FilmsActu.com

Test DVD : La Femme aux seins percés

Le 17/01/2010 à 07:46
Par
Test DVD La Femme aux seins percés La collection L'Age d'or du Roman Porno Japonais débute sur les chapeaux de roues avec Osen la maudite, La Chambre Noire et La Femme aux seins percés, trois titres n'entretenant que très peu de rapports les uns avec les autres. Une bonne idée de la part de Wild Side Vidéo qui prouve à quel point le genre (pour être précis on devrait parler de label) initié par la Nikkatsu ne se limitait pas à une succession de séquences érotiques.

Retrouvez ci-dessous le test DVD de La Femme aux seins percés, un film de Shogoro NISHIMURA avec Kate ASABUKI, Nami MATSUKAWA, Usagi ASO Keito, Jun Izumi.

Par ici pour le test de La Chambre Noire
Par ici pour le test de Osen la maudite

Sortie DVD : 6 Janvier 2010

Test DVD La Femme aux seins percés





Image : 8/20
Pour La Femme aux seins percés, Shogoro Nishimura retrouve Yoshihiro Yamazaki qui l'avait quelques années auparavant épaulé sur la photo de Gate of Flesh, d'après le roman de Taijiro Tamura (précédemment adapté par Seijun Suzuki). Cela pour dire que les corps sensuels, ils savent les filmer. Les deux hommes optent pour une photographie qui de glacée devient plus charnelle à mesure que la femme s'abandonne à son amant. Le transfert proposé par Wild Side va parfaitement en ce sens. Le master propre de tous poussières et griffures s'offre sur galette une définition au poil ainsi qu'une compression littéralement invisible.

La Femme aux seins percésLa Femme aux seins percésLa Femme aux seins percésLa Femme aux seins percésLa Femme aux seins percés

Son : 7/20
Que le petit coquins dvdphile se rassure : les dépravations dont est victime (consentante) Satsuki s'offrent un agréable rendu sonore, tout en simplicité. L'unique piste monophonique propose une honnête balance entre effets sonores (plaisirs ondinistes et onanistes en premiers lieux), dialogues libidineux et (rares) compositions musicales.

La Femme aux seins percés

Bonus : 6/20
Unique supplément disponible, Cinéroman, le temple du Roman Porno (26 minutes) dans lequel Ju Kobayashi, gérant d'une salle spécialisée dans l'exploitation de Roman Porno, expose les grandes lignes de ce qu'est le label érotique de la Nikkatsu. Il explique ainsi pourquoi le studio du et parvint à se lancer sur de tels territoires ainsi que le rôle important qu'ont joué ces films dans l'évolution de la législation sur l'obscénité. Kobayashi revient également sur le label Ropponica, "l'après Roman Porno" de la Nikkatsu qui tentait de s'ouvrir à un plus grand public. Le module se conclue sur deux-trois mots sur la réalisatrice Sachi Hamano forte d'un filmographie de plus de 300 films érotiques, et la comédienne Kaoru Kuroki qui a imposa une véritable révolution en ne simulant pas les scènes de sexe.

La Femme aux seins percés

La Femme aux seins percés
La Femme aux seins percés
Sortie : 6 Janvier 2010
Éditeur : Wild Side Video

Les dernières news

Vidéos à ne pas manquer

Newsletter FilmsActu


Depuis 2007, FilmsActu couvre l'actualité des films et séries au cinéma, à la TV et sur toutes les plateformes.
Critiques, trailers, bandes-annonces, sorties vidéo, streaming...

Filmsactu est édité par Webedia
Réalisation Vitalyn

© 2007-2023  Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation.