’ont aucun bagage scientifique. J’avais besoin de comprendre ce que l’on racontait. Il me l’a bien expliqué alors que ce n’est pas très simple. C’était intéressant.

Ressort-on changé après une telle expérience de tournage ?
Omar : On en sort un peu moins con peut-être (rires).
Mathieu : Le grand intérêt d’être acteur c’est de pouvoir découvrir les métiers des autres. Quand tu incarnes un personnage historique pendant cinq mois, tu peux en sortir quelque peu choqué psychologiquement. Sur ce genre de films non. Ce qui est intéressant, c’est de découvrir l’univers des autres. J’ai beaucoup appris et c’est vraiment génial. Très peu de gens ont connu cette expérience.
Omar : Le cinéma t’ouvre des portes qui te seraient impossible à franchir dans la vie.

Omar, il y a un dinosaure en plastique dans ta voiture à un moment. C’était un clin d’oeil voulu à Jurassic World ?
Omar : Oui. Antonin voulait placer ce clin d’oeil. Cela l'amusait.

 

Omar Sy


Omar, quand on se fait engueuler par Mathieu Kassovitz pour le film, on flippe vraiment ?
Omar : Carrément. Il fait peur (rires). Avec Mathieu, on se connait bien mais c’est la première fois que l’on travaillait ensemble. Je l’adore en tant qu’acteur et pouvoir faire çà avec lui était génial.
Mathieu : Tu te rends compte... on se retrouve avec Omar dans un film de militaires qui sauvent le monde ! Personne n’y aurait cru. Un film de banlieue oui mais là en gradés... parfois on se regardait et on hallucinait.
Omar : Oui c’était fort. Et quand la scène arrive, on essaie de le faire le mieux possible. Et d’être le plus investi possible. Donc quand il m’engueule, je n’ai pas envie de rires (rires).

 

Ce que les fans disent à Omar Sy dans la rue :


Omar Sy



Par Réagir


Derniers commentaires
>> Soyez le premier à donner votre avis


Gagnez du temps et des points de réputation :


*





Films Actu - Toute l'actualité du film : Cinéma, DVD, Blu-Ray et Série TV. Critique de films, trailer, bande annonce, sorties vidéo, streaming & fonds d'écran

 © 2007-2021 Filmsactu .com. Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation.

Réalisation Vitalyn

Filmsactu.com est édité par Mixicom, société du groupe Webedia.