FilmsActu.com



Test Blu-ray : Le Bon, la brute et le truand - Blu-Ray

Le Bon, la brute et le truand - Blu-Ray

Petit événement, Le Bon, la brute et le truand est dans les bacs en Blu-Ray depuis quelques jours. Le film de Sergio Leone est pour la première fois disponible en Blu-Ray, et si cette édition permet de regarder chez le film dans de très bonnes conditions, elle démontre également qu'il n'est pas nécessaire de succomber à un lissage numérique outrancier pour coller aux normes...

 

Le Bon, la brute et le truand - Blu-Ray





Par 3 commentaires


Image : 7/20

On pouvait autant craindre du passage en haute définition de La Bon, la brute et le truand que son attente était indiscutable. Dans nos souvenirs, la dernière édition DVD en date avait fait un bien fou au film, et c'est avec une certaine satisfaction que l'on retrouve ici l'utilisation du même master. Une restauration particulièrement fouillée, loin d'être exempte de défauts, certes (une scène rajoutée voit s'étaler soudainement de grosses traces jaunes pendant quelques secondes, par exemple) et qui nous rappelle finalement que l'objectif d'un Blu-Ray n'est pas tant de faire redécouvrir un film avec une copie totalement lissée au possible comme s'il avait été tourné la semaine dernière, mais bien de lui restituer sa texture originale, grain argentique ou pas, sans les méandres d'un encombrement numérique standard. Pourtant, d'encombrement, il en est parfois question ici, entre de nombreuses pistes sonores, un encodage qui dépasse les 20mps pendant pratiquement trois heures et une tripotée de suppléments, au point de distinguer parfois quelques très légers passages à vide en terme de compression, dans d'infinis arrière-plans sur lesquels le point n'est pas fait.

 

Toujours est-il que la construction visuelle du film de Sergio Leone s'impose bien plus fortement en HD qu'il ne l'a jamais pu en vidéo jusqu'ici, avec ses qualités, comme avec ses défauts.

 

Retrouvez ci-dessous nos traditionnelles captures d'écran en haute définition :

 

Le Bon, la brute et le truand - Blu-RayLe Bon, la brute et le truand - Blu-RayLe Bon, la brute et le truand - Blu-RayLe Bon, la brute et le truand - Blu-RayLe Bon, la brute et le truand - Blu-RayLe Bon, la brute et le truand - Blu-RayLe Bon, la brute et le truand - Blu-RayLe Bon, la brute et le truand - Blu-Ray


Son : 6/20

Comme c'était déjà le cas sur le DVD, le film écope de remixages 5.1 en français et en anglais qui aèrent le mono d'origine plus qu'ils ne proposent pas de déferlement d'effets. Et comme souvent, c'était la meilleure décision à prendre. Les effets s'en ressentent surtout sur une version anglaise DTS HD Master audio dont le confort d'encodage allège considérablement la sensation de confinement que les dialogues d'un film de cet âge peut avoir. Néanmoins, on se tournera vers une VF DTS mi-débit, moins pêchue certes, mais artistiquement bien plus efficace. L'explication est simple : Leone n'enregistrait pas le son sur le tournage, tout était redoublé après, et aucun acteur ne parlait la même langue sur le plateau. Si certains affirment que la version originale est italienne, ils ont évidemment tout faux. Parlant très bien français et ayant quelques notions d'anglais, Leone supervisait les doublages anglais, français et italien. Inutile de chercher très loin : si l'italien est évidemment de bonne qualité (qu'on est heureux de retrouver ici alors qu'elle était absente du DVD collector), le plus jouissif reste le français, devenu mythique, et d'une qualité inégalée. L'anglais quant à lui est à proscrire, car quand bien même nous retrouvons les voix originales des acteurs principaux, les secondaires restent d'une nullité absolue.

