FilmsActu.com



"The Suicide Squad, c'est comme une chanson de Nirvana" James Gunn interview

4mn chrono avec James Gunn, c’est bien trop peu. On avait tellement de questions à poser au réalisateur. Mais telle est la loi des junkets (nom donné à ces séances promo express).

 

Néanmoins même 4mn avec le papa des Gardiens de la Galaxie et de Super est à prendre. James Gunn est aussi généreux, chaleureux et authentique que son cinéma. 

 

The Suicide Squad


The Suicide Squad est-il votre façon de dynamiter les films de super-héros ? Leur influer un peu de rock’n’roll comme vous aimez tant le faire ?
James Gunn : Oui. Je suis un punk rock kid. J’influe du punk rock dans tout ce que je fais. Parfois, je compare The Suicide Squad à une chanson de Nirvana. Il y a les séquences d’action énormes puis cela devient plus calme, sensible, personnelle avant d'exploser à nouveau. Il y a ce rythme que Nirvana a dans ses chansons.

A quel moment DC vous a appelé ? Combien de temps après que Disney vous ait remercié ?
A peine quelques jours après. Mon manager Peter Safran qui est aussi le producteur du film travaille avec la direction de Warner (il a notamment produit les films Conjuring, Aquaman, Flash -ndr). La direction de Warner ne cessait de lui dire "James Gunn doit faire Superman". C’est ainsi que tout a démarré. Ils m’ont dit, "on aimerait que tu viennes chez nous faire Superman ou n’importe quel projet dont tu as envie. Et il y a aussi Suicide Squad que l’on te verra bien faire" (après que des réalisateurs comme Mel Gibson et Ruben Fleisher aient été associés au projet -ndr). Ça a fait clic dans ma tête. Mais je n’ai pas décidé sur le champ. J’ai commencé à réfléchir à différents films avant de me rendre que c’était The Suicide Squad qui m’intéressait le plus créativement.

 

The Suicide Squad


Bénéficier d’un Rated-R était-il essentiel ? Etait-ce une liberté que vous n’avez pas eu avec les Gardiens de la Galaxie ?
Oui, c’était le deal dès le départ. L’essence même de The Suicide Squad est que le film soit violent, sale et provocant. J’ai eu une liberté absolue, ce qui est rare avec des productions aussi coûteuses. Mais Marvel m’a aussi toujours laissé faire ce que je voulais. Et le Rated-R n’était pas mon souhait pour les Gardiens. Les Gardiens est une grande aventure familiale là où Suicide Squad est destiné à un public plus averti et mature.

Qui ressemble le plus à un vrai super-héros au sein du cast de The Suicide Squad ?
Sans hésiter Flula Borg. Il est bâti comme un vrai super-héros. Il est très grand, mince mais musclé avec un corps de gymnaste. Il ressemble à ce que j’imaginerais être un vrai super-héros. Il n’a pas besoin de combinaison avec des faux muscles. Pas de fausses fesses comme beaucoup d’acteurs. C’est le vrai super-héros.

Avez-vous un personnage préféré au sein de la Suicide Squad ?
J’adore Harley Quinn. C’est un personnage iconique des comics. Elle appartient au panthéon au côté de Batman, Superman, Spider-Man, Wonder Woman. Je ne l’ai pas créée mais j’ai essayé de la représenter le plus fidèlement possible avec cette personnalité si chaotique et folle. J’ai aussi un faible pour Ratcatcher 2 et pour le Weasel. J’aime beaucoup de ces personnages pour différentes raisons.

 

The Suicide Squad


Vous avez écrit King Shark avec Stallone en tête. Que représente-t-il pour vous ?
Ce n’est pas tant ce qu’il représente même si c’est une icône absolue du cinéma. Ce qui m’a inspiré c’est que l’on créait ce personnage qui a ce buste énorme. La voix de Stallone est tellement grave. Je peux descendre dans les graves mais je suis incapable d’imiter sa voix. Quand on a fait des zooms avec tout le cast, à chaque fois que Sly parle, sa voix dézingue tout. C’est comme si de la lave arrivait vers toi ou un si tremblement de terre venait secouer le sol. C’est ce que je cherchais pour King Shark. Une voix qui ne paraissait presque pas humaine.

Qu’en est-il de cette rumeur de crossover DC/Marvel ?
C’est juste une idée que j’ai eu et dont j’ai parlé avec DC et Marvel. Ce n’est pas parce que j’ai fait un film DC que mes liens avec Marvel ont été abîmés. Malgré cette histoire avec Disney, Kevin Feige et moi sommes restés en contact. Il est d’ailleurs venu sur le tournage de The Suicide Squad et je vais tourner les Gardiens de la Galaxie 3. L’idée que DC et Marvel soient réunis dans un même film me parait délirante. Il faut savoir rêver. Les deux côtés sont intrigués. Maintenant l’impossible défi est de franchir les armées d’avocats pour les questions de droit. Mais qui sait ce que l’avenir nous réserve ?

 

The Suicide Squad


Dernière question, vous avez vu la fameuse Ayer Cut du premier Suicide Squad que revendique David Ayer ?
Non je ne l’ai pas vu.  Mais on en parlé ensemble. Il m’a longuement expliqué les déboires qu’il a eu en réalisant son film. La plupart des gens qui étaient chez DC à l’époque de son tournage n’y sont plus.  Mais je continue de croire que Warner est un studio qui soutient ses réalisateurs. Cette histoire reste, malheureusement pour David, une erreur dans leur parcours. Mais comme toutes les compagnies , Warner est régie par des êtres humains et personne n’est infaillible. En ce qui concerne mon expérience, j’ai eu à faire avec quelques-unes des personnes les plus compétentes dans ce business. Si pas les plus compétentes.  Cet enfer vécu par David leur a sûrement été bénéfique en terme d’expérience à ne pas reproduire ce qui m’a certainement été favorable. Je n’ai eu que du soutien de la part de Warner.

Merci James. On doit malheureusement laisser notre place. Merci encore.


Dans les coulisses de Suicide Squad :


 

 

The Suicide Squad



Par Réagir


Derniers commentaires
>> Soyez le premier à donner votre avis


Gagnez du temps et des points de réputation :


*





Films Actu - Toute l'actualité du film : Cinéma, DVD, Blu-Ray et Série TV. Critique de films, trailer, bande annonce, sorties vidéo, streaming & fonds d'écran

 © 2007-2021 Filmsactu .com. Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation.

Réalisation Vitalyn

Filmsactu.com est édité par Mixicom, société du groupe Webedia.