FilmsActu.com



Coluche, l'histoire d'un mec

Notre avis
8 10

Porté par un François-Xavier Demaison imprégné jusqu'à la moelle par son personnage, une bande son d'époque digne d'un Scorsese et une mise en scène diablement efficace, Coluche, l'histoire d'un mec est, d'une part et de très loin le meilleur film de son réalisateur Antoine de Caunes, et d'autre part un film fort pertinent sur le pouvoir de l'humour. Coluche reprend vie le temps d'un film et ça fait foutrement du bien.


Critique Coluche, l'histoire d'un mec

Il aura donc fallu trois films à Antoine De Caunes pour trouver la recette. Trois films plus ou moins ratés, qui n'avaient convaincu ni la critique ni le public (la palme allant bien sûr à son Monsieur N, dont le monumental four n'aura eu d'égal que celui de Sa Majesté Minor) pour enfin réussir à faire naître le projet abouti qui lui offrirait un succès populaire digne de celui qui le hissa en haut de l'affiche lorsqu'il faisait le zouave avec Garcia sur la chaîne cryptée. Ce projet, c'est l'histoire d'un mec, Coluche. Ou plutôt, c'est Coluche, l'histoire d'un mec. Le film de la dernière chance on pourrait dire, tant il est vrai que si De Caunes n'arrivait pas à remplir les salles en racontant l'histoire du clown le plus célèbre de France, on pouvait dire que sa carrière de metteur en scène était définitivement maudite. Ceux-là peuvent se rassurer, Coluche, le film est une jolie réussite.

 

Critique Coluche, l'histoire d'un mec

 

"Se pencher vers son passé, c'est risquer de tomber dans l'oubli." disait-il. Portrait d'un homme, d'un événement national, mais aussi d'une époque, Coluche, l'histoire d'un mec est beaucoup de choses à la fois. Ce qu'il n'est pas en revanche, et c'est un point qu'il est très important de souligner, c'est ce que l'on appelle communément un biopic. Non, Coluche n'est pas à ranger aux côtés des Ray, des La Môme, des Walk The Line et autres Ali, Tina et Chaplin, et ceux qui espéraient tout savoir de la vie de Coluche en allant voir le film tomberont de bien haut. En ce qui nous concerne, ce n'est vraiment pas pour nous déplaire. Pourtant bien que conscient du potentiel d'un film ayant pour personnage central l'humoriste préféré des français, Antoine De Caunes, selon ses propres dires, ne voyait pas l'utilité d'un tel exercice de style. C'est ainsi qu'il décide de faire un film centré sur une période spécifique de la vie de Michel Colucci. Coluche, l'histoire d'un mec se concentre donc sur la période fin 80-début 81 durant laquelle le comique se lança dans une course à la présidence pour "leur foutre au cul", à eux, les politiciens de gauche ou de droite dont les promesses non tenues et les mensonges avaient fini par fatiguer leurs électeurs. La suite, tout le monde la connait. Coluche n'obtient pas ses 500 signatures, il reçoit des menaces de mort de la part de partis concurrents voyant d'un mauvais œil sa présence dans la compétition et il finit par se retirer. Mais ce n'est pas le dénouement de l'histoire qui intéresse De Caunes, c'est son déroulement.

 

Critique Coluche, l'histoire d'un mec

 

Nous voilà donc plonger dans les coulisses de la vie de Coluche. Ses amours, ses excès, ses amis, son amour du bon mot, son envie de foutre la merde. A l'aide d'un scénario bien mené et de dialogues subtils, De Caunes dépeint avec une grande justesse ce personnage qui représente à lui tout seul l'époque à laquelle il a vécu. La fin des trente glorieuses, le début du star-system, l'émergence du "politiquement correct" (et donc du politiquement incorrect par la même occasion), le passage d'une époque où l'on pouvait dire "merde" à la télé en fumant un gros pétard à celle plus moderne où l'on a cessé "de rire de tout, avec n'importe qui". En ce sens, le Coluche, l'histoire d'un mec se retrouve quelque peu coupé en deux, avec une première partie complètement délirante et menée à 100 à l'heure et une seconde plus posée, plus sérieuse, plus sombre aussi, et malheureusement bien plus prévisible. Car si l'on se régale durant la première heure des descriptions disjonctée du quotidien et de l'entourage de Coluche, on est en revanche un peu moins surpris par les tournures politicardes de la seconde moitié. Et oui, lorsque Reiser et le professeur Choron laissent leur place à Jacques Attali, forcément, on perd en fun.

 

Critique Coluche, l'histoire d'un mec

 

Mais il n'empêche que malgré cette baisse de rythme, Coluche, l'histoire d'un mec se révèle agréable à suivre de A à Z et a pour lui d'éviter tous les pièges inhérents à un genre qui a la fâcheuse habitude de sombrer dans le lacrymal bas de gamme. Difficile de dire que le film est vraiment drôle (au final, les vrais moments de comédie sont les reprises des célèbres sketchs du comique). Mais, si Coluche, l'histoire d'un mec ne se montre pas forcément généreux en émotions "pures" lors de son visionnage, il se révèle en revanche bien plus pertinent dès lors qu'on y repense après son générique de fin. A l'heure où les dessinateurs humoristes historiques sont mis à la porte de journaux dit "contestataires", à l'heure où les comiques les plus applaudis se gardent bien de parler de politique (dans le meilleur des cas), ou montrent des affinités avec un certain parti extrémiste pour faire parler d'eux (dans le pire), bref, à l'heure où une blague peut vous amener derrières les barreaux, le film d'Antoine De Caunes sonne un peu comme une piqure de rappel.

 

Pour les politiciens d'abord, pour qu'ils n'oublient pas que les problèmes que traversent la France actuellement ne datent pas franchement d'hier. Pour les stars des planches ensuite, pour qu'ils comprennent qu'un comique a aussi le droit de titiller du doigt les points les plus sensibles pour donner un semblant de fond à son propos. Et enfin pour la société actuelle dans sa globalité, pour qu'elle se rappelle que la liberté d'expression n'est pas un crime, et que le seul terrorisme qui frappe notre pays est bien celui qui depuis plusieurs années tente d'éradiquer toute forme de discours transgressif du discours public. Coluche l'avait bien compris : lorsque viendra le jour où l'on pourra se moquer de la même manière des noirs, des arabes, des femmes, des juifs, des handicapés, des homosexuels, des pauvres, des roux, des pianistes et des morts, sans peur de se prendre un procès par une association de soi-disant défenseurs de valeurs bien pensantes, un grand pas vers l'égalité aura été fait. C'est pour cela qu'il restera à jamais le comique le plus génial que la France ait connu, et c'est en cela que le film d'Antoine de Caunes prend toute sa signification.

 

Critique Coluche, l'histoire d'un mec





Par 16 commentaires


Derniers commentaires
Par pavupapri il y a 12 an(s)

likeSmall
Je disais juste que certaines choses sont tout simplement irremplaçables... Et voir un film sur Coluche, sans Coluche. J'ai un blocage d'entrée de jeu

C'est comme si Brandon Routh jouait Superman... Impensable

Répondre
-
voter voter


Par Khayyam il y a 12 an(s)

likeSmall
Ah ouais mais il était tard et je viens ne sur le forum que lorsque sous l'emprise du rhum.
Mais en gros, je disais: Mettre un nouveau visage sur Coluche n'est pas très grave, nous n'allons pas oublier l'ancien pour autant (mais je ne suis finalement pas sur de bien comprendre ce que veut dire Pavu par "J'irais pas jusqu'à dire que le "nouveau" Coluche est un imposteur... mais voilà, quoi. C'est pas lui. Tout simplement", vu que ça coule de source).
Et surtout, mais là c'était une question: Finalement, peu importe que le film utilise l'image de Coluche si son intérêt réside dans le message politique qu'il contient, l'utilité d'un biopic devenant alors d'attirer le chaland.

Et puis démystifions un peu Yann Rutledge, qui a aimé "Comme t'y est belle!". Le con.

Répondre
-
voter voter


Par pavupapri il y a 12 an(s)

likeSmall
Démystifions un peu Yann Rutledge, qui s'emporte assez facilement quand même :-)
Répondre
-
voter voter


Par delpedro il y a 12 an(s)

likeSmall
Khayyam, j'ai pas tout compris à ce que tu viens de dire... :)
Mais oui, lis la critique, elle est super bien (parole de connaisseur), et en plus son auteur est plutôt cool puisqu'il connait personnellement Yann Rutledge !

Répondre
-
voter voter


Par Khayyam il y a 12 an(s)

likeSmall
Ah oui mais faut pas croire qu'on va tous oublier la vraie gueule de Coluche...
Pas avec le marronier que c'est devenu dans toutes les rédactions.
Lorsque Demaison, que j'abhore, se maquille pour ressembler plus encore à Colucci, moi je me dis tant mieux, ça sera du pur cinéma, le genre super facile à encenser pour Télérama (j'ai aimé Ray dans la forme).
Et si ce film cherchait surtout à (ré)activer une pensée politique? Et si ce film utilisait l'image de Coluche pour faire passer cette pensée, comme les journaux la charité? Ca ferait passer la pilule de voir un gars tenter de faire Coluche comme un *** dit coin-coin pour imiter le canard? Dois-je aller voir le film?
Je sais pas... Dois-je lire la critique?

Répondre
-
voter voter


Par pavupapri il y a 12 an(s)

likeSmall
Enfin bon, on placarde un autre visage ( et une autre voix) sur une icône culturelle encore très fraiche dans les esprits. J'irais pas jusqu'à dire que le "nouveau" Coluche est un imposteur... mais voilà, quoi. C'est pas lui. Tout simplement
Répondre
-
voter voter


Par delpedro il y a 12 an(s)

likeSmall
Et "mangez des pommes !" c'était mythique ça aussi :p
Répondre
-
voter voter


Par Khayyam il y a 12 an(s)

likeSmall
Je pense que le film trouve son intérêt dans le côté pamphlet politique qu'il doit assurément contenir...
"On va leur mettre au cul" et "Voter pour moi sinon je pète" sont pour moi les déclarations politiques les plus admirables, avec bien sur le fameux "En 1992, je me baignerais dans la Seine".

Répondre
-
voter voter


Par pendejo il y a 12 an(s)

likeSmall
delpedro a écrit:Manque d'interet du sujet ou personnage intouchable ?


Un peu des deux, je pense !
En fait, j'sais pas trop ... Mais c'est assurément pas le genre de "truc" que j'ai envie de voir.

Répondre
-
voter voter


Par delpedro il y a 12 an(s)

likeSmall
Pourquoi donc ? Manque d'interet du sujet ou personnage intouchable ?
Répondre
-
voter voter


>> Voir les 16 réponses dans le forum


Gagnez du temps et des points de réputation :


*




Coluche, l'histoire d'un mec

Les dernières news

Vidéos à ne pas manquer

Newsletter FilmsActu


Films Actu - Toute l'actualité du film : Cinéma, DVD, Blu-Ray et Série TV. Critique de films, trailer, bande annonce, sorties vidéo, streaming & fonds d'écran

 © 2007-2020 Filmsactu .com. Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation.

Réalisation Vitalyn

Filmsactu.com est édité par Mixicom, société du groupe Webedia.