FilmsActu.com

X-Men Origins : Wolverine

Le 27/04/2009 à 00:01
Par
Notre avis
4 10

La qualité essentielle Wolverine, c'est de ne pas mettre un méchant coup de griffe dans la franchise X-men contrairement à X-Men 3 de Brett Ratner qui s'en était chargé avant lui ! Une compensation pas excessivement flatteuse mais qui confine ce nouveau film à celui de divertissement passe-partout sans âme ni personnalité, mais qui se laissera suivre par le plus grand nombre. Les autres, qui s'intéressent vraiment au genre ou au personnage, n'y verront qu'un étirement totalement inutile dans ce qu'ils avaient déjà appris dans les épisodes précédents. Un produit sans aucun intérêt, mais pas honteux...


Critique X-Men Origins : Wolverine

Wolverine est, à sa manière, un film maudit... Les plus méchants prétendront que l'apparition du logo Fox au début du film est annonciateur de mauvais présage. Un studio à qui, certes, l'on doit DragonBall Evolution et prompt aux railleries puisque son dernier vrai succès remonte sacrément, après une année 2008 qui fût la pire depuis presque trente ans. Mais, et là ce n'est pas le propre de Fox, les ambitions ouvertement commerciales d'un projet empiètent avec une certaine sauvagerie des œuvres parfois ambitieuses dont le potentiel est systématiquement charcuté au profit des ventes de pop corn. Non seulement Wolverine souffre allègrement de ce syndrôme alors qu'il possédait fondamentalement un sujet en or, mais quelques péripéties lui auront mis des bâtons dans les roues avant même sa sortie. Fuite sur le web du montage final dans une copie pas trop honteuse, avec des effets spéciaux et une musique non achevés, ainsi qu'un courroux général de geeks révoltés par l'attitude du studio dans l'affaire Watchmen et bien décidés à boycotter un film qui leur est à priori adressé mais qu'ils considèrent déjà de toute façon comme mauvais (cf les quelques lignes précédentes). Mais Wolverine mérite-t-il vraiment de recevoir sur le coin de la tronche toutes les plaies d'Egypte ?

 

Critique Critique X-Men Origins : Wolverine

 

Dans l'absolu, non ! Cette vraie/fausse déclinaison de la franchise X-Men n'est clairement pas le naveton annoncé (ou espéré), mais peut en revanche fièrement s'ériger comme une œuvre qui ne sert à rien. L'objet inutile par excellence qui agite du vent avec ses petites mains comme s'il en manquait, principalement victime de son absence totale de personnalité. Les intentions de départ n'étaient pas si mauvaises et faire débarquer l'Oscarisé Gavin Hood (un ''choix'' de Jackman, également producteur) aux commandes pouvait rassurer. Le hic, c'est que toute cette volonté de faire croire qu'un réalisateur du milieu indépendant apporte une profondeur supplémentaire à une machine surfriquée est aujourd'hui illusoire. Surtout de la part de Fox. Ah, ça, elle est terminée la bonne époque où un garçon comme Bryan Singer pouvait se réapproprier un blockbuster pour y évoquer les thèmes du rejet (et accessoirement proposer deux excellents films). Donc non, Gavin Hood, comme son produit, ne sert pas à grand-chose ici. Relégué au simple rang de faiseur, alors qu'il n'est pas un, le réalisateur de Mon nom est Tsotsi se plante même surtout dans le domaine pour lequel on l'avait sollicité : les personnages, leurs douleurs, leur destin. Entre les grognements de Jackman et Schreiber, Dominic Monaghan qui passe le film avec deux doigts sur la tempe et Ryan Reynolds... qui fait du Ryan Reynolds, on est servis. Sur ce coup là, le zéro pointé est de rigueur.

 

Critique Critique X-Men Origins : Wolverine

 

Et oui, Wolverine est une personne qui souffre... Oh oui, et lorsqu'il souffre, ils se switche automatiquement en mode ''Bras en croix'', toutes griffes dehors pour grommeler les yeux dirigés vers le ciel... Ce qui nous vaut environ une trentaine de plan en plongée sur le personnage éparpillés tout au long du film, dont une introduction assez hilarante lorsque ce dernier est encore un bambin et qu'il pousse des hurlements dans son petit peignoir pourpre en courant pieds nus. Au moins le ton est donné. Et plus le film s'écoule, plus on se rend à l'évidence : à quoi ça sert ? Les bonnes intentions initiales étaient-elles finalement si bonnes que ça ? S'il est sûr et certain que Wolverine se situe bien au dessus d'un X-men 3 à tous les niveaux, son existence même est à remettre en question. Pourquoi refaire un film pour nous expliquer ce qu'on nous avait déjà dit en long en large et en travers dans X-Men 1 et 2 ? Pourquoi étirer en longueur une histoire qui jusque là avait bien su jouer la carte de l'informatif, tout en conservant une importante part de mystère ? Surtout qu'à l'image de La Revanche des Siths qui avait déglingué le mythe de Dark Vador en 30 secondes, on se rend compte que la magie du cinéma fonctionne autant dans ce que l'on révèle que dans ce qu'on doit garder caché.

 

Critique Critique X-Men Origins : Wolverine

 

A cela, on pourra toujours ajouter une liste de défauts assez conséquents, comme des effets spéciaux affreusement bâclés pour que le film soit rendu dans les temps (l'incrustation des griffes en 3D en est l'exemple le plus effarant), les clins d'œil à d'autres personnages hyper poussifs, ou une absence totale de cohérence dans les enjeux narratifs (comme le lieu où se déroule la scène de fin) aux profits des prétextes les plus tordus possible. Voilà... Un vrai film-prétexte, dans les éléments qui le composent comme dans son existence propre. Mais, parce qu'il faut bien finir sur une note positive, Wolverine ne sera en tout cas pas retenu comme un film de la honte puisqu'en bonne machine calibrée pour plaire stupidement au plus grand nombre en y mettant trois cuillères d'action, une pincée d'humour, un demi-verre de sentiments et des œufs montés en neige, il fonctionne néanmoins sur certains aspects. Comme celui de se laisser suivre jusqu'à la fin, certes passivement, mais sans trop nous saouler. Croyez-nous, aujourd'hui c'est une qualité !








Depuis 2007, FilmsActu couvre l'actualité des films et séries au cinéma, à la TV et sur toutes les plateformes.
Critiques, trailers, bandes-annonces, sorties vidéo, streaming...

Filmsactu est édité par Webedia
Réalisation Vitalyn

© 2007-2022  Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation.