FilmsActu.com


THE BATMAN : Le Dark Knight de Robert Pattinson enterre-t-il celui de Nolan ? - Critique

Notre avis
9 10

Si, pour beaucoup, la hype autour de cette nouvelle adaptation du héros né sous le coup de crayon de Bob Kane était présente, on doit avouer qu’on avait peur d’être déçus. Après près de trois heures de film, le verdict est sans appel : c’est là l’un des meilleurs Batman qu’il nous ait été donné de voir sur grand écran. Un vrai film noir plongeant un jeune Bruce Wayne dans les tréfonds de la pègre de Gotham, une adaptation qui prend le parti d’explorer des facettes du personnage jusqu’ici à peine éffleurées en live… Le Batman de Matt Reeves nous offre un nouveau regard sur le Chevalier Noir et pose les bases de ce qui pourrait être la direction à prendre pour le DCU. Réaliste sans oublier de nous faire rêver, sombre sans tomber dans la caricature, violent, jouissif, spectaculaire mais sans excès, et respectueux du comic book d’origine : ce Batman réunit les points forts des adaptations précédentes sans oublier d’y apporter son lot de bonnes idées rafraîchissantes. Un quasi sans faute, et un film amené à devenir culte.


The Batman

 

Un Batman dans la continuité du Joker de Todd Phillips ?


Après avoir longtemps tenté de rattraper son retard sur Marvel en essayant de construire tant bien que mal un univers cinématographique commun à tous ses héros, DC a jeté l’éponge. De cette défaite sont nées de bien belles surprises. Il y a à peine trois ans, le Joker de Todd Phillips marquait ce rétropédalage de Warner.


Comme à l’époque de la trilogie de Nolan, le réalisateur de Very Bad Trip s’émancipait de l’univers étendu des comics DC pour montrer une vision sombre des origines du clown grimaçant, éternel ennemi du Dark Knight. Un succès qui a certainement convaincu le studio de poursuivre sa déconstruction du DCU pour se concentrer sur la volonté de raconter de bonnes histoires indépendantes les unes des autres plutôt que d’essayer maladroitement d’établir une continuité entre ses films.

 

The Batman


Matt Reeves poursuit dans cette lancée. Prenant le parti de ne lier son Batman à aucun autre film DC (pas même celui de Todd Phillips), le réalisateur de Cloverfield a fait le choix de propulser un Bruce Wayne débutant ses activités de justicier dans un univers poisseux qui n’est pas sans rappeler l’ambiance de films aussi sombres que Se7en ou de la série True Detective


À mille lieux du MCU et du Snyderverse, Reeves parvient à offrir quelque-chose de jamais vu dans le monde des films de super héros. Avant d’être une histoire de vengeur masqué en collants, son film est une enquête sur un tueur en série qui se joue de la police, dans une ville gangrénée par la corruption où la mafia contrôle tout.

 

The Batman


Là où Nolan s’affranchissait du côté pulp de la bande dessinée d’origine pour livrer une ambiance plus réaliste, plus froide, rappelant le cinéma de Michael Mann, Reeves créé quelque-chose de nouveau. Une ambiance qui se situe quelque-part entre l’oeuvre de David Fincher, le dyptique Tim Burton / Michael Keaton, et le cinéma de Scorsese, avec une très légère pincée de Sin City. Un mélange parfaitement dosé qui devrait régaler les spectateurs habitués aux films noirs et les fans de comics DC et Vertigo.


Batman Begins… again ?


À travers le scénario qu’il a signé avec Peter Craig, Matt Reeves nous montre un Batman (Robert Pattinson) lancé aux trousses du Riddler qui n’est pas encore le Dark Knight qu’on connaît. Ce Bruce Wayne, qui porte la cape depuis deux ans lorsque le film commence, est souvent maladroit, globalement dépressif mais jamais ridicule ou détestable, grâce à l’impeccable interprétation livrée par Pattinson, qui joue plus sur les non-dits et les silences que sur les répliques.

 

The Batman


Le Bruce Wayne de Robert Pattinson, c’est un jeune adulte blessé et avide de vengeance, meurtri par une ville dont il veut néanmoins assurer la sécurité pour que ce qui lui est arrivé n'arrive plus jamais à personne. Un Bruce Wayne dont la colère bouillonnante sous-jacente semble prête à lâcher à exploser à tout moment, un Bruce Wayne qui fonce tête baissée, quitte à mourir sans avoir atteint son but ultime. Un Bruce Wayne qui doit donc encore apprendre à garder son sang-froid pour devenir le justicier presque parfait qu’on connaît.

 

Il en va de même pour la Catwoman de Zoé Kravitz, avec qui le Batman de Pattinson semble avoir une alchimie parfaite, à la fois physiquement et émotionnellement. Ce n'est pas une Catwoman qui joue sur la séduction et les ronrons : c'est une survivante, une combattante et une femme avide de justice, à qui Zoé Kravitz offre un charisme incroyable. Peut-être deviendra-t-elle, plus tard, la criminelle qui attire inexorablement le justicier masqué, mais en l’état, la femme chat en est encore à ses balbutiemments.

 

The Batman

 

Outre Pattinson et Kravitz, le casting de ce Batman est fou : John Turturro parfait en mafieux ambigu, Andy Serkis nous offre un Alfred plus humain qu’à l’accoutumée, vraie figure paternelle de Bruce Wayne, Colin Farrell est complètement méconnaissable en tant que Penguin, et Paul Dano est carrément terrifiant en tant que The Riddler, jouant la folie avec une justesse glaçante, nous donnant l'impression d’être réellement en présence d’un type qui pourrait commettre le pire à tout moment.

 

The Batman

 

Batman Forever

 

Reeves a réussi l’exploit de réaliser le meilleur Batman depuis The Dark Knight, donnant un vrai coup de polish à un univers et des personnages vus et revus, explorant les zones sombres de Gotham d’une façon encore jamais vue.

 

Un vrai coup de maître, à peine entaché par une séquence de course-poursuite trop peu lisible et quelques longueurs survenant aux deux tiers de son récit. Espérons que les futures productions du DCU seront au diapason.

 

 

The Batman

 

The Batman



Par



Depuis 2007, FilmsActu couvre l'actualité des films et séries au cinéma, à la TV et sur toutes les plateformes.
Critiques, trailers, bandes-annonces, sorties vidéo, streaming...

Filmsactu est édité par Webedia
Réalisation Vitalyn

© 2007-2022  Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation.