FilmsActu.com

Pirates des Caraïbes 4 : La Fontaine de Jouvence

Le 17/05/2011 à 10:05
Par
Notre avis
3 10

Retour commercial affiché, Pirates des caraïbes 4 : La Fontaine de jouvence est un film qui a perdu tout ce qui faisait fonctionner les films précédents : une véritable envie de divertir et de faire évader le public, la magie et l'émerveillement. Ne reste qu'une course à la potacherie avec Johnny Depp en chef de file pas si drôle que ça et considérablement appauvrie sur un plan spectaculaire. On aurait bien aimé trouver un peu plus d'aventures dans ce film d'aventure. Ou plus de scènes de pirates dans ce film de pirates. Au choix… Découvrez ici la critique de Pirates des Caraibes 4.


Critique Pirates des caraibes 4

CRITIQUE PIRATES DES CARAIBES 4

 

Tant Jerry Bruckheimer demande à Johnny Depp de jouer la cruche pour aller jusqu'à l'eau qu'à la fin il se casse. Et pour de bon cette fois ! Ni vraiment attendu, ni vraiment redouté, on se préparait naturellement à voir débarquer ce Pirates des Caraïbes 4 comme une bouée de sauvetage commerciale dont le rafistolage était à peine voilé –l'épisode précédent était quand même une vraie conclusion et ne prêtait pas à l'existence d'un autre film – mais on ne s'était pourtant pas préparé à un spectacle aussi désolant. Les amarres ayant été larguées avec succès, critique comme public dans la trilogie d'origine, il n'y avait effectivement plus de raison de soigner l'affaire une fois de plus. Le public est conquis, tout le monde raffole des turpitudes de Johnny Depp lorsqu'il agite les bras, alors à quoi bon ramer au-delà du fan-service ?

 

On pouvait toujours dire ça des épisodes précédents, mais ils avaient au moins le mérite d'avoir été confiés aux mains d'un faiseur particulièrement doué (Gore Verbinski, nous ayant offert l'excellent Rango il y a peu) suffisamment inventif dans sa mise en scène pour faire honneur à la charge confiée : divertir. Ce qui n'est pas le cas ici. Non seulement Rob Marshall (Mémoires d'une Geisha, Chicago, Nine) n'est pas l'homme de la situation –aucun sens de la fantaisie – mais c'est le film dans son intégralité qui affiche une pauvreté assez attristante. On pouvait d'abord mettre ça sur le compte d'une volonté de s'éloigner des débordements numériques des épisodes 2 et 3 pour rétablir un côté "à l'ancienne", mais on se rend surtout compte que c'est un manque d'ambition et de souffle qui rabaisse ce petit (tout petit) spectacle au rang de "Pirates des Caraibes-Like". Pirates des Caraibes 4 aurait voulu faire "comme Pirates des Caraïbes"... Au mieux, un spin-off maquillé en produit officiel ou un direct-to-video proposé en salle. Au pire, Benjamin Gates avec des gens en costumes, pas plus !

 

Critique Pirates des caraibes 4

 

Pauvre à l'image au point de faire croire que la moitié du métrage a été tourné au bois de Vincennes, ce film d'aventure ne se donne jamais la peine d'entretenir une part de féérie, s'essaye à trois pauvres péripéties où Depp joue à Tarzan (avec une corde, avec un lustre, avec des noix de coco, etc.) élaguant au passage le bestiaire excitant des autres films mais surtout – hérésie – l'absence d'une véritable scène de navire. Un comble pour un film de pirates ! Si la forme était rattrapée par une intrigue consistante on aurait moins fait la fine bouche mais, là encore, en copiant –très mal – sur Indiana Jones et la dernière croisade, on se limite à un petit film de troupe passant d'un point A à un point B où chacun cabotine comme un cochon lorsque c'est son tour de maintenir l'attention, puisque l'essentiel de l'aventure repose sur des bavardages. Même la romance vite emballée entre le supposé nouveau Orlando Bloom et sa Sirène chérie ne révèle rien d'autre qu'une coquille vide…

 

 

 

On pourra toujours repêcher quelques qualités dans l'ensemble, outre les guignolades de Johnny Depp qui nous arrachent un ou deux sourires dans leur masse, mais si l'on excepte la seule et unique excellente séquence du film – l'intervention des sirènes – bien que cette dernière soit ouvertement copiée sur la séquence finale des Aventuriers de l'Arche Perdue, c'est malheureusement l'ennui et le désintéressement de l'entreprise qui priment. On frôle la piraterie artistique !





À voir aussi
Ecouter & Telecharger : la BO de Pirates des caraïbes 4
01/01/1970, 01:00
Johnny Depp n'a jamais vu Pirates des Caraibes 2 et 3
01/01/1970, 01:00
Pirates des Caraïbes 5 en stand-by
01/01/1970, 01:00


Depuis 2007, FilmsActu couvre l'actualité des films et séries au cinéma, à la TV et sur toutes les plateformes.
Critiques, trailers, bandes-annonces, sorties vidéo, streaming...

Filmsactu est édité par Webedia
Réalisation Vitalyn

© 2007-2023  Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation.