FilmsActu.com



Tim Burton : "Miss Peregrine est l'anti film de super-héros" interview

Avec Miss Peregrine et les Enfants Particuliers, en salles depuis le 5 octobre, Tim Burton réunit à nouveau ce qui fait la particuliarité de son univers : la magie, le fantastique, les monstres, l'étrange, le gothique et les enfants atypiques.

Jacob découvre à la mort de son grand-père qu'il existe une bande de gamins étranges vivant dans un manoir tenu par la ravissante mais inquiètante Miss Peregrine. Afin de se protéger contre des entités maléfiques, ils se sont coincés dans une boucle temporelle pendant la Seconde Guerre mondiale. Le jeune garçon va tenter de leur venir en aide et ainsi découvrir qui il est vraiment.



Adapté de la série de romans de Ransom Riggs, Miss Peregrine peut être décrit comme un croisement entre Harry Potter et X-Men à la sauce Tim Burton.

Filmsactu a eu l'occasion de discuter quelques minutes avec le réalisateur lors de sa venue à Paris. Fidèle à lui-même, les cheveux en bataille, Tim Burton a tout de l'artiste venu d'une autre planète. Ses réponses aussi parfois...

Miss Peregrine et les enfants particuliers

Qu’est-ce qui vous a attiré à adapter le livre de Ransom Riggs ?

Quand on m'en a parlé, je ne l'avais pas lu. Je n’en avais même jamais entendu parler. Mais quand je l’ai découvert, j’ai tout de suite été captivé. Déjà par son titre puis par l’histoire avec les photos. Je collectionne les photos de mon côté. La manière dont l’auteur a écrit le livre autour de ces photographies me paraissait vraiment fascinante. Quand vous regardez une photo, elle vous raconte une histoire mais il y aura toujours quelque chose d’étrange et de mystérieux la concernant. Vous ne saurez jamais tout à son propos. J’ai trouvé que c’était une manière originale d’écrire un livre puis d'en faire un film. C’est ce traitement via la photographie qui m’a inspiré.

 

Quel genre de photos collectionnez-vous ?

J’adore toutes sortes de photo. Les photos ont un sens différent pour chacun d’entre nous. Elles stimulent mon imagination et exacerbent ce sentiment d’étrange que j’aime bien.

 

Vous disiez avoir été accroché par le titre du livre, Miss Peregrine et les enfants particuliers. Il est vrai que la majorité de vos films ont pour titre un personnage.

Oui c’est vrai. Je n’avais pas lu le livre, mais les enfants particuliers est un concept que je développe depuis longtemps. J’avais déjà cette connexion avec le livre sans même en avoir entendu parler.

 

Miss Peregrine et les enfants particuliers

 

Quel a été votre plus gros défi sur ce film ?

Adapter un livre au cinéma est toujours complexe. Le cinéma est très différent de la littérature. Vous ne pouvez pas juste copier un livre. Il faut le transformer en quelque chose d’autre. Le plus gros défi est toujours de rester fidèle au livre tout en en faisant un film à part entière.

 

Ceci explique-t-il pourquoi vous avez changé les facultés d’Emma ? (dans le livre, elle contrôle le feu, dans le film, elle est plus légère que l'air).

Il y a plusieurs raisons qui sont trop compliquées à expliquer ici. Mais on a eu la bénédiction de l’auteur pour ce changement… il est toujours essentiel de ne pas se mettre l’écrivain à dos (rires). Cela nous a confortés dans notre décision.

 

Mais ce changement de pouvoir a-t-il été décidé pour des raisons visuelles ?

Ce sont des changements courants dans les adaptations. Parfois, deux personnages d’un livre ne deviennent plus qu’un au cinéma. Dans une série télé, on pourrait développer plus amplement nos personnages mais là pour des raisons techniques, cela nous a paru être le meilleur choix.

 

Parmi tous les pouvoirs des enfants, lequel préférez-vous ?

C’est le truc avec ce film. Nous sommes dans une époque dominée par les films de super-héros mais ces gosses n’ont pas de pouvoirs mais plutôt des malédictions. Comme celui qui a des abeilles qui vivent en lui ou la petite fille avec des dents derrière la tête. Dans ce sens, Miss Peregrine est l’anti-film de super-héros. Il y a assez de films de super-héros en ce moment pour que celui-ci n’en soit pas un.

 

Miss Peregrine et les enfants particuliers

 

Leurs dons les rendent très humains et attachants.

