FilmsActu.com



Hancock : la version longue décortiquée !

Hancock : la version longue décortiquée !

La genèse de Hancock fut plus que houleuse, le réalisateur Peter Berg ayant été obligé durant les derniers mois précédant la sortie du film, le remonter plusieurs fois avant de réduire l'interdiction aux moins de 16 ans à une interdiction aux moins de 13 ans. Prévu en effet pour une classification « R » aux USA, le studio Sony décida de maximiser les chances du film au box-office en forçant le réalisateur à revoir son montage. Au final, ces multiples coupes se ressentaient au cinéma, à travers une narration beaucoup trop rapide de certaines scènes. C'est dire si la version « non censurée » était attendue de pied ferme en DVD et Blu-Ray. Prévus pour le 9 Janvier prochain en France, ces éditions seront d'ores et déjà disponibles le 25 Novembre prochain aux USA. Nous avons eu l'occasion de mettre la main sur le Blu-Ray import (zone All, donc lisible sur les platines Blu-Ray et Playstation 3 françaises) et livrons ici une analyse complète de cette version inédite, plus longue de dix minutes.

 

Scène inédite 1 : Hancock et le sexe ! (5mns10 env.)

 

Le premier rajout au montage intervient juste après la séquence d'introduction où Hancock capture trois bandits coréens et plante leur voiture en haut d'un building. Dans la version vue au cinéma, nous découvrions dans la scène qui suivait Will Smith dans un bar, se saoulant en regardant les infos où il est dénoncé pour sa destruction de l'autoroute au cours de l'opération. Le montage montrait également une vieille dame assise au bar, tournant la tête régulièrement dans sa direction avec un regard réprobateur. Hancock lui lançait alors un « Je vais visser mon pied dans ton cul ! » bien expéditif. Fin de la scène, nous passions alors directement à l'introduction du personnage de Jason Bateman, essayant de vendre son concept bienfaiteur à une industrie pharmaceutique.

 

Images présentes dans la version longue et la version cinéma :

Hancock : la version longue décortiquée !Hancock : la version longue décortiquée !Hancock : la version longue décortiquée !Hancock : la version longue décortiquée !Hancock : la version longue décortiquée !

 

Cette scène de bar a fait l'objet d'un remontage intégral, occultant une sous-intrigue complète, la scène suivante ayant été littéralement supprimée ! Premier détail mais ayant tout de même son importance : Hancock ne fait pas que se soûler, il dessine sur une serviette en papier. Un petit détail, qui, même sans explication supplémentaire, nous permettra de moins être surpris de le voir orner de dessins tous les murs de sa cellule en prison plus tard (ce qui arrivait un peu comme un cheveu sur la soupe dans le montage cinéma).

 

Version longue : Hancock dessine

Hancock : la version longue décortiquée !Hancock : la version longue décortiquée !Hancock : la version longue décortiquée !

Mais venons-en au principal : pendant que Hancock regarde les infos, arrive une jolie jeune fille accompagnée de ses copines. Celle-ci le reconnait et s'approche de lui pour lui parler.

 

Version longue uniquement :

Hancock : la version longue décortiquée !Hancock : la version longue décortiquée !Hancock : la version longue décortiquée !Hancock : la version longue décortiquée !Hancock : la version longue décortiquée !Hancock : la version longue décortiquée !Hancock : la version longue décortiquée !Hancock : la version longue décortiquée !Hancock : la version longue décortiquée !

 

A noter qu'on voit le reflet de la fille dans le miroir derrière Will Smith dans l'avant dernière capture, reflet qui a été numériquement effacé de la version cinéma puisqu'elle n'était plus présente dans le montage :

 

Version cinéma uniquement :

Hancock : la version longue décortiquée !

 

Ensuite Hancock demande à la fille si elle a une voiture et l'emmène chez lui. La scène suivante n'a pas été modifiée, elle avait été purement et simplement supprimée de la version vue au cinéma !

 

Scène inédite de la version longue :

Hancock : la version longue décortiquée !

Hancock : la version longue décortiquée !

 

Arrivé sur place, Hancock essaye d'expliquer à la fille avec ses mots qu'elle doit s'éloigner au moment où il jouit ! Trop pressée de coucher avec lui, elle n'y prétera pas attention... à ses dépents !

 

Hancock : la version longue décortiquée !Hancock : la version longue décortiquée !Hancock : la version longue décortiquée !Hancock : la version longue décortiquée !Hancock : la version longue décortiquée !

 

La scène de sexe est évidemment hors champ, la caméra montrant les caravanes tanguer dans tous les sens (un gag que nous ne mettrons pas en capture ici, il ne fonctionne que les images en mouvement).

 

La fille se retrouve littéralement éjectée à quelques mètres, sur un canapé :

 

Hancock : la version longue décortiquée !

 

La caméra revient à l'extérieur où l'on voit trois explosions dans le toit de la caravane, causées par trois geysers de.. sperme !

 

Hancock : la version longue décortiquée !

 

On retrouve Will Smith par un mouvement de caméra passant par les trous causés par son orgasme dans le toit de la caravane :

 

Hancock : la version longue décortiquée !Hancock : la version longue décortiquée !Hancock : la version longue décortiquée !

 

Très comique jusqu'ici, la scène commence à changer de ton, Hancock essayant de s'excuser pour ce qui c'est passé, sur un ton réellement gêné :

 

Hancock : la version longue décortiquée !Hancock : la version longue décortiquée !Hancock : la version longue décortiquée !Hancock : la version longue décortiquée !

 

La fille partant aux WC complètement abasourdie, voire effrayée, Hancock continue ses explications en cherchant ses mots et la rejoint derrière la porte des toilettes pour lui proposer une balade romantique dans les airs :

 

Hancock : la version longue décortiquée !Hancock : la version longue décortiquée !Hancock : la version longue décortiquée !Hancock : la version longue décortiquée !

 

Quelques secondes après, il se rend compte qu'il parle dans le vide et qu'elle s'est enfuie par la fenêtre des WC :

 

Hancock : la version longue décortiquée !Hancock : la version longue décortiquée !

 

Hancock sort et la voit partir en voiture. Il réalise une nouvelle fois que sa différence l'exclu complètement, même des filles les plus superficielles :

 

Hancock : la version longue décortiquée !Hancock : la version longue décortiquée !

 

Et voilà comment une scène vire d'un ton comique à un ton dramatique, intimiste. La suite reprend exactement là où continuait la version cinéma, avec l'introduction du personnage de Jason Bateman :


Retour à la version cinéma :

Hancock : la version longue décortiquée !

 

Scène inédite 2 : Hancock arrive en prison (env. 15 sec)

 

L'arrivée de Hancock en prison nous était montrée par un plan sur un car enchaîné avec Will Smith faisant ses premiers pas à l'intérieur même de l'enceinte. Cette fois-ci, le plan sur le car est prolongé, dévoilant les prisonniers attachés les uns aux autres descendre du car, Hancock en tête. En marchant devant eux, il ne sentira tellement pas la résistance des autres qu'il les entraînera dans une chute.
Un gag très rapide, vu dans la bande-annonce du film mais absent au cinéma, dont les images sont entrecoupées de quelques plans où l'on voit Hancock se faire tirer le portrait par l'administration pénitentiaire. Outre la réintégration du fameux gag, ces tous petits rajouts donnent un rythme légèrement plus cohérent nous amenant vers les scènes de prison au lieu de nous y propulser directement. Une introduction qui respire mieux !

Hancock : la version longue décortiquée !Hancock : la version longue décortiquée !Hancock : la version longue décortiquée !Hancock : la version longue décortiquée !

 

Bam, tous les prisonniers tombent et sont traînés par Hancock :

 

Hancock : la version longue décortiquée !

 

Scène inédite 3 : Hancock libère les otages (env. 10 sec)

 

Dans la version cinéma, Hancock lançait un disque pour couper la main du preneur d'otage dans la banque, laquelle tenait un détonateur qui une fois lâché aurait entraîné l'explosion des 4kgs de C4 attachés à chaque otage. Un démembremant suggéré par le cri du bad guy superposé au plan où Hancock tient la main et la remet au chef de police. Soit une petite ellipse qui faisait son effet comique. Le monteur aura donc rattrapé une coupe en utilisant un ressort comique, mais dans la version d'origine le cri tombait sur un plan de grue à l'extérieur de la banque, descendant sur des policiers se demandant bien ce qui se passe :

 

Version inédite :

Hancock : la version longue décortiquée !

 

Hancock sort alors tranquillement de la banque, suivi par des dizaines d'otages courant vers la police pour être sauvé. La scène devient donc un acte héroïque. Pourquoi avoir coupé ses plans ? La réponse est évidente à la vision du résultat : on voit bien plus longtemps Hancock marcher avec la main décapitée, avec une allure nonchalante conférant à son acte beaucoup plus de froideur. Assurément une coupe et un rajout de ressort comique pour calmer la censure et s'assurer d'une interdiction aux moins de 13 ans au lieu de celle aux moins de 16...

 

Hancock : la version longue décortiquée !Hancock : la version longue décortiquée !

 

Ces plans sont alors suivis du fameux sur lequel on retrouvait le cri du méchant :

 

Retour à la version cinéma :

Hancock : la version longue décortiquée !

 

Scène inédite 4 : Hancock et son passé (env. 1mn30)

 

On rentre ici dans le domaine des coupes les plus marquées du film, celles qui nuisaient à la narration générale et qui pourtant dans l'absolu ne font que quelques dizaines de seconde. Curieusement, toutes ces scènes sont liées au personnage de Charlize Theron, lequel est bien plus développé.

 

La première scène concernée est celle de la soirée, où autour d'une table les trois personnages principaux (Hancock, Mary - Charlize Theron, Ray - Jason Bateman) dînent ensemble. Dans la version cinéma, Hancock racontait comment il s'était réveillé 80 ans plus tôt dans un hopital à Miami, complètement amnésique. Il finissait par conclure qu'il devait être un "bel enfoiré" avant son amnésie puisque absolument personne n'est venu le réclamer à l'hopital ou à la police.

 

La scène s'arrêtait exactement à ce moment là. La version inédite propose une bonne minute supplémentaire, où l'on voit d'abord un plan sur Mary en train de pleurer (pour nous faire croire qu'elle trouve son histoire triste) et Ray songeur alors qu'il était rigolard jusque là.

 

Hancock : la version longue décortiquée !Hancock : la version longue décortiquée !

 

Hancock renchérit alors, expliquant que la personne l'accompagnant ce soir là devait depuis être morte. Mary fond en larmes, ce qui attire l'attention de Ray. Un échange de regard avec Hancock après, elle lui dira "Je suis désolée." pour ce qui lui est arrivé... Tout ceux qui ont déjà vu le film comprendront la réelle signification de ces paroles, indécelable il est vrai pour ceux qui le découvrent (une des grandes forces du scénario).

 

Hancock : la version longue décortiquée !Hancock : la version longue décortiquée !Hancock : la version longue décortiquée !Hancock : la version longue décortiquée !Hancock : la version longue décortiquée !Hancock : la version longue décortiquée !Hancock : la version longue décortiquée !Hancock : la version longue décortiquée !Hancock : la version longue décortiquée !Hancock : la version longue décortiquée !

 

La scène était suivie d'une autre petite, inutile à distinguer du lot, où Hancock remontait Ray saoûl dans sa chambre, le portant jusque sur son lit. Dans la version inédite, Jason Bateman voit son dialogue prolongé, comparant Hancock à un hot dog. Rien de très important, mais la réintégration de ces plans rend le montage plus cohérent, Ray passant du dessus au dessous de ses draps dans la version cinéma sans aucune explication !

 

Version inédite :

Hancock : la version longue décortiquée !Hancock : la version longue décortiquée !Hancock : la version longue décortiquée !Hancock : la version longue décortiquée !Hancock : la version longue décortiquée !

 

Retour à la version cinéma :

Hancock : la version longue décortiquée !

 

Scène inédite 5 : Hancock embrasse Mary (env. 1-2mn)

 

Le montage de cette scène a été horriblement raccourci dans la version cinéma, la rendant totalement expéditive ! On trouve même au sein de cette scène un plan qui avait été retourné pour le montage.

Après avoir bordé Ray dans son lit, Hancock redescend dans la cuisine où Mary fait la vaisselle. La scène commence cette fois-ci par un plan de mary triturant son alliance, à nouveau pour nous faire croire qu'elle commence à avoir des sentiments pour Hancock. Ce qui est une fausse impression que seuls ceux ne connaissant pas le film ressentiront...

 

Version inédite :

Hancock : la version longue décortiquée !Hancock : la version longue décortiquée !

 

Hancock descend alors :

 

Hancock : la version longue décortiquée !

 

Plan de la version cinéma, qui ouvrait la scène à l'origine :

Hancock : la version longue décortiquée !