 

Notons enfin que Le Bon, la Brute et le Truand nous est présenté ici dans sa version longue inédite reconstituée en 2002 et rallongée de 16 minutes. Ce qui implique la présence de doublages récents. Pour la piste anglaise, Clint Eastwood et Eli Wallach ont été à nouveau sollicités trente-six ans plus tard pour doubler ces scènes inédites : le résultat s'avère plutôt mitigé puisque l'on sent vraiment que les personnages prennent quarante ans dans la voix, surtout concernant Wallach dont la voix est, dans ces passages, celle d'un grand-père. Les autres acteurs, la plupart disparus en 2002 (dont Lee van Cleef), ont été doublés par d'autres pour un résultat là encore peu convaincant. Le constat français n'est pas non plus des plus exaltants : non seulement les nouvelles voix semblent provenir du doubleur de Stallone et ne collent donc absolument pas à celles de la vf, mais en plus leur qualité sonore étant limpide, elles ne se fondent pas aux autres marquées de leur âge. Le contraste entre scènes rajoutées et d'origines est alors énorme, l'immersion du spectateur dans le film en prenant un sacré coup.

La question reste alors posée : pourquoi ne pas avoir proposé également la version "courte" du film ??

 

Le Bon, la brute et le truand - Blu-Ray


Bonus : 8/20

On retrouve d'une part le Commentaire audio de Richard Shickel (critique/historien/écrivain) qui peut indiscutablement s'inscrire dans la liste des rares exercices du style vraiment intéressants. Parlant non-stop du début à la fin du film, Shickel nous raconte littéralement l'histoire du film et analyse sa construction narrative comme artistique, s'attardant sur la reconstitution des décors, les acteurs et la musique. A celui-ci, déjà précédent sur le précédent DVD, vient s'ajouter celui de Christopher Frayling, absent de l'édition précédente. Le biographe de Sergio Leone avait bien besoin de trois heures pour imposer un véritable complément d'information sur le cinéaste, qui vaut beau nombre de livres lui étant consacrés.

 

Les nombreux autres modules proposés ici sont ceux déjà disponibles sur l'édition précédente, que notre Kevin Prin national a décortiqué en long, en large et en travers :

 

L'ouest de Leone (19mns55)
Historiens et producteurs (dont le pionnier Alberto Grimaldi) se succèdent ici pour décrire l'évolution du Western Spaghetti, courant iconoclaste typiquement européen sorti de l'esprit de cinéastes ne connaissant pas les règles du genre. Où l'on se rend compte qu'il s'agissait d'un sous-genre, de films "cheap" ... jusqu'à l'arrivée du génie Sergio Leone qui lui donna ses lettres de noblesses et des allures de superproduction léchée malgré des budgets toujours limités. Les deux acteurs principaux (Clint Eastwood, Eli Wallach) viennent ensuite parler de leur engagement dans le film et aux côtés de Sergio Leone, non sans tarir d'éloges pour le cinéaste italien, avant de nous faire partager quelques savoureuses anecdotes sur le tournage du film, ses conditions et la création du doublage. Un documentaire que l'on aurait sur le moment aimé plus long, mais néanmoins efficace.

 

Le Bon, la brute et le truand - Blu-Ray

 

Le Style de Leone (23mns48)
Les mêmes intervenants reviennent sur le style si particulier du cinéma de Leone, sa lenteur, sa construction graphique reconnaissable au premier coup d'oeil, les personnages marquants de ses histoires, bref sa façon unique au monde de faire des films. Revenant plus précisément par la suite sur Le Bon, La Brute et le Truand, les analyses se mêlent aux anecdotes, les plus incroyables venant d'Eli Wallach qui nous explique comment dessoûler efficacement (ça fait mal), comment il a failli se faire décapiter par un train ou comment il a bu une bouteille d'acide sur le tournage. L'homme qui perdit la Guerre Civile (14mns23)
Un documentaire dépeignant la toile de fond du film, la Guerre de Sécession, et plus précisément les évènements qui provoquèrent l'une des plus lourdes défaites des forces sudistes. Curieux, fervents de stratégie militaire, ou passionnés de l'histoire de cette guerre, ce doc est fait pour vous. Les autres, ceux qui ne sont là que pour voir du Leone et du western spaghetti, passez votre chemin.

 

Le Bon, La Brute et le Truand : reconstitution (11mns08)
Tout les détails de la reconstitution en 2002 de la version intégrale du film figurent dans cette vidéo, à commencer par une description très technique de la difficile restauration de la pellicule "Techniscope", un procédé qui n'est plus utilisé aujourd'hui. Le documentaire se penche ensuite vers le côté plus artistique de la chose, à commencer par la reconstitution du montage italien pour le marché américain (Eastwood et Wallach rappelés pour refaire leurs voix sur les passages inédits), mais aussi des rajouts pour obtenir une "version longue" inédite. A ce titre, le responsable technique de MGM, responsable de celle-ci, John Kirk, justifie chacun de ces rajouts personnels dans le montage pour que nous comprenions que malgré leur absence de la version intégrale italienne, Leone les voulait quand même (certaines scènes furent projetées à la première de l'époque avant d'être finalement retirées, on ne sait pas par qui).

 

Le Bon, la brute et le truand - Blu-Ray

 

Reconstitution de la scène de Socorro (3mns01)
Coup de chance : alors que la scène de Socorro fût coupée lors des premiers montages du film et perdue à jamais, certains de ses plans ont été utilisés dans la bande-annonce française d'époque et quelques photos pour la promotion du film. A partir de ces très maigres éléments, MGM nous propose ici de revivre cette scène non sans de précieuses indications textuelles nous expliquant le déroulement de l'action. Si le montage s'avère clair et très bien fait, cette courte scène nous donne une nouvelle raison pour laquelle Tuco part à la trace de Blondin.

 

Version intégrale de la scène de torture de Tuco ()
Comme expliqué dans le doc sur la reconstitution de la version longue du film, si la scène de torture est plus longue de 2mns15, certains éléments n'ont tout de même pas pu être réintégrés car "trop abîmés". Plutôt que de choquer les spectateurs dans les salles, ils ont été réservés à ce DVD et c'est donc ici que nous pouvons découvrir la version intégrale de cette scène de torture. Voilà donc pour l'explication officielle. Maintenant à y regarder de plus près, non seulement les différences de montage sont vraiment infimes, mais si l'on observe bien quelques tâches passant rapidement à l'écran, l'état de ces plans supplémentaires demeurent tout à fait correct. L'initiative de nous présenter cette scène reste tout de même à saluer.

 

Le Bon, la brute et le truand - Blu-Ray

Il Maestro (7mns48)
Jon Burlingams, historien de musiques de films, nous présente ici l'histoire de la coopération entre Sergio Leone et Ennio Morricone, principalement autour du Bon, La Brute et le Truand, avant de se pencher plus en détail sur le style si particulier de Morricone, s'éloignant des compositions symphoniques tellement en vogue à l'époque.

 

Test écrit par Arnaud Mangin et Kevin Prin


Derniers commentaires
Par Alilou il y a 11 an(s)
Film fantastique, préfére bien le prendre en téléchargement i ntégrale et gratuit
Répondre
-
voter voter


Par seb2brest il y a 11 an(s)

likeSmall 4
Espérons qu'il n'y es pas une version plus plus qui traine dans les placards et qu'il nous sortent as noël.
Répondre
-
voter voter


Par jesus_freak il y a 12 an(s)

likeSmall
La qualité d'image fait plus DVD que Blu-Ray mais ça rend tout de même très compte tenu de l'age du film.
Répondre
-
voter voter


>> Voir les 3 réponses dans le forum


Gagnez du temps et des points de réputation :


*




Le Bon, la Brute et le Truand
Le Bon, la Brute et le Truand
Sortie : 15 Avril 2009
Éditeur : MGM

Les dernières news

Vidéos à ne pas manquer

Jeux Concours

Newsletter FilmsActu


Films Actu - Toute l'actualité du film : Cinéma, DVD, Blu-Ray et Série TV. Critique de films, trailer, bande annonce, sorties vidéo, streaming & fonds d'écran

 © 2007-2021 Filmsactu .com. Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation.

Réalisation Vitalyn

Filmsactu.com est édité par Mixicom, société du groupe Webedia.