FilmsActu.com



SULLY : "Je déconseillerai de prendre l'avion avec moi" Tom Hanks interview

A l'occasion de la sortie du film Sully de Clint Eastwood avec Tom Hanks et Aaron Eckhart, FilmsActu a eu l'occasion d'assister à une conférence de presse avec les deux acteurs en présence du véritable pilote Chesley "Sully" Sullenberger qui parvint le 15 janvier 2009 à poser miraculeusement un Airbus A320 en catastrophe sur l'Hudson River après que ses deux moteurs aient été endommagés par des oiseaux quelques secondes après son décollage.

 

Tom Hanks 

Voici quelques extraits de cette conversation.

 

Clint Eastwood est réputé pour être un homme de peu de mots. Comment vous a-t-il, Tom et Aaron, dirigé sur le plateau et monsieur Sullenberger, comment vous a-t-il convaincu d’accepter de faire le film ?


Tom Hanks : Clint Eastwood est effectivement un homme qui aime économiser ses mots. C’est déplacé pour moi de décrire avec d’autres mots la manière dont il nous a dirigés… Si ce n’est qu’il dirige calmement. Il parle peu. Il n’y a pas de répétitions et très peu de prises. C’est un grand fan des acteurs et il veut que l’on fasse nos boulots au mieux de nos envies. Il souhaite que l’on soit comme des musiciens de jazz de haut niveau qui comprennent le cœur de la scène et qui l’emmène dans des endroits qui le surprendront. Rien que cette petite réponse est déjà six fois plus longue que tout ce qu’il a pu nous dire au cours du tournage (rires).


Sully : Les producteurs qui avaient acheté les droits du film, Allyn Stewart et Frank Marshall, m’ont appelé. Ils m’ont dit qu’ils avaient montré le scénario à Clint Eastwood qui l’avait adoré et voulait le faire. On m’a annoncé qu’il viendrait chez moi. Il est arrivé quelques jours plus tard, a sonné à la porte et nous avions en face de nous Clint Eastwood. Le projet est alors devenu bien réel. Il tenait à nous rencontrer chez nous, ma femme et moi, avons de voir qui nous étions. Nous avons plus parlé de nos vies que du film. Il nous a raconté que lorsqu’il était pilote dans l’armée, il a aussi eu un amerrissage forcé dans l’océan pacifique près de la côte californienne, et a dû nager jusqu’à la côte dans des eaux infestées de requins.

 

Tom Hanks

 

Qu’en a-t-il été pour vous Aaron ? Je sais que vous êtes fan de Clint Eastwood depuis votre enfance.


Aaron Eckhart : Oui je le suis. Mais j’ai rapidement dû surmonter cet aspect fan car je me devais de faire mon travail. J’ai toujours observé Clint, la façon dont il parle aux acteurs, la façon dont il les dirige. Comme l’a dit Tom, Clint fait confiance à ses acteurs. Le seul fait qu’il vous ait choisi pour être sur le plateau, c’est une autorisation à ce que vous fassiez ce que vous voulez. Il s’attend à ce que vous assumiez cette responsabilité et que vous en profitiez. Lorsqu’il lui arrive de faire des suggestions, c’est toujours d’une voix très douce. Il n’impose jamais sa volonté, ce qui est très agréable. Ce n’est pas un réalisateur dictateur. C’est une collaboration ce qui est vraiment agréable. L’atmosphère est toujours agréable sur ses plateaux. Clint Eastwood n’exténue pas ses acteurs. Il sait en prendre soin.

 

Commandant Sully, combien de temps faut-il pour se remettre d’un tel choc émotionnel ? Et comment avez-vous réagi en découvrant ces images pour la première fois à l’écran ?


Sully : Pour la première partie de cette question, la réponse est : "dès que je le sais, je vous le dirai". J’y travaille toujours. Un évènement de cette ampleur demande à ce que l’on apprenne à vivre avec. La première présentation du film - c’était une séance privée à laquelle ma famille a été conviée, ma femme et mes deux filles - a été très émotionnelle. Honnêtement il nous a fallu du temps afin de trouver les mots pour décrire ce que l’on avait ressenti. La seconde projection s’est faite plus naturellement et la troisième a été en présence du public. Sentir les gens réagir à cette histoire était incroyable.

 

 

Tom, quelle a été la chose la plus difficile pour vous dans ce rôle de Sully ?


Tom Hanks : Habiter un personnage comme Sully est toujous un challenge.  Surtout avec un tel un niveau d’expérience de vie et de connaissance en tant que pilote. La façon dont il a mené sa vie avant ce crash est si éloignée de la manière idiote dont j’ai mené la mienne. Vivre ce genre d’expérience est ce qu'il y a de plus intéressant pour un acteur. J'ain aussi pris du plaisir à être lié presque chirurgicalement à Aaron, autant que nous le sommes dans le film, ou à Laura Linney qui joue sa femme Laury. Mon boulot était de revivre le périple de Sully y compris ses douloureux moments de solitude. Ceci fait de mon travail le meilleur job du monde, mais aussi le plus effrayant.

 

Clint Eastwood fait des films anti-spectaculaires, mais très forts. On voit dans le film que Sully a de terribles cauchemars. Etait-ce pour le film ou étaient-ils réels ? Et si tel était le cas, en avez-vous encore ?


Sully : Ce  vol, bien qu'ayant eu une fin heureuse, a été un traumatisme pour tous les passagers et leurs familles, ainsi que pour l'équipage. Il le reste encore même après 30 ans d’expérience dans les airs. 100 secondes après le décollage, on a été confronté au défi de notre vie. Mon corps a réagi immédiatement. J’ai senti mon pouls et la pression de mon sang augmenter, pendant des jours on n’a dormi que par segments de 30 ou 45 minutes. Ma tension est restée élevée pendant 10 semaines. J’ai dû prendre des médicaments contre les effets post traumatiques. Jeff (son co-pilote) a subi la même chose. J’ai bien eu des cauchemars comme dans le film, mais je ne m’en rappelle pas en détails.

 

Tom Hanks

 

Une question pour Tom et Aaron. Vous souvenez-vous des événements de 2009 ?


Aaron Eckhart : J’étais en Europe, je regardais le journal et j’étais stupéfait de cette image de l’avion avec les passagers sur les ailes en plein milieu de l’Hudson. Un avion qui vole bas n’est jamais une bonne chose à New York, mais tout s’est bien terminé. Cette épreuve à a été une victoire pour la ville de New York aussi grâce à tous ceux qui ont travaillé ensemble à sauver ces gens.

 

Tom Hanks : Je n’ai pas vu la scène en direct, mais je l’ai vu à la télévision, et ma première pensée a été à quoi ont pu penser les gens en regardant par leur fenêtre et en voyant cet avion volant très bas au-dessus de Manhattan. J’en ai parlé à des gens, et ils m’ont tous dit qu’ils pensaient à une attaque terroriste et qu’il allait y avoir des milliers de victimes en quelque minutes. Ils attendaient tous de voir la fumée, d’entendre le bruit des sirènes et que l’horreur sévisse. Sauf qu’au lieu d’être la pire journée pour New York, ça a été la meilleure.  Grâce aux secouristes qui avaient très peu de temps pour sauver les passagers du froid mais aussi grâce à Sully qui a accompli l’impossible. Il avait 99% de chance de planter l’avion plutôt que de le poser. Et il l’a fait. Depuis ce film, dès que je suis en avion et qu’il y a le moindre bruit, la moindre secousse, les passagers se tournent vers moi pour que je leur explique ce qu’il se passe… Je sors du jargon technique en disant que c’est une manœuvre de routine et on me répond "Merci Tom" et tout le monde est content !

 

Tom Hanks

 

Monsieur Sullenberg, avez-vous revolé après cet incident ?


Sully : Oui, j’ai à nouveau piloté. Je le voulais. C’était ma profession et aussi la passion de toute ma vie. J’ai dû attendre d’être près physiquement et psychologiquement. Quand j’ai enfin pu retourner au travail après de long mois, cela a été comme de retourner à la maison. Les sensations étaient fortes et positives. Je dois quand même dire qu’à chaque fois que j’ai vu passer des oiseaux en étant dans le cockpit, j’étais en alerte. J’ai tenu à revoler avec Jeff en co-pilote. Mon dernier vol après 30 ans de carrière a aussi été avec lui.

 

Après Seul au monde, Terminal, Attrape-moi si tu peux et Sully, on peut avoir peur de se retrouver avec Tom Hanks dans un aéroport ; y a-t-il une raison pour laquelle vous vous retrouvez toujours dans ces histoires d’aviation ?


Tom Hanks : Je m’éviterais aussi dans un aéroport, je pense (rires) ! Tous ces films ont des origines différentes. J’ai fait Seul au monde car j’avais lu une histoire sur ces avions qui traversaient le Pacifique la nuit avec uniquement des colis à bord et je me suis dit comment réagiraient les gens à la perte d’un avion rempli de colis. Fedex recevrait certainement beaucoup de plaintes avec toutes ces pertes de paquets. Je n’ai pas de règle, je ne me dis pas "ça fait trois ans, il est temps que je refasse un film sur un crash aérien !" Un de ces jours, il faudra que je tourne un film sur un homme qui réussit à piloter sans problèmes un avion de La Guardia à Charlotte (le trajet prévu dans le fim Sully), le film durera 1h30, sera ennuyeux et inintéressant. Ils feront peut-être un film sur vous en train de voir ce film et ça donnera une expérience complètement surréaliste (rires) !

 

Sully : Je dois rajouter que je viens de prendre l’avion avec Tom et que je n’ai pas été inquiet du tout (rires).

 

Tom Hanks



Par Olivier Portnoi Réagir


Derniers commentaires
>> Soyez le premier à donner votre avis


Gagnez du temps et des points de réputation :


*




Tom Hanks
Tom Hanks
Né le : 9 Juillet 1956

Les dernières news

Vidéos à ne pas manquer

Newsletter FilmsActu


Films Actu - Toute l'actualité du film : Cinéma, DVD, Blu-Ray et Série TV. Critique de films, trailer, bande annonce, sorties vidéo, streaming & fonds d'écran

 © 2007-2020 Filmsactu .com. Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation.

Réalisation Vitalyn

Filmsactu.com est édité par Mixicom, société du groupe Webedia.