FilmsActu.com



Dumbo : on a rencontré Tim Burton et Eva Green "Pas question de faire un remake"

Cela fait un moment que l'on avait pu vu Tim Burton aussi en forme et maître de son art. Avec son adaptation de Dumbo pour Disney, le papa de Beetlejuice, Edward aux Mains d'Argent et Big Fish ranime la magie qui est en lui.

Dumbo

Bonus pour les fans, les retours de Micheal Keaton et Danny DeVito face à face devant sa caméra 27 ans après Batman Le Défi

FilmsActu a eu la chance de pouvoir discuter avec Tim Burton et Eva Green lors de leur passage à Paris. 

 


- TIM BURTON - 
Dumbo

"On ne voulait pas uniquement faire un remake de Dumbo".


Avez-vous regardé le film d'animation Dumbo tous les soirs afin de vous mettre dans l'ambiance durant le tournage ?

(Il rit). Non. Je suis déjà assez fou comme ça, ça m'aurait rendu dingue. Mais d'ailleurs... Je l'ai regardé, mais je me souvenais surtout de ce qu'il dégageait. Et ne pas être trop littéral sur ce film, c'était pour moi ce qui importait. Je me souvenais de ce que j'avais ressenti en voyant Dumbo et c'était ça qui était le plus important à retenir.

 

Dumbo est la star du film, mais il n'est pas réel. Comment fait-on pour tourner avec un acteur qui n'existe pas ?

C'était difficile. Vous abordez là la partie la plus étrange dans la création de ce film. Il y avait d'excellents acteurs, d'excellents artistes, des plateaux, les gens du cirque... on avait tout sauf le personnage principal. C'est une façon perturbante de faire un film. Evidemment on avait des astuces pour l'imaginer, mais au final, le vrai personnage principal n'était pas là, ça en était presque inquiétant.


A l'inverse, il y avait de réels décors. C'était important de se passer de fonds verts pour un tel film ?

Oh oui. J'ai déjà fait des films avec plus de fonds verts et d'autres avec plus de plateaux, mais sur celui-ci, avoir de véritables plateaux avait une réelle importance. Car ça représente un univers à grande échelle dans ce qui est une histoire intime. Ça parle d'un éléphanteau et d'une famille de cirque. Et comme le personnage principal n'était pas réel, je voulais que tout le reste le soit afin que les acteurs puissent s'immerger le plus possible. Et c'est ce qui le rend si spécial. Je rêvais de dessiner de nouvelles attractions pour Disneyland


Dumbo

"Quand j'ai trouvé un travail chez Disney, je rêvais de dessiner de nouvelles attractions pour le parc."


Comment parler des décors sans parler de Dreamland. Est-ce que le parc du film a été inspiré par Disneyland ?

Evidemment. J'ai grandi en allant à Disneyland, comme de nombreuses personnes. Et quand j'ai trouvé un travail chez Disney, je rêvais de dessiner de nouvelles attractions pour le parc. Ça a toujours été une source d'inspiration pour moi.


Et pour donner vie à votre cirque, il parait que vous avez recruté de véritables artistes...

Oui, c'était incroyable ! Tous ces gens sont de réels artistes et proviennent du monde entier. Que ce soit de Mongolie avec des contorsionnistes, d'Inde, d'Afrique... de partout. Et c'était magnifique. Et c'est ça le cirque. Je me souviens que les cirques, dans le passé, c'était simplement une collection de gens différents, des Misfits, provenant des quatre coins du monde. C'est ce qu'on a eu ici et c'était incroyable.


Que diriez-vous à Dumbo si vous pouviez lui parler ?

Je ne sais pas (rit). Le truc génial avec Dumbo c'est qu'il ne parle pas, tout comme moi. On a juste à se regarder dans les yeux. On ne voulait pas uniquement faire un remake de Dumbo.

 

 

"Je n'avais pas revu Michael Keaton en 20 ans".


D'ailleurs, à l'inverse du film d'animation, aucun autre animal ne parle. Pourquoi avoir fait ce choix ?

On ne voulait pas uniquement faire un remake de Dumbo. Comme les émotions de Dumbo sont réelles, je voulais présenter ça. Je ne voulais pas entendre parler les éléphantes, les cigognes, les souris... C'est ce qui fait partie du film animé et c'est ce qui le rend génial.


Votre Dumbo regorge de scènes incroyables, dont celle avec les éléphants roses. Quelle a été votre scène préférée à tourner ?

