FilmsActu.com



Taken

Notre avis
6 10

Soyons fair-play. On n'a pas toujours défendu avec véhémence le cinéma de Luc Besson, essentiellement celui dont il signe lui-même les scénarii express, mais même dans le linge sale du producteur et baron français d'un certain genre, il y a un dessus du panier. Taken est de ceux-là, ouf ! Tant mieux après tout, parce que tout le monde avait envie de s'assagir un peu - les critiques assassines y compris - et que la dernière collaboration en date avec le réalisateur Pierre Morel était tout de même l'insondable purge Banlieue 13. Un machin rigolo et bien foutu avec des hommes singes qui sautaient partout, mais moralement en dessous de tout. Bien moins débile sur le papier - et s'adressant étrangement à un public tout autre que celui des Baisers mortels du taxi hip hop Willie style, Taken s'imposera surtout comme un petit thriller d'action à la française honnêtement emballé et allant chercher ses références dans les exemples récents les plus nobles. Ou comment Europa laisse désormais flirter ses ambitions avec le cinéma de Greengrass plutôt qu'avec celui de Steven Seagal...


Critique Taken

Prenez donc gare à la prononciation puisque, non Taken n'est pas l'adaptation d'un jeux vidéo avec des mecs aux cheveux pointus qui se tapent dessus, mais on reste tout de même dans l'univers joyeux des bourre-pifs où lorsque les américains viennent à Paris, c'est pour tout défoncer. C'est ici l'histoire d'un père longtemps absent (Liam Neeson, pour les retardataires), parce qu'il a passé sa vie à travailler secrètement pour le gouvernement pendant que sa fille a grandit sans le fameux amour paternel si cher à nos amis yankees. Il essaye quand même de se rattraper le mec, parce que c'est un bon bougre... Il fait lui-même le paquet cadeau du Karaoké tout pourri qu'il va lui offrir, mais le satané beau père - Mason, de retour d'entre les morts de 24 heures chrono - refourgue à la jeune fille un gros canasson, sans même avoir fait de papier cadeau. Jusque là rien d'anormal, et tout aurait continué dans la même tristesse si la gamine ne se faisait pas kidnapper par un réseau de prostitution albanais en plein Paris durant un voyage avec sa copine. Alors là, papa est vert ! Surtout que son kiffe à lui, c'est de tabasser les sales types et qu'il en a marre d'assurer la sécurité d'une sous-Shakira... Direction Paname !

 

Critique Critique Taken

 

Du Besson pur jus en somme, avec son héros, son faire valoir et sa flopée de méchants, aussi nombreux que nécessaire pour pouvoir en dézinguer un max à l'écran, mais qui relève tout de même le niveau après une série de films d'action un poil nanardèsques (même si on adore la folie douce du Transporteur 2) avec un postulat plus buvable qu'à l'accoutumée. Sans tomber dans un semblant d'idéologie quelconque, Taken essaye un peu de nous la jouer "dénonciation des crimes underground parisiens" pourtant proches d'une réalité, et s'absout totalement du racisme anti-flic devenu jusqu'alors la marque de fabrique maison. Même si quelques idées restent ça et là sur la corruption ambiante, mais soit... Cette fois-ci, les mecs à éviter, ce sont les types des pays de l'Est, à peine mieux fagotés que ceux d'Hostel et qui sont assez cons pour pas de deviner qu'un type avec des papiers français mais qui n'est pas capable d'aligner deux mots dans la langue de Molière est un peu louche. Ca fait partie du charme de la chose, dirons-nous.

 

Critique Critique Taken

 

On se moque, on se moque, mais sous sa naïveté générale qui font d'abord de Taken un espèce de petit western bidouillé par des grands enfants, le film parvient à divertir franchement lorsqu'il ne se montre pas carrément très efficace dans certaines séquences, dont une poursuite en bagnole qui change radicalement du côté pouet-pouet de Taxi et consort. Et c'est justement là que les ambitions du film a peine avouées mais pourtant grossièrement affichées font plaisir. Non seulement on ne se fout pas de notre gueule en appâtant avec abrutissement un public attardé, mais en plus on essaye plus ou moins de surfer sur la mode réalistico-percucante des films d'action modernes façon Trilogie Bourne. Certes, on a parfois un peu l'impression de voir le Commissaire Moulin dans certains passages, mais il prédomine ici un début de maturité où l'on privilégie les coups de boules et autres techniques de Krav-Maga aux mauvais ersatz de Bruce Lee.

 

Critique Critique Taken

 

En somme, ça se défend, c'est honnête et ça vise plus haut qu'un public de 13 ans. C'est pas ce qu'on demandait à Mister B, finalement ?