Oui. Puis ce ne sont que des gosses. Ils se perçoivent pas comme bizarres, ce sont juste des gosses qui font des trucs de gosses. Qu’importe leurs différences. Même s’ils ont une bouche avec des grandes dents derrière la tête, des abeilles dans le corps ou flottent dans l’air… C’est ce qui m’a plu.  D’une manière étrange, leurs différences ne les affectent pas vraiment, ils demeurent des gosses avec des occupations de gosses.

 

Pour répondre à ma question initiale, lequel de ces "talents particuliers" auriez-vous aimé avoir ?

J’aurai aimé être invisible. Pouvoir disparaître à ma guise. Mais je n'étais pas attiré par les super-héros. Plus par les monstres.

 

Vous sentez-vous proche de ces gosses ?

D’une certaine manière oui. Quand j’étais plus jeune, on me traitait de bizarre, mais je ne me sentais pas particulièrement bizarre. J’avais l’impression d’être normal, quoique ce terme signifie. C’est pareil pour ces gosses. Ils ont conscience de leurs différences physiques mais se sentent normaux. Comme eux, j'ai souffert d'être un enfant particulier, d'être marginalisé. J'avais souvent le sentiment de ne pas être à ma place.

 

 

Vous avez décrit le personnage de Miss Peregrine jouée par Eva Green comme une Mary Poppins effrayante.

Comme Scary Poppins oui. Mais elle n’est pas aussi effrayante que cela. J’aurai rêvé d’avoir une prof comme elle. Elle est la maîtresse d'école sur laquelle on a tous phantasmé. Eva Green est comme Miss P dans la vie, assez difficile à qualifier.

 

Avez-vous un projet de rêve que vous n’avez pas encore réussi à tourner ?

Non pas vraiment. Chaque film est déjà si complexe à mener jusqu’au bout, c’est toujours une lutte… Je continue à rêver, d’imaginer des choses mais ces rêves changent avec les années. J’ai toujours un projet de rêve dans ma tête mais il évolue.

 

Qu’en est-il de votre adaptation de Dumbo pour Disney que l’on vous a attribué ?

Je ne sais pas… Voilà ma devise. Tant que je ne suis pas sur un plateau en train de tourner, je ne sais pas quel est mon prochain film. J’ai eu tellement de projets entre les mains que j’étais persuadé que j’allais faire et qui finalement ont été annulés que désormais je prends mes précautions. On verra sur quel plateau je finirai (rires).

 

Et Beetlejuice 2 ? Les rumeurs sont persistantes et ont été encouragées par Winona Ryder.

C’est le truc avec les rumeurs. … Peut-être. J’adore les personnages, j’adore Michael Keaton, Winona… On verra. Je ne sais…

 

Qu’est ce qu'il pourrait se passer dans un Beetlejuice 2 ?

Je ne sais pas (rires). On verra. Je ne sais même pas si je finirai cette journée de promo. Alors Beetlejuice (rires).

 

 

Vous parliez de séries télés en début d’interview. Beaucoup de réalisateurs se lancent dans des projets de série. Est-ce quelque chose qui pourrait vous intéresser ?

Je ne regarde pas souvent la télé mais c’est un format qui est intéressant. Mes amis scénaristes qui ont écrit Ed Wood et Big Eyes ont contribué à la série sur O.J Simpson. Cela a permis à leur écriture de s’épanouir. Certains projets seraient géniaux en série télé.

 

Avez-vous vu Penny Dreadful avec Eva Green ?

Non (rires). Ne le répétez surtout pas à Eva. Mais je suis certain qu’elle est bien dedans.

 

Dernière question, parmi tous les cadeaux que vous offrent vos fans, quel est celui qui vous a le plus marqué ?

Je reçois beaucoup de choses. Mais ce que j’ai vu de plus effrayant est quelqu’un soulever son t-shirt pour me montrer qu’il avait un tatouage de mon visage sur le bras. Cela m’a fait flipper ! C’était plus terrifiant que n’importe quel film d’horreur que j’aie pu voir.

 

J’imagine que ce fan ne doit pas être le seul à avoir votre visage sur le corps.

C’est pour cela que je ne vais jamais sur internet. Quel horreur (rires).

 

Miss Peregrine et les enfants particuliers 

 

Miss Peregrine et les enfants particuliers 

 

 



Par Réagir


Derniers commentaires
>> Soyez le premier à donner votre avis


Gagnez du temps et des points de réputation :


*





Films Actu - Toute l'actualité du film : Cinéma, DVD, Blu-Ray et Série TV. Critique de films, trailer, bande annonce, sorties vidéo, streaming & fonds d'écran

 © 2007-2020 Filmsactu .com. Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation.

Réalisation Vitalyn

Filmsactu.com est édité par Mixicom, société du groupe Webedia.