FilmsActu.com

Michel Deville


Actualités Michel Deville.
Sa biographie, filmographie, ses premiers et derniers films.
News, vidéos et photos de Michel Deville.
 

Réalisateur, Acteur
Né le : 13 Avril 1931

Biographie


Né le 13 avril 1931 à Boulogne sur Seine, il est réalisateur, co-scénariste et souvent co-producteur de ses films.

Ses trois premiers films, Ce soir ou jamais (1960), Adorable menteuse (1961), A cause, à cause d'une femme (1962) sont contemporains à la nouvelle vague, sans appartenir à cette école. Ils partagent avec elle une économie de production indépendante et modeste, certaines comédiens (Anna Karina), une liberté dans le scénario, dédramatisé et débarrassé d'enjeux fictionnels conventionnels. Suivent une série de films de commande : L'appartement des filles (1963), Lucky Jo (1964), On a volé la Joconde (1965), Martin Soldat (1966), qui permettent au réalisateur-producteur de rembourser les dettes de sa société, dues à la défection d'un partenaire financier sur A cause, à cause d'une femme. Ils lui permettent aussi de tourner un film par an et de s'amuser avec des films de genre.

Benjamin ou les mémoires d'un puceau (1967), Prix Louis Delluc 1968 Festival de Karlovy Vary, est le film de la liberté retrouvée. Suivent en 1968, Bye Bye Barbara, en 1969, L'ours et la poupée, qui marque le retour de Brigitte Bardot et en 1970 Raphael ou la débauche avec Françoise Fabian et Maurice Ronet, sélectionné au Festival de Cannes et qui marque la fin de la collaboration avec Nina Companez. En 1972, La Femme en bleu est considéré par le réalisateur comme un second premier film. On y découvre un travail de déconstruction narrative et la présence de thèmes qui seront récurrents dans les films du réalisateur : la désillusion, le rêve impossible, l'imagination comme recours et comme survie - et l'association du désir assouvi, de la féminité et de la mort. Ces thèmes seront aussi au soeur des films suivants : Le Mouton enragé, L'Apprenti salaud, Le Dossier 51.

Suivent une série de films explorant les formes et variations du sentiment amoureux : Le voyage en douce, Eaux profondes, Les Capricieux, Péril en la demeure. Entre ces films, en 1982, La petite bande, film expérimental pour enfants sans dialogue, ou encore Le Paltoquet (1986), La Lectrice (1988), ou Nuit d'été en ville. Toutes peines confondues (1991) est une variation sur le film noir, le choix et la trahison, Aux petits bonheurs (1993) une autre sur le temps qui passe sur les couples. En 1996, La Divine poursuite prend des allures de conte fantaisiste pour parler de liberté, de détachement, de jeu et de jeunesse.
En 1999, La Maladie de Sachs, prix de la mise en scène et prix du scénario au Festival de San Sebastian, ouvre une direction de travail nouvelle que Un monde presque paisible continue d'explorer. En 2005, Un fil à la patte est un retour à la vraie comédie, qui parle de désir, de trahison, d'argent, de jeu, de plaisir.

Les dernières news
L'intégrale Michel Deville - Volume 3
L'inclassable cinéaste français se dévoile encore un peu plus dans un coffret bourré à craquer de bonus

Mes préférences

L'actualité des Jeux Vidéo
Newsletter FilmsActu


 © 2007-2021 Filmsactu .com. Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation.

Réalisation Vitalyn

Filmsactu.com est édité par Mixicom, société du groupe Webedia.