FilmsActu.com

Jean-Pierre Jeunet cartonne Harvey Weinstein sur son blog

Jean-Pierre Jeunet cartonne Harvey Weinstein Jean-Pierre Jeunet est décidément bien bavard sur son blog en ce moment. Après avoir annoncé qu'il allait bientôt tourner le pilote de la série Casanova pour Amazon Studios, voilà qu'il prend aujourd'hui la plume pour évoquer la sortie américaine très tardive de son dernier film, L'extravagant voyage du jeune et prodigieux TS Spivet, et pour parler un peu de ses relations professionnelles "tendues" avec Harvey Weinstein, distributeur de plusieurs de ses oeuvres en Amérique du Nord.

Jean-Pierre Jeunet

"Quand Harvey Weinstein signe TS Spivet pour les États-Unis, il a vu le film terminé. Gaumont a bien précisé qu’ayant le final cut, je ne changerai pas une image. Ce qui ne l’empêche pas de commencer son harcèlement moral afin de remonter le film à sa façon. Comme il fait systématiquement avec tous les films. Il avait déjà essayé en 1991 avec Delicatessen. Un monteur anglais était venu chez moi avec tout un cahier de suggestions de coupes. Il enlevait la scène du lit qui grince, les suicides de Mme Interligator, bref toutes les séquences les plus drôles. Caro et moi avions écouté patiemment et suggéré une coupe en plus : “Vous enlevez nos noms du générique”. Le monteur était reparti en agitant le doigt : “Vous aurez des nouvelles d’Harvey Weinstein !” Dès lors, je m’attendais à retrouver un matin la tête de mon chien coupée dans mon lit ! [...] Pareil pour Amélie 10 ans plus tard. Nous aurons 5 nominations aux Oscars. Pas de chance, c’est cette année que l’Académie, fatiguée des “abus” de Weinstein pour collecter les voix, décide de boycotter leurs films. “Nous ne voterons pas pour Amélie” titrent les magazines professionnels américains. Woopy Goldberg, présidente de la cérémonie, va passer toute la cérémonie à se foutre de la gueule de Weinstein. Résultat, sur 19 nominations, un seul Oscar. Weinstein est comme un galeriste qui dirait au peintre : “Les Américains n’aiment pas le vert, je vais demander à l’encadreur de mettre du bleu”… Weinstein en fait une question de pouvoir. Comme un chien qui pisse sur son arbre, il DOIT remonter tous les films qu’il achète. De plus, il a imposé à Gaumont ce qu’on appelle un “holdback”, ce qui signifie qu’aucun pays non francophone ne peut sortir le film avant lui. Spivet va donc rester bloqué pendant huit mois. Le holdback prenant fin en juin, certains pays comme l’Angleterre ou l’Espagne le sortent en pleine coupe du monde. Raté."

En ce qui concerne l'exploitation L'extravagant voyage du jeune et prodigieux TS Spivet aux Etats-Unis et au Canada, Jeunet a appris il y a peu qu'elle se ferait au printemps - en avril visiblement - soit un an et demi après la France. Une aberration que le réalisateur avait déjà commenté le mois dernier, en marge d'une soirée organisée par la International 3D and Advanced Imaging Society où il a reçu le "Harold Lloyd Award", un prix prestigieux lié à la 3D qu'ont déjà reçu James Cameron, Martin Scorsese ou encore Ang Lee. "Si le film n'est pas encore sorti aux Etats-Unis, c'est uniquement la faute d'Harvey Weinstein, qui en a acheté les droits et qui veut le remonter. Heureusement, j'ai toujours mon final-cut, car je suis français et le film est une co-production franco-canadienne." Pas sûr que pour son prochain long-métrage, Jeunet accepte que Weinstein s'occupe de sa distribution en Amérique du Nord ...


Suivez l'actu cinéma en temps réel sur Twitter, Facebook & Youtube !

Par


Le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain

Les dernières news

Vidéos à ne pas manquer

Newsletter FilmsActu


Depuis 2007, FilmsActu couvre l'actualité des films et séries au cinéma, à la TV et sur toutes les plateformes.
Critiques, trailers, bandes-annonces, sorties vidéo, streaming...

Filmsactu est édité par Webedia
Réalisation Vitalyn

© 2007-2022  Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation.