FilmsActu.com



From Paris With Love

Notre avis
1 10

Alors que Taken se laissait gentiment suivre comme un nanar de luxe, From Paris With Love plonge dans les grandes largeurs de la vulgarité xénophobe dont Luc Besson a le secret, difficilement maquillé par un ton fun complètement factice. Plus drôle par la dégaine de Travolta (qui masque difficilement ses rondeurs par son écharpe et ses fringues amples) que par ses gags médiocres, la dernière production Europa s'érige en beauté comme un spectacle consternant que seuls les papas de Banlieue 13 ont pu engendrer. Pour ceux qui lui cherchent une qualité, c'est tout de même mieux que Le Transporteur 3.

Découvrez ci-dessous la critique du film From Paris With Love


Critique du film From Paris With Love

Rien de neuf sous le soleil de Satan, Luc Besson semble écrire ses scénarii pendant qu'il est sous morphine et accuse encore et toujours d'un mépris artistique crasseux pour le cinéma de divertissement. A moins que son nègre n'entre dans sa sixième l'année prochaine, on ne sait pas... Pourtant, alors qu'il nous avait habitués et préparés à tout, From Paris With Love surpasse et explose les barrières morales mais remplace ses défauts habituels par un méga casier judiciaire bien purulent. A son zénith, Europa ouvre désormais les vannes sans la moindre retenue. Artistiquement très grossier, le film de Pierre Morel joue sur tous les tableaux possibles : raciste, misogyne, loti d'un humour pachydermique, noyé sous les clichés des pires buddy-movie, instable et hypocrite. Entre les Tang Frères qui stockent 12 000 tonnes de drogue dans le 13ème arrondissement de Paris, ou des terroristes islamiques intégristes armés comme à Beyrouth à l'avant-dernier étage d'une cité HLM, la caricature atteint des sommets. Mais pire que tout, et c'est bien là le vrai problème : le film se prend surtout pour ce qu'il n'est pas, à savoir un divertissement pop corn.

 

Critique du film Critique du film From Paris With Love

 

Parce qu'en effet, nous aurions pu tolérer ces ingrédients auxquels le bonhomme nous a habitués, si le film avait au moins pour lui d'être fun à suivre. Au final, nous voilà face à l'inverse d'un Taken, qui se prenait au sérieux mais demeurait très rigolo par son côté Z. From Paris With Love aimerait être décalé, jouer avec les conventions, détourner les règles de l'espionnage et proposer un personnage badass. From Paris With Love aimerait surtout être drôle et décomplexé... ce qu'il n'est pas. Mix assez improbable entre Taxi 3, un mauvais épisode de 24 heures chrono et n'importe quel direct-to-video récent de Steven Segal, le film s'enfonce le nez en avant dans tout ce qu'il ne fallait pas faire en termes d'ambiance et propose des scènes d'action frôlant l'état comateux. Fusillades à crever d'ennui et pauvrement stylisées pour capter notre attention ou poursuite en voiture interminable durant laquelle il ne se passe strictement rien sont les ingrédients de cette belle farce. Le problème c'est que les dindes à fourrer, c'est nous.

 

Critique du film Critique du film From Paris With Love

 

Ni fait, ni à faire, la dernière production Besson semble presque mise en chantier pour entretenir les railleries que le producteur/scénariste cultive avec l'obstination d'une mule, non sans une véritable perte de contrôle du genre qu'il veut défendre. Ce n'est que sur les élans mysogines, où Luc Besson semble vouloir se venger des femmes, qu'on reconnaît encore une fois la patte d'un véritable auteur dont l'oeuvre scénaristique est d'une cohérence inouïe dans la progression de son discours de film en film. Mais From Paris With Love est surtout ultra-décevant pour qui attendait un bon nanar rigolo : le film se résume à un téléfilm absurde, un peu drôle à raconter à la sortie de la salle, mais pas drôle du tout à subir. Sur tous ces points, Taken était cent fois mieux.





