FilmsActu.com

Faster

Le 01/03/2011 à 13:11
Par
Notre avis
4 10

Malgré des tentatives d'intellectualisation de la violence sur la création de son propre enfer au quotidien, Faster ne reste qu'un film brassant pas mal de vide et dont la volonté d'éviter l'action pure lui retire d'autant plus l'aspect trépidant que l'on était en droit d'attendre. Un film pas très intéressant, pas très bien fait, ennuyeux et reprenant qui plus est quelques idées piquées chez les autres... qui dit mieux ?

Découvrez ci-dessous la critique de Faster


Critique Faster

Critique Faster


Faster est assurément un drôle de film, mais pas un film drôle. En tout cas, pas délibérément. Caché sous la façade d'une bisserie d'action bien bourrine portée par un héros massif en quête de vengeance (ceux qui iront le voir dans cette optique seront hautement déçus), le film tente de s'essayer au cinéma d'auteur aux frontières de l'onirisme, en s'intéressant à l'interprétation des démons intérieurs. Ou en dressant un portrait de l'Enfer qui ne serait pas un endroit réservé à l'après-vie - même si le héros est décrit comme un revenant -, mais à quelque chose que chacun construit au jour le jour pour en devenir le seul acteur. Ce thème est illustré par trois personnages baignant dans le chaos : un voyou voulant massacrer les assassins de son frère, un flic cancéreux à côté de la (sa) plaque et un petit génie multimillionnaire devenu tueur à gages gratis pour épicer son quotidien... C'est beau, dit comme ça, et ça démontre que - comme l'enfer, justement - Faster est à priori pavé de bonnes intentions, comme celle de s'élever au-delà du film d'action décérébré de base. Le problème, c'est que le réalisateur George Tillman Jr. souhaite apposer le regard qui est le sien en piochant grossièrement chez les papes de sa génération dans la seule optique de faire de son film une création cool, intelligente, riche dans son propos comme dans sa forme et bourrée de bonnes idées.

 

Critique Critique Faster

 

Et en effet, il y a bel et bien, ici et là, quelques idées intéressantes, mais elles ne semblent exister que "pour faire comme". Pour faire comme Quentin Tarantino, pour faire comme Guy Ritchie, pour faire comme Michael Mann et même pour faire comme David Lynch. Tout cela sans avoir compris un traitre mot de la signification de leurs tics. Entre ses personnages étranges, caractérisés par une envahissante playlist musicale qui transpire le remplissage, et une tentative maladroite d'intellectualiser faussement ses thèmes archi-simplistes, Faster cache mal ses boursouflures. Non seulement il prend son pitch de haut de peur de tomber dans du sous-Schwarzenegger, mais en plus il le fait plutôt mal. C'est lorsque le cérébral se prend les pieds dans le tapis qu'on saisit toute la grandeur de l'idiotie assumée. Ce qu'aurait dû être le film...

Date de première publication : 7 février 2011 à 16h21

 





À voir aussi
Expendables : Unité Spéciale
01/01/1970, 01:00
Fast Five : le trailer qui met la gomme
01/01/1970, 01:00
Death Sentence
01/01/1970, 01:00
The Marine – Blu-Ray
01/01/1970, 01:00

Faster

Les dernières news

Vidéos à ne pas manquer

Newsletter FilmsActu


Depuis 2007, FilmsActu couvre l'actualité des films et séries au cinéma, à la TV et sur toutes les plateformes.
Critiques, trailers, bandes-annonces, sorties vidéo, streaming...

Filmsactu est édité par Webedia
Réalisation Vitalyn

© 2007-2022  Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation.