FilmsActu.com



Test DVD : Angel - Collector

Test DVD Angel - Collector

En ces fêtes de fin d'année qui approchent, il va sans dire que le DVD collector d'Angel, premier film réalisé par François Ozon dans la langue de Shakespeare, est le cadeau indispensable pour Noël. Si le film est loin d'avoir convaincu les spectateurs en salle en ne totalisant que 169 353 entrées, le DVD, lui, mérite qu'on s'y intéresse de plus près tant il regorge de qualités. Ses avantages reviennent en premier lieu à l'aspect technique du produit qui est parfaitement maîtrisé de bout en bout et qui fort heureusement atteint des sommets d'excellence. Là où certaines éditions totalement ampoulées et bâclées trompent le consommateur cinéphage avide de savoir et de découvertes en tous genres, celle-ci ne devrait se donner aucun mal pour en satisfaire le plus grand nombre.

 

Du moins on l'espère. Wild Side et François Ozon, qui démontre une fois de plus qu'il s'implique à tous les stades de production de ses films, nous ont concocté de brillants bonus contenant tout ce que l'on est en droit d'attendre d'une véritable édition collector : commentaire audio passionnant du réalisateur et d'une partie de son équipe technique, long making of d'une durée d'1h20 mettant en scène le réalisateur en plein travail, interview des acteurs, scènes coupées, projets d'affiches, etc.. Des suppléments à foison donc afin de poursuivre l'aventure d'Angel, un film à l'esthétique très appuyée, trop diront certains, et captivant de bout en bout. François Ozon, le touche à tout du septième art, réussit son passage à la langue anglaise avec succès grâce notamment à des acteurs, britanniques pour la plupart, habités et surdoués. Il révèle également au grand public le talent de la quasi inconnue Romola Garaï dans le rôle d'Angel auquel elle apporte son imagination débordante avec un naturel épatant. Si le film manque peut être légèrement d'émotion, cela ne gâche en rien le plaisir de découvrir cette œuvre dense et élégante comme on en fait trop peu dans le paysage cinématographique français.

Decouvrez le Test DVD de Angel - Collector.





Par Réagir


Image : 9/20

Fort heureusement Wild Side ne plaisante pas ici avec sa marchandise et nous offre tout simplement l'un des plus beaux produits collector de cette fin d'année. Il faut dire que le film de François Ozon est un petit bijou cinématographique tant au niveau de ses fastueux décors que de son esthétique grandiloquente et démesurée soignée au possible. Le résultat sur DVD se trouve donc être aussi resplendissant et irréprochable que le film découvert en salle. Le transfert tire profit d'un master extrêmement propre qui présente des couleurs très vives et parfaitement saturées et qui épouse des contrastes hautement équilibrés tantôt dans les surfaces naturelles des scènes d'extérieur que dans les tonalités colorées et chatoyantes des costumes d'Angel et des scènes d'intérieur dans son domaine. Les couleurs nombreuses et en permanence embrasées et pénétrantes renvoient à l'univers imaginaire ardent et romanesque dans lequel s'enferme le personnage d'Angel. La luminosité n'est pas en reste offrant une clarté naturelle profonde et la définition d'ensemble ne patit d'aucune anomalie. Conclusion, le résultat est sans faille et gagne à être découvert urgemment en dvd.

 

Angel - Edition Collector

Angel - Edition Collector

Angel - Edition Collector

Angel - Edition Collector

Angel - Edition Collector

Angel - Edition Collector

 


Son : 9/20

Le traitement sonore est du même acabit que l'image du film et frôle donc la perfection. Pour se faire  l'éditeur met à disposition trois pistes sonores  et pas des moindres puisque sont proposées la piste anglaise originale en Dolby Digital 5.1 et en DTS 5.1 et une piste française, dont le doublage est par ailleurs très réussi, en DD 5.1. Votre home cinéma sera donc plus que mis à contribution offrant aux canaux arrières des sollicitations constantes. La spatialisation prend ici tout son sens restituant ainsi les différentes ambiances sonores du film et les basses sont idéalement généreuses sur toutes les pistes. La précision des détails, l'ampleur de la musique, se feront bougrement ressentir sur les arrières avec une nette supériorité de la piste DTS féconde d'effets en tous genres. La partition musicale signée Philippe Rombi et s'inspirant largement des musiques de Frank Skinner pour Douglas Sirk est très présente sur les surround procurant une intense limpidité sonore. Le mixage français (Charlotte Rampling se double elle-même) très dynamique est équivalent à son homologue anglaise gratifiant une belle clarté des dialogues et de la musique. Le résultat d'ensemble est impeccable offrant un travail soigné où rien n'est laissé au hasard.

 

Angel - Edition Collector

Angel - Edition Collector


Bonus : 9/20

DVD 1

 

Commentaire audio du réalisateur François Ozon, Pascaline Chavanne (costumes), Katia Wyszkop (décors) et Muriel Breton (monteuse)

Toujours précis et concis, le cinéaste s'est bien entouré afin de faire partager aux spectateurs une multitude d'anecdotes sur le fond et la forme de son film. Durant un peu plus de deux heures et sans aucun temps mort, François Ozon et ses collaboratrices passent en revue les aléas de tournage, les prises de vue en Belgique et en Angleterre (qui révèlera des tensions entre les deux équipes) et décortiquent notamment et principalement les costumes et les décors. Si le tournage s'est déroulé en Belgique plutôt qu'intégralement en Angleterre c'est premièrement pour une question de budget mais également pour une facilité logistique et de surcroît les maisons belges possédaient cette teinte rouge que le réalisateur recherchait et qui renvoyait à l'Angleterre du début du Xxè siècle. Angel est donc pendant deux heures un collage de scènes filmées en Angleterre et en Belgique. Même s'il avoue avoir eu un peu peur en ce qui concerne la direction d'acteurs en anglais, le cinéaste ne peut cacher sa satisfaction d'avoir franchi un pas dans sa carrière. Il y explore en profondeur sa réalisation et les procédés narratifs qu'il n'utilise pas habituellement comme le fondu enchaîné représentant le temps qui passe dans la première partie du film. Tout en regardant le film, la monteuse Muriel Breton évoque avec François Ozon les scènes coupées principalement écartées pour une question de rythme (le film est d'ailleurs plus court pour les Etats-Unis) et le désir d'aller droit à l'essentiel. L'adaptation d'un livre au cinéma entraîne inévitablement des raccourcis et la disparition de personnages ou d'intrigues « secondaires ». Ainsi, l'enfance d'Angel qui représente environ cent pages du roman n'est réduit qu'à dix minutes du film. C'est pour cela que dans un premier temps, le cinéaste avait eu l'idée d'une adaptation pour la télévision en trois ou quatre épisodes d'1h30 afin d'être le plus fidèle possible au roman d'Elizabeth Taylor (aucun rapport avec l'actrice). Ensuite, Ozon se penche sur le travail de ses acteurs et le choix d'une quasi inconnue, Romola Garaï, pour le rôle titre. Un véritable défi pour la jeune actrice qui devait interpréter Angel de son adolescence à sa mort.

La seconde partie du commentaire se fait plus technique avec le choix des couleurs, des décors, la photo du film, le cadrage, la musique (le montage avait été au préalable effectué sur une musique de Frank Skinner, compositeur attitré de Douglas Sirk dont Philippe Rombi a dû s'inspirer et la réinterpréter), l'utilisation des transparences artificielles renvoyant au monde imaginaire interne de l'héroïne.

 

François Ozon revoit son travail de manière très critique et ne se gêne pas pour juger une scène ratée, un costume qui ne lui plaît pas ou un décor qui lui semble trop factice. Il est par ailleurs très critique envers l'affiche française qui ne rend compte en rien de l'histoire et des personnages.

Au final c'est un excellent commentaire que nous propose l'équipe, intelligent, instructif et passionnant, bref une véritable référence en la matière.

 

Angel - Edition Collector

 

DVD 2

 

Sur le tournage d'Angel (sous-titres français partiels) (1h19)

Nous avons ici des images de tournage à foison puisqu'il s'agit ni plus ni moins d'une caméra-témoin qui a suivi François Ozon tout au long des 11 semaines de prises de vue réalisées entre la Belgique et l'Angleterre. Sur un tournage, Ozon est omniprésent, passionné et ne vit que pour son travail. Du figurant à l'arrière-plan jusqu'au choix des boucles d'oreilles de son actrice principale pourtant invisibles à l'écran, il est le patron et sait ce qu'il veut et pour cela ne laisse rien lui échapper. C'est d'ailleurs le cinéaste lui-même qui se place derrière la caméra. Ce passionnant segment passe en revue le tournage de l'enfance d'Angel (en Belgique) avec le cinéaste mettant en place ses figurantes, les répétitions avec entre autre Charlotte Rampling (qui aidait par ailleurs Ozon à améliorer son anglais approximatif y compris pour communiquer avec les autres acteurs anglais), le tournage avec les chats, au théâtre, la préparation de Michael Fassbender avec un véritable artiste afin d'assimiler les gestes artistiques nécessaires à la création de son personnage. Le plus gros défi pour le cinéaste était de régler au millimètre près la scène de la réception au moment où Angel apparaît devant son public extatique. Essais des costumes, les « couples » se forment et la steadycam se prépare. François Ozon est toujours à l'écoute de ses collaborateurs et de ses acteurs avec qui il passe beaucoup de temps.

 

Angel - Edition CollectorAngel - Edition Collector

Angel - Edition Collector

Angel - Edition Collector

 

Petit tour ensuite en studio pour le tournage de la scène du baiser sous la pluie (nettement moins romantique que le résultat final...). Filmés devant un écran vert avec une lance à eau au-dessus de leurs têtes, les acteurs obéissent au réalisateur qui leur dit de s'embrasser d'un côté, puis de l'autre, puis encore de l'autre... C'est par ailleurs en studio que le voyage de noces a été reconstitué, également sur fond vert. Le tournage se déplace enfin en Angleterre pour les prises de vue de la propriété d'Angel, « Paradise ». Gros plan également sur la scène de la pendaison et le face à face Angel / Angelica.

Véritable complément du commentaire audio, ce making of est une mine d'or d'informations sur le tournage d'un film où se dessine progressivement le portrait d'un cinéaste doué, passionné par son travail, dans ses coups de gueules et ses coups de cœurs. Indispensable.

 

Angel - Edition Collector

 

Making-of (26min52) (sous-titres français partiels)

Rien de bien neuf en ce qui concerne les images de tournage qui sont toutes reprises du précédent segment mis à part des extraits d'interview des acteurs du film (Charlotte Rampling, Sam Neill, Lucy Russell, Jacqueline Tong, Michael Fassbender et Romola Garaï qui développent leurs personnages respectifs et la collaboration avec François Ozon) et du réalisateur qui reprend en long en large et en travers tout ce qu'il détaille beaucoup plus minutieusement dans son commentaire audio. Le cinéaste explore les thèmes de son film, répond à la question du pourquoi avoir tourné le film en anglais, les difficultés de l'adaptation d'un roman au cinéma et les onze semaines éprouvantes du tournage. Une fois de plus, Ozon indique que les acteurs anglais sont probablement les meilleurs au monde car ils sont les mieux préparés. Au final, ce segment n'apporte rien de plus à tout ce qui a déjà été vu ou entendu précédemment.

 

Angel - Edition Collector

Angel - Edition Collector

 

Scènes coupées (12min57, vostf)

Dans le commentaire audio, le cinéaste s'est déjà expliqué sur la raison des scènes écartées du montage final. Même si certaines d'entre elles manquent ici à l'appel, il serait regrettable de passer à côté de leur grande réussite et de leur beauté plastique. Principalement, ces scènes ont été coupées ou écourtées pour une question de rythme et pour garder l'œil le plus possible sur le personnage d'Angel. De ce fait, certaines scènes mettant en valeur certains personnages secondaires (très importants pour Ozon) ont été simplement coupées.

 

[ATTENTION AUX SPOILERS]

 

a) Tante Lottie (4min13)

Succession de petites scènes étoffant le rôle de Janine Duvitski alias Tante Lottie. Dans le commentaire, François Ozon s'excuse pour avoir écourté ce rôle qui lui tenait pourtant à cœur.

 

b) Rencontre avec Esmé (1min30)

Lors de la rencontre entre Esmé et Angel, les regards échangés sont plus longs que dans le montage final.

 

c)     Voiture Gilbright (48 secondes) (effets spéciaux non finalisés mettant en scène Sam Neill et Charlotte Rampling dans une voiture, une fausse transparence défilant derrière eux)

Hermione confie à son mari Théo qu'elle a déniché le dernier roman d'Angel dans la chambre de leur fils Timothy. Refusant que ce dernier soit dévoyé par une telle dépravation, Hermione l'a confisqué. Théo tente de lui faire comprendre qu'Angel est l'innocence même et que tous ses écrits ne sont que le fruit de son imagination débordante. Sa femme lui lance alors une pique en ajoutant que cela doit lui plaire de collaborer avec une jeune femme riche et en apparence innocente...

 

Angel - Edition Collector

Angel - Edition Collector

 

d) Jalousie (1min20)

Dans l'atelier londonien d'Esmé, une jeune modèle sonne à la porte au moment où Angel commence à se confier à lui. Jalouse, Angel décide de partir en prétextant que sa mère est malade.

 

e) Les poèmes de Nora (44 secondes)

Après la mort de sa mère, Angel donne une interview. Quand le journaliste demande quand est-ce qu'elle a commencé à écrire, celle-ci répond dès qu'elle a eu un crayon en main. Et quand on lui demande qui est l'écrivain digne de son intérêt, Angel s'offusque devant le nom de Marie Corelli (romancière ayant inspiré le personnage d'Angel pour le roman d'Elizabeth Taylor) et cite les poèmes de Nora. Dans la pièce d'à côté, Nora entend ce compliment et n'en revient pas.

 

Angel - Edition Collector

 

f) Le Retour d'Esmé (1min07)

Nora demande à son frère la raison de son retour à Paradise. Il lui répond qu'il a besoin d'argent. Quand elle lui dit qu'il n'a jamais aimé Angel, Esmé lui rétorque qu'Angel ne connaît que le concept de l'amour. Nora lui somme de partir et Esmé s'en va.

 

g) La fin d'Angel (3min02)

Succession de petites scènes mettant en scène Angel rendant hommage à Esmé après son suicide, Angel confrontée à un jeune journaliste désireux d'en savoir plus sur le travail d'Esmé, puis Angel divaguant dans son lit où son médecin lui administre de force un calmant. Celui-ci ordonne à Nora de faire sortir tous les chats de la chambre y compris Silky Boy (le petit chat blanc).

 

Angel - Edition Collector

Angel - Edition Collector

 

Projets d'affiches

Comme il le dit dans son commentaire, François Ozon est très critique envers l'affiche finale de son film qui ne reflète en rien l'histoire et les personnages. Néanmoins, en voyant ces projets (28 au total) on peut imaginer la grande peine des graphistes qui se sont donnés beaucoup de mal pour trouver l'affiche adéquate. Pourtant celles-ci sont d'une laideur peu commune mais on peut y dénicher celle rêvée par le cinéaste montrant Angel nue de dos, assise en train d'écrire, ses fesses visibles dans le bas du dossier de la chaise.

 

Angel - Edition Collector

Angel - Edition Collector

 

L'interactivité s'achève sur une galerie de photos animée et musicale (3min38) tirées du film et du tournage (couleurs, noir et blanc), le teaser français (43 secondes) et la bande-annonce (vostf 1min40), les filmographies de Michael Fassbender, Romola Garaï, Sam Neill, Charlotte Rampling, Lucy Russell et François Ozon, un lien internet et un BONUS CACHE : dans la partie "Liens internet", cliquez sur la photo de gauche directement en entrant dans ce sous-menu. Vous accéderez à un mini bêtisier d'1min28 reprenant entre autre le tournage de la scène avec le chameau et du petit incident technique qui s'ensuit.

 


Derniers commentaires
>> Soyez le premier à donner votre avis


Gagnez du temps et des points de réputation :


*




Angel - Edition Collector
Angel - Edition Collector
Sortie : 28 Novembre 2007
Éditeur : Wild Side Video

Les dernières news
Planning Wild Side Vidéo
Suspiria, Electroma, Pur Week-End, Angel... Toutes les sorties DVD, tous les visuels, de Octobre à Décembre 2007 !

Deadpool : la mort de Ryan Reynolds dans une scène inédite !
Quand tu te prends un camion en pleine face...

Vidéos à ne pas manquer

Newsletter FilmsActu


Films Actu - Toute l'actualité du film : Cinéma, DVD, Blu-Ray et Série TV. Critique de films, trailer, bande annonce, sorties vidéo, streaming & fonds d'écran

 © 2007-2021 Filmsactu .com. Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation.

Réalisation Vitalyn

Filmsactu.com est édité par Mixicom, société du groupe Webedia.