FilmsActu.com



Test DVD : L'Inspecteur Harry est la dernière cible - Deluxe Edition

Test DVD L'Inspecteur Harry est la dernière cible - Deluxe Edition

Après l'échec commercial du Maître de guerre, Clint Eastwood a du mal à convaincre la Warner de l'aider à financer son projet consacré au jazzman Charlie Parker, Bird. Le studio pose une condition : Clint Eastwood doit endosser une fois de plus le costume d'Harry Callahan. En effet, la Warner a besoin d'un film pour l'été 1988 et, ne cherchant pas plus loin, décide de miser sur la popularité de la saga, d'autant plus que Le Retour de l'Inspecteur Harry avait été le plus gros succès de la franchise. Clint Eastwood, qui avait déjà oublié le personnage, accepte à contre-cœur. Sa maison de production Malpaso apporte l'argent mais pour une fois, Eastwood se désintéresse du scénario, se penchant déjà sur sa prochaine réalisation. Buddy Van Horn, vieil acolyte de l'acteur depuis les débuts de la saga, responsable des cascades et chef de la seconde équipe, passe ici derrière la caméra après les succès de Ca va cogner (1980) et Pink Cadillac (1989, le seul film d'Eastwood à ne pas avoir été distribué en France). Ici, on ne cherche pas à réinventer la saga mais plutôt à offrir au public ce qu'il attend, laissons la psychologie au placard.

 

Que dire de cet épilogue ? Est-ce une plaisanterie ? Le côté semi-parodique est-il assumé à l'instar de cette poursuite entre Callahan et une voiture radio commandée ? Pas sûr. Une chose est certaine c'est qu'il était temps que cela s'arrête. Episode de trop, La Dernière cible enchaîne les scènes sans aucune ambition, Eastwood se promène les bras ballants, trouve le temps long les yeux mi-clos et pour une fois assure le minimum pour faire plaisir à son ami derrière la caméra. Même les cascades, spécialité de Buddy Van Horn, sont pathétiques. Si intérêt il y a dans La Dernière cible, c'est l'apparition de Jim Carrey dans le rôle de la première victime, un rocker shooté, et de Liam Neeson dans celui d'un réalisateur de films d'horreur. Autrement le personnage de Patricia Clarkson n'a aucune épaisseur, Evan C.Kim incarne le partenaire de Callahan, un Sino-Américain (parce que ça fait bien devant les journalistes) qui se débrouille en arts martiaux.

 

On passe sur le scénario indigne tiré d'un épisode d'Hollywood Night. Les quelques fusillades gratuites du film sont mises en musique par la partition has-been de Lalo Schifrin, composition du style super-héros quand Callahan sort sa pétoire. Ce dernier ayant eu un bazooka entre les mains dans L'Inspecteur ne renonce jamais, que peut-on lui donner cette fois ? La réponse dans le final kitschissime où notre cher inspecteur sort du brouillard à la manière de Terminator pour éliminer le méchant à coup de harpon à baleine. De toute façon nous étions mis en condition dès les premières images tirées directement du générique de Sudden Impact passées au ralenti ! Un bon moyen de faire des économies...

 

L'impression globale du film est donnée par Jim Carrey quand il s'adresse à Liam Neeson : « Un réalisateur avec du talent aurait les couilles de faire un truc original ». Le film, bien qu'il reste le plus court de la franchise (1h25 sans le générique), est interminable. Pour se venger de cette Dernière cible, Clint Eastwood réalisera en 1990 un des meilleurs films d'action américain, dans lequel il parodie totalement son personnage de Dirty Harry, complète antithèse de ce cher inspecteur et dans lequel l'acteur s'amuse comme rarement. Ce film sera La Relève avec Charlie Sheen.

 

L'Inspecteur Harry est la dernière cible (titre français) est un épisode consternant, à peine récréatif. Le plus ahurissant dans l'histoire est que le film attire le public dans les salles à sa sortie pour la grande joie de la Warner. Clint Eastwood a enfin les mains libres pour se consacrer à Bird et pense déjà à Chasseur blanc, cœur noir. La Dernière cible est en lice pour être à ce jour le plus mauvais film de Mister Eastwood. Decouvrez le Test DVD de L'Inspecteur Harry est la dernière cible - Deluxe Edition.



Test DVD L'Inspecteur Harry est la dernière cible - Deluxe Edition



Par Réagir


Image : 7/20

La Dernière cible est l'épisode le plus récent et pourtant l'édition remastérisée ne s'élève pas au même niveau que les trois premiers épisodes. En raison d'un budget plus modeste, le 2.35. est abandonné au profit du 1.85. Il est important d'indiquer que la copie ici ne respecte pas le format original, reformatée en 1.77. Etrangement, les conditions de visionnage sont plus plaisantes qu'en 2001 avec un cadre plus large et une plus grande profondeur de champ. Le grain y est sensiblement plus présent que pour les autres films (le ciel, les murs beige du repaire de l'assassin), les plans de nuit légèrement ouatés mais les couleurs d'origine sont corrigées. La scène du clip vidéo est baignée de néons et de spots colorés parfaitement harmonieux, sans bavures ni problèmes de définition. La compression affiche des signes de faiblesse dans les scènes sombres comme lors de la première apparition de Clint Eastwood à l'écran. Certes Buddy Van Horn et son chef opérateur n'ont pas tout misé sur l'esthétisme du film (on met de la brume partout), mais les contrastes sont assainis par rapport à la précédente édition et le voile gris a disparu. Il manque un soupçon d'éclat à l'ensemble spécialement dans les scènes d'intérieur plus atones.


L Inspecteur Harry est la dernière cible - Deluxe EditionEdition 2008

L Inspecteur Harry est la dernière cible - Deluxe EditionEdition 2001

L Inspecteur Harry est la dernière cible - Deluxe EditionEdition 2008

L Inspecteur Harry est la dernière cible - Deluxe EditionEdition 2001

L Inspecteur Harry est la dernière cible - Deluxe EditionEdition 2008

L Inspecteur Harry est la dernière cible - Deluxe EditionEdition 2001

L Inspecteur Harry est la dernière cible - Deluxe EditionEdition 2008

L Inspecteur Harry est la dernière cible - Deluxe EditionEdition 2001

L Inspecteur Harry est la dernière cible - Deluxe EditionEdition 2008

L Inspecteur Harry est la dernière cible - Deluxe EditionEdition 2001


Son : 5/20
Notes détaillées :
6/10 pour la version originale
6/10 pour les trois autres pistes


Un remixage 5.1 bien faiblard pour la version originale qui accuse un manque flagrant d'ardeur et de punch. Tout y est essentiellement canalisé sur les avants, les latérales se rappelant de répandre quelques effets durant le générique de début et de fin pour assurer leurs missions. Les basses de la partition de Lalo Schifrin déclinent graduellement jusqu'à ne livrer qu'un coup de feu par ci par là, une sirène de police, un chien qui aboie ou une porte qu'on ferme. Voilà pour les scènes d'action de La Dernière cible. Le mixage est maladroit et bien terne : c'est bien simple, on a l'impression d'être devant une stéréo toute simple où même la voix de Clint Eastwood a du mal à s'imposer. Même les autres langues disponibles paraissent plus dynamiques ! La piste hongroise 1.0. demeure axée sur les dialogues percutants mais au détriment des effets sonores émoussés. La version française 2.0. manque sacrément d'envergure par rapport à l'italienne 2.0. qui s'impose comme étant la plus précise du lot.


L Inspecteur Harry est la dernière cible - Deluxe Edition
L Inspecteur Harry est la dernière cible - Deluxe Edition

Bonus : 4/20

Commentaire audio de Jack N.Green (directeur de la photographie) et de David Valdes (producteur) (vo)

C'est d'abord avec stupéfaction que l'on apprend qu'il y avait un directeur de la photographie sur La Dernière cible. Deuxièmement, c'est toujours avec étonnement qu'on écoute un producteur défendre ce film avec un vif intérêt. Buddy Van Horn, le « réalisateur » du dernier opus de la saga Harry Callahan avait-il trop honte ou n'a-t-il pas trouvé un créneau d'1h25 entre deux cascades pour expliquer le pourquoi du comment ? Toujours est-il que le producteur monopolise la parole et s'il laisse quelques espaces libres à Jack N. Green c'est pour qu'il approfondisse son « stupéfiant travail s'inscrivant dans la droite lignée des précédents films tout en inscrivant La Dernière cible dans une ère plus moderne ». Très fiers du résultat final, « toujours aussi frais et excellent, les scènes d'action incroyables », les deux hommes se congratulent durant moins d'1h30, enlevez 45 minutes de blancs où ils s'extasient devant le film. Enfin, on ne sera pas étonné d'apprendre que le tournage a été très rapide ce qui explique peut-être le niveau de ce fâcheux épilogue. Maintenant le commentaire est-il indispensable ? La réponse n'est peut-être pas négative si vous désirez écouter deux individus s'extasier devant un navet, les sourires sont garantis !

 

Le savoir-faire de l'Inspecteur Harry (21min36)

On termine les documentaires inédits de cette ressortie avec un module consacré aux monteurs des cinq opus. Carl Pingitore pour le premier film (ainsi que pour Un frisson dans la nuit et Les Proies), Ferris Webster, un des plus grands monteurs de l'histoire du cinéma avec son actif Les Sept Mercenaires et La Grande évasion ainsi qu'une quinzaine de films avec ou de Clint Eastwood (Magnum Force, L'Inspecteur ne renonce jamais) dont il devient le collaborateur, de Joe Kidd (1972) au superbe Honkytonk man (1982), son dernier film. Après la mort de ce dernier, ce sera Joel Cox, assistant de Ferris Webster dès le troisième Harry Callahan, qui deviendra le monteur attitré de Clint Eastwood jusqu'à ce jour avec vingt films en commun. En revanche, ce documentaire fait l'impasse sur Ron Spang, le monteur de La Dernière cible, qui a depuis disparu de la circulation. L'autre particularité de ce segment est de montrer de nombreuses images inédites de tournage avec Clint Eastwood derrière la caméra sur les plateaux de Josey Wales, Pale Rider, Impitoyable... alors que les éditions DVD des longs métrages du réalisateur sont souvent dépourvus de ce genre de bonus ! Clint Eastwood nous parle de ses fidèles collaborateurs qu'il retrouve de films en films depuis près de trente ans. Dans la dernière partie, Lalo Schifrin a enfin le droit à la parole, lui qui a accompagné l'univers de Callahan sur tous les films de la saga excepté le troisième opus.

 

L Inspecteur Harry est la dernière cible - Deluxe EditionL Inspecteur Harry est la dernière cible - Deluxe Edition
L'interactivité s'achève sur les bandes-annonces des films de L'Inspecteur Harry (10min34, vo) :

L'Inspecteur Harry (3min19), Magnum Force (2min14), L'Inspecteur ne renonce jamais (2min11), Sudden impact : Le Retour de l'Inspecteur Harry (1min24), La Dernière cible (1min24).




Derniers commentaires
>> Soyez le premier à donner votre avis


Gagnez du temps et des points de réputation :


*




La Dernière cible
La Dernière cible
Sortie : 4 Juin 2008
Éditeur : Warner Home Video

Les dernières news

Vidéos à ne pas manquer

Newsletter FilmsActu


Films Actu - Toute l'actualité du film : Cinéma, DVD, Blu-Ray et Série TV. Critique de films, trailer, bande annonce, sorties vidéo, streaming & fonds d'écran

 © 2007-2022 Filmsactu .com. Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation.

Réalisation Vitalyn

Filmsactu.com est édité par Mixicom, société du groupe Webedia.