FilmsActu.com



Alice au Pays des merveilles

Notre avis
6 10

On s'attendait forcément à une œuvre particulière, mais Tim Burton livre avec son Alice au pays des merveilles quelque chose d'assez déconcertant : un film lisse dans sa narration, guidé sur des rails, creux même, mais esthétiquement fou, comportant énormément d'images splendides et quelques unes d'une laideur sans nom, des personnages passionnants et bien interprétés (Johnny Depp, étonnament sobre, Helena Bonham Carter, parfaite) et d'autres trop mis en arrière plan (Crispin Glover). Il y a donc beaucoup à boire et à manger dans ce spectacle, qui sans son esthétisme serait bien trop sage mais qui sait rester passionnant par son étalage graphique d'une richesse assez rare. Tim Burton a de l'ambition visuelle mais ne sait pas faire décoller les thèmes propres à Lewis Carroll. C'est là tout le paradoxe : Alice est une oeuvre visuelle passionnante mais trop creuse. Pour l'apprécier, il faut le voir comme une galerie d'art design en mouvement, un peu vide, mais voulue comme telle par son réalisateur. Est-ce suffisant ? Pour s'émerveiller oui, mais pour en faire un classique définitif, non.


Critique du film Alice au Pays des merveilles

CRITIQUE ALICE AU PAYS DES MERVEILLES

 

Enfant prodige des années 80-90, remarqué par sa déclinaison filmique des œuvres d'Edward Gorey, Tim Burton est désormais devenu un nom bankable pour les studios, le transformant en objet ressemblant parfois de près ou de loin à ce qu'il était en cette période bénie. Après avoir fait l'unanimité jusqu'à Sleepy Hollow, le cinéaste est donc passé par un peu tout et surtout n'importe quoi, divisant systématiquement à chacune de ses démonstrations. Alice au Pays des merveilles sera de ceux-là. Véritable ovni, bien au delà de Charlie et la Chocolaterie, le résultat est un film foutraque, sans doute le plus passionnant esthétiquement depuis Sleepy Hollow. Mais extrèmement lisse.

 

Critique du film Alice au Pays des merveilles

 

Avec un projet monté sur pieds dans les grandes largeurs par le studio Disney avant l'arrivée de Tim et qui n'avait besoin que d'une touche fofolle supplémentaire, cet opus renvoie à ce qu'était déjà La Planète des singes : une commande droite dans ses pompes à l'encéphalogramme narratif plat. Un constat s'expliquant également par la timidité légendaire de Burton derrière une caméra (sa réalisation est toujours aussi simple) mais aussi par l'emploi omniprésent d'effets spéciaux et de retouches numériques sur absolument tous les personnages, tellement poussé que la production a sans aucun doute opté pour un enchaînement de tableaux. Tim a donc misé sur l'utilisation de l'outil informatique, couvrant chacun de ses acteurs de retouches numériques à tire larigot et nous livrant au final un défilé live de croquis. De là se dégage le plus grand paradoxe du film : Alice au pays des merveilles est un film esthétiquement complètement fou mais dans lequel rien ne déborde et sans aucune porosité ou rugosité. Alice se contente donc d'être une mise en scène visuelle de l'oeuvre de Lewis Caroll, ne rencontrant ses limites que lors des scènes d'action finales, dynamiquement peu inspirées (si Burton savait réaliser des scènes d'action, ça se saurait) mais loin du Narnia auquel les rumeurs de couloir le rapprochait, la riche direction artistique ici présente dépassant de loin celle très basique des chroniques du lion et de l'armoire magique.

 

Critique du film Alice au Pays des merveilles


La situation se montre encore plus tordue lorsque l'on fouille au delà. D'une part parce qu'il s'agit plus d'une adaptation de De l'autre côté du miroir que celle d'Alice au Pays des merveilles si l'on veut rester dans le registre littéraire et qu'en voulant mettre cette histoire en boite "à la Hook", on perd en cours de route tous les degrés de lectures parfois tendancieux et psychotiques évoqués dans les romans de Caroll. Il ne fallait pas en attendre moins d'une production Disney et d'ailleurs le célèbre dessin animé sert ouvertement de source d'inspiration à de nombreux ingrédients ici. Ainsi, Helena Bonham Carter interprète la Reine Rouge en la jouant comme La Reine de cœur en vociférant des "Coupez-lui la tête !" bien familiers. Un emprunt réussi, puisque Carter ne s'était à ce jour jamais montrée aussi mauvaise que chez son mari Tim Burton (remember Sweeney Todd !) et nous livre ici une interprétation parfaite.


Nous voilà donc face à un cartoon live, à l'univers esthétique d'une richesse incroyable et qui semble avoir été un sacré casse-tête technique à monter. Sur ce plan, nous surfons entre l'étonnant (l'univers), le charmant (le bestiaire dont surtout le chat !), le rigolo (quelques détails) et le ratage, consistant pour ce dernier en le monde réel (à peine digne d'un téléfilm et heureusement présent quelques minutes au début du film et à la fin) et le monde de glace, où Anne Hathaway passe ses scènes les bras pliés, comme si elle avait les coudes sous plâtre.

 

Critique du film Critique du film Alice au Pays des merveilles

 

Donc oui, Alice au Pays des merveilles n'est pas un film parfait, plus téléguidé sur les rails du blockbuster familial, mais passionnant. Excepté une allégorie balancée entre deux portes sur l'émancipation des jeunes femmes à l'époque victorienne, via la chenille qui devient papillon, capable de changer le monde en prenant des grandes décisions, le film ne parle de rien en son fond, ce qui rend la comparaison douloureuse avec des films comme Coraline et Le Labyrinthe de Pan. Intéressé uniquement par le monde qu'il filme, Burton oublie toute notion de rythme ou de mise en scène pour ne livrer qu'un simple univers esthétique dans lequel on trouve à boire et à manger. A trop vouloir faire du luxe, calme et volupté, il livre du pimpant.



Par Michèle Bori 12 commentaires


Derniers commentaires
Par Wolvy il y a 9 an(s)
Certaines critiques sont drôles parfois...

"Tim Burton a de l'ambition visuelle mais ne sait pas faire décoller les thèmes propres à Lewis Carroll"
>>> Comme si le rédacteur de ce papier était capable de savoir de quoi est capable le réalisateur ou pas. Un peu d'humilité par pitié. S'il l'a fait ainsi, doutez-vous bien que c'est par choix et non par maque de talent, de savoir ou de moyen.

"Est-ce suffisant ? Pour s'émerveiller oui, mais pour en faire un classique définitif, non."
>>> Depuis quand réalise t-on des films pour seule et unique raison d'en faire un classique définitif ? Tim Burton a réalisé ce film pour permettre au spectateur, ayant conservé un minimum son âme d'enfant, de rêver et voyager durant 2 heures. C'est là son unique ambition, ravir et divertir le spectateur. Ni plus ni moins. De ce point de vue le pari est réussi. Le réalisateur est moins prétentieux que ce que vous pouvez l'imaginer.

PS : Google est ton ami clemclem ;)

Répondre
-
voter voter


Par mjjveneforever il y a 9 an(s)
j'ai été voir le film il y a environ une semaine et demi et franchement ce n'est pas terrible,je m'attendais a bien mieux.Même si ça ne m'a pas déplu non plus(je trouve que la note 13/20 correspond largement,je ne mettrai ni plus ni moins). Helena Bonham Carter est vraiment insupportable dans son rôle de reine de coeur,par contre Johnny Deep c'est un des seuls qui donne un peu de vie à cette histoire.Je trouve qu'Alice est trop mole.L'histoire est a vrai dire banale mais je peut reconnaître que les décors sont fantastiques.Et un dernier détail...je pense que Tim Burton devrait un jour ou l'autre changer d'acteurs dans ces films,parce que tout le temps sa femme et Johnny Deep ça devient un peu répétitif.
Répondre
-
voter voter


Par pavupapri il y a 9 an(s)

likeSmall
clemclem a écrit:Bonjour,
Je voudrais aller voir le film mais je me demande s'il est interdit au moins de 10 ans ou pas? car ma petite cousine de 8 et demie voudrait venir avec moi.
Merci de me répondre assez vite :)


Disney ne prendrait pas le risque de se mettre le jeune public à dos...

Répondre
-
voter voter


Par clemclem il y a 9 an(s)
Bonjour,
Je voudrais aller voir le film mais je me demande s'il est interdit au moins de 10 ans ou pas? car ma petite cousine de 8 et demie voudrait venir avec moi.
Merci de me répondre assez vite :)

Répondre
-
voter voter


Par captain-spaulding il y a 9 an(s)

likeSmall
D'un univers merveilleusement psychédélique; Burton à fait un univers tout simplement glauques dans lequel on assiste à bien pire encore qu'au défilé de clowns auquel je m'attendait,un défilé de clowns tristes! La plupart des comédiens ont l'air d'être sous tranxen et Johnny Depp lui donne carrément l'impression de jouer sous la contrainte avec un flingue sur la tempe. Même certaines créatures "virtuelles" donnent l'impression d'être au bord du suicide Seule Helena Bonham Carter parviendrait à tirer son épingle du jeu si elle ne beuglait pas "QU'ON LUI COUPE LA TETE!" toutes les 30 sec de la manière la plus agaçante qui soit . Si certaines des créatures sont pour le moins réussies (le chat du Cheshire, le Jabberwocky, Immense!) d'autres sont tout simplement hideuse ( Tweedle Dee et Tweedle Dum)!
Rien ne parviens à combler l'impression de vide qui se dégage tout au long du métrage.
Personnellement ma première déception Burtonienne (bon je n'ai pas vu la planète des singes)
Sinistre...

Répondre
-
voter voter


Par pavupapri il y a 9 an(s)

likeSmall
C'est vrai que Madame Bori semble avoir des gouts de... Comment dire ?
Répondre
-
voter voter


Par geouf il y a 9 an(s)

likeSmall
Etonne de voir une aussi bonne note pour ce film clairement daube...
Le scenario est a pleurer (c'est exactement le meme pitch que le premier Narnia), la folie de l'oeuvre originale n'est jamais la (tout est rationalise et transforme en une banale oeuvre de fantasy pour mioche comme on en voit des dizaines tous les ans), Helena Bonham Carter est insupportable, mais surtout, c'est tres moche. Et c'est peut-etre ca le pire, que Tim Burton ait reussi a faire un film moche: les decors sont vides et creux, les choix esthetiques sur certains personnages sont plus que douteux (la reine de coeur et le chapelier fou) et surtout les personnages en image de synthese semblent tout droit sortis d'un Shrek (mention speciale au chien et a la vilaine boule de poil blanche). Bref, un tres gros ratage, pour un realisateur qui a il est vrai perdu tout sens artistique depuis presque dix ans...
http://www.cinegeouf.com/2010/03/15/alice-au-pays-des-merveilles-alice-in-wonderland-de-tim-burton/

Répondre
-
voter voter


Par captain-spaulding il y a 9 an(s)

likeSmall
En même temps, on savait Tim extremement doué pour créer ce genre d'univers visuel qui lui semble si personnel, et personnellement quand je vais voir un film de Burton tout ce que j'attends c'est d'en prendre pleins les mirettes, et je pense que ce brave Tim l'a bien compris, c'est ce qu'attendent la plupart de ses "fans", du moins je pense. Et sur ce coup, l'impression donnée (au vu des affiches et des bandes annonces du moins) c'est que le bonhomme à peut être voulu trop en donner, et la ça fait carrément peur! Certaines affiche sont proprement hideuses (mention spéciale a l'incrustation totalement foireuse des fleurs sur l'une des affiches) le maquillage de Johnny Depp frise le ridicule (le visage de celui ci ressemblant étrangement à un Willy Wonka sous acide, a d'ailleurs l'air totalement figé dans la bande annonce) de même que celui d'HBC et le coté lisse et ultra retouché renforce encore cet aspect. Pour l'instant, je m'attend plus à un défilé de clowns qu'a un univers immersif et merveilleux.
Enfin ce ne sont que des bandes annonces et des affiches , attendons de voir le film pour juger

Répondre
-
voter voter


Par Mattiii il y a 9 an(s)

likeSmall
les notes sont très moyenne sur tout le net donc arrétez d'en attendre quelque chose, ça se voit à la bande annonce déjà ridicule
Répondre
-
voter voter


Par someun il y a 9 an(s)
Allez, Tim, on se retrousse les manches et on fait un reboot sublime...
Répondre
-
voter voter


>> Voir les 12 réponses dans le forum


Gagnez du temps et des points de réputation :


*




Alice au pays des merveilles

Les dernières news

Vidéos à ne pas manquer

Jeux Concours

Newsletter FilmsActu


Films Actu - Toute l'actualité du film : Cinéma, DVD, Blu-Ray et Série TV. Critique de films, trailer, bande annonce, sorties vidéo, streaming & fonds d'écran

 © 2007-2019 Filmsactu .com. Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation.

Réalisation Vitalyn

Filmsactu.com est édité par Mixicom, société du groupe Webedia.