FilmsActu.com



Etrange Festival 2010 : Les Sept Jours du talion

Notre avis
7 10 Plus psychologique que violemment démonstratif, Les Sept jours du Talion pose au terme d'un huis-clos glaçant la question de la légitimité de se faire justice soi-même. Si le face-à-face entre le meurtrier et le père anéanti par la disparition de sa fille parvient à conserver jusqu'au bout notre intérêt, l'enquête policière menée en parallèle manque terriblement d'aplomb.
Découvrez ci-dessous la critique
des Sept Jours du talion

Critique des Sept Jours du talion
Critique des Sept Jours du talionCritique des Sept Jours du talion

Tandis que A Serbian Movie montre sans aucune pudeur les pires atrocités, Les Sept Jours du talion, également présenté lors de cette 16ème édition de L'Etrange Festival, joue de façon plus convaincante la carte de la violence psychologique. Adapté par Patrick Senécal (5150, Rue des Ormes) à partir de son propre roman, le film suit la vengeance de Bruno Hamel (Claude Legault) envers celui qui a violé et assassiné sa petite fille. Anéanti, l'homme qui a prêté le serment d'Hippocrate est décidé à utiliser ses compétences en médecine afin, en sept jours, de torturer et tuer le meurtrier.

Critique des Sept Jours du talion
La grande force du film est incontestablement la distance conservée par Daniel Grou (alias podz) vis-à-vis de son sujet, une effrayante retenue qui risque d'être perçue par certains comme une absence de point de vue. Or cette absence de musique et ce scope aux tonalités glacées appuient encore davantage la descente aux enfers désespérée du père. Au final, à l'inverse d'un énième ersatz de Saw, le cœur des Sept Jours du talion réside davantage dans la torture que s'inflige à lui-même ce père qui se sent responsable du décès de sa fille qu'à l'insupportable châtiment infligé au meurtrier. Malheureusement, parallèlement à ce pesant face-à-face, il faudra se farcir une enquête policière mollassonne qui se laisse regarder avec une indifférence apathique. L'inspecteur en charge de l'affaire campé par Rémy Girard (Les invasions barbares) aurait pourtant mérité un développement plus approfondi : l'homme qui a perdu sa femme au cours d'un braquage est effectivement la seule personne capable de comprendre le fardeau du père. En l'état, Les Sept Jours du talion demeure un huis-clos glaçant.




Par Réagir


Derniers commentaires
>> Soyez le premier à donner votre avis


Gagnez du temps et des points de réputation :


*




L'Etrange Festival - Paris 2010

Les dernières news
La Traque
Un film de genre français avec des sangliers mutants ! Critique d’une étonnante surprise…

Gérardmer 2011 : Dream Home
La claque horrifique de l'année !

Interview : Alejandro Jodorowsky (L'Étrange Festival)
Présent à la 17e édition de L'Étrange Festival pour une Carte Blanche, Alejandro Jodorowsky nous a accordé un entretien un peu... décalé

Vidéos à ne pas manquer

Jeux Concours

Newsletter FilmsActu


Films Actu - Toute l'actualité du film : Cinéma, DVD, Blu-Ray et Série TV. Critique de films, trailer, bande annonce, sorties vidéo, streaming & fonds d'écran

 © 2007-2021 Filmsactu .com. Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation.

Réalisation Vitalyn

Filmsactu.com est édité par Mixicom, société du groupe Webedia.