FilmsActu.com



Test DVD : Casino Royale – Deluxe Edition 3 DVD

Test DVD Casino Royale – Deluxe Edition 3 DVD

Lancée comme une rumeur il y a presque un an et longuement attendue par les fans du film parce que le précédent collector étant ouvertement très mauvais (au niveau des bonus), Casino Royale Edition Deluxe débarque fraichement pour accompagner comme il se doit la sortie en salles de Quantum Of Solace. Pour l'occasion, Columbia a fait les choses en grand et gratifie le film de Martin Campbell d'un écrin assez splendide, en carton rigide à la texture adoucie renfermant un volet dépliant en 3 parties. A l'intérieur, on y retrouve un espace pour le disque réservé au film, un second pour un livret racontant la genèse du film puis un troisième pour les deux DVD de bonus. D'entrée de jeu, on est sous le charme, et ça ne fait que commencer. Decouvrez le Test DVD de Casino Royale – Deluxe Edition 3 DVD ci-dessous.


 

Test DVD Casino Royale – Deluxe Edition 3 DVD





Par Réagir


Image : 8/20

L'éditeur n'a pas poussé la remise à neuf trop loin puisqu'il s'agit de la copie conforme du master déjà proposé dans l'édition précédente avec une qualité finale assez équivalente. On regrettera peut-être juste un peu la présence de nombreuses pistes Dolby Digital qui chargent le disque au point de ne pas offrir l'image parfaite, en particulier sur les plans larges manquant parfois un peu de finesse. Néanmoins, cette copie nous en avait déjà mis plein la vue il y a un an et demi et il n'y aucune raison pour que nous déchantions aujourd'hui. On s'en doutait, ne serait-ce que par le jeune âge du film et l'habitude qu'a pris l'éditeur de soigner ses titres. Sur un plan technique, le film de Martin Campbell prend le parti de varier les plaisirs et autant de styles visuels qu'il est possible d'en imaginer. Film démo, Casino Royale s'impose d'une part par une splendide photographie noir et blanc lors de son introduction. Si cette dernière se montre un peu plus "numérique" et lisse qu'en salles, le grain cinéma employé n'en reste pas moins un joli élément esthétique que la compression n'arrive jamais à gâcher. Il en sera d'ailleurs ainsi durant tout le film, où un générique tout en couleurs primaires et des scènes se situant tantôt dans des atmosphères tropicales (chaudement jaunies) et des poursuites nocturnes bénéficieront systématiquement d'un rendu de qualité.


Casino Royale – Deluxe Edition 3 DVDCasino Royale – Deluxe Edition 3 DVDCasino Royale – Deluxe Edition 3 DVDCasino Royale – Deluxe Edition 3 DVDCasino Royale – Deluxe Edition 3 DVDCasino Royale – Deluxe Edition 3 DVD

 


Son : 8/20

Grand spectacle oblige, l'avant dernière aventure de Bond met particulièrement la gomme sur une bande son réellement spectaculaire. Bien que "sage", l'introduction donne rapidement le ton où le moindre coup de poing ou coup de feu résonne comme un canon. L'ultime tir avant le générique de Chris Cornell mettra l'équipement 5.1 à dure épreuve. Le générique lui-même en imposera largement. Les plus impatients iront bien évidemment sur les séquences plus musclées et là encore l'expression "Home Cinema" ne sera pas galvaudée. Outre une démonstration musicale explosive, tout sera prétexte ou presque à faire vrombir le caisson de basse ou à faire virevolter des éléments sur les surrounds. La malheureuse voiture de police propulsée par un réacteur d'avion lors de la scène du tarmac singularise à elle seule le degré de précision du mixage. Le mixage français ne fera pas déchanter les anglophobes, puisque ce dernier reste à la hauteur de la version originale.

 

Notons tout de même que pour des besoins de place toutes les pistes sont proposées à un débit moyen de 384 kbps et que, malgré tout, ces dernières dépotent avec une fureur inattendue pour un encodage aussi ''faible''.


Casino Royale – Deluxe Edition 3 DVD

 


Bonus : 7/20

On peut définitivement faire une croix sur la médiocre édition Double DVD sortie en 2007, honteusement baptisée Collector en plus, puisqu'ici tout ou presque a été revu pour offrir au consommateur la meilleure interactivité possible. Si, pour la forme, un second DVD propose les médiocres featurettes incriminées de l'édition précédente, un troisième apporte de l'eau au moulin avec pas moins de trois heures d'informations rentrant intimement dans les secrets de fabrication du film. Le tout accompagné de commentaires audio et livré dans un tout nouveau menu symbolisant un jeu de cartes. On regrettera éventuellement l'absence d'un vrai making of, dans le sens ''journal du tournage'' du terme, mais les infos à glaner ça et là en font la meilleure source d'information sur le film à ce jour.


Casino Royale – Deluxe Edition 3 DVDCasino Royale – Deluxe Edition 3 DVD

 

 

DVD 1

L'une des grosses nouveautés de cette édition est enfin la présence de Commentaires audio, dont enfin celui de Martin Campbell. Pour être tout à fait honnête, ce n'est pas vraiment de ce côté que l'on retiendra les éléments les plus fascinants de la conception de Casino Royale. Le réalisateur et son producteur célèbrent surtout leurs retrouvailles lors d'un happening audio assez divertissant et se focalisant avec humour sur quelques anecdotes et autres détails de tournage. Si l'énorme succès du film semble jouer fortement sur leur entrain, Campbell s'expliquera longuement sur ses divers parti pris artistiques, mais jamais vraiment sur la démarche de relecture totale de la franchise (chose dont se chargeront les bonus du troisième disque). Une piste qui reste néanmoins une façon agréable de revoir le film. D'autant plus que la seconde réservée à l'équipe du film en est la totale antithèse : Beaucoup d'intervenants, enregistrés séparément, rentrant spécifiquement dans tous les éléments techniques sans la moindre touche d'humour. Sur un plan informatif, c'est assurément complet mais très difficile à suivre sur les 135 minutes de métrage, l'utilisation du chapitrage étant ici fortement conseillé pour savoir comment ont été conçues telles ou telles scènes.

 

L'interactivité du premier disque se clos sur les bandes annonces de l'éditeur.

 

DVD 2

On passera vite (enfin, 1h30 quand même) sur le second disque qui reprend le contenu exact de celui de la précédente édition. Un machin commercial trop vite emballé et qui ne sert plus à grand-chose lorsque l'on sait ce que qui nous attend sur la troisième galette. On appréciera néanmoins la démarche de l'éditeur de nous proposer quand même un maximum d'éléments existants sur le film, futiles ou pas.... Et l'on apprécie d'autant plus le fait que ceux qui nous énervent soient directement casé sur un disque à part !

 

Casino Royale – Deluxe Edition 3 DVD

 

La Naissance de James Bond (26min) :
Avec un fil conducteur intéressant, cherchant à dévoiler la manière dont Daniel Craig s'est accaparé l'illustre personnage, ce documentaire s'embourbe malgré lui dans une featurette presque trop entretenue. On ne sait pas vraiment s'il s'agit d'un bonus promo, totalement inutile à ce stade, d'une rétrospective de la franchise ou d'un petit making-of bricolé de pièces diverses, mais la sauce prend difficilement. D'une part parce qu'il n'est pas vraiment intéressant de voir la famille Brocolli exhiber des signes extérieurs de richesses à la moindre intervention, ou que l'interview de Daniel Craig est éclairée comme dans un soap, mais aussi parce que le sujet en lui-même s'avère globalement décousu. Il faudra donc faire relativement abstraction de la forme, pullulant d'autosatisfactions, et d'images de tournage pas totalement en accord avec le propos pour se focaliser sur quelques bribes d'informations. On nous y expliquera en partie le choix de Daniel Craig, comment il prit cette proposition, sur le buzz divers qui est monté autour de cet interprète alors improbable et la virulence de quelques fans qui ont rejeté ce choix. Montrer quelques secondes l'entraînement physique du comédien est effectivement une idée bienvenue, mais un vrai petit journal suivant Craig durant ce périple aurait été assurément plus passionnant que cette séance photos à un million de dollars à bord de bateaux militaires déferlant sur la Tamise. Pas totalement inintéressant, mais presque, et trop flamboyant pour être honnête.


 

Casino Royale – Deluxe Edition 3 DVD

 

James Bond De Chair et de sang (23min35) :
Etrangement rebaptisé ainsi pour l'édition française, James Bond For Real se focalise sur le tournage des scènes d'action. Après un documentaire plutôt insipide, on se retrouve enfin devant quelque chose de bien plus digne révélant les secrets de fabrication des scènes musclées du film. Si les tournages de la scène finale et du dérapage en Aston Martin se révèlent plutôt succincts, on découvre bien longuement la conception de la poursuite sur l'aéroport de Miami (la propulsion d'une voiture, entre autres) et surtout la course acrobatique sur le chantier et le combat au sommet des grues. Si les plans rapprochés ont bien évidemment été tournés en toute sécurité pour les acteurs, les bonds insensés entre les deux engins de métal ont bien été conçus tels qu'on les découvre dans le film. Spectaculaire ! Enfin, l'humour étant toujours une marque de fabrique de la franchise, on n'oubliera pas de nous signaler que l'une des cascades avec sept tonneaux est entrée dans le Guiness book...