Par Arnaud Mangin 3 commentaires


Derniers commentaires
Par francky il y a 8 an(s)
Mes condeleances à: le juste...
Répondre
-
voter voter


Par Evry il y a 9 an(s)
Bonjour!
Je trouve ce film génial! Je n'en ai absolument rien à faire de "l'art cinématographique", je ne demande qu'à ce que le film me passionne et me tienne en haleine du début à la fin! Et ce fut le cas! J'ai aimé!
J'en ai marre qu'on mette des critères, qu'on cherche les bonnes références, qu'on avance déjà un cadre, des limites à ne pas dépasser...Certains aussi se plaignent et développent leur plainte juste parce ça leur sort par les trous de nez de voir que d'autres AIMENT. Qu'y-a-t'il? Envie de "sortir du lot"? Mais vous faites partie du lot le plus abondant!!
Ô et je ne demande pas non plus d'un film qu'il soit le plus proche possible de la réalité, pas mais alors pas du tout! C'est dingue ça! Pourquoi?!! Et pour quoi faire?!!!La réalité est assez soulante pour en plus la voir en film!!
Sérieusement, le personnage du père dans ce film est époustouflant! Il est posé, il n'a jamais l'ombre d'une indécision, il sait où aller et quand y aller et Dieu sait combien ce genre de personnes ne courent pas les rues aujourd'hui!!
Pfff...De toute manière jamais personne ne sera d'accord sur cette Terre, c'est certain...Autrement dit, tout débat pour convaincre ou dissuader est stérile d'avance.
Bonne journée.
Evry, de Nouvelle-Calédonie.

Répondre
-
voter voter


Par LeJuste il y a 10 an(s)
Un des plus mauvais film du monde (et il y'en a à la pelle comme savent en faire les americains et les français, alors les deux réunis bonjour la catastrophe), je ne comprend pas vos bonnes critiques: vous êtes payés par luc besson ? j'vois pas d'autres explication... (ce type ne sait faire que du pognon aujourd'hui, sa société est une honte pour l'art cinématographique !) ce "film" là est une vague ressucée de l'histoire typique de vengeance,vu revu archivu (et en moins bien en plus)ça sent la recette facile genre fastfood à vomir !! tout y est ridicule et peu crédible,débile raciste, simpliste, tres exagéré, (tellement que ça en devient un nanar hautement comique), des acteurs pathétiques (c'est pas trop leurs fautes, mais ils ont accepté ce scénario pour de l'argent alors ils sont vraiment en dessous de tout...), les clichés en tout genre abondent (la baguette sous le bras des français etc...), c'est puant, les americains sont les gentils surpuissants et compétents(enfin ceux des services spéciaux bien sûr,injustement traités et incompris,alors que ce sont les sauveurs de l'humanité contre la corruption, ils sont prêts à tout pour leur famille, c'est beau l'amour, si on faisait du nettoyage brutal de tous ces mafieux albanais, arabes, et français pervertis !), j'ai regardé ce truc jusqu'au bout pour voir l'ampleur des dégats du cinéma en général et ça fait mal, encore une belle preuve de la stupidité globale, et le pire c'est qu'il y'a des personnes (je pense surtout les jeunes...) qui vont y trouver leur compte puisque ça castagne les méchants qui le méritent bien, et si on était à la place du héros on ferait pareil afin de rendre la justice en ce bas monde de dépravés et d'étrangés sans vergogne (contre les occidentaux mignons) qui souillent nos femmes (les vilains pas beaux qu'il faut vite exterminer !) vraiment quelle manipulation ce "film", incroyable mais vrai, et avec des têtes d'affiches pour couronner le tout, c'est pire qu'une série z car ça se veut de la grosse artillerie, c'est à pleurer (et pas dans le bon sens...).
j'arrete de perdre du temps sur ce tas de fiantes nauséabondes et mes condoléances à ceux qui ont aimé (déjà tenir jusqu'au bout tient de la performance, c'est la que l'on apprécie le téléchargement illégal, ça évite de payer ces escrocs du "grand cinéma", dire que tant d'argent passe la dedans c'est presque un crime contre l'intelligence ! voilà il fallait que ce soit dit et encore je suis resté poli...)

Répondre
-
voter voter


>> Voir les 3 réponses dans le forum


Gagnez du temps et des points de réputation :


*





Films Actu - Toute l'actualité du film : Cinéma, DVD, Blu-Ray et Série TV. Critique de films, trailer, bande annonce, sorties vidéo, streaming & fonds d'écran

 © 2007-2019 Filmsactu .com. Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation.

Réalisation Vitalyn

Filmsactu.com est édité par Mixicom, société du groupe Webedia.