FilmsActu.com



Dredd

Notre avis
8 10 Explosif, violent, fun et sans concession, Dredd cuvée 2012 vous fera oublier le nanar avec Sly à grands coups de grenades explosives. Alors enfilez vos casques, attachez vos ceintures, grognez en serrant la mâchoire et souquez les artimuses direction Mega-City One, une mégalopole sans foi ni loi qui n'attend plus qu'une chose : un bon coup de pied au cul ! Découvrez ci-dessous la critique de Dredd 3D :

Dredd : Critique

Critique : Dredd

 

NDLA : La critique qui suit a été faite suite à une projection de Dredd en 2D lors d'une avant-première internationale dans le cadre de la cérémonie de clôture de l'Etrange Festival 2012. Il ne sera donc, et ce à aucun moment, question de la qualité de la version 3D du film.


"La loi, c’est moi !" lançait Sylvester Stallone en 1995 dans une série B cheap et déjà ringarde à sa sortie dans laquelle l’aura de l’acteur prenait le pas sur le personnage du Juge. Cette fois, le scénario revient aux fondamentaux du comic book en replaçant notre héros au coeur de l'histoire et de l'action. Inutile donc de guetter la bouille de l'acteur Karl Urban qui prête ici ses traits au nouveau Juge puisque son visage laisse place à une entité froide et mécanique et ce, durant toute la durée du long métrage.

Dredd : Critique
Au coeur d’une mégalopole futuriste, le juge Dredd part enquêter avec une novice sur le meurtre de trois dealers en plein coeur d’une tour de 200 étages dirigée d’une main de fer par Ma-Ma, une marraine de la drogue crainte de tous. En route vers le central après avoir appréhendé un suspect qui n'est autre qu’un soldat de Ma-Ma, les deux juges se retrouvent bientôt enfermés dans la tour et traqués par l'armée personnelle de la maîtresse des lieux, bien décidée à ne pas laisser un témoin clé de son organisation aux mains de la justice. Mais ce que la grande baronne de la drogue ne sait pas encore, c’est qu’elle s’attaque ici au plus fervent défenseur de la loi, une véritable machine de guerre qui préfèrera toujours l’attaque à la fuite...

Dredd : Critique
Si au premier abord le pitch de ce Dredd 2012 peut paraître simpliste, c'est parce que Pete Travis et Alex Garland ont décidé de faire abstraction de toute intrigue secondaire en éludant les origines du personnage, la nature de sa vision si personnelle d'une société "juste" ou bien encore en balayant toutes pistes scénaristiques à base de relations sentimentales ou de quelconques drames personnels. En évitant soigneusement les fioritures classiques et inhérentes aux reboots cinématographiques contemporains, le duo en profite pour concentrer son énergie vers un seul but : réaliser un film intense, explosif et sévèrement burné. Et c'est bien évidemment dans ce parti-pris "100% action" que réside le véritable tour de force du film avec ses nombreux combats dans lesquels la chair est meurtrie lors de corps à corps musclés, déchiquetée dans des gunfights nerveux et sanglants ou éclatée aux quatre coins de l’écran par des explosions impressionnantes. Autant dire qu’il est à la fois étonnant et très plaisant de voir dans une grosse production des morceaux de cervelle gicler, des corps torturés et des êtres démembrés !

Dredd : Critique
Construit comme un jeu-vidéo dans lequel nos deux héros doivent grimper les étages en affrontant et décimant une armada de bad guys armée jusqu'aux dents afin de déloger le boss tyrannique qui vampirise la cité, Dredd fourmille d'idées qui finissent de cristalliser un univers futuriste et post-apocalyptique particulièrement intéressant. On notera ainsi la présence d'un mutant doté de pouvoirs psychiques, de l'arme multi-fonctions des juges qui fait office de véritable couteau suisse, ou bien encore celle du Slo-Mo, une drogue conçue et vendue par Ma-Ma qui freine par cent toute perception du temps et dont la consommation est imagée par des ralentis aux couleurs étincelantes qui adoucissent quelque peu le rythme particulièrement soutenu du film.

Si certains pourront ne pas adhérer à la froideur du personnage principal, sorte d'anti-John McClane de Piège de Cristal dans sa capacité à ne pas émaner ni ressentir la moindre émotion et s'ils pourront aussi ne pas accrocher au jeu d’acteur volontairement "over the top" de Karl Urban avec sa grosse voix et sa moue boudeuse, ils pourront néanmoins aisément être intrigués par ce monde métallique et chaotique, pourri jusqu'à l'os et pseudo-gouverné par une effrayante et paradoxale justice fasciste. Prisonniers de cette guerre de tranchée pour le moins claustrophobique, on en vient d'ailleurs rapidement à imaginer (et espérer) un deuxième opus qui nous propulserait à l'extérieur de ces tôles froissées, dans les rues surpeuplées de Mega-City One ou bien encore dans le désert irradié qui entoure la mégacité, suivant les nouvelles péripéties du Juge Dredd qui appliquerait encore et toujours la loi à la force de son gun.

Dredd : Critique
Qui l'eut cru ? Alors que Dredd s'annonçait comme une véritable catastrophe suite au limogeage du réalisateur Pete Travis lors de la post-production, le film se révèle être une bien belle petite pépite d'action couillue valant le détour autant pour son univers et sa musique que pour son étonnant style graphique chargé d'une violence à la limite du gore. Certes la réalisation n'atteint pas les sommets du genre mais le montage nerveux demeure un véritable régal pour les pupilles et nous fera attendre (assez fébrilement) le reboot de RoboCop qu'on espère au moins aussi extrême. Finalement, dans tout cet amoncellement de qualités on ne regrettera véritablement qu'une seule petite coïncidence malheureuse : son accointance scénaristique avec The Raid, l'autre film coup de poing de cette année 2012.

Suivez l'actu cinéma en temps réel sur Twitter, Facebook & Youtube !

Par 3 commentaires


À voir aussi
Populaire
3 SPOILERS : de très mauvaises nouvelles pour le remake de Robocop !

Derniers commentaires
Par nono54 il y a 8 an(s)

likeSmall
Pas de sortie salle en France, mais directement en vidéo en 2013 (cf page facebook du distributeur Metropolitan)
Répondre
-
voter voter


Par Arkange il y a 8 an(s)
Etant une production totalement Anglaise, je suis pas certain que la suite repose sur un succès au US !

Dredd n'est pas très connu là-bas !

Répondre
-
voter voter


Par Dany il y a 8 an(s)

likeSmall
Cool,vivement qu'il ai une date en France....quoi comment ça,c'est"encore"mal barré.Tant pis il y a d'autres moyen,même si je préférai le voir au ciné dans de meilleur condition.Sinon pour une suite c'est mort,le résultat au box office a enlever tout espoir.
Répondre
-
voter voter


>> Voir les 3 réponses dans le forum


Gagnez du temps et des points de réputation :


*





Films Actu - Toute l'actualité du film : Cinéma, DVD, Blu-Ray et Série TV. Critique de films, trailer, bande annonce, sorties vidéo, streaming & fonds d'écran

 © 2007-2021 Filmsactu .com. Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation.

Réalisation Vitalyn

Filmsactu.com est édité par Mixicom, société du groupe Webedia.