FilmsActu.com



Un mari de trop

Notre avis
7 10

Très bonne surprise que ce Mari de trop qui, en appliquant stricto sensu les règles préétablies de la comédie romantique de base ne révolutionne certes rien du tout d'un point vue purement cinématographique, mais dispose de deux atouts de choc qui en font un divertissement plus que recommandable : Uma Thurman et Jeffrey Dean Morgan. Une romance simple, drôle et intelligente comme on les aime, à se garder de côté pour une petite soirée en couple. Et puis Messieurs, réjouissez-vous, ça parle même de foot, dans une scène surréaliste où deux personnages débattent de la capacité de Jörgen Klinsmann à utiliser à bon escient le talent les attaquants du Bayern Podolski et Kloze en sélection allemande. Uh ?


Critique Un mari de trop

Avouez-le, vous venez de terminer la lecture du synopsis d'Un mari de trop, et vous vous êtes dit : « bah on sait comment ça va se finir, elle va larguer son Richard et partir avec le pompier parce qu'il la fait rire. » Une évidence qui nous rappelle ce très bon gag des Simpson, dans lequel Homer (devenu intelligent après qu'on lui a enlevé un crayon qu'il avait enfoncé dans le cerveau) balance à une salle entière de cinéma en train de se gausser devant une comédie romantique avec Julia Roberts : « C'est nul, on sait très bien qu'elle va épouser Richard Gere ! », ce à quoi Julius Hibbert répond « mince, moi qui croyais qu'elle allait finir avec ce riche héritier arrogant joué par Bill Paxton», alors qu'en fait, c'est Bill Pullman... Mais comme chacun sait, l'intérêt d'une comédie romantique ne réside pas dans sa conclusion, mais bien dans son déroulement. Et sur ce point précis, Un mari de trop gagne son pari haut la main en arrivant à passionner le spectateur pendant 90 minutes, alors que tout ce qu'il peut arriver à son héroïne est prévisible de A à Z. Balaise !

 

Critique Critique Un mari de trop

 

Quelles sont les clefs de la réussite de ce film ? En deux mots : les comédiens. Et plus particulièrement, deux comédiens. Uma Thurman d'une part, que tout le monde connaît, et qui semble totalement épanouie lorsqu'elle s'attaque à des personnages comiques. On se rappelle par exemple de ses très belles performances dans Petites confidence (à ma psy), dans Be Cool ou encore dans la version 2006 des Producteurs de Mel Brooks (quoi, qui a parlé de Ma super Ex ? connais pas, c'est quoi ?). Des films peut-être inégaux, mais dans lesquels la sublime égérie de Tarantino faisait étalage de son talent unique pour composer des personnages drolatiques qui arrivaient à nous toucher quoiqu'il arrive. Ici dans le rôle d'une animatrice radio spécialisée dans les problèmes de cœur de ses auditeurs, sorte de Brigitte Lahaye New-Yorkaise (le passé « interdit au moins de 18 ans » en moins), la grande blonde de presque 40 ans maintenant (bigre, qu'elle est loin Mia Wallace !) se déchaîne devant la caméra et prouve une fois de plus qu'elle est sans doute la comédienne la plus douée de sa génération. Une prestation sans faille, qui ne pouvait toutefois fonctionner que si elle était contrebalancée par un personnage masculin d'un niveau équivalent.

 

Critique Critique Un mari de trop

 

Et là, arrive la grosse surprise de ce film, nommée Jeffrey Dean Morgan. Quasiment inconnu au bataillon, malgré ses apparitions dans un bon gros paquet de séries (JAG, Newport Beach, Les Experts, Monk, Tru Calling, Weeds...), il s'est fait un nom auprès du grand public américain grâce à son rôle récurrent dans Grey's Anatomy, show dans lequel il incarne Denny Duquette. A l‘affiche cette année de PS I Love You et de Live !, il confirme ici tous les espoirs placés en lui (notamment par un dénommé Zack Snyder, qui lui a confié le rôle du Comédien dans Watchmen) en interprétant à la perfection ce personnage de Patrick, pompier immature et boute-en-train qui va un peu débrider la reine des glaces Thurman. A l'écran, le couple fonctionne à merveille, grâce notamment à une caractérisation au poil et des dialogues savoureux qui font mouche presque systématiquement. Autours d'eux, on sera heureux de retrouver les vétérans Sam Shepard (qui a toujours autant la classe) et Isabella Rosselini, accompagnés pour l'occasion de toute une bande de secondes rôles, qui pour une fois ne sont pas tous là pour assurer la caution humoristique du film.

 

Critique Critique Un mari de trop

Un vrai film de personnages donc, ce qui ne nous étonne pas vraiment étant donné que derrière la caméra, on retrouve Griffin Dunne (le seul et unique Paul Hackett d'After Hours de Scorsese), acteur/réalisateur qui nous avait déjà offert il y a quelques années le très sympathique Addicted to Love avec Meg Ryan, Matthew Broderick et Tchéky Karyo, et qui nous avait surtout fortement surpris avec Famous, film bizarre présenté en 2000 à Cannes dans la compétition Un Certain Regard. Un bon faiseur donc, qui arrive à tirer le meilleur de ses comédiens, et qui grâce à une mise en image simple mais agréable à suivre fait d'Un mari de trop une comédie romantique tout à fait plaisante qui mérite le coup d'oeil.

 

Critique Critique Un mari de trop





Par Réagir


Derniers commentaires
>> Soyez le premier à donner votre avis


Gagnez du temps et des points de réputation :


*




Un mari de trop

Les dernières news
Un nouveau trailer complétement dégueu pour TED 2
Vous préférez votre anulingus dans le sens des aiguilles d'une montre ou dans l'autre ?

Sex and the City : "Carrie est une pute", dixit Mr. Big
Chris Noth a une vision bien à lui de la série ...

Le film Sex and The City 3 refait surface
10 ans après la fin du show, Carrie et ses copines font un nouveau come-back !

Vidéos à ne pas manquer

Newsletter FilmsActu


Films Actu - Toute l'actualité du film : Cinéma, DVD, Blu-Ray et Série TV. Critique de films, trailer, bande annonce, sorties vidéo, streaming & fonds d'écran

 © 2007-2021 Filmsactu .com. Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation.

Réalisation Vitalyn

Filmsactu.com est édité par Mixicom, société du groupe Webedia.