FilmsActu.com

ICE ROAD : Liam Neeson en mode convoi de l’extrême - Critique

Le 03/08/2021 à 22:18
Par
Notre avis
6 10 Il flotte comme un air de 90’s sur Ice Road. Petit film d’action comme on n’en fait plus, ce long-métrage n’a d’autre prétention que d’offrir un spectacle efficace et divertissant, et ça fonctionne du tonnerre ! Si les personnages écrits à la truelle, le scénario cousu de fil blanc et certains effets spéciaux vaguement crédibles, on passe un bon moment devant cette production d’un autre temps qui devrait ravir celles et ceux qui se sont enjaillés devant Cliffhanger (1993), Firestorm (1998) ou encore Pluie d’Enfer (1998).

Liam Neeson
 

Liam Neeson : Road Warrior ?


Depuis qu’il a accepté de distribuer des mandales dans Taken, Liam Neeson est abonné aux rôles de durs à cuire. Mais si les Neesonades s’enchaînent et se suivent désormais à un rythme plutôt régulier, elles ne se ressemblent pourtant pas toujours.


Preuve en est Ice Road : cette fois-ci, Liam n’est ni Jedi, ni ancien membre des forces spéciales, mais tout simplement Mike le camionneur. Mais attention : pas question de s’arrêter sur les aires d’autoroutes ou de faire des blagues sur la CB ! Le temps presse : un groupe de mineurs est coincé sous terre suite à un accident, et Mike et son frère (un ancien combattant souffrant de syndrome post traumatique) vont devoir prendre la route au plus vite pour apporter l’engin qui pourra les tirer de là. 


Sauf que la route, c’est pas une route : c’est un immense lac gelé dont la surface menace de céder à tout moment. Et comme si ça ne suffisait pas, des individus mal intentionnés vont mettre des bâtons dans les roues du camion piloté par Mike…

 

Liam Neeson

 

Nostalgie quand tu nous tiens

 

Avec un tel pitch, on pense un peu au Salaire de La Peur, mais on se sent surtout immédiatement transporté au cœur des années 90, à l’époque où Steven Seagal, Sylvester Stallone ou Bruce Willis avaient la lourde tâche de réussir des missions impossibles, leurs personnages souvent plongés malgré eux dans des situations a fort potentiel catastrophique. Et clairement, Ice Road débarque au moins 20 trop tard, mais il n’y a pourtant pas de quoi bouder son plaisir.

 

Alors qu’on encense désormais la quasi intégralité de la filmographie de JCVD, que les premières aventures de John McClane ont acquis le statut de films cultes et que l’heure est globalement à la nostalgie de la pop culture décomplexée d’antan, il serait dommage de se priver du plaisir d’un petit film d’action à l’ancienne.

 

Liam Neeson

 

Roule ma poule !

 

Sorti directement en VOD aux États-Unis et au Royaume Uni, ce petit film sans prétention déboule étonnamment dans les salles obscures françaises. Et en toute objectivité, ses défauts sont nombreux. 

 

On pourrait pointer du doigt les personnages écrits avec autant de finesse que dans un film d’Uwe Boll, s’étonner que, si la partie “route de glace” du film est à la fois visuellement impressionnante et réaliste, d’autres effets spéciaux numériques semblent tout droit sortis d’une production Asylum des années 2000. On pourrait encore s’attarder sur le fait que l’histoire et les rebondissements qui la ponctuent sont un peu trop prévisibles… Mais ces défauts font également le charme d’Ice Road, et contribuent au final à renforcer son image de film d’un autre temps qui le rendent si attachant.

 

Liam Neeson

 

Si vous êtes un tant soit peu nostalgique de l’époque où Sly, Schwarzy, Bruce et leurs copains à biscotos crevaient l’écran sans se prendre la tête, laissez sa chance à Ice Road. Et puis, franchement, c’est quand même vachement plus rythmé qu’un épisode de l’émission Le Convoi de l’Extreme.

 

 

Liam Neeson

 

Liam Neeson

  







Depuis 2007, FilmsActu couvre l'actualité des films et séries au cinéma, à la TV et sur toutes les plateformes.
Critiques, trailers, bandes-annonces, sorties vidéo, streaming...

Filmsactu est édité par Webedia
Réalisation Vitalyn

© 2007-2023  Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation.