FilmsActu.com

François Cluzet jugé à Lyon ... à cause d'une "blague" !

Le 16/12/2014 à 16:30
Par
François Cluzet jugé à Lyon à cause d'une "blague" Petit retour en arrière. Nous sommes en mars 2013, durant la promotion du film 11.6 de Philippe Godeau. François Cluzet - qui y campe le célèbre convoyeur de fonds Tony Musulin qui, en 2009, avait détourné son propre fourgon - donne une interview au magazine régional "Le Progrès". Le titre de cet entretien publié le 15 mars : "C'est peut-être Michel Neyret qui a piqué le butin de Toni Musulin !". Un intitulé que n'appréciera pas l'ex-numéro deux de la police judiciaire de Lyon (accusé de trafic d'influence et de trafic de stupéfiants en 2011) dont la réaction ne se fera alors pas attendre : "Je vais assigner en diffamation 'Le Progrès' et François Cluzet. C'est une attaque scandaleuse, à caractère diffamatoire. Quel que soit le ton employé, cela va nourrir l'imaginaire collectif. Combien de petits voyous que j'ai croisés sont persuadés que j'ai gardé les 2,5 millions d'euros ?".

11.6

Un an et demi plus tard, Neyret n'a pas lâché l'affaire et c'est ainsi que François Cluzet comparaissait hier à Lyon pour ses propos. Le comédien de 59 ans (bientôt dans Un moment d'égarement de Jean-François Richet) et l'ex superflic (dont l'histoire sera racontée en janvier prochain dans le téléfilm "Borderline" d'Olivier Marchal) se sont retrouvés devant la 6e chambre correctionnelle pour présenter leurs versions des faits au Juge en charge du dossier. Pour sa défense, l'acteur a expliqué : "Si j'ai atteint l'honneur de Monsieur Neyret je m'en excuse. C'était une interview, c'était pour faire un bon mot. Cette phrase je l'ai dite uniquement pour faire rire le journaliste. Je reconnais que ce n'étais pas très drôle. C'est la première fois que j'ai affaire à la justice et j'en suis très mal à l'aise." Par ailleurs, l'avocat de Cluzet a affirmé devant la Cour que les propos de son client avaient été tenus en marge de l'entretien proprement dit, et qu'il n'avait eu aucun droit de regard sur le texte final.

Réponse de Neyret - qui réclame 10 000 euros à Cluzet, au journaliste du Progrès qui a fait l'interview et au directeur de la publication du magazine : "Quand je lis l'article, je ne le trouve pas du tout humoristique. Quelque soit le ton sur lequel il l'a dit, il l'a insinué. Il a introduit cette idée dans l'esprit collectif. Pour le grand public, il a joué le rôle de Toni Musulin, donc il connait le dossier. On se dit, peut-être a-t-il des infos que l'on ne connait pas." Alors, humour ou diffamation ? Il appartiendra au tribunal correctionnel de Lyon de trancher...


Suivez l'actu cinéma en temps réel sur Twitter, Facebook & Youtube !




Depuis 2007, FilmsActu couvre l'actualité des films et séries au cinéma, à la TV et sur toutes les plateformes.
Critiques, trailers, bandes-annonces, sorties vidéo, streaming...

Filmsactu est édité par Webedia
Réalisation Vitalyn

© 2007-2022  Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation.