FilmsActu.com



Limitless

Notre avis
5 10

S'il débute plutôt bien, grâce à un pitch riche en promesses et un personnage central sympathique - campé par un Bradley Cooper qui n'en finit pas de séduire - Limitless s'enfonce petit à petit dans le quelconque. Mollasson et trop prévisible, le script du film de Neil Burger finit malheureusement par sacrifier son postulat ludique sur l'autel du premier degré. Il en résulte un thriller pas honteux, mais vraiment loin de ce que l'on était en droit d'espérer. Retrouvez ci-dessous notre critique du film Limitless avec Bradley Cooper


Critique du film Limitless avec Bradley Cooper

Critique du film Limitless avec Bradley Cooper

 

Dans la famille : "pitch génial, mais traitement bancal", nous voudrions Limitless, nouveau film de Neil Burger (réalisateur de L'illusionniste - celui avec Edward Norton, pas celui qui a ressuscité la poésie des films de Jacques Tati). Tout commence pourtant bien : Eddie Mora (Bradley Cooper) - un auteur raté vivant dans un appartement minable et tout juste plaqué par sa copine - tombe en possession d'un médicament (le NZT) un peu étrange, qui a pour effet de le rendre hyper actif et super intelligent. Avec cette espèce de shoot condensé d'une quinzaine de dosettes Nespresso mélangées avec un tube de Vitamine C, notre héros va passer du statut de gros loser quasi-SDF à celui d'écrivain talentueux, puis à celui de golden-boy de la finance chargé par un magna de Wall Street de dealer une grosse opération ultrasecrète. Son monde, au départ bleu et désaturé, va tout d'un coup devenir orange et flashy. Ses cheveux gras à la Kurt Cobain vont devenir soyeux et bien coiffés. Cerise sur le gâteau : il va même récupérer son amour, incarné par Abbie Cornish (il y a pire en ce bas monde). Eddie peut donc dire merci au NZT. Et le spectateur aussi, puisqu'on le confesse volontiers, le début de Limitless est annonciateur de belles promesses. Mais c'est hélas à ce moment-là que les effets secondaires prennent le dessus ...

 

Critique du film Critique du film Limitless avec Bradley Cooper avec Bradley Cooper

 

S'il booste les capacités cérébrales, ce produit miracle a aussi tendance à attirer les ennuis. Et pas forcément des plus intéressants ... Dès lors, pas besoin d'une pilule magique pour comprendre au bout d'une demi-heure que Limitless passera à côté de son sujet en sacrifiant son point de départ ludique sur l'autel du thriller politico-mafieux comme on en voit trop depuis 20 ans. Ce qui s'annonçait donc comme un gros délire qui aurait pu marcher sur les traces d'un Hyper Tension sombre donc dans une histoire passe-partout, plutôt molle du genou, et où les capacités spéciales de notre Einstein en Armani deviennent vite sous-exploitées, voire même "limitées"... Pire, c'est au moment où les pépins arrivent (donc au moment où le film devrait décoller) que Neil Burger se met à calmer le jeu sur sa mise en scène. Au départ plutôt audacieuse (quoique clairement sous influence), cette dernière finit vite par se poser, au point de devenir presque banale dans sa seconde moitié. On ose à peine imaginer ce qu'un Tony Scott aurait pu faire avec le même matériel entre les mains ... Au final, seul Bradley Cooper parvient à mener sa barque correctement de bout en bout. D'une part parce que quoiqu'on en dise, il a un charisme fou. D'autre part car il semble le seul à apporter un peu de dérision dans cette histoire beaucoup trop sérieuse pour se montrer divertissante sur la durée.

 

 



Par 6 commentaires


À voir aussi
7 Very Bad Trip 2
1 Bradley Cooper : le beau gosse d'Hollywood en photo

Derniers commentaires
Par pavupapri il y a 10 an(s)

likeSmall
Très bonne idée, bon scenar, bons dialogues, bon thème mais mise en scène pas du tout à la hauteur.

Un mec inspiré aux commandes (et effectivement, on peut fantasmer sur les réals de Crank ou de La Peur au ventre) aurait signé quelque chose de potentiellement mémorable.

Inégal mais interessant

Répondre
-
voter voter


Par levieuxdragon il y a 10 an(s)

likeSmall 4
Arashi a écrit:J'ajouterais un propos pas inintéressant sur la nouvelle génération, la notre, celle qui veut tout tout de suite, au contraire de l'ancienne (celle de De Niro) dont la réussite s'appuie sur un travail pas forcément plus glorieux mais de longue haleine. Le goût de l'effort est une valeur qui se perd de nos jours. La référence à Matrix est d'ailleurs bien envoyée!


ABSOLUMENT !!

Répondre
-
voter voter


Par Arashi il y a 10 an(s)
J'ajouterais un propos pas inintéressant sur la nouvelle génération, la notre, celle qui veut tout tout de suite, au contraire de l'ancienne (celle de De Niro) dont la réussite s'appuie sur un travail pas forcément plus glorieux mais de longue haleine. Le goût de l'effort est une valeur qui se perd de nos jours. La référence à Matrix est d'ailleurs bien envoyée!
Répondre
-
voter voter


Par Arashi il y a 10 an(s)
Critique un peu à côté de la plaque. Le journaliste passe à côté du véritable sujet du film : l'ascension sociale et tout ce que ça implique. Ou comment, pour réussir, un homme va devoir se laisser corrompre, s'aliéner et vampiriser ses semblables (je pense à une scène en particulier où la métaphore est explicite). S'arrêter à un traitement ludique aurait été superficiel, et il est dommage de n'y voir qu'un thriller politico-mafieux : le film va beaucoup plus loin que ça !
Répondre
-
voter voter


Par doctor_satan il y a 10 an(s)

likeSmall
moui, drôle d'idée que de vouloir y voir une sorte de hyper tension
Répondre
-
voter voter


Par levieuxdragon il y a 10 an(s)

likeSmall 4
Un thriller efficace avec un Braddley Cooper excellent. Un sujet super excitant qui m'a plongé des le début dans la peau du héros. Et finalement je ne vois pas ou le film passe à coté de son sujet selon le critique Maxime Chevalier: "Ce qui s'annonçait donc comme un gros délire qui aurait pu marcher sur les traces d'un Hyper Tension sombre donc dans une histoire passe-partout, plutôt molle du genou..." pourquoi en faire une (pale) copie de "Hyper tension" sombre ? Le film respecte son thème principal et va au bout de son délire. La fin ouvre d'ailleurs une nouvelle page pour le héros qui pourrait le plonger dans une suite plus politico-mafieuse...
Une mise en scène efficace, des effets spéciaux réussis et bien appliqués au sujet. L'ascension et les pertes de notions de temps du héros nous propulse dans son cerveau. Un petit plus avec la présence de de Niro dans un rôle ou on a pas l'habitude de le voir. Vraiment j'ai passé un excellent moment, sans temps mort. Et pour répondre à Maxime Chevalier: heureusement que ce n'est pas Tony Scott qui a réalisé ce film car cela aurait été un mal de tête assuré.

Répondre
-
voter voter


>> Voir les 6 réponses dans le forum


Gagnez du temps et des points de réputation :


*





Films Actu - Toute l'actualité du film : Cinéma, DVD, Blu-Ray et Série TV. Critique de films, trailer, bande annonce, sorties vidéo, streaming & fonds d'écran

 © 2007-2021 Filmsactu .com. Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation.

Réalisation Vitalyn

Filmsactu.com est édité par Mixicom, société du groupe Webedia.