FilmsActu.com



Test DVD : New York, I love you

Test DVD New York, I love you Après Paris, je t'aime, New York sert de cadre dans ce film collectif célébrant l'amour dans une grande ville. Les courts-métrages sortant du lot ne sont certes pas nombreux (Shekhar Kapur, ceux d'Yvan Attal, et même celui de Brett Ratner) mais l'ensemble demeure plaisant. Qui plus est, Metropolitan soigne particulièrement l'image et le son du film pour sa sortie en DVD et propose enfin en supplément les deux courts-métrages coupés au montage et néanmoins superbes de Scarlett Johansson et Andrei Zviaguintsev. Decouvrez le Test DVD de New York, I love you.

Sortie DVD : 7 septembre 2010
Test DVD Test DVD New York, I love you





Par Réagir


Image : 8/20
A film hétéroclyte, univers hétéroclyte. Le segment le plus disparate du lot s'avère être le premier, celui réalisé par Jiang Wen, probablement le plus mauvais du film. La palette de couleurs d'ouverture s'apparente à celle d'un film de Jean-Pierre Jeunet avec une teinte jaune-dorée monochrome sensiblement désaturée et assez laide mais néanmoins bien rendue en DVD, bien que manquant de naturel et de piqué. Les autres segments se révèlent clairs mais la définition varie selon les conditions de tournage également différentes d'un segment à l'autre, certains réalisateurs usant d'une caméra numérique, d'autres ayant préféré le 35mm. Ce mélange hybride s'accorde bien et les différences s'avèrent finalement minimes. De fabuleux panoramas sont effectués sur la Grosse Pomme, le transfert est lumineux, immaculé et fourmille de quelques détails sympathiques. Seuls les plans éloignés demeurent parfois flottants, la caméra portée n'arrangeant pas vraiment les choses et n'aidant pas la compression qui, comme toujours chez Metropolitan, est toutefois de haute qualité. Les contrastes sont à l'avenant assurant un solide équilibre entre les séquences diurnes et nocturnes, la clarté atteint quant à elle ses sommets lors du plus beau segment du film, celui de Shekhar Kapur, où la limpidité est telle qu'on se croirait devant une copie HD. En bref, ce transfert superbe assure un confort de visionnage quasi irréprochable.

New York, I love youNew York, I love youNew York, I love youNew York, I love youNew York, I love youNew York, I love youNew York, I love youNew York, I love youNew York, I love youNew York, I love youNew York, I love youNew York, I love you


Son : 8/20
Si vous n'avez jamais eu la chance de vous retrouver au beau milieu de la 5ème Avenue, plongez-vous au beau milieu de vos enceintes. Les deux mixages 5.1 assurent une immersion totale dans le flot continu de la circulation new yorkaise et les klaxons vous encercleront de toutes parts. Bien sûr, les segments les plus calmes se trouvent surtout canalisés sur les frontales mais les surround assurent une ambiance toujours active. Les transitions entre les segments montrant les lieux les plus typiques de la ville sont à ce titre percutantes, le caisson de basses s'invitant même à la fête et les graves rugissants littéralement de leurs côtés. Notons tout de même que la version française accuse une perte au niveau des surround, apparaît moins dynamique que son homologue anglaise, malgré des dialogues acérés bien que manquant affreusement de spontanéité.

New York, I love you


Bonus : 7/20
Court-métrage inédit de Scarlett Johansson (11min14)
Jugé "inadapté" et non retenu par les producteurs en raison du non respect de certaines clauses (le film ne contient entre autre pas de rencontre amoureuse), ce premier court-métrage écrit et réalisé par Scarlett Johansson n'en demeure pas moins prometteur et se révèle être un des segments les plus abouti visuellement. Mettant en scène Kevin Bacon, ce court-métrage intitulé These vagabond shoes et tourné dans un superbe N&B sépia, suit le petit parcours d'un homme solitaire (un vagabond ?) errant du métro jusqu'à Coney Island où il se délecte d'un hot-dog en regardant l'océan, apportant un peu de couleurs à sa vie. Soutenu par la superbe composition de Philip Glass, ce court-métrage s'impose par sa beauté plastique et le mystère (pas ou peu de dialogues) émanant du personnage principal. Signalons toutefois que le film dure en réalité 7 minutes, les minutes restantes représentant le générique de fin...

New York, I love youNew York, I love you

Court-métrage inédit de Andrei Zviagintsev (12min57)

Deuxième court-métrage à avoir subi les coupes des producteurs, Apocrypha, réalisé par Andrei Zviaguintsev (Le Bannissement), met en scène Carla Gugino, Goran Visnjic et Nicholas Purcell. Ce dernier interprète un jeune homme se rendant sur les pontons pour y filmer le panorama. Il assiste malgré lui à une rencontre (ou une rupture) entre un homme (Goran Visnjic) et une femme (Carla Gugino). Vraisemblablement laissé sur le banc de montage en raison de l'usage ponctuel de la langue russe, ou de sa compréhension, ce superbe court-métrage dame le pion de bien d'autres segments finalement gardés au montage.

 

New York, I love youNew York, I love youNew York, I love you

Interview d'Yvan Attal (14min56)

Réalisateur de deux segments du film (excellents par ailleurs), Yvan Attal évoque son arrivée sur le projet (n'ayant pu faire Paris, je t'aime, les producteurs l'ont rappelé pour New York) et les conditions de tournage de ses deux courts-métrages, à savoir deux jours seulement pour réaliser les deux histoires. Dans cet excellent entretien, Yvan Attal parle surtout de sa collaboration avec Ethan Hawke et Robin Wright, ainsi que les règles imposées par la production (peu de répétitions, nombre de figurants imposés...).

 

New York, I love you

 

L'interactivité se clôt sur un lot de bandes-annonces, des liens internet, ainsi qu'un chapitrage aléatoire appelé Visite de New York, où les différents segments du film sont disponibles via une carte de la ville et donc par quartier correspondant.

 

Là où l'édition collector de Paris, je t'aime (TF1 video) brillait par son making of de près de 3 heures, Metropolitan n'a pas pu dégôter une seule image de tournage.

 

New York, I love you

Pas de making of ?




Derniers commentaires
>> Soyez le premier à donner votre avis


Gagnez du temps et des points de réputation :


*




New York, I Love You
New York, I Love You
Sortie : 7 Septembre 2010
Éditeur : Metropolitan Filmexport

Les dernières news
Et maintenant, Sidney i Love You !
C'est parti pour une déclaration d'amour à l'Australie...

Natalie Portman en 10 Films
Analyse d'une carrière en dix titres phares. Un Oscar pour Black Swan ?

Vox Populi : Adèle Blanc-Sec, Le Choc des Titans, ...
L'avis des spectateurs à la sortie des salles sur les films ADELE BLANC-SEC, LE CHOC DES TITANS et NEW YORK, I LOVE YOU.

Vidéos à ne pas manquer

Newsletter FilmsActu


Films Actu - Toute l'actualité du film : Cinéma, DVD, Blu-Ray et Série TV. Critique de films, trailer, bande annonce, sorties vidéo, streaming & fonds d'écran

 © 2007-2021 Filmsactu .com. Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation.

Réalisation Vitalyn

Filmsactu.com est édité par Mixicom, société du groupe Webedia.