 

Casino Royale – Deluxe Edition 3 DVD

 

Les James bond girls sont éternelles (39 minutes) :
Un making-of sur les cascades plutôt sympa était évidemment trop beau. Il faudra vraiment se contenter de celui-ci pour satisfaire notre curiosité. Car malheureusement, le module suivant ressemble surtout à du remplissage pour justifier un second disque. En effet, alors qu'il y a encore tant de choses à dire sur Casino Royale, on nous affuble ici d'une gentille petite rétrospective télévisée diffusée lors de la sortie du film en novembre dernier. A priori sympa parce qu'elle permet à quelques générations de Bond Girls d'exprimer leur sentiment sur leurs rôles, les films et les influences diverses sur leurs carrières, mais on n'y apprendra strictement rien. Un bon gros gâteau commercial qui ressasse une fois de trop ce que les possesseurs des films précédents ont déjà entendu cinquante fois, avec les mêmes anecdotes et les mêmes extraits. Et pour présenter cela, on aura trouvé que Myriam D'Abo de disponible (qui vieillit drôlement bien d'ailleurs) et qui après nous avoir raconté sa vie avec le degré d'intérêt que l'on peut imaginer, rencontrera certaines comédiennes. Soit le seul aspect encore sympa du documentaire où des James Bond Girls d'âges différents parlent ensembles du célèbre héros. C'est très mince, pour ne pas dire creux, et les principales concernées de cette édition (Eva Green et Caterina Murino) n'auront droit qu'à quelques secondes de présence... issues des interviews promo, of course.

 

Un second disque pas très reluisant s'achevant sur Le Clip de Chris Cornell (4min09). Vite, passons à la suite !

 

DVD 3

De tous nouveaux documentaires composent ce troisième disque, chargé comme un mulet, à commencer par la Genèse du film (25min29) qui ne parle réellement de la genèse à proprement parler, mais plutôt de l'incroyable bataille qu'a constitué l'obtention des droits du roman Casino Royale pour les producteurs de la franchise James Bond. Ce qui peut paraitre un comble aujourd'hui est pourtant le fruit d'une histoire fascinante remontant à la toute première publication du livre. Passés de mains en mains, pour des téléfilms américains ainsi que pour le détournement bien connu avec David Niven, mais également pour des histoires d'argent, de pourcentage, de luttes diverses, de respect, d'amitié et d'image à maintenir, Casino Royale s'est trimballé de tous les côtés pendant 50 ans avant de voir le jour. Le document se montre particulièrement complet, faisant intervenir de nombreuses personnes concernées et dévoile par ailleurs qu'à l'origine, les droits du livre auraient du constituer un spin off de James Bond focalisé sur Jinx, le personnage interprété par Halle Berry dans le dernier épisode avec Pierce Brosnan.


Casino Royale – Deluxe Edition 3 DVD

 

La Fantastique création de Ian Fleming (20min23) est un peu la suite du module précédent, où les mêmes protagonistes reviennent sur le livre en lui-même, dont l'évolution est racontée en parallèle avec la vie professionnelle de Ian Flemming. A la fois analyse et rétrospective historique, ce bonus permet à chacun de dire ce qui l'a tant emballé dans le projet original et quels étaient les aspects de la franchise au cinéma à recadrer pour mieux coller à l'esprit de l'auteur. On s'intéresse enfin au tournage à proprement dit avec James Bond aux Bahamas (23min17)... mais pas au tournage du film. Mince alors ! Sympa sur le papier, mais finalement pas très utile, ce document revisite un peu chaque film de la série ayant bénéficié d'un tournage sur la fameuse île, avec des témoignages en tous genres (cascadeurs, mais aussi maîtres d'hôtel) et ne s'intéresse que trop peu à Casino Royale. Par ailleurs la plupart des infos sont déjà longuement évoquées dans les éditions collector des épisodes concernés... Aux Bahamas, on y reste avec Ian Fleming : Dossier secret (23min28). Si, une fois encore, on est littéralement éloigné du film, on a affaire ici à une histoire assez incompréhensible sur la vie de Ian Flemming. En plus d'être l'un des romanciers les plus célèbres de la planète, sa propre vie était un véritable soap-opéra mêlant histoire de sexe, d'argent d'amitiés, de trahisons, d'ex-femmes, de meilleures amie d'ex-femme, qui finiront par collaborer sur un James Bond via un oncle malade ayant acheté une vieille maison... oh puis flûte ! C'est Santa Barbara, quoi, qui n'hésite pas à rentrer tout de go dans la vie privée du bonhomme. Informatif et rigolo, mais ce n'est toujours pas ce qu'on était venu chercher...


 

Casino Royale – Deluxe Edition 3 DVD

 

Il faudra finalement enfin passer à la seconde page des menus pour trouver quelque chose qui se rapproche d'un making of. Mort à Venise (22min22) change radicalement de ton : fini la nostalgie, fini les vieux, fini les souvenirs devenus un poil répétitifs et bonjour la grosse pétarade. C'est sans aucune linéarité que l'on passe donc au tournage de la spectaculaire scène finale qui n'a désormais plus aucun secret pour nous. Au-delà des cascades, des préparatifs, des maquettes et des effets spéciaux en tout genre, on en retiendra surtout les réactions furtives amusées (et amusantes) des deux acteurs principaux pour qui ce type d'expérience est totalement nouveau et qui semblent s'éclater par le surréalisme de ce qu'ils vivent. Sous l'eau, Eva Green ne voit pas à un mettre devant elle et Daniel Craig est isolé du reste du monde pour son plus grand bonheur. Notons enfin que ce module était initialement prévu pour être également proposé sur la précédente édition. On est content de le retrouver ici. On continue dans le registre musclé avec L'art du Free Run (13min06) qui donne principalement la parole à Sébastien Foucan, le sportif après lequel court Bond au début du film. On y découvre, via de nombreuses images, la façon dont a été chorégraphiée la poursuite sur le chantier. Essentiellement un plaisir des yeux, pour le coup. Une séquence de story-board (9min50) est également consacrée à cette scène, permettant de comparer le montage final aux dessins originaux.


 

Casino Royale – Deluxe Edition 3 DVD

 

Typiquement le genre de choses qu'on adore retrouver dans les bonus DVD, Attraper un avion : du story-board à l'écran (13min14) demeure encore un peu trop court compte tenu de tous les points qui y sont abordés. On y passe néanmoins en revu tout ce qu'il y a à savoir sur cette scène, dans un montage certes un peu trop cut, mais très informatif. Le plus intéressant restera sans conteste les différentes versions qui ont existées de cette simple scène. L'une en story-board et quelques plans non gardés dévoile qu'un camion piégé fonçait vers l'avion et que Bond, trainé derrière et tenu à une corde, finissait par le faire exploser. On y découvre également la destruction d'un petit avion par le même camion. Et puis que l'on en est au registre des Scènes coupées (7min33), celles proposées ici (dans le désordre le plus total et pas du tout en adéquation avec leur menu) auraient vraiment eu leur place dans le montage final. Outre une variante du prologue, dans laquelle on aperçoit Bond en train de suivre l'homme contre qui il se bat dans les toilettes, on a également droit à une scène d'hospitalisation en disant un peu plus long sur la relation entre Bond et Mathis.


 

Casino Royale – Deluxe Edition 3 DVDCasino Royale – Deluxe Edition 3 DVD

 

Enfin, un dernier bonus achève l'interactivité de ce troisième disque. Si, relayé en toute fin de liste, on pensait y trouver là une sorte de liste de filmographies, il n'en est rien puisque L'équipe du film (50minutes) est le bonus le plus long du disque ! Il s'agit en fait d'une compilation de petites interviews des techniciens principaux de tout James Bond qui se respecte. Dans le cas présent, Martin Campbell en personne, mais également le directeur des effets spéciaux, le chef cascadeur, le directeur photo, le réalisateur de la seconde équipe et le compositeur. Tour à tour, chacun revient sur son expérience au sein de la franchise Bond (la plupart des vétérans), son rôle dans la mise en place d'un film comme Casino Royale ainsi que leur sentiment à propos de James Bond d'une façon générale. Une façon sympa de s'intéresser aux métiers de l'ombre mais aussi une alternative à ceux que le commentaire audio de l'équipe technique peut rebuter...


Derniers commentaires
>> Soyez le premier à donner votre avis


Gagnez du temps et des points de réputation :


*




Casino Royale Collector 3 DVD
Casino Royale Collector 3 DVD
Sortie : 22 Octobre 2008
Éditeur : Columbia

Les dernières news

Vidéos à ne pas manquer

Newsletter FilmsActu


Films Actu - Toute l'actualité du film : Cinéma, DVD, Blu-Ray et Série TV. Critique de films, trailer, bande annonce, sorties vidéo, streaming & fonds d'écran

 © 2007-2021 Filmsactu .com. Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation.

Réalisation Vitalyn

Filmsactu.com est édité par Mixicom, société du groupe Webedia.