FilmsActu.com



Paulo Coelho offre 100 000 euros pour L’interview qui tue

Paulo Coelho offre 100 000 euros pour L’interview qui tue Après George Clooney, Sony bénéficie du soutien de Paulo Coelho. Alors que les studios ont annulé la sortie du film L’interview qui tue, l’écrivain brésilien, dont le roman le plus célèbre "L'Alchimiste", sorti en 1988, l'avait propulsé au rang des auteurs les plus célèbres au monde, a annoncé hier vouloir acheter les droits du film sur son compte Twitter : "J'offre à @SonyPictures 100 000 dollars pour les droits de The Interview. Je vais le diffuser gratuitement sur mon blog.".

Malheureusement, Sony vient tout juste de refuser son offre,. Bien qu’elle soit généreuse, elle ne suffit pas à compenser les énormes pertes financières de Sony, qui s’élèveraient, selon Variery, à 75 millions de dollars. La sortie initiale de L'interview qui tue était prévue pour le 25 décembre prochain aux Etat-Unis. Suite à des menaces faites par un groupe de hackers nommé Guardians of Peace ("Les Gardiens de la Paix"), Sony a été contraint d'annuler la sortie du film. Les autorités américaines ont formellement identifiée la Corée du Nord, dirigée par Kim-Jong un, comme responsable de l’attaque informatique contre Sony. Décidément, il semblerait que l'avenir de ce film soit condamné... Notre seule chance de finalement voir cette comédie repose-t-elle sur les épaules d'un "contre-hacker" qui diffuser le film sur la toile ?

L Interview qui tue

L'écrivain Paulo Coelho soutient Sony et le film L'interview qui tue




Suivez l'actu cinéma en temps réel sur Twitter, Facebook & Youtube !

Par Réagir


Derniers commentaires
>> Soyez le premier à donner votre avis


Gagnez du temps et des points de réputation :


*





Films Actu - Toute l'actualité du film : Cinéma, DVD, Blu-Ray et Série TV. Critique de films, trailer, bande annonce, sorties vidéo, streaming & fonds d'écran

 © 2007-2021 Filmsactu .com. Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation.

Réalisation Vitalyn

Filmsactu.com est édité par Mixicom, société du groupe Webedia.