J'aime travailler avec mes acteurs, donc toutes celles avec eux. Je n'avais pas revu Michael Keaton en 20 ans, donc c'était génial de retravailler avec lui. Pareil pour Danny DeVito avec qui je fais ici mon troisième film avec un cirque [après Batman, le défi (1992) et Big Fish (2003), ndlr], ce qui est étrange. Et ce qui est génial c'est que, comme avec Michael Keaton que je n'avais pas revu depuis 20 ans, il y a quelque chose de simplement magnifique lorsque l'on se reconnecte aux personnes. Et c'est un peu un miroir de ce que raconte le film.

 

Dumbo


En parlant de vos acteurs, Dumbo marque une réunion Batman avec Michael Keaton et Danny DeVito. Vous en parliez souvent ?

Oui. Et ce qui était marrant et intéressant, c'est que lorsqu'ils tournaient l'une des scènes dans le champs notamment, après 20 ans les rôles étaient inversés. Danny était désormais le gentil et Michael le méchant.


Ça vous a donné des idées pour une suite ? L'envie de refaire un film de super-héros ?

(Il rit en haussant les épaules). J'en ai déjà fait il y a longtemps...

 


- EVA GREEN -

Dumbo


Dumbo est la star du film, mais il n'existe pas réellement. Du coup, comment fait-on pour tourner avec un éléphant qui n'est pas réel ?

Il y avait plusieurs moyens pour créer Dumbo. Quelques fois, pour nous les acteurs, il y avait juste une croix, ce qui était assez abstrait. D'autres fois, il y avait un homme dans un costume vert qui marchait à quatre pattes, comme Dumbo. Ça nous aidait car ça nous donnait une certaine interaction. Et même Tim Burton, parfois, était à quatre pattes, et ça c'était très drôle. Et puis pour moi, quand je vole avec le personnage, j'étais sur une espèce de machine qui simulait Dumbo et s'élevait dans les airs, il y avait du vent...

 

Et d'ailleurs, c'est facile de faire semblant de voler sur un éléphant ?

C'est à dire qu'on se sent peut-être un peu ridicule. Mais après on nous montre des images, évidemment ce n'est pas le produit fini, mais on nous montre ce que ça donnerait et là on y croit beaucoup plus. Et puis les gens de la technique de nos jours sont assez incroyables, ce sont de vrais magiciens.

 

Dumbo


Votre personnage fait du trapèze, vous volez sur un éléphant... Aviez-vous une doublure pour ce film ou avez-vous réalisé vos propres cascades ?

Alors j'ai eu une doublure pour les choses extrêmement difficiles. Elle s'appelle Katharine Arnold, elle est top top top. Elle joue d'ailleurs au Lido à Paris, venez la voir. Mais j'ai vraiment fait beaucoup d'efforts pour pouvoir faire la majeure partie des cascades moi-même. Donc j'ai eu deux mois et demi, trois mois, d'entraînement physique avec un entraîneur pour vraiment me fortifier le corps, mais aussi avec les gens du cirque pour faire des acrobaties dans les airs, ce qui était un grand défi pour moi. On avait l'impression de retourner à l'âge d'or d'Hollywood


Le film regorge de plans incroyables. Quelle est votre scène préférée ?

En tant que spectatrice/actrice, je me souviens de cette scène où tous les personnages sont dans cette même voiture en route pour Dreamland et où on est entourés de tous les artistes du cirque, les acrobates, les musiciens, les figurants... Et c'est un vrai plateau avec les vraies attractions de l'époque. On n'a plus ça aujourd'hui, maintenant on n'a que des écrans verts. Et là on avait des plateaux complets.

 

A ce sujet, qu'est-ce que ça fait de ne pas jouer devant des fonds verts ?

C'est un luxe. On avait vraiment l'impression de retourner à l'âge d'or d'Hollywood. C'était magique.


Dumbo


C'est votre troisième film avec Tim Burton. Qu'est-ce qui vous pousse à revenir vers lui ? Qu'apporte-t-il de plus qu'un autre réalisateur ?

On sait qu'avec lui, on va rentrer dans une aventure toujours un peu originale, très surréaliste. C'est toujours des personnages très différents. Les personnages qu'il m'a offerts ce ne sont vraiment pas les mêmes, physiquement, intérieurement. C'est toujours très jubilatoire à jouer. Un rôle de Tim Burton c'est toujours très jubilatoire à jouer

 

Dans le film, les personnages du cirque forment une vraie famille. L'ambiance était similaire sur le tournage ?

Oui. Ça c'est vrai, Tim aime bien s'entourer de gens qu'il aime. Ça le rassure, comme une espèce de bulle, et c'est vraiment très plaisant. Surtout que sur une grosse machine comme ça, on pourrait avoir un peu de pression, et pas du tout. Il y a de la joie, il blague, il est passionné. C'est très plaisant et très rare ce genre d'atmosphère.


Que gardez-vous comme souvenir d'un tel tournage ?

Le moment dont je me souviens avec joie, c'est quand j'ai fait ma première acrobatie sur cette vieille balançoire où j'avais très très peur et où j'avais beaucoup répété. Les gens ont applaudi et ça, ça m'a fait énormément plaisir. Car vous savez, le cinéma ce n'est pas comme au théâtre, on n'a jamais de retour et là c'était quelque chose de très difficile sur lequel j'avais travaillé très longtemps, donc j'étais très fière.


Dumbo marque votre premier film Disney. Avez-vous regardé en boucle le film d'animation pour vous mettre dans l'ambiance ?

J'avais vu Dumbo quand j'étais enfant et quand j'ai lu ce script je l'ai vu comme une oeuvre à part. Il y a des choses similaires qui proviennent du dessin animé, mais c'est évidemment du Tim Burton donc il va y avoir sa 'special touch'. Et puis il y a tellement de nouveaux personnages que ça en fait une nouvelle histoire.

                                                                 interviews par Quentin Piton (PureBreak)


Dumbo


Dumbo



Par La Rédaction 4 commentaires


Derniers commentaires
Par burton 10 il y a 10 mois
ValarMorghulis a écrit:burton 10 a écrit:quel con ce burton, il dit "plus de remake", il se fout de ma gueule ? alice et Dumbo sont 2 f*** remake ! le menteur ! ce mec a perdu toute sa créativité d'antan ! à quand date son dernier bon film ? 10-15 ans ? ce mec ne sort plus que des navets comme Alice au pays… ou dark shadows, c'est honteux de la part d'un ancien génieAlice et Dumbo ne sont pas des remakes mais des réadaptations, nuance !!


c'est juste ridicule de voir que des types comme burton se sont adaptés lachement au nouveau système hollywoodien, lui qui créer des histoires sorti de son cerveau génial, désormais il fait que refaire des objets cinématographiques (si encore on peut appeler ces trucs du cinéma) déjà vu et revu. MERDE !

Répondre
-
voter voter


Par burton 10 il y a 10 mois
ValarMorghulis a écrit:burton 10 a écrit:quel con ce burton, il dit "plus de remake", il se fout de ma gueule ? alice et Dumbo sont 2 f*** remake ! le menteur ! ce mec a perdu toute sa créativité d'antan ! à quand date son dernier bon film ? 10-15 ans ? ce mec ne sort plus que des navets comme Alice au pays… ou dark shadows, c'est honteux de la part d'un ancien génieAlice et Dumbo ne sont pas des remakes mais des réadaptations, nuance !!


mauavaises re-adaptations

Répondre
-
voter voter


Par ValarMorghulis il y a 10 mois

likeSmall 69
burton 10 a écrit:quel con ce burton, il dit "plus de remake", il se fout de ma gueule ? alice et Dumbo sont 2 f*** remake ! le menteur ! ce mec a perdu toute sa créativité d'antan ! à quand date son dernier bon film ? 10-15 ans ? ce mec ne sort plus que des navets comme Alice au pays… ou dark shadows, c'est honteux de la part d'un ancien génie


Alice et Dumbo ne sont pas des remakes mais des réadaptations, nuance !!

Répondre
-
voter voter


Par burton 10 il y a 10 mois
quel con ce burton, il dit "plus de remake", il se fout de ma gueule ? alice et Dumbo sont 2 f*** remake ! le menteur ! ce mec a perdu toute sa créativité d'antan ! à quand date son dernier bon film ? 10-15 ans ? ce mec ne sort plus que des navets comme Alice au pays… ou dark shadows, c'est honteux de la part d'un ancien génie
Répondre
-
voter voter
1


>> Voir les 4 réponses dans le forum


Gagnez du temps et des points de réputation :


*





Films Actu - Toute l'actualité du film : Cinéma, DVD, Blu-Ray et Série TV. Critique de films, trailer, bande annonce, sorties vidéo, streaming & fonds d'écran

 © 2007-2020 Filmsactu .com. Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation.

Réalisation Vitalyn

Filmsactu.com est édité par Mixicom, société du groupe Webedia.