Par 12 commentaires


Derniers commentaires
Par levieuxdragon il y a 10 an(s)

likeSmall 4
BLA a écrit:blabla toujours et encore ces gentils cinéphiles qui parlent pour ne rien dire, désolé mais si vous n'avez pas la plume d'un écrivain, s'il vous plaît, épargnez le petit cinéma et contentez vous des films où il y a plus d'intérêt à écrire. Cette critique est une véritable bulle de savon.


Ton message est adressé à qui exactement ???

Répondre
-
voter voter


Par BLA il y a 10 an(s)
blabla toujours et encore ces gentils cinéphiles qui parlent pour ne rien dire, désolé mais si vous n'avez pas la plume d'un écrivain, s'il vous plaît, épargnez le petit cinéma et contentez vous des films où il y a plus d'intérêt à écrire. Cette critique est une véritable bulle de savon.
Répondre
-
voter voter


Par aureldu65 il y a 10 an(s)

likeSmall
Enfaite bizarrement je m'attendais a une grosse production bien pourrie... et finalement pas du tout, mais pour l'apprécier il faut le regarder en VOSTFR, on peut déja le remarquer avec la bande annonce : celle en anglais sous-titrée est largement plus fun que celle en française...
Répondre
-
voter voter


Par levieuxdragon il y a 10 an(s)

likeSmall 4
Dans une interview Travolta expliquait qu'il a joué son personnage d'une façon tout à fait différente des autre films. Pourtant son jeu me fait tout de suite penser à son personnage déjanté de L'Attaque du métro 123 ou il a pratiquement le même look...
Répondre
-
voter voter


Par Dany il y a 10 an(s)

likeSmall
delpedro a écrit:
Dany a écrit:[quote=levieuxdragon]comparer "le siffleur" à " from Paris with love" est, comme d'habitude, une réaction ridicule...


Oui je sais il on rien en commun(en même temps pas le même genre de films)mais déjà ça me donne une idée du gout de monsieur...


En meme temps, ce n'est pas le même "monsieur" qui a écrit sur Le siffleur et sur From Paris With Love ...[/quote]

Ça je sais,je parlais juste pour le film"from paris with love"...

Répondre
-
voter voter


Par VonT il y a 10 an(s)

likeSmall
N'ayant pas vu le film je ne me permettrai pas d'en dire du mal. En revanche j'ai vu la bande-annonce...oh mon dieu....la p*** de bande-annonce de gros film pourri que c'est! Personnages bidons, humour bidon, action bidon, scénario bidon...Si ils ont pris le meilleur du film pour pour faire la bande-annonce, il y a de quoi s'inquiéter.
Répondre
-
voter voter


Par Xavier il y a 10 an(s)

likeSmall
Le récent teaser suffit à tuer l'envie à quiconque d'à peu près normal dans ses pompes d'aller voir un film pareil.
Répondre
-
voter voter


Par delpedro il y a 10 an(s)

likeSmall
Dany a écrit:
levieuxdragon a écrit:comparer "le siffleur" à " from Paris with love" est, comme d'habitude, une réaction ridicule...


Oui je sais il on rien en commun(en même temps pas le même genre de films)mais déjà ça me donne une idée du gout de monsieur...


En meme temps, ce n'est pas le même "monsieur" qui a écrit sur Le siffleur et sur From Paris With Love ...

Répondre
-
voter voter


Par Dany il y a 10 an(s)

likeSmall
levieuxdragon a écrit:comparer "le siffleur" à " from Paris with love" est, comme d'habitude, une réaction ridicule...


Oui je sais il on rien en commun(en même temps pas le même genre de films)mais déjà ça me donne une idée du gout de monsieur...

Répondre
-
voter voter


Par levieuxdragon il y a 10 an(s)

likeSmall 4
comparer "le siffleur" à " from Paris with love" est, comme d'habitude, une réaction ridicule...
Répondre
-
voter voter


>> Voir les 12 réponses dans le forum


Gagnez du temps et des points de réputation :


*





Films Actu - Toute l'actualité du film : Cinéma, DVD, Blu-Ray et Série TV. Critique de films, trailer, bande annonce, sorties vidéo, streaming & fonds d'écran

 © 2007-2020 Filmsactu .com. Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation.

Réalisation Vitalyn

Filmsactu.com est édité par Mixicom, société du groupe Webedia.