FilmsActu.com



Reminiscence : que vaut le nouveau blockbuster SF de Hugh Jackman ? Critique

Notre avis
5 10 Avec son concept novateur, son ambiance de film noir, ses décors spectaculaires, et son casting cinq étoiles, Réminiscence avait tout pour plaire. Malheureusement, on trouve le temps long devant ce film paresseux à l’intrigue cousue de fil blanc et aux dialogues beaucoup trop clichés pour sonner juste. Dommage, l’idée était alléchante.

Hugh Jackman


Une idée presque parfaite 


Une pincée d’Inception, une goutte de Dark City, une cuillerée de Blade Runner : les ingrédients semblaient réunis pour que la productrice de Westworld signe une belle réussite, mais le résultat final de cette recette risque d’en décevoir plus d’un.

 

Dans Réminiscence, on découvre un univers dystopique dans lequel les dégâts du réchauffement climatiques sont plus que palpables. Une bonne partie des terres est en effet inondée, et seules quelques villes surnagent. Dans une ambiance de polar des années 50, Nick (Hugh Jackman), patron d’une petite entreprise qui propose à ses clients de revivre leurs souvenirs, s’amourache d’une belle inconnue (Rebecca Ferguson) qui ne tardera pas à disparaître dans des circonstances troublantes. Nick n’aura dès lors  qu’une obsession : tout mettre en œuvre pour retrouver celle qui a fait chavirer son cœur….

 

Hugh Jackman

 

Si l’histoire semble assez classique à première vue, on espère lors de la première heure de Réminiscence que le film parviendra à nous surprendre et nous emmener sur des sentiers plus surprenant.

 

Hélas, hormis le fait que le personnage d’Hugh Jackman use de sa visionneuse de souvenirs pour avancer dans son enquête, rien ne viendra sauver le spectateur de ce sentiment de déjà-vu permanent.

 

Portée par des dialogues écrits avec la finesse d’un auteur de romans de gare tentant de singer maladroitement la plume de Raymond Chandler, le scénario du premier long-métrage de Lisa Joy en tant que réalisatrice n’offre guère de surprises aux spectateurs biberonnés aux films noirs.

 

Hugh Jackman

 

On nous ment !

 

Un genre dans lequel le film puise d’ailleurs son inspiration visuelle en dépit du bon sens. S’il est plaisant de voir les protagonistes porter les tenues très smart que portaient ceux des films noirs, le monde ravagé et inondé dans lequel ils évoluent se prête pourtant assez peu à la coquetterie. Certes, on nous explique que les riches vivent dans la nostalgie perpétuelle. Mais l’ensemble reste assez peu crédible compte tenu de la situation semi post-apocalyptique ambiante.

 

Hugh Jackman

 

Le réalisme est justement souvent absent des séquences de Réminiscence. Certaines séquences feront hausser quelques sourcils à ceux qui s’attache à la crédibilité des situations.

 

On notera par exemple un gunfight incroyablement kitsch (tant au niveau de la mise en scène que de la bande-originale qui l’accompagne), une séquence sous-marine qui ferait s’arracher les cheveux à n’importe quel apneiste, et le personnage d’Hugh Jackman, tantôt aussi invincible que le Liam Neeson de Taken, tantôt aussi nigaud que le Leslie Nielsen des Y’a-t-il un flic… Enfin, le scénario, grand point faible du film, nous l’avons souligné, aligne lui aussi son lot de raccourcis faciles et de séquences peu vraisemblables.

 

Hugh Jackman

 

Rendons à César…

 

Malgré tout, Réminiscence plaira peut-être aux spectateurs les moins exigeants. Si le temps paraîtra long à ceux qui ont l’habitude des polars, celles et ceux qui sont étrangers à ce genre y trouveront probablement leur compte. 

 

L’univers du film, bien que peu crédible, est cependant de toute beauté et il y a dans le film de la belle sœur de Christopher Nolan de très belles images et des plans semblant tout droit issus de bandes dessinées de science fiction. Dommage cependant d’avoir si mal exploité la machine à souvenirs, seule véritable innovation scenaristique de Réminiscence.

 

 

Hugh Jackman



Par 1 commentaires


Derniers commentaires
Par Dbn il y a 10 jours
Je trouve les crtiques bien severes. J ai passe un.bon moment , une histoire de sf sur fonds d ecologie et de fin de monde avec un polar et une histoire d amour.on reprend les themes de blde eunner,mais les acteurs sont bien, y compris hugh j qui joue plutot sobre,donc bien meilleur que d habitude. C est un film qui est honnete et j ai bien aime les decors et la machine a reminiscence. Bref je n ai pas boude mon plaisir.
Répondre
-
voter voter


>> Voir la réponse dans le forum


Gagnez du temps et des points de réputation :


*





Films Actu - Toute l'actualité du film : Cinéma, DVD, Blu-Ray et Série TV. Critique de films, trailer, bande annonce, sorties vidéo, streaming & fonds d'écran

 © 2007-2021 Filmsactu .com. Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation.

Réalisation Vitalyn

Filmsactu.com est édité par Mixicom, société du groupe Webedia.