FilmsActu.com



Test Blu-ray : 36 Quai des orfèvres – Blu-Ray

36 Quai des orfèvres – Blu-Ray

Polar franchement réussi de l'ex-flic/acteur/réalisateur Olivier Marchal ayant réussi un peu à dépoussiérer le genre tout en rendant hommage à un cinéma très classique, 36 Quai des Orfèvres franchit le cap décisif de la haute définition. Si pour sa sortie en Blu-Ray, on regrettera de voir disparaître quelques bonus pourtant présents sur l'édition collector DVD, on se réjouira de redécouvrir le film dans des conditions techniques épatantes.

 

 





Par Arnaud Mangin Réagir


Image : 9/20

Gaumont s'imposait déjà comme l'un des éditeurs les plus recommandables sur le support DVD et son implication technique dans la conception des Blu-Ray se montre tout aussi convaincante. 36 Quai des orfèvres était déjà un film démo sur sa copie précédente et le moins que l'on puisse dire, c'est que le film d'Olivier Marchal s'impose à nouveau en HD. Une vraie publicité pour le support : définition et piqué d'une finesse inouïe, restitution de la photographie glaciale entretenue jusqu'au moindre carré de pixel, contraste et balance des couleurs conférant des conditions de visionnage tout simplement idylliques ! Si l'on notera quelques grains de pellicule ça et là (en particulier sur le carton introductif, qui est en réalité un fondu au noir), on frôle la perfection...

 

Vous pouvez agrandir nos captures Blu-Ray d'un simple clic pour les découvrir en haute résolution :

 

36 Quai des orfèvres – Blu-Ray36 Quai des orfèvres – Blu-Ray36 Quai des orfèvres – Blu-Ray36 Quai des orfèvres – Blu-Ray36 Quai des orfèvres – Blu-Ray36 Quai des orfèvres – Blu-Ray36 Quai des orfèvres – Blu-Ray36 Quai des orfèvres – Blu-Ray36 Quai des orfèvres – Blu-Ray


Son : 9/20

L'un allant rarement sans l'autre, l'unique piste DTS HD Master Audio de cette édition termine de nous convaincre quant à l'excellent disque de démo que constitue le film. Là encore, après un DTS mi-débit déjà explosif sur le support standard, le mix qui nous est proposé ici impose une véritable scène sonore de cinéma, chez soi, couvrant tous les aspects possibles d'une telle production. Restitution des dialogues, appui musical, basses (très basses) et effets surrounds permettent constamment de vérifier le bon état de votre ampli.

 

36 Quai des orfèvres – Blu-Ray


Bonus : 6/20

Mince alors... S'il y a un petit bémol à retenir de cette édition c'est bien la disparition inexpliquée de deux bonus pourtant pas négligeables de la précédente édition double DVD. Il faudra donc faire sans Le Carnet de tournage de la script et le making of (semi promo) dont la durée cumulée dépassait une bonne heure. Reste néanmoins deux des gros morceaux, le commentaire d'Olivier Marchal ainsi que le documentaire consacré à la préproduction.

 

Commentaire audio :
Comme le film, comme les interviews qu'il nous a accordées et surtout comme le documentaire présent sur le second disque, le commentaire audio d'Olivier Marchal se présente plus comme un douloureux témoignage d'une épaisse tranche de vie dans l'univers de l'antigang plutôt qu'une véritable déconstruction du tournage. Chose qui n'est pas pour nous déplaire, tant la majeure partie des commentaires proposés sur DVD ne font que se jumeler au fil du temps. Un témoignage intense sur le fond comme sur la forme puisque c'est l'ancien flic qui nous parle, proposant chaque morceau de son film comme référence à l'une de ses nombreuses expériences passées. Mais aussi parce que derrière chaque insigne et derrière chaque caméra il y a un homme, Olivier Marchal qui se contente de parler de ce qu'il connaît et ressent avec une émotion plus que palpable, sa gorge se nouant à de nombreuses reprises devant certaines funérailles qui ne sont pas toutes issues de la fiction. Certes il ne nous apprendra pas la manière de concevoir un film, mais il nous offre néanmoins un regard nouveau sur un univers bien trop méconnu et mésestimé.

 

36 Quai des orfèvres – Blu-Ray

 

Qui veut la peau d'Olivier Marchal ? (69min41) :
Un titre accrocheur aux réponses aussi nombreuses que floues. La fatalité, le coup du sort, le temps, l'argent, ou bien une symbiose de tout cela qui ne pourrait se résumer qu'en un seul terme : les financiers ? Olivier Marchal lui-même au coeur du problème ne le comprend pas et ne va pas chercher à le savoir puisque le malheureux a bien d'autres préoccupations. A la tête du plus gros pari de la Gaumont prévu pour 2004, le réalisateur va devoir en un temps record chambouler sans répit la préparation d'un film à la pré-production coupée de moitié (trois mois au lieu de six) et qui ne cessera de contredire ses propres plans puisque le soutien de ses idées ne sera pas à la hauteur. En effet l'excellent documentaire de François-Régis Jeanne, plutôt que de nous installer en témoins privilégiés des secrets de tournage, préfère raconter une histoire vraie. L'histoire d'un homme dépité par le manque de confiance évident qui lui est accordé, par la volonté de sortir une oeuvre personnelle de ses tripes là où les distributeurs n'y voient qu'un gros film de plus, et surtout l'histoire d'un homme qui ne voit que trop peu de monde lui tendre la main alors qu'il ne demande qu'on ne lui lève qu'un simple petit doigt.

 

36 Quai des orfèvres – Blu-Ray

 

Lorsque l'on en connaît le résultat, il est effectivement difficile de croire que 36, quai des orfèvres a débuté sur une simple petite balade dans les rues parisiennes entre Olivier et ses deux assistants, cherchant les arrières plans les plus propices pour leur fusillade principale. Un esprit film de potes qui ne cessera de durer pendant plus de 10 semaines, pendant lesquelles les humeurs du réalisateur vont se mouvoir tel un yoyo fou, les bonnes nouvelles étant à chaque fois désamorcées par un coup de fil assassin dans les minutes qui suivent. De quoi mettre en rogne celui qui nous montre par la même occasion son côté ours mal léché à la patience néanmoins infinie tant on se demande constamment comment il a fait pour ne pas quitter le navire. Il s'emporte, s'énerve plus encore et balance des piques plus sérieuses bien que complices sur son souffre-douleur d'assistant. Une confrontation "je t'aime moi non plus" entre deux hommes qui finiront par braver une accumulation d'embûches purement pécuniaires. Le résultat, on le connaît. Mais la grosse canarderie prévue en plein XVI ème arrondissement se termine dans un bouge tranquille, les rêves s'étant effacés jours après jours, Marchal contourne les idées grotesques ("Tournez une fusillade mais dans le silence, tournez en été on remplacera la condensation par du numérique" etc.) et impose malgré lui son film. Film marathon d'une pré-production toute aussi énergique, Qui veut la peau d'Olivier Marchal ? suit le parcours de l'homme comme son ombre jusqu'aux préparatifs finaux. L'ensemble se concluant sur un visage au sourire sincère complètement épanoui et soulagé de pouvoir enfin tourner son film, le pire étant passé. Il n'y croyait pas et à la vue de ce film/documentaire, nous n'arrivons toujours pas à y croire... et ce n'est que le début.

 

36 Quai des orfèvres – Blu-Ray

 

Annexes (26min47) :
Voici les scènes coupées du documentaire en quelque sorte, soit deux petit modules attribués aux essais costumes et au choix des armes du film d'environ 13 minutes chacun. Il faut dire qu'en temps normal voir les futures costumes d'un personnage n'a rien de réellement captivant, mais dans le cas présent, c'est également l'opportunité à tous les acteurs du film de se retrouver pour la toute première fois ou même de faire connaissance. Depardieu, pas difficile, prend ce qu'on lui propose sans discuter, Valeria Golino essaie trente-cinq coupes de cheveux différentes mais c'est surtout la petite fille jouant Lola, la fille de Auteuil, qui semble faire l'unanimité auprès de tout le monde... Un documentaire tout simplement chouette. Le second dévoilant la sélection des pétards se montre un peu plus classique.


Derniers commentaires
>> Soyez le premier à donner votre avis


Gagnez du temps et des points de réputation :


*




36 Quai des Orfèvres
36 Quai des Orfèvres
Sortie : 27 Février 2009
Éditeur : Gaumont Video

Les dernières news
Les Lyonnais
Après 36 et MR-73, Olivier Marchal lâche les chats pour s'intéresser aux souris !

Vidéos à ne pas manquer

Jeux Concours

Newsletter FilmsActu


Films Actu - Toute l'actualité du film : Cinéma, DVD, Blu-Ray et Série TV. Critique de films, trailer, bande annonce, sorties vidéo, streaming & fonds d'écran

 © 2007-2019 Filmsactu .com. Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation.

Réalisation Vitalyn

Filmsactu.com est édité par Mixicom, société du groupe Webedia.