 

Plans à nouveau inédits :

Hancock : la version longue décortiquée !Hancock : la version longue décortiquée !Hancock : la version longue décortiquée !Hancock : la version longue décortiquée !Hancock : la version longue décortiquée !Hancock : la version longue décortiquée !

 

Retour à trois plans qui avaient survécu dans la version cinéma :

Hancock : la version longue décortiquée !Hancock : la version longue décortiquée !Hancock : la version longue décortiquée !

 

La tension monte à travers des silences entre Hancock et Mary. Suivaient alors deux plans, le premier auquel le dialogue de la version longue disparaissait :

 

Hancock : la version longue décortiquée !

Capture de la version longue : la version courte ne contient pas le dialogue "Je me sens bizarre" !

 

Le second, tourné exprès pour la version cinéma, où on ne voit que la main de Will Smith relevée pour montrer sa blessure que remarque Charlize Theron :

 

Hancock : la version longue décortiquée !

 

Dans la version longue, ces deux derniers plans n'y sont pas. A la place, la tension continue de monter puisque les deux mais de Hancock et Mary se rapprochent :

 

Version longue uniquement :

Hancock : la version longue décortiquée !

 

Mary va jusqu'à toucher la main de Hancock, devinant sa blessure (que nous ne verrons jamais !) à travers sa manche :

 

Version longue uniquement :

Hancock : la version longue décortiquée !Hancock : la version longue décortiquée !

 

La suite du dialogue reprend le plan de la version cinéma mais cette fois-ci avec les paroles :

 

Version longue uniquement :

Hancock : la version longue décortiquée !

 

Retour à la version cinéma :Hancock : la version longue décortiquée !Hancock : la version longue décortiquée !

 

C'est parti pour le baiser ! Expédié en une seconde dans la version cinéma, il prend près de 20 secondes dans la version longue. On commence par un plan où Hancock se rapproche d'elle, qui de son côté feint de regarder ailleurs :

 

Version longue uniquement :

Hancock : la version longue décortiquée !

 

Vient ensuite un plan large, toujours inédit :

 

Hancock : la version longue décortiquée !

 

On retrouve enfin la version cinéma :

 

Hancock : la version longue décortiquée !

 

... dont le plan est dorénavant prolongé en vrai baiser !

 

Hancock : la version longue décortiquée !Hancock : la version longue décortiquée !

 

Retour final à la version cinéma, avec le fameux plan où Mary révèle sa vrai identité en envoyant valdinguer Hancock dans la rue, à travers les murs :

 

Retour à la version cinéma :

Hancock : la version longue décortiquée !

 

Une scène qui gagne donc énormément en tension dans la version inédite, n'expédiant pas un développement primordial du personnage de Charlize Theron dans l'histoire. De plus, on ne comprenait rien du rebondissement dans la version cinéma, tandis qu'ici il devient beaucoup plus clair ! Une nouvelle preuve qu'un montage aéré, prenant son temps, aide une meilleure narration de l'histoire.

 

Scène inédite 6 : Mary ne vole plus ! (env. 1mn)

 

La scène qui suit a encore une fois été entièrement charcutée au montage et proposait même une version alternative dans sa version cinéma, un choix assez incompréhensif. Rien en effet dans les intentions de réduire l'interdiction aux USA ne justifiait ce choix...

 

Dans la version cinéma, Hancock donnait rendez-vous à 16h chez lui à Mary pour qu'elle lui explique son identité. Celle-ci débarquait alors par les airs, ne disait rien en arrivant et rentrait directement chez lui :

 

Version cinéma :

Hancock : la version longue décortiquée !Hancock : la version longue décortiquée !Hancock : la version longue décortiquée !

 

Surprise ! Dans la version inédite, Mary n'arrive plus par les airs mais en voiture ! La scène prend beaucoup plus son temps, Mary faisant face à Hancock quelques secondes, lui demandant sèchement de poser ses questions tout de suite. Et de quitter Los Angeles dans la foulée !

 

Version inédite :

Hancock : la version longue décortiquée !Hancock : la version longue décortiquée !Hancock : la version longue décortiquée !Hancock : la version longue décortiquée !Hancock : la version longue décortiquée !Hancock : la version longue décortiquée !Hancock : la version longue décortiquée !Hancock : la version longue décortiquée !Hancock : la version longue décortiquée !Hancock : la version longue décortiquée !Hancock : la version longue décortiquée !

 

Retour à la version cinéma : Mary rentre dans la caravane pour la suite de la conversation (qui en était donc le début au ciné).

 

Retour version cinéma :

Hancock : la version longue décortiquée !

 

Le plus étrange est que l'on se retrouve par la suite devant une aberration de montage dans les deux versions ! Les deux plans très rapides qui suivent sont présents à la fois dans le montage cinéma et l'inédit.

 

Le premier plan montre Mary retourner vers sa voiture alors qu'elle est venue par les airs dans le montage cinéma :

 

Version ciné & inédite :

Hancock : la version longue décortiquée !

 

Et le deuxième, une seconde après, montre Hancock s'enfuir par les airs dans un plan large montrant que la voiture n'est pas là.

 

Version cinéma et inédite :

Hancock : la version longue décortiquée !

 

Scène inédite 7 : Ray découvre l'identité de Mary (env. 30sec)

 

Dernier rajout du montage inédit et encore une fois il faudra bien se souvenir de la version cinéma pour le distinguer. Il s'agit à nouveau d'une réintégration de plans permettant au montage d'être plus cohérent et à la narration d'être plus fluide.

 

Après l'affrontement titanesque entre Hancock et Mary dans les rues de L.A., ils finissent devant le building où Ray réalisait une présentation. Dans la version cinéma on comprenait tout juste qu'il les voyait et comprenait que quelque chose clochait chez sa femme. Dans la version inédite, le rajout de nombreux plans sur Ray et sur Hancock et Mary comprenant qu'il les a vu, permet à la narration d'être beaucoup plus claire. Au passage, le dialogue entreMary et Hancock est prolongé d'une phrase où ce dernier lui affirme qu'elle est la plus belle chose qu'il ait vu de sa vie.

 

Version inédite :

Hancock : la version longue décortiquée !Hancock : la version longue décortiquée !Hancock : la version longue décortiquée !Hancock : la version longue décortiquée !Hancock : la version longue décortiquée !Hancock : la version longue décortiquée !Hancock : la version longue décortiquée !Hancock : la version longue décortiquée !Hancock : la version longue décortiquée !Hancock : la version longue décortiquée !

 

La scène se termine par un joli fondu à l'aide de la neige qui tombe et devient une tempête.

 

Version inédite :

Hancock : la version longue décortiquée !

 

 

Conclusion :


On ne trouve réellement qu'une scène inédite dans ce nouveau montage de Hancock, lequel bénéficie au passage de nombreux rajouts dans le montage assurant une meilleure fluidité de la narration, plus de cohérence et plus de développement du personnage de Charlize Theron (lequel en avait bien besoin).

OUI, cette version est meilleure que celle vue au cinéma.
NON, elle ne résout pas tous les problèmes du film, certains passages souffrant encore de coupes que l'on soupçonne encore bien présente. De plus la fin du film avait été retournée quelques semaines avant sa sortie au cinéma et elle n'a pas changé d'une miette dans ce nouveau montage. Le DVD et le Blu-Ray étant labellisés "Unrated cut" et non "director's cut", on peut espérer dans les prochaines années que Peter Berg livrera son véritable montage d'origine...

Sortie DVD et Blu-Ray France : 9 Janvier 2009
Sortie DVD et Blu-Ray USA : 25 Novembre 2008

 





Par 2 commentaires


Derniers commentaires
Par Joon76 il y a 3 an(s)
stéphane 69 a écrit:durant la baguare avec la fille a travers les tornades un géant de 10`traverse la rue et personne à vue ça?


Après vérification c'est exact, mais on ne sait pas qui c'est.

Répondre
-
voter voter


Par stéphane 69 il y a 5 an(s)
durant la baguare avec la fille a travers les tornades un géant de 10`traverse la rue et personne à vue ça?
Répondre
-
voter voter


>> Voir les 2 réponses dans le forum


Gagnez du temps et des points de réputation :


*




Hancock - 1 DVD
Hancock - 1 DVD
Sortie : 25 Novembre 2008
Éditeur : Sony Pictures Home Entertainment

Les dernières news

Vidéos à ne pas manquer

Jeux Concours

Newsletter FilmsActu


Films Actu - Toute l'actualité du film : Cinéma, DVD, Blu-Ray et Série TV. Critique de films, trailer, bande annonce, sorties vidéo, streaming & fonds d'écran

 © 2007-2020 Filmsactu .com. Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation.

Réalisation Vitalyn

Filmsactu.com est édité par Mixicom, société du groupe Webedia.