FilmsActu.com



FAST AND FURIOUS 9 : débile mais furieusement fun ! - critique extrême limite

Notre avis
10 10

Vous avez bien lu : après concertation, l’équipe de FilmsActu a décidé d’attribuer la note maximale au dernier épisode de la saga Fast & Furious, hésitant même à repousser les limites du système de notation pour lui décerner un 12/10. Pourquoi ? Tout simplement parce que toutes les promesses faites par Vin Diesel et sa bande sont tenues. Soyons clairs : vingt ans après la sortie du premier Fast & Furious, personne n’ignore à quel type de divertissement on a affaire en décidant d’en visionner la huitième suite. Les lois de la physique sont malmenées, le scénario est plus que capillotracté, les blagues sont lourdes, et la beaufitude plane sur chaque plan… mais le grand spectacle est bien là. Si vous ne faites pas partie de ceux qui apprécient cette saga, passez votre chemin. Mais si en revanche vous faites partie de ceux qui se délectent de cette franchise et que vous avez apprécié les 4 films précédents : foncez ! Tous les ingrédients qui ont fait le succès de la série sont là, et il serait dommage de vous en priver, surtout en cette période morose.


Fast and Furious 9


Qui peut stopper Dominic Toretto ? 20 ans après la sortie de sa première aventure cinématographique, le chauffard aux bras musclés et au crâne luisant ne semble pas prêt de s’arrêter. Et si beaucoup critiquent l’univers de la saga Fast & Furious, d’autres s’en délectent. Qu’il s’agisse des fans de blockbusters comme des amateurs de nanars de luxe, nombreux sont ceux qui trouvent leur bonheur dans chaque nouvel opus de la série initiée par Rob Cohen en 2001, et Fast & Furious 9 ne devrait pas les décevoir.

 

Cette fois-ci, toutes les limites sont repoussées. Le scénario, comme écrit par des enfants jouant aux petites voitures, déterre les morts, génère un frère caché, apporte une surprenante origin story à Dom, fait jouer la corde sensible, et utilise des stratagèmes et des ruses pachydermiques qu’on pensait interdits par la convention de Genève. 

 

Fast and Furious 9

 

La réalisation, de nouveau assurée par le très efficace Justin Lin est au diapason : de la première séquence jusqu’à la scène post-générique, Fast 9 regorge de cascades qui ne cessent de contredire tout ce que nous a appris Jamy dans C’est pas Sorcier, d'explosions spectaculaires, et de petites pauses humoristiques placées ici et là pour permettre aux spectateurs de reprendre leur souffle.

 

Le tour de force de ce réalisateur : mettre en image de manière relativement crédible des concepts qui défient toute logique, de manière fluide, lisible et divertissante. Pas du grand cinéma, mais une certaine forme de génie dans la capacité à matérialiser les idées les plus folles.

 

Fast and Furious 9

 

Dans ce neuvième épisode, Dom (Vin Diesel) et Letty (Michelle Rodriguez) se sont retirés à la campagne pour y élever en toute sérénité le petit Brian. Mais voilà que leurs vieux potes débarquent façon “Agence tous risques” pour leur expliquer qu’ils vont devoir reprendre du service, faire voler des bagnoles à travers la planète, et surtout stopper des méchants très méchants qui bidouillent des satellites pour conquérir le monde. Et c’est reparti : courses-poursuites, fusillades, punchlines… Peu importe si on oublie parfois pourquoi nos armoires à glace se battent, pour peu qu’ils nous offrent du grand spectacle. 

 

Est-ce que c’est débile ? Certainement. Est-ce que c’est jouissif ? OH QUE OUI ! Et si vous pensez que l’équipe l’ignore, un dialogue entre les deux rigolos de service Ludacris et Tyrese Gibson est là pour vous éclairer. Dans une séquence, les deux zigotos expliquent qu’il est incompréhensible qu’ils aient survécu à tant de cascades mortelles depuis le début de la série, l’un d’entre eux se demandant s’il n’y aurait pas un peu de magie derrière tout ça. Et la magie est bien là.

 

Fast and Furious 9

 

Tant pis si le némésis de Dom incarné par John Cena est un peu fade et pas si méchant et charismatique qu’espéré. Tant pis si Vin Diesel ne parvient toujours pas à être crédible dans ses séquences de combat à mains nues. Tant pis si Kurt Russel, Charlize Theron, Cardi B ne font que cachetonner...

 

On voulait du grand spectacle, et on l'a eu. Si les fêtes foraines vous manquent, si vous êtes de ceux qui se sentent presque membres du clan Toretto, appuyez sur le champignon et foncez retrouver la famille, qui devrait se retrouver au grand complet dans FAST 10, qu’on attend déjà de pied ferme.


Notre rencontre "out of this world" avec VIN DIESEL !

 

 

Fast and Furious 9

 

Fast and Furious 9

 

Fast and Furious 9



Par 3 commentaires


Derniers commentaires
Par Derek il y a 15 jours
Note 10/10 faudrait pas abuser non plus ce n'est pas un chef-d'œuvre ^^
Répondre
-
voter voter


Par doc savage il y a 15 jours
le film le plus débile et macho à deux balles,réalisé au rabais!poubelle direct !!
Répondre
-
voter voter


Par moi il y a 16 jours
Ho pinaise la c'est du grand Ciné Actu.

Je n'ai pas vu une critique pareil depuis que vous aviez critiquer le premier GI Joe
La phrase "On rentre dans la salle, on enlève son cerveau et on prends ces jouets" m'ai toujours resté en mémoire.
Vu le temps pourrave sur Paris, je me ferais bien le petit ciné demain.

Répondre
-
voter voter


>> Voir les 3 réponses dans le forum


Gagnez du temps et des points de réputation :


*





Films Actu - Toute l'actualité du film : Cinéma, DVD, Blu-Ray et Série TV. Critique de films, trailer, bande annonce, sorties vidéo, streaming & fonds d'écran

 © 2007-2021 Filmsactu .com. Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation.

Réalisation Vitalyn

Filmsactu.com est édité par Mixicom, société du groupe Webedia.